Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Course au MVP

Course au MVP: les positions après 9 semaines

Pour la deuxième semaine de suite, Touchdown Actu vous propose son classement de la course au titre de MVP.

Avec les semaines « Bye » où quelques équipes ne jouent pas, il est parfois difficile et injuste pour des joueurs de reculer au classement. C’est le cas de Calvin Johnson qui recule à la dixieme place tandis que le running-back des Texans, Arian Foster, fait son apparition à la 7ème place et, de fait, envoie Wes Welker hors du Top 10.

Évidemment, aucun changement en tête de ce classement, Aaron Rodgers survolant la saison comme rarement un quarterback a pu le faire.

En cadeau-bonus, nous vous avons rajouté les classements de quelques analystes américains qui commencent à donner leur classement au titre de meilleur joueur de la saison. Ces classements, divers et variés, pourront donc alimenter les polémiques sur les places de tel ou tel joueur qui sont inhérentes à tout type de classement et de listes (Nick Hornby pourrait en témoigner )

Drew Brees peut sourire, il gagne une place dans la course au titre de MVP.

1. Aaron Rodgers (Quarterback – Green Bay Packers) (-) / 2619 yards à 72,5% de réussite – 24 touchdowns pour 3 interceptions

Encore une performance de choix pour le quarterback des Packers (247 yds, 4 touchdowns sans interception, 52 yds à la course). Le seul bémol de cette partie exceptionnelle pourrait seulement venir de son incapacité à tuer le match, et toute tentative de retour des Chargers, sur les dernières actions, avant que Mike Mc Carthy ne demande à James Starks de jouer la montre. Bref, pas grand-chose à redire, si ce n’est que Rodgers est sur la route d’une saison mythique en étant actuellement sur des bases plus élevées que les records de yards à la passe (mais Brees et Brady le sont aussi), de pourcentage de réussite et d’évaluation statistique (actuellement 129,1 alors que le record est détenu par Peyton Manning et son 121,4 de la saison 2004) sur une saison. C’est même sans surprise que tous les experts de NFL.com le désignent comme le MVP de la première partie de saison.

2. Drew Brees  (Quarterback – New Orleans Saints) (+1) / 3004 yards à 71% de réussite – 21 touchdowns pour 11 interceptions

Pas un énorme match (258 yards, 2 touchdowns pour 1 interception) du quarterback des Saints dans un match compliqué pour eux (les Bucs avaient gagné les deux dernières confrontations au Superdome), mais une victoire importantissime dans la perspective d’un titre de division assurant les playoffs. La star de l’éequipe a bien rebondi de son match raté à St Louis, restant efficace (75% de passes réussies à 27/36), tout en assurant un long « drive » de plus de 4 mns, mettant définitivement New Orleans à l’abri d’un retour de Tampa.

3. Franck Gore (Running back – San Francisco 49ers)  (+2) / 782 yards à la course pour 5 touchdowns – 78 yards en réceptions
Cinquième match de suite à plus de 100 yards à la course pour le coureur des 49ers, constituant le record d’une franchise ayant pourtant compté de grands noms (Roger Craig pour ne citer que lui), assorti à une victoire qui voit San Francisco arborer un superbe bilan de 7 victoires pour 1 seule défaite (et celle-ci en prolongation), cela méritait une place sur le podium pour Gore. Il va pouvoir encore solidifier sa place dès ce week-end avec un match contre les Giants, dont la défense contre la course fait partie des faiblesses (25ème de la Ligue aux yards accordés et 26ème pour les TD concédés à la course).

4. Tom Brady (Quarterback – New England Patriots) (-2) / 2703 yards à 66% de réussite – 20 touchdowns pour 10 interceptions

Meme si le quarterback des Patriots n’est pas le principal responsable de la défaite à domicile contre les Giants, son match plutôt moyen (342 yards et 2 touchdowns, mais 2 interceptions et seulement 57% de réussite) n’a rien fait pour arranger l’équipe de Bill Belichick. Sa place de 2ème de la semaine dernière était le resultat de son très bon début de saison, malgré son match contre les Steelers. Si Brady ne se ressaisit pas dès dimanche soir contre les Jets, il est fort ç parier que son classement, ainsi que celui des Pats dans la division Est de l’AFC, arrivera alors à un niveau inquiétant.

5. Matt Forte (Running back – Chicago Bears)  (+2) / 805 yards à la course pour 2 touchdowns – 436 yards en réceptions pour 1 touchdown (+2)

Une victoire contre les Eagles lors du « Monday Night Football » au terme d’un match dans lequel le running-back a pu demontrer sa puissance et sa versatilite (133 yards à la course pour 150 au total), malgre 2 fumbles perdus. Il a aussi pu confirmer sa primauté au sein de l’attaque des Bears, au coude à coude avec les Lions pour la 2ème place de la Division Nord de la NFC. Ses 25 yards sur le drive ayant permis le field-goal mettant Philadelphie à bonne distance ont peut-être été les plus importants.

Eli Manning signe la plus grosse montée de la semaine grâce à sa performance contre les Patriots.

