Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Actu

Course au MVP : Les forces en présence – Qui pour détrôner Cam Newton ?

newtonmvp

Dans quelques heures, la saison 2016 de NFL débutera enfin. C’est donc l’occasion de faire le point sur ceux qui devraient marquer de leur emprunte la saison qui se profile. Avec le départ à la retraite de Peyton Manning, la course au MVP perd l’un de ses acteurs principal. Mais les candidats au titre ne manquent pas.

La saison dernière a plutôt été dénuée de suspense. Cam Newton a régné en maître sur la saison régulière et glané son premier titre de MVP haut la main. Malgré tout, une ribambelle de concurrents se pressent au portillon pour priver le quarterback des Panthers d’un bis repetita. Les désormais habitués que sont Aaron Rodgers, Antonio Brown ou J.J. Watt vont devoir surveiller les jeunes loups Odell Beckham et DeAndre Hopkins. Andrew Luck va lui tenter de revenir dans un classement qu’il a déserté la saison passée.

– Cam Newton – Quarterback – Carolina Panthers
3837 yards à 59,8% – 35 touchdowns pour 10 interceptions, 132 courses, 636 yards, 10 touchdowns, 5 fumbles – 99,4 d’évaluation.
Totalement inattendu la saison passée, Cam Newton a finalement explosé aux yeux de tous et imposé sa loi tout au long de la saison 2015. Il sera parvenu à enchaîner les grosses performances avec Ted Ginn en receveur numéro 1, jusque la considéré quasi exclusivement comme un retourneur ainsi que Devin Funchess, un rookie, et Jerricho Cotchery. Son duo avec son coureur Jonathan Stewart avait aussi très bien fonctionné puisqu’à eux deux, ils ont totalisé 1625 yards à la course et 16 touchdowns. Et comme si cela ne suffisait pas, il va récupérer cette année le très talentueux Kelvin Benjamin. Bref, à l’orée d’une nouvelle saison, Cam Newton est favori à sa propre succession.

– Carson Palmer – Quarterback – Arizona Cardinals
4671 yards à 63,7% – 35 touchdowns pour 12 interceptions, 25 courses, 24 yards, 1 touchdown, 6 fumbles – 104,6 d’évaluation. 
Seul joueur à pouvoir tenir la comparaison jusqu’au bout avec Cam Newton la saison passée, il n’aura eu de cesse de découper les défenses adverses par des passes bien senties. Larry Fitzgerald peut d’ailleurs lui dire merci, lui qui s’est réintroduit parmi les meilleurs receveurs de la ligue grace à Palmer en 2015. Le duo sera a nouveau réuni cette année. Si le tandem n’est clairement pas un gage de réussite pour l’avenir, il risque de faire encore mal pour la saison à venir.

– Adrian Peterson – Running back – Minnesota Vikings
327 courses, 1485 yards et 11 touchdowns – 30 réceptions, 222 yards, 7 fumbles
Apparu, en 2015, presque au niveau de sa meilleure année en NFL il y a trois ans qui lui avait valu le titre de MVP, le coureur se place logiquement dans les joueurs à suivre prioritairement cette année. Lors de l’intersaison, ni blessure, ni suspension ne sont venu gêner la préparation de Peterson qui va donc pouvoir se présenter à 100%. Il a certes perdu Bridgewater à ses côtés dans le backfield mais il a retrouvé en Sam Bradford un lanceur suffisamment bon pour l’aider à atteindre la fameuse barre des 2000 yards.

– Aaron Rodgers – Quarterback – Green Bay Packers
3821 yards et 31 touchdowns pour 8 interceptions, 58 courses, 344 yards, 1 touchdown, 7 fumbles – 92,7 d’évaluation
Le nom d’Aaron Rodgers est immuable lorsqu’il s’agit de présenter les hommes à suivre au début d’une nouvelle saison. Véritable ange gardien des Packers, le quarterback sera à la fois le maître à jouer et le guide de son équipe. Cette saison, A-Rod va en plus retrouver sa cible favorite en pleine forme en la personne de Jordy Nelson. Si il parvient en plus à être aidé par un Eddie Lacy affiné et un Randall Cobb mieux payé, nul doute que Rodgers renouera avec la barre des 4000 yards en 2016.

– Antonio Brown – Receveur – Pittsburgh Steelers
136 réceptions, 1834 yards et 10 touchdowns – 3 courses, 28 yards, 3 fumbles
Lorsqu’Antonio Brown a eu Ben Roethlisberger pour lui lancer le cuir en 2015, il a littéralement affolé les compteurs pour finir à quelques encablures des 2000 yards à la réception qu’il aurait surement atteint si son lanceur n’avait pas raté quelques matchs. Brown peut se réjouir, Big Ben va commencer la saison en parfaite santé et va beaucoup solliciter son receveur favori en l’absence de Le’Veon Bell. Une saison record à la réception pourrait bien être à la clé.

