Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Analyse d’avant-saison : New-York Giants

eli-manning-odell-beckham-giants-250416Après des mois d’attente, l’intersaison touche enfin à sa fin ! Il est donc grand temps pour Touchdown Actu de vous présenter une analyse complète des forces en présence. Comme tous les ans, nous allons remonter au fil des jours le classement de la saison précédente de bas en haut. Au programme aujourd’hui : les New York Giants.

Beaucoup de mouvements cette intersaison chez les Giants. La franchise a mis fin à son histoire d’amour avec l’emblématique coach Tom Coughlin. Pour le remplacer, les dirigeants ont choisi la transition en douceur, en nommant Ben McAdoo, ancien coordinateur offensif, au poste de head coach.

Côté effectif, les bleus ont beaucoup (trop ?) dépensé durant l’intersaison. Gros contrats pour Olivier Vernon, Janoris Jenkins ou encore Damons Harris, des joueurs censés élever le niveau de cette défense. Ces arrivées correspondent à la situation du général manager des Giants, Jerry Reese, qui tente un tout pour le tout dans ce qui pourrait être sa dernière saison.

Avec un changement de coach, un remaniement de l’effectif défensif et un GM sous pression, les Giants sont à la croisée des chemins dans une division NFC Est toujours aussi imprévisible.

La saison dernière : 6 victoires – 10 défaites

Mouvements à l’intersaison : En-dehors de l’arrivée de McAdoo au poste de coach principal, il y a finalement eu peu de mouvement au sein du staff avec des nominations internes et un Steve Spagnuolo (coordinateur défensif) toujours en place malgré les critiques.

207 millions de dollars, c’est le montant dépensé par les Giants pour tenter de solidifier au plus vite la défense. Les grands gagnants sont Vernon, Harris et Jenkins, qui se sont vus garantir de belle somme et pour qui les Giants ont misé 193 millions de dollars…

La draft est intéressante. Si Eli Apple a été choisi trop tôt pour certains, des joueurs comme Sterling Shepard, Andre Perkins ou Darian Thompson ont de réelles capacités et pourraient bien faire le bonheur des Giants dans les années à venir.

Arrivées notables : Olivier Vernon (DE, Dolphins), Janoris Jenkins (CB, Rams), Damon Harris (DT, Jets), Leon Hall (CB, Bengals), Will Johnson (FB, Steelers), Keenan Robinson (LB, Redskins)
Re-signatures : Jason Pierre-Paul (DE), Josh Brown (K), Jasper Brinkley (LB)
Draft : Eli Apple (CB, 1e tour), Sterling Shepard (WR, 2e tour), Darian Thompson (S, 3e tour), B.J. Goodson (OLB, 4e tour), Paul Perkins (RB, 5e tour), Jerell Adams (TE, 6e tour)
Pertes notables : Rueben Randle (WR, Eagles), Prince Amukamara (CB, Jaguars), Jon Beason (LB, retraite), William Beatty (LT),

Odell_Beckham_30082015

Les points forts : le secteur aérien est devenu un des vrais points fort des Giants ces dernières saisons. Bien que parfois pataud, Eli Manning revit depuis l’arrivée de Ben McAdoo. Il vient de battre coup sur coup ses records de touchdowns lancés et de yards à la passe. La troisième année sous le système McAdoo ne devrait pas changer la donne, bien au contraire. De plus, Manning est épaulé par un casting de receveurs au fort potentiel. Odell Beckham Jr bien qu’a sa troisième année, n’est plus à présenter. A ses côtés, la possibilité d’avoir un Victor Cruz à 100% est un vrai plus. Outre Cruz, Sterling Shepard et Dwayne Harris devraient permettre aux Giants d’avoir un quatuor parmi les meilleurs de la ligue. Avec un peu de chance, Anthony Dablé réussira peut-être à se faire une place dans le groupe, mais si le Français est actuellement face à un vrai défi lors du camp d’entrainement.

On peut également mentionner le centre-gauche de la ligne offensive des Giants. Pour sa deuxième saison, Weston Richburg s’est illustré comme étant un des meilleurs centres de la ligue. A ses côtés, Justin Pugh est entrain de justifier les attentes placées en lui et est devenu un vrai guard solide sur qui compter.

En défense, la ligne a le potentiel pour être une des meilleures de la ligue. Olivier Vernon pourrait enfin apporter la pression à l’opposé de Jason Pierre-Paul sur la ligne. Le colosse Pierre-Paul semble avoir pris la mesure de sa blessure de l’an dernier et devrait donc s’améliorer. A l’intérieur, les G-Men vont profiter d’un duo très complémentaire. Damon Harris est un des meilleurs défenseurs contre la course de la ligue et devrait encore le prouver. Son arrivée permet dans le même temps de libérer Hankins de cette tâche et de lui permettre de retrouver le point fort de son jeu : remettre la pression sur le quarterback adverse depuis l’intérieur.

Les points faibles : en attaque, la course est à la peine. Un constat lié à deux choses : d’abord, l’absence d’un réel coureur numéro 1. Si Rashad Jenning est solide, il a montré qu’il avait du mal à justifier ce statut de numéro 1. Autre souci, la tendance de Ben McAdoo à sur-utiliser la formule du comité de coureurs et de laisser peu de temps à ceux-ci pour prendre « chaud ». Le poste de right tackle est un réel point faible pour cette équipe. Si les dernières drafts ont pu rassurer les fans et Eli Manning sur la partie gauche de la ligne, le poste de tackle droit est actuellement occupé par Marshall Newhouse. Lent, peu mobile et faible techniquement, Newhouse devrait encore une fois avoir des difficultés.

En défense, le manque d’un linebacker de talent, voire d’un linebacker capable de couvrir aussi bien la course que la passe devrait encore une fois faire mal à ce secteur du jeu.

Facteur X : L’alchimie défensive. La défense des Giants soulèvent de nombreuses questions : comment Jason Pierre-Paul s’est-il adapté à sa blessure ? Oliver Vernon et Janoris Jenkins ont-ils le niveau pour jouer à la hauteur de leur contrat ? Vernon peut-il enfin amener le pass-rush attendu à l’opposé de JPP ? Qui pour diriger cette défense depuis le poste de LB ?

Au-delà de ces incertitudes, l’inexpérience de la paire de safeties (bien que complémentaire) avec un Landon Collins en 2e année et un Darian Thompson rookie pose question. Enfin, après des années difficiles chez les Rams et les Saints, Steve Spagnuolo a raté son année de « relance » chez les Giants, en ayant la pire défense de l’histoire. Peut-il redresser le cap ?

Le (trop) grand nombre de questions autour de cette défense en fait forcément un facteur X pour la saison à venir, car une défense ne serait-ce que milieu de tableau pourrait permettre aux Giants de remporter quelques fins de match serrées.

Calendrier : @Cowboys, Saints, Redskins, @Vikings, @Packers, Ravens, @Rams, bye, Eagles, Bengals, Bears, @Browns, @Steelers, Cowboys, Lions, @Eagles, @Redskins.

En résumé : Comme souvent avec ces Giants, on ne sait pas vraiment ce qui les attend. Si l’attaque devrait encore performer, la défense est une grande inconnue. Pourtant c’est elle qui a les clés pour aider la franchise à retrouver les playoffs.

Pronostic : 9 victoires – 7 défaites

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Oct à 2:25OAK2.1pariez1.5KC
22-Oct à 19:00CHI2.15pariez1.47CAR
22-Oct à 19:00CLE2.6pariez1.33TEN
22-Oct à 19:00GB2.6pariez1.33NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une