Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Le journal de la NCAA – Semaine 3 : Un Top 25 chahuté !

lamar-jackson-louisville-180916

Le match de la semaine

Oklahoma (14) – Ohio State (3) : 24-45

Austin Kendall n’avait pas manqué de lancer les hostilités de cette rencontre, en début de semaine. Selon le quarterback remplaçant des Sooners, son coéquipier Baker Mayfield allait découper une défense «basique» d’Ohio State. Comme prévu, cette dernière a répondu sur le terrain, dans l’une des grosses confrontations entre équipes du Top 25 ce week-end.

Première équipe à avoir le ballon en attaque, Oklahoma arrive rapidement dans la zone rouge adverse, grâce à deux longues passes et une course d’une dizaine de yards de Baker Mayfield (17/32, 226 yards, 2 TD, 2 INT). Malheureusement pour les joueurs de Bob Stoops, le kicker Austin Seibert manque sa tentative de field goal, sur 27 yards.

Les débuts offensifs des Buckeyes sont plus timides. Un « three-and-out » pour commencer et une nouvelle série de trois tentatives insuffisante. Punt à suivre ? Pas vraiment, car le coureur/receveur Curtis Samuel se charge de faire sauter le verrou sur une course de 36 yards qui permet à Ohio State de mener 7-0.

Envieux d’une telle réussite, les Sooners tenteront une 4e et 3 sur le drive suivant. Résultat : une passe de Mayfield déviée par un défenseur et un touchdown sur retour d’interception du linebacker Jerome Baker (0-14).

Légèrement assommés, les locaux parviennent tout de même à revenir dans la rencontre, dès le coup de pied de réengagement. Le coureur Joe Mixon (9 courses, 78 yards) se faufile sur l’aile droite, et sur 97 yards, pour ramener son équipe dans le coup (7-14). Les arbitres oublieront au passage qu’il a relâché le ballon juste avant l’en-but.

Barrett-Brown, force 4

Si le match semble enfin relancé, un tandem va le rendre injouable dans le deuxième quart-temps. On joue depuis une quarantaine de secondes quant J.T. Barrett (14/20, 152 yards, 4 TD) conclut un bon drive des Buckeyes en alertant son receveur Noah Brown (72 yards, 4 TD) dans la end-zone (7-21).

Le duo se reconnecte huit minutes plus tard, une passe de 37 yards, pour bonifier l’interception du safety Marshon Lattimore, sur la série précédente (10-28).

Dernier coup de canon juste avant la pause. Pour répondre à un touchdown adverse du receveur A.D. Miller (17-28), Barrett délivre une passe de 21 yards pour Brown dans le coin gauche de l’en-but. Le receveur fait le travail derrière en réceptionnant le ballon en déséquilibre et avec l’appui du dos de son cornerback. 35-17 à la pause, et l’Owen Field est en berne après trente minutes de jeu.

Les choses ne s’arrangent pas vraiment au retour des vestiaires. De nouveau indisciplinés, les Sooners sont sanctionnés pour un Facemask. De quoi amener J.T. Barrett et Noah Brown dans la zone rouge, pour une quatrième collaboration fructueuse dans l’en-but (17-42).

Les Sooners auront beau montrer un dernier signe de vie sur une réception de Mark Andrews, la victoire est sans appel pour les visiteurs (24-45). A miser sur un calendrier de prestige pour démarrer la saison, le directeur athéltique d’Oklahoma a déjà condamné son programme après trois journées. Même en remportant la conférence Big 12, il parait peu probable de voir le programme en playoffs en janvier prochain. La tendance est bien sûr inverse pour la fac de Columbus, qui devrait devenir numéro 2 de l’AP Top 25 dès la semaine prochaine.

Autres principaux résultats

Alabama (1) s’est fait bouger (au propre comme au figuré) mais s’est imposé à Ole Miss (19). Mené 24-3 en première mi-temps, le Crimson Tide a parfaitement réagi, infligeant un 24-0 à son adversaire, et assurant tant bien que mal en fin de rencontre, malgré deux touchdowns inscrits en huit secondes par les Rebels.

Dans le choc ACC entre deux équipes du Top 10, Louisville (10) a démoli Florida State (2), 63 à 24, avec une prestation écœurante du quarterback Lamar Jackson (362 yards, 5 touchdowns au total). Il s’agit du plus grand nombre de points encaissés par les Seminoles dans leur histoire.

Michigan (4) s’est fait peur contre Colorado, mais s’impose dans la dernière ligne droite, 45 à 28. Les Wolverines ont pu compter sur une grosse défense et sur la blessure du quarterback adversaire, Sefo Liufau, pour faire la différence finale.

Une promenade de santé en revanche pour Clemson (5), qui n’a laissé aucune miette à South Carolina State, 59 à 0.

Houston (6) reste un candidat crédible aux playoffs. Bousculés par une vaillante équipe de Cincinnati, les Cougars ont le break dans le dernier quart-temps (16-40) grâce notamment à deux touchdowns défensifs.

Neuf mois après la dernière finale de conférence Pac-12, USC a retrouvé son pire cauchemar, face à Stanford (7). Moins impressionnant, en termes de yards, Christian McCaffrey finit quand même avec 238 yards et 2 touchdowns au total. Victoire du Cardinal, 27 à 10.

