Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft

Le résumé complet du 2e tour de la Draft 2016

jack-ucla

Après un première soirée mouvementée, la Draft reprend ses droits avec le 2e tour.

1 (32). Cleveland Browns : Emmanuel Ogbah, DE, Oklahoma State
Les Browns sélectionnent ici un joueur qui affectera le jeu de passe adverse. Il est encore un peu brut, mais sa taille et sa puissance à l’image d’un Everson Griffen seront d’une aide précieuse à la défense de Cleveland.

2 (33). Tennessee Titans : Kevin Dodd, DE, Clemson
Incapables de véritablement déranger le passeur adverse en 2015, les Titans récupèrent ici un joueur qui a réalisé une saison exceptionnelle à Clemson en 2015, mais ce fut la seule où il ait véritablement eu un impact.  Tennessee obtient un joueur pour épauler Brian Orakpo et Derrick Morgan.

3 (34). Dallas Cowboys : Jaylon Smith, LB, Notre Dame
Grosse surprise ici où les Cowboys sélectionnent un joueur qui ne jouera pas en 2016 à cause d’une terrible blessure au genou. Jaylon Smith était évalué dans le top 5 de cette Draft avant sa blessure, c’est dire si le jeune homme a du talent, mais il devra être patient e

4 (35). San Diego Chargers : Hunter Henry, TE, Arkansas
Les Chargers pensent à l’avenir et au fait qu’Antonio Gates n’est pas éternel. Hunter Henry devrait tout de même avoir  2 saisons afin d’apprendre de l’un des meilleurs tight ends de l’histoire de la NFL. Par la même occasion, ils comblent le trou laissé par Ladarius Green.

5 (36). Jacksonville Jaguars (Via Baltimore Ravens) : Myles Jack, LB, UCLA
Son genou a retenu toutes les équipes de le drafter au 1e tour. Longtemps, Jacksonville pensait qu’ils allaient le choisir avec le 5ème choix. Finalement, ils se retrouvent avec Jalen Ramsey ET Myles Jack. Ce sont deux talents du top 5 de cette cuvée et s’ils peuvent tous les deux développer leur potentiel. Jacksonville aura frappé un grand coup.

6 (37). Kansas City Chiefs (Via San Francisco 49ers) : Chris Jones, DT, Mississippi State
Kansas City continue d’ajouter du talent à sa défense avec un joueur qui aurait pu être un top 10 de Draft en restant une année de plus en NCAA. Avec la culture défensive qu’il y a à Kansas City, Jones devrait y trouver les bonnes personnes pour développer son talent.

7 (38). Miami Dolphins (Via Jacksonville Jaguars et Baltimore Ravens) : Xavien Howard, CB, Baylor
Encore un grand corner qui sort du tableau. Howard a un gros potentiel, mais il a été très inconstant en NCAA. Miami fait (encore) un pari de transformer cet excellent athlète en titulaire NFL. Le problème principal de Howard au niveau universitaire était de trouver la balle lorsque celle-ci était dans les airs.

8 (39). Tampa Bay Buccaneers : Noah Spence, DE, Eastern Kentucky
Pur pass-rusher, Noah Spence devrait être un facteur dès la semaine 1 de la saison 2016 pour les Buccaneers qui avaient peiné à faire tomber le quarterback adverse en 2015. Spence a des casseroles en dehors du terrain, c’est pour cette raison qu’il est tombé jusqu’au 2e tour.

9 (40). New York Giants : Sterling Shepard, WR, Oklahoma
Les New York Giants récupèrent ici un compétiteur né et l’un des meilleurs techniciens à son poste dans cette cuvée. Il peut courir tous les tracés et malgré sa petite taille, c’est un joueur extrêmement solide qui devrait immédiatement apporter sa pierre à l’édifice New-Yorkais.

10 (41). Buffalo Bills (Via Chicago Bears) : Reggie Ragland, ILB, Alabama
Les Buffalo Bills avait un besoin au poste de linebacker, ils dénichent l’un des tous meilleurs et l’un des plus polyvalents linebackers de cette Draft. Champion NCAA en 2015, Ragland a déjà l’expérience des grands matches qui lui sera d’une grande aide en NFL.

