Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

NFL Draft 2016 : La Mock 1.0 de Touchdown Actu


ramsey-draft-tda

Dans moins de deux mois, le 28 avril, les noms des premiers joueurs sélectionnés de la Draft 2016 seront connus. Comme chaque année, Touchdown Actu y va de ses petites prévisions et vous présente sa mock évolutive du 1er tour. Aucun potentiel échange n’a été pris en compte pour ne pas rendre la mock complètement farfelue. Une version finale sera publiée à la fin du mois d’avril, quelques heures avant le coup d’envoi de l’évènement. Alors restez branchés !

1. Tennessee Titans : Laremy Tunsil, OT, Ole Miss

Auteur d’une bonne saison rookie, Marcus Mariota doit être mieux protégé par sa ligne offensive, après les 54 sacks concédé par Tennessee en 2015. Tunsil paraît intrinsèquement le meilleur joueur de cette draft, et répond en plus à un besoin clair.

2. Cleveland Browns : Jared Goff, QB, California

Depuis plusieurs semaines, Carson Wentz est devenu le tube repris en boucle par bon nombre d’analystes. Le joueur de North Dakota State a un leadership et un gabarit qui plaît aux franchises NFL. Mais Hue Jackson a souvent performé avec des pocket passers purs (Palmer, Dalton). Jared Goff a donc de fortes chances de sortir du chapeau.

3. San Diego Chargers : Jalen Ramsey, DB, Florida State

La ligne défensive aurait sans doute besoin de sang neuf, avec une pression relative en 2015 (32 sacks). Mais Jalen Ramsey semble être le meilleur joueur disponible, à un poste qu’Eric Weddle devrait laisser vacant.

4. Dallas Cowboys : Carson Wentz, QB, North Dakota State

Un certain nombre de postes reste encore à considérer côté texan. Mais Jason Garrett ne peut rester dépendant de Tony Romo indéfiniment. Les Cowboys se doivent de trouver un plan B, tout en permettant à un joueur venu de deuxième division universitaire de s’aguerrir petit à petit à la grande ligue.

5. Jacksonville Jaguars : Myles Jack, LB, UCLA

Difficile de ne pas voir les Jags drafter un défenseur. Un pass rusher ou un lineman intérieur peut être récupéré plus tard, de par la profondeur de ces postes. Obtenir un linebacker aussi complet que Myles Jack n’est par contre pas garanti.

6. Baltimore Ravens : Vernon Hargreaves III, CB, Florida

A cette position, il ne serait sans doute le meilleur joueur disponible. Mais les Ravens ont besoin de booster un backfield défensif en difficulté ces derniers mois, et pourraient être tentés par un joueur aussi explosif qu’Hargreaves.

7. San Francisco 49ers : Laquon Treadwell, WR, Ole Miss

Lors de sa première année chez les Eagles, Chip Kelly avait drafté un joueur offensif (Lane Johnson) pour démarrer son mandat. A San Francisco, les besoins offensifs sont nombreux, et le poste de receveur en fait partie. S’il n’est pas très rapide, Laquon Treadwell a la taille pour intéresser Kelly et serait assez complémentaire de Torrey Smith, en devenant un parfait joueur de possession.

8. Miami Dolphins : Joey Bosa, DE, Ohio State

Talent pur, Joey Bosa peine pourtant à convaincre qu’il est le meilleur joueur de cette draft. A l’instar de Leonard Williams, l’an passé, il pourrait donc glisser vers une franchise suffisamment emballée. Et quand on sait que Stephen Ross aime ce qui brille …

9. Tampa Bay Buccaneers : Noah Spence, DE, Eastern Kentucky

Sa course sur 40 yards au Combine en a refroidi plus d’un, mais son bon premier pas en fait toujours un defensive end potentiellement redoutable. Jacquies Smith et William Gholston ont beau avoir démontré de bonnes choses, la défense de Tampa doit retrouver son agressivité d’antan.