– J.J. Watt – Defensive end – Houston Texans 
76 plaquages, 17,5 sacks, 8 passes défendues, 3 fumble forcé
Meilleur « sackeur » de la ligue l’an passé, J.J. Watt sera encore le joueur défensif le plus à même de décrocher le titre individuel suprême cette saison. Il est en tout cas capable de sortir la saison de mammouth qui lui permettrait de se hisser au niveau des joueurs offensifs. Il lui faudra tout de même compter sur un bon bilan des Texans pour y arriver. Il y a deux ans, sa saison exceptionnelle n’avait pas suffit face à Aaron Rodgers, et la non qualification en playoffs des Texans ne l’avait clairement pas aidé dans sa quête.

– DeAndre Hopkins – Receveur – Houston Texans
111 réceptions, 1521 yards et 11 touchdowns – 1 fumble
Devenu en attaque l’alter ego de J.J. Watt en défense, DeAndre Hopkins a très largement répondu aux attentes du côté de Houston. Propulsé receveur numéro 1 suite au départ d’Andre Johnson et grand instigateur de la folle deuxième partie de saison des Texans, le receveur est vite devenu l’option offensive numéro 1 de son équipe. En perpétuelle progression depuis son arrivée en NFL, Hopkins va tenter de poursuivre son ascension.

– Tom Brady – Quarterback – New England Patriots
4770 yards à 64,4% – 36 touchdowns pour 7 interceptions, 34 courses, 53 yards, 3 touchdowns, 6 fumbles – 102,2 d’évaluation.
C’est une évidence qu’au vu de sa saison passée et de son pedigree, Tom Brady devrait être dans les premiers poursuivants à ce titre de MVP. Sauf que le quarterback des Patriots va rater les quatre premiers matchs sur suspension ce qui risque de lui couter un retard rédhibitoire sur la concurrence. En 2015, le lanceur des Patriots a toujours semblé capable de maintenir un niveau de jeu élevé même lorsque ses cibles se sont blessées les unes après les autres. L’efficacité et le peu de déchet ont été les maîtres mots de la saison de Brady et rien n’indique que cela va changer en 2016.

– Russell Wilson – Quarterback – Seattle Seahawks
4024 yards à 68,1% – 34 touchdowns pour 8 interceptions, 103 courses, 553 yards, 1 touchdown, 7 fumbles – 110,1 d’évaluation.
Russell Wilson a signé la saison la plus régulière et la plus aboutie de sa carrière en 2015. Dépassant pour la première fois les 4000 yards et les 30 touchdowns, Wilson va rentrer dans une saison particulière pour lui. Pour la première fois de sa carrière, il n’aura pas Marshawn Lynch dans le backfield. Il devra aussi composer avec une ligne offensive qui s’annonce comme l’une des pires de la ligue. Malgré tout, Wilson n’a pas son pareil pour s’échapper miraculeusement de la pression du pass rush et délivrer des passes millimétrées. Il demeure très difficile de jauger ce qu’il va réellement pouvoir produire, mais il figure incontestablement parmi les hommes qui peuvent tirer leur épingle du jeu.

– Odell Beckham – Receveur – New York Giants
1450 yards et 13 touchdowns
On entend souvent que la saison de la confirmation est la plus difficile. Pas pour Odell Beckham qui a signé une saison quasiment identique mathématiquement à sa saison rookie. Ces chiffres, il a encore su les agrémenter de ces actions qui font lever tout un stade. Ses réceptions acrobatiques (ou non) à une main sont devenue une véritable signature personnelle. Reste à voir si il va enfin pouvoir être associé au vrai Victor Cruz auquel cas l’attaque aérienne des Giants pourrait devenir un cauchemar pour les adversaires.

Mentions spéciales :
Rob Gronkowski (1176 yards et 11 touchdowns)
Ben Roethlisberger (3938 yards et 21 touchdowns pour 16 interceptions, 15 courses, 29 yards, 2 fumbles – 94,5 d’évaluation)
Luke Kuechly (118 plaquages, 1 sack – 10 passes défendues, 4 interceptions, 1 touchdown, 1 fumble forcé)
Julio Jones (1871 yards et 8 touchdowns, 3 fumbles)
NaVorro Bowman (154 plaquages, 2,5 sack – 2 passes défendues, 1 fumble forcé)
Blake Bortles (4428 yards et 33 touchdowns pour 18 interceptions, 52 courses, 310 yards, 2 touchdowns, 14 fumbles – 88,2 d’évaluation)
Eli Manning (4436 yards et 35 touchdowns pour 14 interceptions, 20 courses, 61 yards, 11 fumbles – 93,6 d’évaluation)
Brandon Marshall (109 réceptions, 1502 yards et 14 touchdowns – 1 course, 3 yards, 2 fumbles)
Todd Gurley (1106 yards et 10 touchdowns à la course – 188 yards à la réception)
Khalil Mack (77 plaquages, 15 sacks, 2 fumbles forcés – 2 passes défendues)
Devonta Freeman (1056 yards et 11 touchdowns à la course – 578 yards et 3 touchdowns à la réception, 3 fumbles)
Andrew Luck (1881 yards et 15 touchdowns pour 12 interceptions, 33 courses, 196 yards, 3 fumbles – 74,9 d’évaluation)

 

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Sep à 2:25SF1.92pariez1.6LA
24-Sep à 15:30JAX2.3pariez1.4BAL
24-Sep à 19:00BUF2.1pariez1.5DEN
24-Sep à 19:00CAR1.3pariez2.7NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu