Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Chroniques Le journal des Rookies

Le journal des Rookies – Semaine 1 : Carson Wentz devant une meute de receveurs

carson-wentz-eagles-140916Chaque mercredi, Touchdown Actu vous propose un tour d’horizon des meilleures performances des rookies de la NFL. Vous aurez donc droit au rookie offensif et défensif de la semaine, ainsi qu’à un Top 5 pour les autres débutants qui auront également brillé.

Rookie offensif de la semaine

Carson Wentz (QB) – Philadelphia Eagles : 22/37, 278 yards, 2 touchdowns
Simple effet de surprise, ou début d’une véritable idylle ? Titularisé par ses coaches juste avant le début de la saison, à la suite du départ de Sam Bradford vers Minneapolis, Carson Wentz a réalisé une première prestation brillante contre Cleveland. Certaines de ses passes, comme celle vers Jordan Matthews pour ouvrir le score, ont été complétées avec une étonnante facilité. Ce n’était certes que la défense des Browns en face, mais c’est une entrée plus qu’encourageante de la part du lanceur de 23 ans. Un démarrage à confirmer lundi soir, du côté de Chicago.

Rookie défensif de la semaine

Carl Nassib (DE) – Cleveland Browns : 3 plaquages, 1 sack, 1 passe déviée
On reste en Pennsylvanie car, si le groupe de Hue Jackson a été globalement dominé par les Eagles, quelques éléments ont réussi à éviter la médiocrité. Le jeune Carl Nassib a par exemple été l’une des rares satisfactions défensives pour la franchise de l’Ohio. L’ancien de Penn State a mis la pression sur Carson Wentz et s’est aussi montré solide contre la course. Une partie assez complète, malgré le très faible niveau général d’une équipe qui a déjà perdu Robert Griffin III.

Top 5 des autres rookies de la semaine

1. Will Fuller (WR) – Houston Texans : 5 réceptions, 107 yards, 1 touchdown
Une cible rapide et dangereuse en profondeur. C’est désormais une évidence : avec leur 21e choix, les Texans ont bien obtenu le type de profil qu’ils désiraient. À Houston, Will Fuller semble être le parfait complément de DeAndre Hopkins. S’il n’avait pas laissé filer une réception toute faite en milieu de match, son compteur aurait même pu grimper beaucoup plus haut. Une maladresse récurrente qu’il va bien sûr devoir corriger.

2. Tajae Sharpe (WR) – Tennessee Titans : 7 réceptions, 76 yards
C’est peut-être la belle histoire de ce début d’année. Sélectionné au 5e tour, Tajae Sharpe est vite devenu l’une des pièces centrales de l’attaque des Titans. Face aux Vikings, Marcus Mariota a envoyé 11 de ses 41 passes vers lui ! Cette connexion déjà spéciale a d’ailleurs produit 5 premières tentatives. Pas mal pour un novice qui a vu 14 autres receveurs être appelés avant lui en avril dernier…

3. Sterling Shepard (WR) – New York Giants : 3 réceptions, 43 yards, 1 touchdown
Visé 4 fois par Eli Manning à Dallas, le natif d’Oklahoma City a été très propre. En captant un ballon décisif, au nez et à la barbe de 2 défenseurs texans, il a prouvé pourquoi ses mains sûres vont être précieuses pour les Giants, en particulier dans la zone rouge. Avec aussi le retour de Victor Cruz, Odell Beckham Jr. n’est plus seul au sein de l’escouade aérienne new-yorkaise.

4. Vincent Valentine (DT) – New England Patriots : 3 plaquages, 1 sack
Auteur d’une présaison convaincante avec Boston, Vincent Valentine a gagné la confiance de Bill Belichick. Le defensive tackle de 22 ans fait désormais partie de la rotation des Patriots et, pendant la victoire des siens chez les Cardinals, il a répondu présent. On comprend maintenant mieux pourquoi le vétéran Terrance Knighton n’a pas été conservé par le coaching staff de New England.

5. Jalen Richard (RB) – Oakland Raiders : 3 courses, 84 yards, 1 touchdown
Savoir saisir sa chance. C’est une nécessité en NFL et ça, Jalen Richard l’a bien compris. En 10 petites actions, le running back de 22 ans a produit 95 yards et permis à Oakland de revenir sur les Saints, grâce à une course folle de 70 longueurs. Si le numéro 30 continue sur ce rythme, son coéquipier Latavius Murray pourrait devoir être un peu plus partageur à l’avenir.

5 bis. Ryan Kelly (C) – Indianapolis Colts
En 2015, le malade Andrew Luck avait détaillé ses symptômes aux médecins des Colts : 7 matchs, 15 sacks, 12 interceptions et des pépins physiques à répétition. Après des mois de repos, le chef d’orchestre d’Indianapolis a enfin trouvé le bon médicament : Ryan Kelly, centre de 23 ans formé à Alabama. Il était impossible de ne pas le citer, tant sa première chez les pros a été impeccable. Derrière lui, Luck a pu tranquillement découper la défense de Detroit, sans craindre pour sa santé.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
15-Déc à 3:25IND2pariez1.55DEN
16-Déc à 23:30DET1.33pariez2.6CHI
17-Déc à 3:25KC1.8pariez1.7
17-Déc à 20:00CAR1.5pariez2.1GB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une