10. New York Giants : Sheldon Rankins, DL, Louisville

A la recherche d’un pass rusher et d’un lineman intérieur, les Giants pourraient faire coup double en récupérant un joueur aussi puissant. Sa capacité à mettre à mal les blocs adverses permettrait d’offrir plus de brèches aux joueurs de Steve Spagnuolo. A condition que ses problèmes de santé soient bel et bien réglés …

11. Chicago Bears : DeForest Buckner, DE, Oregon

Chicago a les besoins les plus prégnants des deux côtés de la ligne. Mais dans une classe essentiellement défensive, Vic Fangio aura sans doute à coeur de choisir les joueurs qui composeront sa ligne défensive, ce qui n’était pas totalement le cas la saison passée.

12. New Orleans Saints : Robert Nkemdiche, DL, Ole Miss

Le backfield défensif a beau changé, les difficultés restent les mêmes. Autant renforcer la ligne défensive, avec un lineman intérieur capable de rusher, grâce à son explosivité et sa rapidité d’exécution.

13. Philadelphia Eagles : Mackensie Alexander, CB, Clemson

La prolongation de Sam Bradford pourrait pousser les Eagles à attendre le deuxième tour pour drafter un quarterback. Défensivement, la signature de Byron Maxwell n’a certainement pas tout arrangé l’an passé, et l’arrivée de renforts sur la couverture ne serait pas négligeable.

14. Oakland Raiders : Darron Lee, LB, Ohio State

Avec le replacement de Khalil Mack sur la ligne défensive, l’arrivée d’un linebacker côté fort aurait du sens. La vitesse et la polyvalence de Lee serait un réel plus pour renforcer l’escouade défensive californienne.

15. Los Angeles Rams : Paxton Lynch, QB, Memphis

Malgré les tractations autour d’une prolongation de contrat de Jeff Fisher, le head coach est attendu au tournant et doit enfin faire progresser son attaque aérienne. Paxton Lynch a un gabarit similaire à celui de Nick Foles, et a un jeu qui a souvent misé sur l’explosivité de ses receveurs.

16. Detroit Lions : A’Shawn Robinson, DT, Alabama

Haloti Ngata en fin de parcours, Tyrunn Walker annoncé sur le départ, les Lions vont devoir renforcer une ligne défensive qui ne fait plus vraiment peur. Principale force défensive d’Alabama en 2015, Robinson est doué pour trouer la poche adverse.

17. Atlanta Falcons : Josh Doctson, WR, TCU

La défense manque de playmakers mais l’attaque est trop dépendante de deux joueurs. Avec Doctson, Atlanta récupérerait de nouveau un monstre à trois têtes, après le trio qui les avait emmené en finale de conférence en 2012.

18. Indianapolis Colts : Ronnie Stanley, OL, Notre Dame

Quand les Colts vont-ils enfin renforcer la ligne offensive ? A trop repousser l’échéance, Andrew Luck a joué la majeure partie de la saison dans les tribunes. Ronnie Stanley serait un parfait complément d’Anthony Castonzo, lui que beaucoup pensent plus efficace en tant que tackle droit.

19. Buffalo Bills : Leonard Floyd, LB, Georgia

Rex Ryan nous a rarement habitué à drafter des joueurs offensifs au premier tour. De plus, les Bills ont un cruel besoin d’edge rushers, vue la faible pression mise sur les quarterbacks adverses en 2015. Electron libre, Floyd a un physique atypique mais des réelles capacités pour rusher voire pour couvrir. Une donnée importante quand on connaît l’obsession de Rex Ryan de bien défendre face à Tom Brady.

20. New York Jets : Ezekiel Elliott, RB, Ohio State

En plus d’être un agent libre, Chris Ivory a connu quelques pépins physiques et des baisses de forme pendant la saison. L’heure serait donc venu de lui trouver un remplaçant ? Un joueur aussi complet qu’Elliott devrait en tout cas combler un amateur du jeu au sol comme Chan Gailey.