11 (42). Baltimore Ravens (Via Miami Dolphins) : Kamalei Correa, LB, Boise State
Pur pass-rusher, il arrive au bon moment pour prendre le relais d’Elvis Dumervil et Terrel Suggs, de retour d’une déchirure du  tendon d’achille. Il est un peu plus petit que les équipes aimeraient un pass-rusher, mais son moteur est toujours en marche et il ne sortait jamais du terrain à Boise State.

12 (43). Tennessee Titans (Via Los Angeles Rams et Philadelphia Eagles) : Austin Johnson, DT, Penn State
Austin Johnson vient suppléer Jurrell Casey à Nashville. Il est tout aussi capable de jouer la passe que la course et cela rajoute de la valeur à son évaluation. 

13 (44). Oakland Raiders : Jihad Ward, DE, Illinois
Jihad Ward devra être bien coaché et aura besoin d’un peu de temps pour développer son potentiel. C’est son gabarit qui lui vaut cette sélection au 2e tour, ainsi que sa polyvalence. Il a joué des deux côtés de la ligne défensive à Illinois en NCAA.

14 (45). Tennessee Titans (Via Los Angeles Rams) : Derrick Henry, RB, Alabama
Boom. Un duo de running backs DeMarco Murray – Derrick Henry, cela offre pas mal d’options dans le jeu de course et même dans les zone reads avec Marcus Mariota. Mariota se fera probablement moins sacker l’an prochain, simplement parce que ce ne sera pas seulement à lui de mener cette équipe.

15 (46). Detroit Lions : A’Shawn Robinson, DT, Alabama
Haloti Ngata a 32 ans et les autres défensive tackles des Lions n’ont que des contrats d’un an et les Lions ont clairement besoin de dureté au milieu de la ligne défensive. C’est justement ce qu’apporte A’Shawn Robinson, capable d’aller aplatir autant le quarterback adverse que le running back.

16 (47). New Orleans Saints : Michael Thomas, WR, Ohio State
Michael Thomas manque un peu de vitesse de pointe, mais si la balle arrive dans sa zone, Michael Thomas l’attrapera. Il a un très bon body control et des mains exceptionnelles. Michael Thomas tentera donc de combler le vide laissé par le départ de Marques Colston.

17 (48). Green Bay Packers (Via Indianapolis Colts) : Jason Spriggs, OT, Indiana
Green Bay a 4 offensive linemen dans la dernière année de leur contrat en 2016. Ils ont donc besoin de jeunesse dans la ligne offensive. Spriggs est athlétique et il devrait aider Aaron Rodgers à rester debout dans les prochaines années.

18 (49). Seattle Seahawks (Via Chicago Bears et Buffalo Bills) : Jarran Reed, DT, Alabama
Ce deuxième tour n’arrête plus de voir des équipes monter et descendre. Les Seattle Seahawks montent donc pour sélectionner Jarran Reed. Encore une fois, les Seahawks surgissent un bon moment pour sélectionner le meilleur jour disponible, très fort pour arrêter le jeu de course adverse.

19 (50). Houston Texans (Via Atlanta Falcons) : Nick Martin, C, Notre Dame
Quand on engage un quarterback durant l’intersaison, on tente de le garder en bonne santé. Pour le garder en bonne santé, il faut le protéger et c’est exactement ce qu’est capable de faire Nick Martin, le frère de Zach , guard chez les voisins Cowboys.

20 (51). New York Jets : Christian Hackenberg, QB, Penn State
Voilà que les Jets draftent un quarterback. Eux qu’on pensait dans la discussion pour drafter Paxton Lynch au premier tour avaient apparemment d’autres plans. Hackenberg a été critiqué pour son manque de précision en NCAA, il aura besoin de temps pour se développer. Cela n’exclut pas un retour de Ryan Fitzpatrick à New York pour une courte période.

21 (52). Atlanta Falcons (Via Houston Texans) : Deion Jones, LB, LSU
Deion Jones joue a grande vitesse et peut avoir un gros impact dans les équipes spéciales, ce qui ne fait qu’ajouter de la valeur à son évaluation. Il vient améliorer une défense d’Atlanta en cours de progrès en 2015, mais qui n’avait pas encore assez de joueur d’impact pour être une des meilleures.

22 (53). Washington Redskins : Su’a Cravens, LB, USC
Deux choix consécutifs très similaires avec un linebacker également très rapide en la personne de Su’a Cravens qui est même vu comme un hybride entre linebacker et safety. Lui aussi pourra avoir un impact direct dans les équipes spéciales.