Dans le retour du « Megaphone Trophy », Michigan State (12) a réussi un joli coup d’éclat en s’imposant à Notre Dame (18), 36 à 28. Les Spartans ont compté jusqu’à 29 points d’avance avant le retour de leurs adversaires, en fin de match.

L’une des sensations du week-end est venue d’Iowa (13), où les Hawkeyes sont tombés face à North Dakota State, quintuples champions en titre de deuxième division. Le Bison l’emporte 23-21 à la dernière seconde, sur un field goal décisif.

Comme l’année dernière, Texas (11) a subi la loi de California et s’incline 50 à 43, au cours d’une énième prestation défensive désastreuse. La place du coordinateur Vance Bedford est plus que jamais menacée.

Autre classé à chuter : Oregon (22). Les Ducks ont cédé dans les dernières minutes à Nebraska, 35 à 32. La faute à une course de 34 yards du quarterback des Huskers, Tommy Armstrong Jr. La faute, aussi, à un excès de transformations à deux points avortées pour les joueurs de Mark Helfrich.

Les équipes du top 25 ont souvent tiré la langue ce week-end : un touchdown tardif a évité une déconvenue à Wisconsin (9) contre Georgia State. Score final : 23-17. De son côté, Tennessee (15) a encore peiné pour dominer Ohio. Les Volunteers restent tout de même invaincus, après leur succès, 28 à 19. Enfin, un touchdown du receveur Isaiah McKenzie a délivré Georgia (16) sur le terrain de Missouri (27-28).

Est-ce la dernière saison de Gus Malzahn à la tête d’Auburn ? Les Tigers ont encore déçu face à Texas A&M (17) et s’inclinent à domicile, 29 à 17. La réception de LSU s’annonce déjà cruciale pour les finalistes 2013.

LSU (20), justement, a tremblé en fin de match, mais s’est défait de Mississippi State (23-20), avec le quarterback Danny Etling aux commandes (215 yards, TD).

Surpris la semaine dernière, contre Central Michigan, Oklahoma State a bien réagi. Pittsburgh en a fait les frais, s’inclinant 45 à 38. Les 540 yards à la passe de Mason Rudolph ont fait du bien aux Cowboys.

Mieux vaut ne pas être cardiaque, quand on est fan de BYU. Après une victoire 18-16 à Arizona, et une défaite 20-19 à Utah, les Cougars ont tenu tête à UCLA avant de s’incliner sur le fil (14-17). Le quarterback des Bruins, Josh Rosen, termine à 307 yards et 2 touchdowns à la passe.

Les équipes de Pac-12 aiment se faire des frayeurs. Outre UCLA, Arizona State est passé tout près de l’upset, sur le terrain de UTSA. Menés 28-12, les Sun Devils ont inscrit 20 points de suite, pour l’emporter au finish, 32 à 28.

Les actions de la semaine

Peu d’actions de folie cette semaine, mais celle-ci vaut le coup d’oeil. Comme souvent, Texas Tech est inspiré offensivement, et embrouille la défense de Louisiana Tech, sur une forme de Triple Reverse, qui envoie Jonathan Giles au touchdown.

 

Le true freshman Jacob Eason est déjà décisif pour Georgia. La preuve avec cette passe lobée vers Isaiah McKenzie pour offrir la victoire aux Bulldogs à la dernière minute.

Texas gardera un souvenir amer de Chad Hansen. Non content d’avoir réceptionné 12 ballons, pour 2 touchdowns, le receveur de California s’est permis une petite moquerie à l’égard des Longhorns.

Zoom sur : K.D. Cannon

Baylor a certes perdu beaucoup pendant l’intersaison, avec le départ forcé de son head coach, et les transferts de nombreux joueurs. Mais certains playmakers continuent de maintenir les Bears à flot. Vendredi soir, le receveur K.D. Cannon a donné la pleine mesure de son talent pour venir à bout des voisins texans de Rice (38-10).

L’explosif numéro 9 finit avec 203 yards et 2 touchdowns en 9 portés, et représente la principale menace aérienne de Waco depuis le départ de Corey Coleman en NFL. Après un calendrier relativement aisé (Northwestern State, Southern Methodist, Rice), Baylor va désormais se tester face à des adversaires du Power 5. A commencer par ce week-end, avec la réception d’Oklahoma State.

kd-cannon-baylor-180916

A ne pas manquer en semaine 4

Un peu moins d’affiches au programme, mais des duels intra-conférences qui s’annoncent intenses. D’autant que certains opposeront des équipes toujours invaincues. C’est le cas de Michigan State (12) et Wisconsin (9) qui se retrouveront à East Lansing. Dans la SEC, Tennessee (15) et Florida (23) seront dans la même configuration. Sans oublier Texas A&M (17) et Arkansas (24).

Parmi les équipes classées en danger, on citera Stanford (7) en déplacement à UCLA, Washington (8) de passage dans l’Arizona, et peut-être même Clemson (5) attendu de pied ferme par Georgia Tech.

Commentaires
Advertisement

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Advertisement
Forum
Discuter entre supporters !
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Pariez sur la NFL
avec Unibet !
Créations graphiques

Sur le même thème A la une