21. Washington Redskins : Reggie Ragland, LB, Alabama

Après avoir amélioré les lignes, Washington devrait enfin considérer le deuxième rideau défensif. Ragland n’est pas le joueur le plus flashy de cette classe, mais c’est une machine à plaquer et un spécialiste de la poursuite. Encore faut-il qu’il soit très bien entouré, comme à Alabama.

22. Houston Texans : Derrick Henry, RB, Alabama

Alfred Blue n’a pas montré que de mauvaises choses l’an passé, mais Houston a besoin d’un joueur d’impact dans le backfield offensif, après les blessures à répétition de Foster. Souvent vu comme un « tout droit », Henry a une palette un peu plus fourni, bien que sous-utilisée en universitaire.

23. Minnesota Vikings : Jack Conklin, OL, Michigan State

Les blessures de Sullivan et de Loadholt restent de gros points d’interrogation, et Teddy Bridgewater est amené à prendre plus de responsabilités dans les prochains mois. Convaincant pendant le Combine, Conklin est polyvalent, étant un tackle de formation efficace sur le jeu au sol.

24. Cincinnati Bengals : Andrew Billings, DT, Baylor

Domata Peko ne rajeunit pas, et la franchise se doit de lui trouver un successeur digne de ce nom. Billings est sans doute le prospect le plus intrigant, tant par la puissance de son gabarit que par l’étonnante vitesse qui va avec.

25. Pittsburgh Steelers : Eli Apple, CB, Ohio State

Avec pas mal de cornerbacks en fin de contrat, Pittsburgh doit se renouveler sur la position. Apple a le potentiel d’un shutdown corner, malgré une certaine indiscipline, caractérisée par des interférences.

26. Seattle Seahawks : Taylor Decker, OT, Ohio State

Un besoin, et l’un des meilleurs joueurs disponibles. Taylor Decker a un leadership qui ne manquera pas de plaire à Pete Carroll. Ne pas non plus sous-estimer son impact sur le jeu au sol, l’identité des Seahawks ces dernières années.

27. Green Bay Packers : Hunter Henry, TE, Arkansas

Aaron Rodgers a besoin d’être mieux protégé et d’avoir plus de cibles fiables. En prenant Hunter Henry, les Packers répondraient à cette double-équation, même si Richard Rodgers n’a pas démérité en 2015.

28. Kansas City Chiefs : Cody Whitehair, OL, Kansas State

Tackle de formation, Whitehair est pressenti pour passer guard chez les pros. Il peut même dépanner en centre si le besoin s’en fait sentir. Un joueur précieux en somme sur une ligne offensive poreuse l’an passé.

29. Arizona Cardinals : Jarran Reed, DL, Alabama

Arizona a fait très bonne figure malgré une ligne défensive en déliquescence et trop dépendante de Calais Campbell. Jarran Reed force souvent les double-teams et est un poison sur le run stop. Une bonne nouvelle quand on affronte Todd Gurley, Carlos Hyde ou Thomas Rawls deux fois par an …

30. Carolina Panthers : William Jackson III, CB, Houston

Après Cortland Finnegan et Charles Tillman, place à la jeunesse pour épauler Josh Norman ! Discipliné dans son placement, et habile pour provoquer des turnovers, Jackson s’implanterait parfaitement dans le système de Sean McDermott.

31. Denver Broncos : Jonathan Bullard, DL, Florida

Le départ de Malik Jackson paraît inéluctable, à quelques jours de la free agency. Mais avec Jonathan Bullard, Wade Phillips aurait de quoi se régaler, avec l’un des meilleurs premiers pas de cette draft.

Commentaires
Advertisement

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Advertisement
Forum
Discuter entre supporters !
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Pariez sur la NFL
avec Unibet !
Créations graphiques

Sur le même thème A la une