Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Vikings – Giants (24-10) : porté par une défense toujours aussi solide, Minnesota reste invaincu

vikings_giants_04102016

Minnesota Vikings (4-0) – New York Giants (2-2) : 24-10

Et de quatre ! Portés par une défense égale à elle-même et une attaque qui n’a pas perdu le moindre ballon, les Vikings ont enchainé un quatrième succès cette nuit et rejoignent ainsi les Eagles et les Broncos dans le cercle très fermé des équipes encore invaincues depuis le début de saison.

Les Vikings prennent le contrôle du match en première mi-temps

En début de match, ce sont les défenses qui dominent les débats et on assiste à deux punts sur les deux premiers drives de la rencontre. Il faut attendre une erreur du joueur des Giants Dwayne Harris pour voir les choses se débloquer. En effet, ce dernier réceptionne mal un coup de pied de dégagement du punter Jeff Locke, ce qui permet aux Vikings de se retrouver dans le camp adverse.

Derrière, Minnesota profite d’une pass interference du cornerback Janoris Jenkins pour se rapprocher de la end zone, puis pour ouvrir le score à travers une course d’un yard de Matt Asiata (7-0).

Menés au score, les Giants tentent de réagir mais ils sont plombés par les pénalités offensives, ce qui complique très vite les choses face à une défense de Minnesota au taquet. Symbole de ces difficultés, le receveur star Odell Beckham Jr. (3 REC, 23 YDS, plus faible total en carrière) n’est pas du tout impliqué dans l’attaque de New York en début de match, ce qui le frustre bien évidemment.

Au début du second quart-temps, les Vikings vont accentuer leur avance en réalisant un joli drive de neuf jeux et 65 yards. En effet, suite à une réception de 18 yards d’Adam Thielen et une autre de 21 yards de Stefon Diggs (5 REC, 47 YDS), Minnesota se retrouve dans la zone rouge adverse et inscrit un second touchdown sur un lancer de Sam Bradford (26/36, 262 YDS, 1 TD) vers son tight end Kyle Rudolph (5 REC, 55 YDS, 1 TD) (14-0).

Il faut ensuite attendre les trois dernières minutes de la première période pour voir New York réduire le score. Poussifs offensivement, les Giants profitent notamment d’une pénalité défensive pour avancer sur une quatrième tentative et inscrire un field goal de 40 yards juste avant la pause (14-3).

Les Giants incapables d’inquiéter Minnesota

Au retour des vestiaires, les Vikings ont l’occasion d’augmenter leur avance au score, eux qui se retrouvent très vite dans le camp adverse suite à une passe de 30 yards de Bradford pour Charles Johnson (2 REC, 70 YDS). Malheureusement pour eux, ils sont stoppés sur la ligne des 28 yards de New York et le kicker Blair Walsh manque son field goal.

Cependant, ce petit coup de pouce offert par Minnesota ne permet pas aux Giants de se relancer. Au contraire, ces derniers s’enfoncent. En effet, sur le drive suivant, Eli Manning (25/45, 261 YDS, 1 INT) cherche Odell Beckham Jr. avec une rare passe en profondeur mais le quarterback new-yorkais est facilement intercepté par le cornerback Xavier Rhodes, auteur d’un excellent boulot sur « OBJ » durant tout le match. Derrière, les hommes de Mike Zimmer en profitent pour ajouter trois points au compteur (17-3).

Avec deux touchdowns de retard, les Giants se doivent de passer la vitesse supérieure mais leur attaque est toujours au point mort. En face, c’est pas très brillant non plus mais les Vikings parviennent cependant à faire tourner l’horloge en réalisant un drive de sept minutes qui se termine par un punt.

Au début du quatrième quart-temps, New York parvient enfin à prendre à défaut la défense des Vikings grâce au rookie Paul Perkins, qui transforme une passe courte de Manning en un gain de 67 yards. Trois jeux plus tard, Orleans Darkwa (12 courses, 48 YDS, 1 TD) inscrit le premier touchdown de son équipe sur une course d’un yard (17-10).

Relancés, les Giants ne parviennent cependant pas à enchaîner, eux qui sont incapables de stopper l’attaque adverse sur le drive suivant. Lors de ce dernier, Sam Bradford trouve notamment Kyle Rudolph pour 16 yards et Charles Johnson pour 40 yards, avant que Jerick McKinnon (18 course, 85 YDS, 1 TD) n’atteigne la end zone sur une course de quatre yards (24-10).

Il reste alors un peu plus de neuf minutes à jouer dans cette rencontre, et les Giants n’ont plus le choix. Dans l’obligation de marquer rapidement un touchdown, New York prend des risques et tente une quatrième tentative qui ne mène nulle part. Derrière, New York parvient à récupérer le ballon en provoquant un punt, mais Eli Manning et Cie n’arrivent même pas à atteindre le milieu de terrain. Après un nouveau turnover on downs des Giants, Minnesota récupère le ballon à deux minutes du terme et n’a plus qu’à gérer la fin de match.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Sep à 2:25SF1.85pariez1.65LA
24-Sep à 15:30JAX2.3pariez1.4BAL
24-Sep à 19:00BUF2.1pariez1.5DEN
24-Sep à 19:00CAR1.3pariez2.7NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une