Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Chroniques Le journal des Rookies

Le journal des Rookies – Preview : Ezekiel Elliott et Vernon Hargreaves pour mener la danse ?

ezekiell-elliott-cowboys-rookies-070916Chaque mercredi, Touchdown Actu vous propose un tour d’horizon des meilleures performances des rookies de la NFL. À la veille du lancement des hostilités, il est temps d’étudier une dernière fois les forces en présence parmi les heureux élus de la Draft 2016.

L’affiche à suivre

Dallas Cowboys – New York Giants
L’an dernier, Jameis Winston et Marcus Mariota, les deux premiers choix de la Draft 2015, s’étaient retrouvés dès l’ouverture de la saison. Cette année, Jared Goff, qui n’est de toute façon pas le quarterback titulaire des Rams pour l’instant, et Carson Wentz n’auront pas cet honneur.

C’est donc sans doute à Dallas que les prestations des novices seront les plus observées pendant cette première semaine de compétition. Tony Romo devait ainsi orchestrer l’attaque des Cowboys, mais il s’est encore blessé, et ce rôle est (au moins) momentanément la propriété de Dak Prescott. S’il ne s’attendait certainement pas à une telle entrée en matière, le lanceur de 23 ans, sélectionné au 4e tour, a pu engranger pas mal de confiance au cours d’une présaison vraiment encourageante : 78% de passes complétées, 5 touchdowns lancés, 2 autres marqués au sol et aucune interception concédée.

Pour tenter de faire son trou, Prescott pourra compter sur l’aide de l’une des meilleures lignes offensives de la NFL, de l’excellent Dez Bryant et du running back Ezekiel Elliott. L’ancienne star d’Ohio State (21 ans) n’a effectué que 7 courses (48 yards) lors du mois d’août, mais ses débuts chez les professionnels sont déjà très attendus. En attendant le possible retour de Romo, le destin du groupe de Jason Garrett est peut-être entre les mains de cette jeune paire d’attaquants.

Du côté des Giants, si le Français Anthony Dablé a dû quitter le navire, on suivra quand même les premiers pas de Sterling Shepard, l’ex-receveur d’Oklahoma, du cornerback Eli Apple (10e choix) ou de Darian Thompson, pressenti pour être titulaire au poste de safety.

Le rookie à surveiller

Derrick Henry (RB) – Tennessee Titans
Le récent vainqueur du Heisman Trophy a été l’un des débutants les plus impressionnants de la présaison. En 4 sorties, Derrick Henry a eu besoin de seulement 34 balles pour avaler 216 yards et produire 21 points. Il faut aussi noter que près de la moitié (15) de ses actions ont offert des premières tentatives aux Titans. Le coureur de 22 ans (45e choix) devrait démarrer la campagne à venir derrière DeMarco Murray mais, à Nashville, il figure assurément parmi les prochains leaders offensifs de l’équipe.

Les talents de l’ancien d’Alabama peuvent d’ailleurs être précieux dès 2016 et, s’il performe lorsque ses coaches le sollicitent, celui-ci pourrait bien devenir le chouchou des fans de Tennessee, puis faire partie des candidats au titre de rookie offensif de l’année.

Les autres vedettes de la présaison

Nombreux sont les rookies à avoir profité des répétitions pour afficher leurs qualités. Puisqu’il serait difficile de tous les citer, en voici dix, et dans le désordre !

Vernon Hargreaves (CB) – Tampa Bay Buccaneers : 3 matchs, 2 plaquages, 3 passes déviées, 2 interceptions
Le natif de Tampa (Floride) s’est montré si bon durant 3 rencontres, que les Bucs l’ont laissé au repos contre Washington. Selon PFF, le cornerback de 21 ans n’a accordé qu’une seule des 8 passes qui ont été lancées dans sa direction.

Robby Anderson (WR) – New York Jets : 4 matchs, 13 réceptions, 264 yards, 3 touchdowns
Après une première participation assez timide contre Jacksonville, le receveur de 23 ans a simplement cassé la baraque, avec 5 réceptions à plus de 20 yards et 3 autres au-delà des 40 longueurs. Une cible prometteuse à la disposition de Ryan Fitzpatrick.

Jonathan Bullard (DL) – Chicago Bears : 4 matchs, 9 plaquages, 1.5 sack
À la manière d’Eddie Goldman l’année passée, Bullard n’est pas le défenseur le plus clinquant de la cuvée 2016, mais le coaching staff de Chicago semble beaucoup l’apprécier. Il va désormais avoir le temps d’apprendre et de développer ses aptitudes.

Joe Thuney (G) – New England Patriots : 4 matchs
De 2005 à 2014, les Patriots ont confié le poste de left guard à Logan Mankins. Vont-ils maintenant réécrire ce scénario avec Joe Thuney ? Ce n’est pas impossible, car le lineman offensif de 23 ans a gagné sa place pendant le camp, en étant actif et efficace.

Tajae Sharpe (WR) – Tennessee Titans : 4 matchs, 9 réceptions, 163 yards
Appelé au 5e tour, Sharpe est l’une des belles surprises de cette intersaison. Grâce à des routes aussi précises qu’explosives, il a été la cible la plus productive de la préparation des Titans et pourrait rapidement bénéficier d’un temps de jeu assez conséquent.

Noah Spence (DE) – Tampa Bay Buccaneers : 3 matchs, 7 plaquages, 1 sack
Le defensive end de 22 ans est sans doute capable de devenir un chasseur redoutable en NFL. L’apprentissage ne sera pas toujours évident, mais ses camarades croient en lui, puisqu’ils n’arrêtent pas de le pousser vers le haut depuis sa signature à Tampa.

Ronnie Stanley (OT) – Baltimore Ravens : 4 matchs
Avec leur 6e choix, les Ravens ont peut-être enrôlé un futur left tackle de (très) grande classe. D’après PFF, le produit de Notre Dame n’a été dépassé qu’à 2 reprises, sans attirer le moindre mouchoir jaune. Le remplaçant d’Eugene Monroe est déjà épatant.

Will Fuller (WR) – Houston Texans : 3 matchs, 8 réceptions, 144 yards, 2 touchdowns
S’il a relâché quelques ballons, Fuller a surtout prouvé que sa vitesse fait de lui une réelle menace verticale. En accueillant le numéro 15 et Braxton Miller, a priori plus à l’aise sur les tracés courts, les Texans ont boosté leur escouade aérienne de façon considérable.

Nick Vigil (LB) – Cincinnati Bengals : 4 matchs, 18 plaquages, 1 passe déviée, 1 interception
Le linebacker de 23 ans, engagé au 3e tour par Cincinnati, est un élément intelligent, polyvalent, doué contre la course, bon plaqueur et pas mauvais en couverture aérienne. C’est Marvin Lewis qui le dit. Son poulain devrait tranquillement intégrer la rotation des Bengals.

D.J. Foster (RB) – New England Patriots : 2 matchs, 11 courses, 31 yards + 12 réceptions, 143 yards
Récupéré par Bill Belichick dans les jours qui ont suivi la Draft 2016, Foster a réussi à intégrer l’effectif final de New England. Le running back de 22 ans a des capacités similaires à celles de James White et pourrait profiter de l’absence de Dion Lewis pour s’installer.

Les pronostics

Quels sont les débutants qui décrocheront les trophées de fin de saison ? À vous de voter ! Si nos propositions ne vous conviennent pas, n’hésitez pas à nous donner les vôtres.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une