Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Los Angeles Chargers Preview 2016

Analyse d’avant-saison : San Diego Chargers

sandiego_chargers_16072016

Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2016. Au programme aujourd’hui : les San Diego Chargers.

Auteur d’une saison 2015 désastreuse, la franchise californienne avait du pain sur la planche pour combler ses nombreuses faiblesses. Mais grâce à la draft et une free agency plutôt réussie, les Chargers ont pu se renforcer dans les secteurs qui leur faisaient le plus défaut.

Retour sur une intersaison encourageante pour San Diego.

La saison dernière : 4 victoires – 12 défaites.

Mouvements à l’intersaison : Le balais était de sortie à San Diego ces derniers mois ! Après la saison ratée de 2015, les Chargers ont fait le ménage durant l’intersaison et ont réussi à améliorer leur défense, qui était l’un de leurs gros points faibles l’an dernier. Si le départ d’Eric Weddle pour Baltimore est un coup dur, les arrivées des agents libres Brandon Mebane, Dwight Lowery et Casey Hayward devraient faire du bien. De plus, avec la sélection surprise de Joey Bosa en troisième choix de la draft, San Diego s’est doté d’un lineman défensif prometteur qui devrait pouvoir contribuer immédiatement (à condition qu’il joue bien évidemment…), même si des doutes subsistent sur sa capacité à passer d’une défense 4-3 (comme à Ohio State) à une 3-4 (chez les Chargers).

L’autre chantier de l’intersaison, c’était la ligne offensive, l’une des plus mauvaises de la NFL en 2015. Avec les re-signatures de Joseph Barksdale et Chris Hairston, l’arrivée de Matt Slauson et la draft de Max Tuerk, cela devrait aller mieux cette saison. Toujours au niveau de l’attaque, l’éternel Antonio Gates a été re-signé, le tight end Hunter Henry a été drafté au second tour, l’ancien coordinateur offensif des Chargers (en 2013) Ken Whisenhunt est revenu et les receveurs James Jones et Travis Benjamin sont arrivés. Ce dernier, signé pour quatre ans et 24 millions de dollars (dont 13 millions garantis), devrait apporter une solution longue distance pour Philip Rivers après le départ à la retraite de Malcom Floyd. Quant à Jones, il a été recruté afin de compenser la perte de Stevie Johnson, touché au ménisque.

A noter également l’extension de contrat du receveur numéro un Keenan Allen, prolongé pour 45 millions de dollars sur quatre ans (dont 20 millions garantis), ainsi que celle de l’entraineur principal Mike McCoy, prolongé jusqu’en 2017.

Arrivées notables : Brandon Mebane (DT), Casey Hayward (CB), Dwight Lowery (S), Matt Slauson (G), Travis Benjamin (WR), Jeff Cumberland (TE), Zach Mettenberger (QB), James Jones (WR).
Re-signatures : Antonio Gates (TE), Joseph Barksdale (OT), Jahleel Addae (S), Chris Hairston (OT), Kellen Clemens (QB), Kenny Wiggins (G), Dontrelle Inman (WR), Asante Cleveland (TE).
Draft : Joey Bosa (DE), Hunter Henry (TE), Max Tuerk (C), Joshua Perry (LB), Jatavis Brown (LB), Drew Kaser (P), Derek Watt (FB), Dovan Clark (G).
Pertes notables : Eric Weddle (S), Mike Scifres (P) Ladarius Green (TE), Donald Butler (LB), Kendall Reyes (DE), Malcom Floyd (WR), Patrick Robinson (CB), Donald Brown (RB), Kavell Conner (LB).

joey_bosa_16072016

Le(s) point(s) fort(s) : Après une saison à seulement quatre victoires, il est toujours difficile de sortir les points forts d’une équipe qui ne possède que très peu de garanties. Cependant, on peut tout de même parler d’améliorations. Par exemple, la défense des Chargers devrait logiquement progresser au vu des recrues de l’intersaison. La ligne défensive s’est renforcée avec la draft de Joey Bosa et l’arrivée de Brandon Mebane, qui est une référence quand il s’agit de défendre contre la course. Quant à la ligne arrière, elle est plutôt solide sur le papier avec des joueurs comme Jason Verrett, Casey Hayward ou encore Dwight Lowery, même si ce dernier ne compensera pas à lui tout seul le départ d’Eric Weddle au poste de safety.

Au niveau de l’attaque, le retour de blessure de Keenan Allen devrait booster les Chargers. Touché à un rein, le receveur n’a pu jouer que huit rencontres la saison dernière, mais cela a suffit pour montrer à quel point il est indispensable à son équipe. En effet, sur ces huit matchs, Allen a capté 67 ballons pour 725 yards et 4 touchdowns ! Autrement dit, il aurait pu réaliser une saison historique s’il n’avait pas été contraint à rejoindre l’infirmerie. Avec ce dernier, Antonio Gates, James Jones et Travis Benjamin, le très bon Philip Rivers va posséder plusieurs cibles de qualité et l’attaque aérienne devrait donc faire des étincelles cette saison.

Le(s) point(s) faible(s) : Pour pouvoir utiliser les cibles citées ci-dessus, Philip Rivers va tout de même avoir besoin d’un minimum de temps pour lancer. Et ça, ce n’est pas une garantie. En effet, malgré les re-signatures de Joseph Barksdale et Chris Hairston ainsi que les arrivées de Matt Slauson et Max Tuerk, la ligne offensive reste un point faible chez les Chargers.

Au niveau du jeu de course, San Diego devrait rester l’une des moins bonnes équipes de la NFL, elle qui a terminé avant-dernière au nombre de yards parcourus en 2015 et bonne dernière au nombre de yards par course. Le jeune Melvin Gordon est certes prometteur et devrait logiquement progresser après une année rookie difficile, mais on voit mal San Diego soudainement devenir une équipe menaçante au sol jusqu’à rééquilibrer son attaque, axée essentiellement sur la passe. Le retour de Ken Whisenhunt pourrait toutefois relancer un peu le jeu de course, lui qui a déclaré dès son arrivée qu’il comptait bien le remettre au goût du jour.

Facteur(s) X : Les blessures représentent un facteur X pour toutes les équipes NFL. Mais à San Diego, c’est peut-être encore plus le cas qu’ailleurs. En effet, le manque de profondeur de l’effectif pourrait coûter très cher aux Chargers. Si ces derniers possèdent des joueurs talentueux dans plusieurs compartiments du jeu, ils peuvent aussi très vite être limités par les blessures. Il n’y a qu’à se souvenir de l’indisponibilité de Keenan Allen la saison dernière, qui avait fait très mal à l’attaque californienne.

Calendrier : @Chiefs, Jaguars, @Colts, Saints, @Raiders, Broncos, @Falcons, @Broncos, Titans, Dolphins, BYE, @Texans, Buccaneers, @Panthers, Raiders, @Browns, Chiefs.

En résumé : Avec une intersaison relativement bien gérée, San Diego s’est donné les moyens pour repartir de l’avant et redevenir respectable, ce qui est important au vu des incertitudes qui entourent actuellement le futur de la franchise dans la ville californienne. Évidemment, difficile d’espérer un retour en playoffs dans l’immédiat mais les Chargers devraient logiquement retrouver des couleurs après une saison 2015 catastrophique.

Le pronostic : 7 victoires – 9 défaites, pas de playoffs.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
19-Déc à 3:30TB3pariez1.23ATL
23-Déc à 23:30BAL1.07pariez4.9IND
24-Déc à 20:00CHI1.25pariez2.9CLE
24-Déc à 20:00CIN2.4pariez1.37DET
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une