Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Analyse d’avant-saison : Buffalo Bills

rex-ryan-marcell-dareus-bills-preview-2016Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2016. Au programme aujourd’hui : les Buffalo Bills.

En 2015, Tyrod Taylor avait été la star de la présaison à Buffalo, en passant devant E.J. Manuel et Matt Cassel. Il avait ensuite rendu une très bonne copie en saison régulière malgré la fréquente absence des stars en attaque.

LeSean McCoy avait manqué quatre matchs et Sammy Watkins trois. Avec 24 touchdowns pour seulement 6 interceptions et 63% de passes complétées, il n’y a pas grand chose à reprocher à Tyrod Taylor. S’il parvient à être plus régulier, l’attaque de Buffalo sera d’autant plus difficile à défendre.

La saison dernière : 8 victoires – 8 défaites

Mouvements à l’intersaison : Buffalo a perdu quelques élément importants de son effectif durant l’intersaison : Leodis McKelvin, Nigel Bradham, Mario Williams ou encore Kraig Urbik. Rien de trop grave toutefois. Mario Williams n’était plus que l’ombre de lui-même. Leodis McKelvin était bon, mais il y a de la relève derrière lui. C’est un peu moins facile pour Kraig Urbik et Nigael Bradham. Urbik pourrait être remplacé par John Miller, le 3e tour de Draft 2015, ou Fernando Velasco, si celui-ci est décalé au poste de guard.

Pour Bradham, c’est le rookie Reggie Ragland qui devait reprendre son poste, mais les Bills devront trouver une autre solution puisque l’ancien d’Alabama s’est déchiré les ligaments du genou pendant la présaison. Dans l’ensemble, l’effectif des Bills n’a pas perdu de valeur, mais il faudra trouver quelques solutions ici ou là.

Arrivées notables :  C Fernando Velasco (Panthers), OLB Zach Brown (Titans), CB Sterling Moore (Buccaneers), S Robert Blanton (Vikings), S Colt Anderson (Colts), TE Jim Dray (Browns)
Re-signatures : OT Cordy Glenn, OT Richie Incognito, OT Jordan Mills
Draft : DE Shaq Lawson (1e tour), ILB Reggie Ragland (2e tour), DT Adolphus Washington (3e tour), QB Cadale Jones (4e tour), RB Jonathan Williams (5e tour), WR Kolby Listenbee (6e tour), CB Kevon Seymour (6e tour)
Pertes notables : WR Percy Harvin (libre), G Kraig Urbik (Dolphins), DE Mario Williams (Dolphins), OLB Nigel Bradham (Eagles), CB Leodis McKelvin (Eagles), CB Ron Brooks (Eagles)

tyrod-taylor-preview-bills

Les points forts : Le poste de quarterback est un point fort simplement par le fait que Tyrod Taylor est un quarterback très mobile, et ce n’est pas sa seule qualité, loin de là. Il devra bien sûr confirmer sa bonne saison 2015, mais ses capacités mettent en difficulté beaucoup de défenses et si son attaque est en bonne santé, la moyenne de 23,7 points marqués en 2015 devrait encore augmenter.

Quand on a LeSean McCoy au poste de running back, ce poste ne peut pas être un point faible, mais quand on perd un joueur de la qualité de Karlos Williams à cause d’un surpoids, on se dit que c’est bien dommage de ne pas avoir pu les associer plus longtemps. Heureusement, les Bills ont signé d’autres joueurs intéressants. Reggie Bush peut être un poison pour les défenses s’il parvient à faire une saison sans blessures, et Boom Herron a déjà montré de belles choses sous le maillot d’Indianapolis. En plus de McCoy, Bush et Herron, les Bills ont drafté un running back puissant en a personne de Jonathan Williams, et tout ce petit monde pourrait être plutôt complémentaire.

Sammy Watkins.

