Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Analyse d’avant-saison : New Orleans Saints

drew-brees-saints-preview-210816Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2016. Au programme aujourd’hui : les New Orleans Saints.

Une légende de la franchise, Marques Colston, est partie et laisse un grand vide dans dans l’attaque de la franchise de Louisiane. En 2015, malgré une défense abominable, les Saints ont trouvé le moyen de gagner 7 matches, alors pourquoi pas en 2016 ?

Ce sera tout de même compliqué étant donné le calendrier. Quatre ou cinq victoires seraient déjà une réussite pour l’équipe de New Orleans.

La saison dernière : 7 victoires – 9 défaites

Mouvements à l’intersaison : Pas de très gros poisson attrapé durant l’intersaison pour les Saints, mais deux joueurs très solides avec Roman Harper et Craig Robertson. Le premier a participé au Super Bowl 50 avec les Panthers et le second a aligné les bonnes saisons avec les Browns de 2012 à 2015, malgré un dernier exercice gâché par une blessure. La signature de James Laurinaitis est une peu plus étonnante car le joueur a montré plus de fébrilité en 2015 en laissant plus de gros gains à ses adversaires qu’il n’en laissait auparavant, même si ses statistiques sont restées excellentes.

Durant la Draft, les Saints ont surtout cherché à renforcer la défense avec les arrivées de Sheldon Rankins et David Onyemata au poste de defensive tackle. Ils ont aussi pensé au futur de leur défense avec la sélection du safety d’Ohio State Vonn Bell qui pourrait dès sa première saison, jouer comme nickel cornerback, car il y a été utilisé par Urban Meyer en NCAA.

Les Saints pourraient également signer un joueur d’expérience au poste de receveur pour aider sa très jeune équipe à ce poste. Ils avaient déjà tenté leur chance avec la signature de Vincent Brown, mais celui-ci sera blessé durant toute la saison 2016.

Arrivées notables : TE Coby Fleener (Colts), DT Nick Fairley (Rams), OLB Nathan Stupar (Falcons), ILB Craig Robertson (Browns), ILB James Laurinaitis (Rams), S Roman Harper (Panthers)
Re-signatures : TE Michael Hoomanawanui, TE Josh Hill
Draft : DT Sheldon Rankins (1e tour), WR Michael Thomas (2e tour), S Vonn Bell, DT David Onyemata (4e tour), RB Daniel Lasco (7e tour)
Pertes notables : RB Khiry Robinson (Jets), WR Marques Colston (libre), TE Ben Watson (Ravens), G Jahri Evans (Seahawks), DT Kevin Williams (retraite), ILB David Hawthorne (Bills) , CB Brandon Browner (Seahawks)

brandin-cooks-saints-preview-210816

Les points forts : Drew Brees (32 TDs, 11 int) est toujours là et Drew Brees est toujours l’un des meilleurs quarterbacks de la NFL. S’il assez est bien protégé, ce qui devrait être le cas, il va pouvoir délivrer de bons ballons à un corps de receveurs très jeune.

Emmenée par le left tackle Terron Armstead, la ligne offensive devrait être une satisfaction en 2016, avec Max Unger comme point d’encrage, Zach Strief à l’autre tackle et Andrus Peat qui devrait prendre le poste de guard laissé libre par le départ de Jahri Evans. Tim Lelito est un excellent bloqueur pour la course et devrait prendre le dernier poste de titulaire sur la ligne offensive afin de créer des brèches pour que Mark Ingram où l’un de ses coéquipiers puissent avancer dans le terrain.

Difficile de dire si la couverture aérienne de New Orleans sera véritablement un point fort en 2016, mais elle est dans une phase de progression, malgré la perte de Keenan Lewis. Le tout, comme souvent en NFL, sera de rester en bonne santé. Delvin Breaux, par exemple, qui a montré de belles choses en 2015 a manqué 10 matches et P.J. Williams a manqué toute sa campagne rookie à cause d’une déchirure aux ischio-jambiers. D’un autre côté, Jayrus Byrd et Kenny Vaccaro ont fait une bonne saison 2015 après une saison 2014 complètement manquée. Si la mayonnaise prend avec le retour de Roman Harper, les fans des Saints devraient avoir quelques satisfactions en défense grâce à leur secondary, satifactions défensives qui ont fait défaut en 2015.