6. Eli Manning (Quarterback – New York Giants) (+3) / 2377 yards à 62,9% de réussite – 15 touchdowns pour 6 interceptions

Une victoire à New England, au terme d’un match bien maîtrisé (250 yards, 2 touchdowns pour 1 interception) et surtout couronné d’un « drive » gagnant. Le cadet de la famille serait-il plus décisif que son grand frère ? Ils comptent déjà le même nombre de bagues et, vu la capacité des Giants à aller s’imposer chez un adversaire de la taille des Patriots, on se dit qu’Eli Manning pourrait bien se retrouver à Green Bay au mois de janvier pour le droit d’aller affronter le vainqueur de l’AFC au Superbowl a Indianapolis, le fief de son frère.

7. Fred Jackson (Running back – Buffalo Bills) (-3) / 803 yards à la course pour 6 touchdowns – 391 yards en réceptions

Les Bills ont montré leurs limites lors de ce match à domicile contre les Jets. Alors que Fitzpatrick devait se coltiner la défense des Jets contre la passe (7ème de la Ligue), le running-back aurait dû profiter des largesses accordées par les Jets aux coureurs adverses (22ème défense à la course, avec 123 yards par match). Il n’a pas pu le faire et son compteur de yards est reste bloqué à 82 yards. Sa contribution en réception fut aussi moindre que d’habitude. On sent l’effet de surprise diminuer avec les Bills et, bien qu’a égalité avec les Jets et Patriots (tous trois avec 5 victoires et 3 défaites), la qualification en playoffs va se révéler difficile si leur running-back ne repart pas sur de meilleures bases et ce dès ce weekend contre Dallas (néanmoins 10ème defense contre la course de toute la Ligue).

8. Arian Foster (Running-back – Houston Texans) (Nouvel Entrant) / 656 yards à la course pour 5 touchdowns – 343 yards en réceptions pour 1 touchdown

Derrière l’une des meilleures lignes offensives de NFL (et face à l’une des pires défenses contre la course de la Ligue, les Browns avec leurs 144 yards accordés par match), le running-back au salut nepalais a encore produit un énorme match (124 yards pour 1 touchdowns), qui vient à la suite de deux autres grandes performances dans les deux semaines précédentes (237 yards à la course, 131 yards en reception et 4 touchdowns en combinés contre Tennessee et Jacksonville). Cette 3ème victoire de suite rapproche un peu plus les Texans d’un titre de champion de la division Sud de l’AFC, synonyme de premiers playoffs pour la franchise créée en 2002. Sans Andre Johnson et avec un Matt Schaub en retrait, cet accomplissement serait en bonne partie dû au versatile running-back.

9. LeSean McCoy (Running back – Philadelphia Eagles) (-3)/ 825 yards à la course pour 9 touchdowns – 184 yards en réceptions pour 2 touchdowns

L’inarrêtable running-back des Eagles a vu sa trajectoire ralentie par la défense des Bears. Ses 71 yards à la course et son touchdown n’ont pas pu porter son équipe à la victoire, une victoire qui était pourtant nécessaire dans une Division Est de la NFC tres disputée et comprenant deux autres prétendants aux playoffs (Cowboys et Giants). Le match de ce week-end contre des Cardinals à la defense contre la course plutôt moyenne doit être un moyen pour McCoy de remonter au classement et, par la même, de sauver la saison des Eagles qui seraient bien mal en point avec seulement 3 victoires pour 6 défaites.

10.  Calvin Johnson (Receveur – Detroit Lions) (-2) / 804 yards en réceptions pour 11 touchdowns
La descente de « Megatron » au classement est plus automatique que liée a ses performances puisque les Lions ne jouaient pas ce week-end. Restant sur trois grosses performances en yards gagnés (353 au total) mais seulement 2 touchdowns (alors qu’il en avait marqué 9 dans les 6 précédents matches) et surtout 2 défaites, le receveur le plus dangereux de toute la Ligue doit profiter d’un duel très favorable ce week-end avec la défense de Chicago, faible contre la passe. Ses performances dépendront beaucoup de la capacité de Stafford à échapper à Julius Peppers. S’il Johnson y parvient, nul doute qu’il retrouvera un classement convenant plus à ses performances de début de saison.

Mentions Honorables:
Encore quelques joueurs que nous aurions pu mentionner dans ce Top 10, à commencer par le running-back des Ravens, Ray Rice, ou bien le quarterback des Steelers, Ben Roethlisberger, tous deux trés bons dans le choc de la division Nord de l’AFC. Darrelle Revis (New York Jets) mériterait surement une place dans ce Top 10 mais un defenseur aura toujours beaucoup plus de mal qu’un attaquant à se faire sa place, c’est donc le même problème qui handicape Jared Allen (Vikings). Enfin, Peterson (Vikings) finira surement dans le Top 3 des attaquants de l’année mais son équipe, à moins d’un formidable retournement de situation, ne sera pas en playoffs et n’aura surement pas un bilan positif, un des éléments déterminants dans la désignation d’un MVP.

Comme promis, voici les classements de quelques chroniqueurs américains pour se faire une idee d’un consensus sur certains noms:
Peter King (Sports Illustrated)
1) Rodgers
2) E. Manning
3) Brady
4) Brees
5) Forte

Mike Sando (ESPN):
1) Rodgers
2) Gore
3) Roethlisberger
4) Brees
5) Forte
6) E. Manning
7) Foster
8) C. Johnson
9) Brady
10) Flacco

Eli Kaberon (Pro Football Weekly)
1) Rodgers
2) Gore
3) C. Johnson
4) Forte
5) E. Manning
6) Brady
7) Brees
8) F. Jackson
9) Foster
10) M. Wallace

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Signatures Free agency

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une