Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Actu

Jets – Bengals (22-23) : porté par un énorme A.J. Green, Cincinnati s’impose à New York

bengals_jets_11092016

New York Jets (0-1) – Cincinnati Bengals (1-0) : 22-23

Auteur de 12 réceptions pour 180 yards et 1 touchdown, A.J. Green a largement pris le dessus dans son duel très attendu avec Darrelle Revis, et a ainsi permis à son équipe de débuter la saison de la meilleure des manières. Très serrée, cette rencontre entre les Jets et les Bengals s’est jouée sur très peu de choses, et il a fallu attendre les dernières minutes pour voir Cincinnati s’imposer 23-22.

Les Jets commencent bien

Le début de match est clairement à l’avantage de New York. Après avoir forcé les Bengals à punter sur le premier drive de la rencontre, les Jets enchainent les premiers downs sous l’impulsion notamment d’un Matt Forte en jambes (96 YDS au sol, 59 YDS dans les airs). New York profite ensuite d’une pass interference pour ouvrir le score par l’intermédiaire de Quincy Enunwa (7 REC, 54 YDS, 1 TD), sur une passe de 3 yards de Ryan Fitzpatrick (19/35, 189 YDS, 2 TD, 1 INT) (7-0).

Derrière, Cincinnati tente de répondre mais l’attaque des Bengals est complètement annihilée par la défense new yorkaise. Sous la grosse pression de la ligne défensive des Jets (deux sacks sur les deux premières séries, et sept au total sur le match !), Andy Dalton (23/30, 366 YDS, 1 TD, 1 INT) commet sa première erreur de la saison en balançant une passe dans les mains du cornerback Marcus Williams. Cependant, les hommes de Marvin Lewis s’en sortent très bien puisque Margus Hunt bloque le field goal de Nick Folk.

Ce fait de jeu relance complètement les Bengals. En effet, sur le drive qui suit, Cincinnati sort son premier big play de la rencontre avec une passe de 54 yards de Dalton pour le tight end C.J. Uzomah. Cette action permet au kicker Mike Nugent de réduire le score (7-3).

Un deuxième quart-temps animé

Dans le second quart-temps, le match s’enflamme. D’abord, il y a cette réception de 54 yards signée A.J. Green, qui parvient à s’échapper de Revis Island (en profitant notamment d’une mésentente dans la ligne arrière des Jets) pour inscrire son premier touchdown de l’année (7-10).

Juste après, Jalin Marshall répond avec un retour de kickoff incroyable qui permet à son équipe de se retrouver sur la ligne des 39 yards de Cincinnati. Six jeux plus tard, les Jets reprennent l’avantage grâce à un touchdown d’Eric Decker sur une réception de 15 yards (13-10 après la transformation manquée par Nick Folk).

A nouveau devant au score, New York ne tarde pas à accroitre son avance. En effet, grâce au superbe boulot réalisée par la ligne défensive, Ryan Fitzpatrick et ses coéquipiers récupèrent très vite le ballon et ajoutent trois points supplémentaires sur un field goal de 45 yards (16-10). Il reste alors un peu plus de trois minutes à jouer avant la pause. Durant ce laps de temps, les Bengals parviennent à remonter le terrain pour inscrire un field goal de 21 yards à la dernière seconde (16-13).

Cincinnati reprend les devants

Au retour des vestiaires, les défenses prennent le pas sur les attaques et on assiste à un festival de punts. Il faut attendre presque dix minutes et une passe de 49 yards de Dalton en direction de Brandon LaFell (4 REC, 91 YDS) pour voir une équipe se retrouver en position de marquer des points. Et c’est le running back Jeremy Hill, par l’intermédiaire d’une belle course de 12 yards, qui redonne l’avantage aux siens (16-20).

En réponse, New York impose son jeu au sol et remonte le terrain sous l’impulsion de Forte et Bilal Powell. Les deux coureurs font très mal à la défense des Bengals et permettent ainsi à leur équipe de se retrouver tout près de la endzone adverse. Malheureusement pour les Jets, ils n’arrivent pas à conclure et ils repartent ainsi avec seulement trois points dans la besace (19-20).

Une fin de match à suspense

Avec onze minutes restantes au chronomètre, les Bengals sont conscients que ce n’est pas encore le moment de jouer de manière trop conservatrice. Du coup, Andy Dalton n’hésite pas à chercher A.J. Green dans la profondeur, qui réalise une superbe réception de 32 yards sur la tête de Darrelle Revis, décidément en grande difficulté. Cependant, cette action ne se traduit pas au niveau du tableau d’affichage puisque Mike Nugent rate ensuite un field goal de 52 yards.

En bonne position pour reprendre le contrôle du match, les Jets ne laissent pas passer l’occasion de repasser en tête. En effet, après une réception cruciale de 22 yards de la part d’Eric Decker, Nick Folk ajoute trois points à son équipe grâce à un nouveau field goal (22-20).

Il reste alors un peu plus de trois minutes aux Bengals pour rattraper leur léger retard. Que ce soit à la course ou à la passe, Cincinnati remonte le terrain lentement mais sûrement, et surtout en faisant tourner l’horloge. Et suite à une énième réception de Green, les visiteurs parviennent à reprendre les devants grâce à un field goal de 47 yards (22-23).

Sans temps mort et avec seulement une minute à jouer, les Jets se retrouvent dos au mur. Dans l’obligation de marquer, Ryan Fitzpatrick et les siens butent sur la défense des Bengals, qui intercepte le quarterback de New York par l’intermédiaire de Josh Shaw. Game over !

Commentaires
Advertisement

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Advertisement
Forum
Discuter entre supporters !
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Pariez sur la NFL
avec Unibet !
Créations graphiques

Sur le même thème Actu