Le secondary est plutôt jeune et très talentueux. Ronald Darby (21 passes défendues, 2 int) a fait des merveilles durant sa saison rookie et Stephon Gilmore est un joueur très efficace. Aaron Williams devrait être de retour en pleine forme après une série de blessures à la nuque qui l’avaient contraint à mettre un terme prématuré à sa saison 2015. Corey Graham est un peut plus âgé (31 ans), mais il a probablement encore quelques belles saisons devant lui. Pas beaucoup de points négatifs dans ce groupe qui semble être complet et profond, avec également Nickell Robey, Sterling Moore ou encore Duke Williams.

Les points faibles : La ligne offensive n’est pas un vrai point faible, mais elle n’est pas un point fort. Les incertitudes quant à certains titulaires n’inspirent pas forcément une grande assurance dans ce compartiment du jeu. Cordy Glenn fera sans aucun doute le job à son poste, Eric Wood et Richie Incognito sont solides, mais c’est à partir de là que ça se gâte. Cyrus Kouandjio pourrait bien prendre la place d’un Jordan Mills très moyen, mais il n’y a aucune garantie sur le fait que ce soit une meilleure solution et le jeune John Miller ou Fernando Velasco devraient prendre le deuxième poste de guard. Et là non plus, il n’y a pas de garantie. Miller est jeune, il pourrait donc encore progresser et c’est peut-être dans ce sens-là que les Bills doivent travailler.

L’escouadre de receveurs manque d’un vrai numéro 2. Robert Woods et Marquise Goodwin ont montré de belles choses de temps à autres, mais ils manquent de constance. Kolby Listenbee pourrait être une option intéressante, mais c’est un sixième tour de Draft et il devra d’abord prouver sa valeur avant qu’on dise de lui et surtout revenir en forme après une opération du dos durant l’intersaison.

Charles Clay a été décevant en 2015, mais il pourrait rebondir. Par contre, derrière lui c’est presque le vide complet. Jim Dray a montré quelques belles choses sous le maillot des Cardinals et des Browns et Nick O’Leary était un bon tight end universitaire, mais aucun des deux n’a le calibre pour avoir un vrai impact en NFL.

Facteur X : Le front seven est une énigme. Sur le papier, il fait toujours rêver, mais sur le terrain, cela risque d’être plus compliqué, surtout en début de saison. Marcell Dareus est suspendu pour les 4 premiers matches et Kyle Williams peine à revenir en forme. Ainsi, le duo de defensive tackles qui débutera la saison pourrait être Corbin Bryant et Adolphus Washington. Jerry Hughes devrait enfin avoir de l’aide au pass rush avec l’arrivée de Shaq Lawson, mais la blessure de Reggie Ragland vient plomber l’ambiance. Car si tout ce monde avait pu ce retrouver à partir de la semaine 5, la défense des Bills aurait pu être encore meilleure.

La défense des Bills est censée être très performante avec Rex Ryan à la barre, mais ce n’est même plus une garantie. Autrefois réputé pour son génie défensif, le coach semble avoir perdu son mojo, puisque Buffalo n’était que 31e sur les sacks en 2015, avec seulement 21 réalisations. Seuls les Falcons ont fait pire.

Calendrier : @Ravens, Jets, Cardinals, Patriots (sans Tom Brady), @Rams, 49ers, @Dolphins, Patriots, Seahawks, bye, @Bengals, Jaguars, @Raiders, Steelers, Browns, Dolphins, @Jets

En résumé : Les Bills doivent continuer de progresser et espérer accrocher les playoffs, sinon Rex Ryan risque de (déjà) devoir quitter le bateau. En espérant que Sammy Watkins ne se prenne pas trop de coups, c’est un équipe plutôt solide et complète qui aborde la saison 2016.

Malgré tout, des postes restent plus faible. Comme les receveurs (derrière Watkins), les tight ends, un tackle ou encore un guard. De plus, la suspension de Marcell Dareus arrive au moment ou l’équipe doit réussir un bon début de saison. Pas idéal, mais largement surmontable

Pronostic : 9 victoires – 7 défaites

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
24-Sep à 22:05TEN1.6pariez1.92SEA
24-Sep à 22:25GB1.23pariez3CIN
24-Sep à 22:252pariez1.55KC
25-Sep à 2:30WAS2.15pariez1.47OAK
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une