Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft

NFL Scouting Combine 2016 : le bilan de la 1ère journée

spriggs-combine

La saison NFL officiellement terminée, place désormais à l’intersaison. La première grosse échéance, le Scouting Combine, a ouvert ses portes le 23 février et les premiers ateliers ont débuté ce vendredi avec les linemen offensifs, les running backs et les spécialistes. Parmi eux, lesquels ont bien figuré et lesquels ont déçu ? C’est l’occasion pour TouchdownActu de faire un premier point sur ces joueurs qui sont l’avenir de la NFL.

L’homme du jour

Jason Spriggs, OT, Indiana

Joueur très énigmatique, Jason Spriggs a répondu à beaucoup d’interrogations lors de ce Combine. Le lineman d’Indiana s’est distingué par sa vitesse d’exécution et ses redoutables appuis lors des différents ateliers auxquels il a participé. Outre les données de référence, sur 40 yards (4,94) et le saut en longueur (2,9 mètres), le joueur de 21 ans s’est pleinement épanoui lors des exercices de position. Le 20-yard shuttle a notamment mis l’accent sur son agilité lors des déplacements latéraux. Malgré son gabarit assez frêle pour la position, Spriggs a également étonné lors du développé-couché, avec 31 répétitions de 102 kilos. Si des zones d’ombre subsistent sur son réel niveau, Spriggs a sans doute gagné sa place au premier tour de la draft ce week-end.

La déception

Alex Collins, RB, Arkansas

Il était l’un des meilleurs prospects à son poste en arrivant au Lucas Oil Stadium. Mais Alex Collins a perdu gros après les ateliers de vendredi. Principalement réputé pour sa vitesse, le floridien de naissance n’a pas fait tourné les têtes sur 40 yards, avec un chrono de 4″59. Pas mieux en terme d’athlétisme, avec le plus mauvais saut vertical de son groupe. Pour ne rien arranger à son cas, le coureur a également déçu à la réception, avec un trop grand nombre de ballons relâchés en sortie de backfield. Son Pro Day peut toujours faire remonter sa côte, mais Collins n’a pas montré les capacités d’un running back titulaire.

En hausse

Derrick Henry, RB, Alabama

Souvent décrié pour son côté unidimensionnel à Alabama, le dernier Heisman Trophy a parfaitement répondu, en faisant bonne figure lors de ce Combine. Henry a notamment prouvé qu’il avait de bonnes mains à la réception, ce dont doutaient beaucoup de scouts de par son utilisation au sein du Crimson Tide. L’interrogation demeure concernant ses changements de direction, mais en figurant bien sur 40 yards (4″54) et sur le saut vertical (1 mètre), Henry a fait preuve d’une polyvalence non négligeable par les temps qui courent.

Ryan Kelly, C, Alabama

Valeur montante au poste de centre, Ryan Kelly a allié puissance et rapidité lors de ses différents exercices. Le joueur d’Alabama a d’abord agréablement surpris les scouts, passant de 135 à 141 kilos sur la balance. Un poids intéressant à ce poste, pour un joueur culminant à 1,96 mètres. Malgré ce nouveau gabarit, Kelly a impressionné sur la course de 40 yards, avec l’un des meilleurs temps de réaction du groupe (1″75 sur 10 yards). Pour bloquer, l’intéressé peut se montrer très athlétique et solide sur ses appuis, comme l’a démontré son saut en longueur (2,65 mètres).

Tyler Ervin, RB, San Jose State

Joueur extrêmement sous-côté, Tyler Ervin paye sans doute un physique assez léger. Car pour le reste, le coureur californien est l’un des plus athlétiques de sa classe. Le deuxième meilleur chrono sur 40 yards, derrière Keith Marshall (4″41), le deuxième saut le plus long (3,07 mètres) et le deuxième saut le plus haut (1 mètre). A cela s’ajoutent d’excellents changements de direction et des bonnes mains à la réception pour le joueur le plus productif du College Football en 2015, derrière un certain Christian McCaffrey.

En baisse

Vadal Alexander, OL, LSU

Du bon et du moins bon pour l’homme à tout faire de Louisiana State. A l’instar de La’El Collins l’an passé, Alexander avait besoin de déterminer son meilleur poste sur la ligne offensive. Vu sa relative lenteur, et le manque d’agilité qui va avec, c’est un poste de guard qui devrait lui tendre les bras en NFL. Un rôle moins important que prévu qui devrait le faire glisser lors de la prochaine draft.

Kelvin Taylor, RB, Florida

En 1998, Fred Taylor était parti dès le premier tour de la draft. 18 ans plus tard, pas sûr que son fils Kelvin l’imite. Le coureur des Gators a paru extrêmement quelconque lors des différents ateliers, affichant un médiocre 4.60 secondes sur 40 yards (seul Shadrach Thornton et les fullbacks ont fait pire !) et a clairement déçu à la réception. Pas sûr que son ancien coach, Jim McElwain, ait apprécié la performance …

 

 

Le mystère

Laremy Tunsil, OT, Ole Miss

Qu’on se rassure, Laremy Tunsil reste une valeur sûre sur le terrain. Mais quelques éléments n’ont pas forcément joué en sa faveur, ces dernières heures. Dans un premier temps, le massif tackle d’Ole Miss n’a pas participé à bon nombre d’ateliers, dont la course sur 40 yards. Le principal rebondissement est cependant venu d’un de ses anciens coéquipiers. Interrogé en conférence de presse, sur son arrestation en Géorgie pour consommation de drogue, Robert Nkemdiche a jeté un léger pavé dans la mare. Le lineman défensif sous-entend que la chambre était à son nom, mais que Tunsil était avec lui au moment des faits. De quoi pousser les franchises à s’interroger sur le niveau de professionnalisme du futur premier choix de draft annoncé …

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
24-Oct à 2:30PHI1.33pariez2.6WAS
27-Oct à 2:25BAL1.47pariez2.15MIA
29-Oct à 15:30CLE3.45pariez1.17MIN
29-Oct à 19:00BUF1.55pariez2OAK
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une