Mark Ingram et C.J. Spiller devraient être les principaux acteurs du backfield des Saints. Les deux joueurs sont d’ailleurs plutôt complémentaires Mark Ingram est un coureur puissant alors que Spiller est plutôt rapide et agile. Cependant, le statut de point fort du poste de running back repose sur la santé de ces deux joueurs, souvent blessés, car peut-être que Tavaris Cadet pourrait reprendre le poste de C.J. Spiller en cas de blessure, mais il est très improbable de trouver un remplaçant capable de faire le travail d’Ingram.

Les points faibles : Déjà un point faible en 2015, le front seven devrait progresser cette saison, mais ne sera pas (encore) une force pour les Saints malgré une Draft intéressante au poste de defensive tackle. En effet Sheldon Rankins, choisi au 1e tour, est à la fois rapide et technique, et David Onyemata, choisi au 4e tour, vient lui directement du Canada, mais il est très brut techniquement et devra probablement attendre un peu pour voir le terrain. Cameron Jordan est la seule vraie star de ce front seven et Stephone Anthony pourrait en devenir une, lui qui a montré de belles choses lors de sa saison rookie. Aux côtés d’Anthony, la place devrait être occupée par Craig Robertson car autant Daniel Ellerbe que James Laurinaitis sont des joueurs en forte perte de vitesse et il ne serait pas étonnant de voir un ou même les deux être coupés avant la saison.

Si un receveur doit dépasser les 1000 yards en 2016, c’est Brandin Cooks, qui devra répéter voire faire mieux qu’en 2015 pour que son équipe survive au poste de receveur. Il est aussi le receveur le plus expériementé des Saints avec … 2 ans d’expérience. Michael Thomas, choix du 2e tour, a un gros potentiel et surtout des mains exceptionnelles, mais ses tracés devront être meilleurs qu’en NCAA pour battre les cornerbacks NFL. Sinon, il y a également dans ce groupe, les présences de Willie Snead IV et Brandon Coleman qui ont montré de belles choses en 2015.

Si les Saints ont peu de garantie au poste de receveur, ils n’en ont pas beaucoup plus au poste de tight end. Coby Fleener n’a jamais vraiment convaincu à Indianapolis, Michael Hoomanawanui est plutôt polyvalent, mais n’a jamais dépassé les 200 yards à la réception en une saison et Josh Hill non plus. Sans vrai numéro 1, les Saints devront compter sur le collectif et le jeu de course pour marquer des points en 2016.

Facteur X : Le jeu de course ouvert par la ligne offensive sera sans doute la clé de cette saison pour les Saints, car il faudra que les défenses adverses soient un peu plus obligées de regarder ailleurs que vers Brees et ses receveurs.

La saison dernière, New Orleans était numéro un aux yards à la passe et 24 au sol. C’est bon pour le spectacle, mais rarement pour les résultats sur le long terme.

Calendrier : Raiders, @Giants, Falcons, @Chargers, bye, Panthers, @Chiefs, Seahawks, @49ers, Broncos, @Panthers, Rams, Lions, @Buccaneers, @Cardinals, Buccaneers, @Falcons

En résumé : Le calendrier difficile et le manque d’expérience à certains postes va certainement avoir raison des Saints cette saison. Cependant, une reconstruction est en cours et les fans de la franchise de New Orleans peuvent espérer un retour au premier plan de leur équipe dans les prochaines années… même s’il faudra bien finir par trouver un successeur à Brees.

Pronostic : 4 victoires – 12 défaites

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Oct à 2:25OAK2.1pariez1.5KC
22-Oct à 19:00CHI2.15pariez1.47CAR
22-Oct à 19:00CLE2.6pariez1.33TEN
22-Oct à 19:00GB2.6pariez1.33NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une