Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Analyse d’avant-saison : Tampa Bay Buccaneers

tampa-bay-buccaneers-hargreaves

Après des mois d’attente, l’intersaison touche enfin à sa fin ! Il est donc grand temps pour Touchdown Actu de vous présenter une analyse complète des forces en présence. Comme tous les ans, nous allons remonter au fil des jours le classement de la saison précédente de bas en haut. Au programme aujourd’hui, les Tampa Bay Buccaneers.

En progression en 2015, grâce notamment au premier choix de la Draft Jameis Winston, les Buccaneers continuent de reconstruire leur équipe, en espérant que celle-ci puisse bientôt prétendre aux playoffs. Winston, justement, a réussi une belle première saison, car assumer l’étiquette de 1e choix de Draft n’est jamais facile, d’autant plus qu’il était arrivé dans la grande ligue avec des casseroles extra-sportives.

En défense, Gerald McCoy devrait être encore un fois le pilier de cette défense. Il pourrait être bien meilleur en 2016 qu’il ne l’a été en 2015, car il a joué toute la saison avec une déchirure à l’épaule. Derrière McCoy, LaVonte David et Kwon Alexander ont tout deux réussi une belle saison en 2015. Alexander devra être meilleur sur les situations de courses où il n’est pas paru à son avantage lors de sa saison rookie.

La saison dernière : 6 victoires – 10 défaites

Mouvements à l’intersaison : La reconstruction continue. En 2015, c’était l’attaque qui était renouvelée avec les arrivées d’un quarterback, Jameis Winston et de deux linemen offensifs, Donovan Smith et Ali Marpet, dans les premiers tours. En 2016, les besoins étaient plutôt défensifs et Tampa a donc beaucoup recruté de ce côté de la balle malgré la vocation plutôt offensive de l’ancien coordinateur offensif et désormais head coach, Dirk Koetter. Au premier tour de la Draft, les Bucs ont sélectionné Vernon Hargreaves, qui sera très probablement l’élève du nouvel arrivé Brent Grimes, également un cornerback de petite taille.

La franchise de Tampa a renforcé son pass rush avec l’arrivé de Noah Spence au 2e tour de la Draft et de Robert Ayers en provenance des Giants. Pour ce qui est de Spence, il faudra que les Buccaneers le surveillent de près pour qu’il évite de répéter ses erreurs du passé. Avant de jouer pour Eastern Kentucky, Spence avait été une star défensive à Ohio State, mais après deux contrôles anti-dopage ratés à cause de l’ecstasy trouvé dans son échantillon, il a été banni de la Big Ten.

Comme l’a montré la Draft, « Kickers are 2nd rounders too » après la sélection de Roberto Aguayo, qui était le kicker le plus précis de NCAA ces dernières années. À Florida State, Aguayo n’a jamais manqué un field goal en-dessous des 39 yards. Il devra prouver qu’il peut aussi marquer les 3 points depuis plus loin, mais il pourrait apporter de la stabilité à un poste où les Buccaneers en cherchent depuis longtemps.

Arrivées notables : OG J.R. Sweezy (Seahawks), DE Robert Ayers (Giants), LB Daryl Smith (Ravens), CB Brent Grimes (Dolphins), CB Josh Robinson (Vikings), P Bryan Anger (Jaguars).
Re-signatures :RB Doug Martin, WR Russell Shepard, DE Jacquies Smith, FS Bradley McDougald, SS Keith Tandy, SS Chris Conte
Draft : CB Vernon Hargreaves III (1e tour), DE Noah Spence (2e tour), K Roberto Aguayo (2e tour), CB Ryan Smith (4e tour), OT Caleb Benenoch (5e tour), LB Devante Bond (6e tour), FB Dan Vitale (6e tour)
Pertes notables : Bruce Carter (Jets), RB Bobby Rainey (Giants), DT Henry Melton (libre), DT Tony McDaniel (libre), DE Larry English (libre), CB Mike Jenkins (libre), CB Sterling Moore (libre)

Brent_Grimes_Bucs

Les points forts : Tampa Bay a drafté Vernon Hargreaves III au 1e tour de la Draft après s’être assuré les services de Brent Grimes, coupé par les Dolphins, durant la free agency. Alterraun Verner n’est plus vraiment un titulaire indiscutable, mais il a réalisé de belles choses par moment en 2015 et Josh Robinson sort d’une saison marquée par les blessures, mais ses trois premières avaient été très bonnes dans le Minnesota. La couverture aérienne est donc prometteuse en Floride.