23 (54). Minnesota Vikings : Mackenzie Alexander, CB, Clemson
Certains le voyaient comme un 1e tour de Draft, mais son manque de production (pas d’interception en NCAA) l’ont fait tomber jusqu’à la 54e position. Il pourrait être titulaire en semaine 1 comme nickel corner car il est très rapide et à les qualités athlétiques pour jouer chez les pros.

24 (55). Cincinnati Bengals : Tyler Boyd, WR, Pittsburgh
Polyvalent, Tyler Boyd vient combler un des deux trous laissés par Marvin Jones et Mohamed Sanu. Avec l’arrivée de Brandon LaFell, le corps de receveurs des Bengals recommence vraiment à être intéressant. Boyd a la capacité d’être un facteur direct dans le jeu aérien de Cincinnati.

25 (56). Chicago Bears (Via Seattle Seahawks) : Cody Whitehair, OG, Kansas State
Il est tombé jusqu’au 56e rang, mais il apportera un plus à la ligne offensive de Chicago dès son arrivée dans l’Illinois. Whitehair était un tackle à Kansas State, mais ses bras ne semblent pas assez longs pour jouer à ce poste en NFL.

26 (57). Indianapolis Colts (Via Green Bay Packers) :T.J. Green, FS, Clemson
T.J. Green n’a que deux ans d’expérience au poste de safety. Auparavant, il était receveur, mais ses qualités athlétiques et son instinct l’ont propulsé au 2e tour, malgré son manque d’expérience. Green pourrait même glisser au poste de cornerback grâce à sa vitesse (4,34 au 40 yard cash du NFL Scouting Combine).

27 (58). Pittsburgh Steelers : Sean Davis, DB, Maryland
Davis a joué safety et cornerback durant sa carrière universitaire à Maryland, mais il devrait être aligner en tant que safety chez les pros car les Steelers ont sélectionné Artie Burns au 1e tour qui est un pur cornerback.

28 (59). Tampa Bay (Via Kansas City Chiefs) : Roberto Aguayo, K, Florida State
Trade up et abandonner un 3e et un 4e tour pour revenir et sélectionner un kicker au 2e tour n’est pas monnaie commune en NFL, mais Aguayo était le kicker le plus précis de la NCAA en 2015 et les Bucs étaient à la recherche de stabilité à ce poste. Kickers are people too. 

29 (60). New England Patriots : Cyrus Jones, CB, Alabama
Jones est un peut-être un peu trop petit pour jouer les monstres de la NFL, mais il a une vraie valeur en tant que nickel corner. De plus, il n’y a pas que des monstres en NFL et quand il s’agit de localiser la balle et de l’attraper, il n’y pas beaucoup de meilleurs joueurs que Cyrus Jones dans cette Draft. Peut être un excellent retourneur.

30 (61). New Orleans Saints (Via Arizona Cardinals et New England Patriots) : Vonn Bell, FS, Ohio State
Il manque aussi quelques centimètres à Vonn Bell pour être considéré comme un 1e tour de Draft, mais les qualités du jeune homme sont là et il pourrait aussi prendre des snaps en tant que nickel corner. Un vrai plus pour une défense à la peine en 2015.

31 (62). Carolina Panthers : James Bradberry, CB, Samford
Deuxième année de suite qu’un défensive back de Samford est repêché au 2e tour après la sélection de Jarquiski Tartt par les 49ers en 2015. Bradberry est donc celui que les Panthers voient comme le remplaçant de Josh Norman. Pas forcément en semaine 1 de la saison 2016, mais le gabarit du jeune homme a dû séduire Ron Rivera.

32 (63). Denver Broncos : Adam Gotsis, DT, Georgia Tech
Les Broncos rajoutent de la valeur à leur ligne défensive après le départ de Malik Jackson durât l’intersaison. Gotsis est un joueur venu d’Australie et il était un vrai leader dans sa fac de Georgia Tech.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
15-Déc à 3:25IND2pariez1.55DEN
16-Déc à 23:30DET1.33pariez2.6CHI
17-Déc à 3:25KC1.8pariez1.7
17-Déc à 20:00CAR1.5pariez2.1GB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une