Les arrivées de Robert Ayers (9,5 sacks en 2015) et de Noah Spence viennent renforcer un pass rush des Bucs qui devient intéressant, puisque Jacquies Smith (7 sacks en 2015) a rempilé pour un an et Gerald McCoy devrait redevenir très dangereux en 2016 après avoir été freiné par sa blessure à l’épaule en 2015.

Même avec la retraite de Logan Mankins, la ligne offensive devrait être une satisfaction, car Donovan Smith et Ali Marpet ont désormais une saison dans les jambes, et J.R. Sweezy arrive de Seattle pour prendre la place laissée vacante par Mankins. Tampa Bay n’a concédé que 27 sacks en 2015, même si cette statistique pourrait monter, car les équipes voudront faire tomber un Jameis Winston très à l’aise dans sa poche en première année.

Les points faibles : Chris Conte et Keith Tandy ont prolongé leur séjour en Floride au poste de safety, mais le duo Chris Conte – Major Wright n’est pas vraiment le tandem rêvé par tous les GM en NFL. En plus de ça, les Buccaneers n’ont pas drafté de safety en 2016. Il n’y a donc pas de plan à ce poste pour la saison à venir si les deux titulaires ne répondent pas aux attentes.

La défense contre la course sera très certainement un problème pour les Buccaneers. Certes, LaVonte David et Gerald McCoy sont là, et l’arrivée de Daryl Smith fera du bien, mais pour ce qui est de Noah Spence, Jacquies Smith et Robert Ayers, ce sont de purs pass rushers. Kwon Alexander devra lui justement progresser contre le jeu de course adverse car il n’avait pas vraiment été à son avantage dans ce compartiment du jeu en 2015.

Facteur X : Le trio Jameis Winston – Doug Martin – Mike Evans devra prouver qu’il est l’avenir de cette franchise. Chacun des trois joueurs a quelque chose de différent à prouver. Winston devra confirmer sa bonne saison rookie et tenter d’améliorer son ratio touchdowns/interceptions (22/15). Doug Martin a décroché le jackpot durant la free agency et il devra assumer qu’il est désormais l’un des running backs les mieux payés de NFL. Enfin, Mike Evans a réceptionné plus de 1200 yards en 2015, mais il n’a capté que 50% des ballons venant dans sa direction et a montré des problèmes de drops qu’il devra corriger. À eux trois et s’ils sont à leur meilleur niveau, ils peuvent faire exploser beaucoup de défenses en NFL et garder la défense hors du terrain.

Calendrier : @Falcons, @Cardinals, Rams, Broncos, @Panthers, bye, @49ers, Raiders, Falcons, Bears, @Chiefs, Seahawks, @Chargers, Saints, @Cowboys, @Saints, Panthers.

En résumé : Le potentiel des Buccaneers semble excellent, même si l’attaque repose sur de très jeunes joueurs. Les dirigeants ont comblé les plus gros trous dans l’effectif, mais tout n’est pas parfait.

Pour être réaliste, les hommes de Dirk Koetter devraient encore progresser cette année, mais il sera difficile d’accrocher les playoffs avec les Panthers de Cam Newton dans leur division.

Pronostic : 8 victoires – 8 défaites

Commentaires
Advertisement

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Advertisement
Forum
Discuter entre supporters !
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Pariez sur la NFL
avec Unibet !
Créations graphiques

Sur le même thème A la une