Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Le journal de la NCAA – Semaine 7 : Ohio State et Clemson se sortent du guêpier !

ohiostate-wisconsin-161016

Le match de la semaine

Wisconsin (8) – Ohio State (2) : 23-30

Impressionnant de facilité, à Oklahoma, Ohio State a eu beaucoup plus de mal lors de son déplacement à Madison, face au numéro 8 du pays, Wisconsin. Il faut dire que le début de rencontre n’a pas vraiment aidé les Buckeyes.

Contraint de punter dès leur première série, les visiteurs font tout de suite face à la force fondamentale des Badgers : les tranchées. Le quarterback Alex Hornibrook (16/28, 214 yards, TD, INT) en profite pour alerter son tight end Troy Fumagalli (7 réceptions, 84 yards) avant que le coureur Corey Clement (164 yards) ne prenne le relais pour mettre en bonne position le kicker Andrew Endicott (3-0).

Wisconsin aime d’ailleurs appuyer là où ça fait mal. Malgré une mauvaise position de départ, sur leurs cinq yards, les joueurs de Paul Chryst ouvrent la défense adverse sur une course longue distance de Corey Clement. Le receveur Jazz Peavy (76 yards, TD) est à la conclusion d’un drive supersonique, sur une réception de 24 yards dans l’en-but (10-0). S’en suit un échange de field goals, avec deux coups de pieds réussis de chaque côté, par Endicott côté Badgers, et Tyler Durbin pour Ohio State. Le score est ainsi de 16-6 à la pause pour les locaux.

Dès le début du deuxième acte, les Buckeyes paraissent plus incisifs. Ils arrivent d’ailleurs dans la zone rouge adverse, mais J.T. Barrett (318 yards et 3 touchdowns au total) est intercepté dans la end-zone par le cornerback D’Cota Dixon. Qu’à cela ne tienne pour la bande d’Urban Meyer. Sur la série suivante, les Buckeyes réalisent un 2 sur 2 sur quatrième tentative, et pénètrent dans l’en-but adverse sur une course de J.T. Barrett (16-13).

Preuve du tournant majeur de cette rencontre, Alex Hornibrook est intercepté dans sa moitié de terrain sur le drive suivant. Le cornerback Gareon Conley est à l’affût et permet à Barrett de courir une nouvelle fois pour six points. Transformation réussi par Durbin (16-20).

La reconquête des tranchées

Très conservateur jusque-là, Wisconsin doit prendre des risques et est récompensé. Hornibrook trouve Jazz Peavy sur une passe longue distance pour arriver dans le territoire opposé. Vient ensuite un quatuor de coureurs, qui épuise tour à tour la défense de Columbus. Corey Clement, Bradrick Shaw, Dare Ogunbowale … et finalement le fullback Austin Ramesh qui suit les blocs de ses coéquipiers pour refaire passer son équipe devant (23-20).

Mais avec sept minutes à jouer, Ohio State a encore une éternité pour revenir. Il n’en faudra pas tant avec une réception de 43 yards de Dontre Wilson. Tyler Durbin égalise du même coup à 23-23. Un score synonyme de prolongation, après une dernière série mal gérée par Paul Chryst et sabotée par une saisie offensive.

Les Buckeyes sont les premiers à attaquer. Et malgré plusieurs pénalités évitables, les numéro 2 au pays font mouche. Sur une troisième tentative, J.T. Barrett alerte son habituelle bouée de sauvetage, le receveur Noah Brown, pour un touchdown de sept yards (23-30).

En face, la réussite est moins flagrante. Wisconsin a beau arriver rapidement en position Goal Line, sur une réception de Robert Wheelwright, la guerre des tranchées est cette fois gagnée par l’adversaire. Corey Clement est à deux reprises châtié par la ligne défensive des Bucs, avant qu’Hornibrook ne soit sacké sur la quatrième tentative.

Dans un match des plus dangereux, Ohio State s’en sort avec la victoire et reste invaincue cette saison. Après Michigan, Wisconsin pourra encore regretter un certain manque de plan B dans les moments clés de la rencontre. Les deux équipes pourraient tout de même se retrouver dans les prochaines semaines, à l’occasion de la finale de conférence Big Ten …

Autres principaux résultats

A un field goal de la défaite. Clemson (3) s’est fait très peur, à domicile, contre NC State. A égalité 17-17 dans les dernières secondes, les Tigers ont vu le kicker adverse manquer son coup de pied de 33 yards, et l’emportent en prolongation grâce à une interception de Marcus Edmond. Succès final, 24-17.

Qui pourra bien stopper Alabama (1) cette année ? Pas Tennessee (9), qui n’a eu aucune chance dans son Neyland Stadium. Le Crimson Tide a déroulé pour s’imposer 49-10, et les défenseurs ont encore brillé, avec deux touchdowns à la clé, signés des safeties Ronnie Harrison et Eddie Jackson.

Sous une pluie diluvienne, Louisville (7) a fait le boulot, pour se défaire de Duke. Derrière les 144 yards au sol, et 2 touchdowns au total, de Lamar Jackson, les Cardinals l’emportent 24-14.

Petite frayeur pour Nebraska (10), du côté de Bloomington. Après un bon début de match contre Indiana, les Cornhuskers ont vu leur avantage fondre petit à petit. Une interception d’Aaron Williams a finalement clôt les débats et offert la victoire aux visiteurs (22-27).

Baylor (11) poursuit son sans-faute. Le programme de Waco n’a fait qu’une bouchée de Kansas, à domicile, 49-7. Le quarterback Seth Russell inscrit quatre touchdowns dans cette partie, deux au sol et deux dans les airs.

Sans être hyper convaincant, Florida State (14) a répondu défensivement au défi Wake Forest. Résultat : cinq sacks et 2 interceptions pour les Seminoles, pour gagner au bout du compte 17-6.

Beaucoup restent sceptiques sur le niveau de West Virginia (20). Mais les Mountaineers ont remporté un succès net et sans bavure à Texas Tech, 48-17. Les 407 yards et 3 touchdowns cumulés du quarterback Skyler Howard n’y sont sans doute pas étrangers.

Sérieux outsider de l’ACC, avant le début de saison, Miami (16) a connu son deuxième accroc consécutif au Hard Rock Stadium. Les Hurricanes ont subi la loi de North Carolina (13-20), avec un fumble fatal de Brad Kaaya en fin de match. Les Floridiens doivent s’imposer à Virginia Tech la semaine prochaine, pour espérer viser une finale de conférence ACC.

Virginia Tech (17),  justement, a connu une terrible désillusion cette semaine. Les Hokies sont tombés face à Syracuse (31-17), avec un quarterback Eric Dungey omniprésent (53 passes, 24 courses) pour un total de 417 yards et 2 touchdowns.

Dans un match ultra-spectaculaire, Ole Miss (12) s’est incliné pour la troisième année de suite contre Arkansas (22). Menés de trois points dans la dernière ligne droite, les Razorbacks ont scoré sur une course de Jared Cornelius, avant de provoquer un fumble de Chad Kelly pour la victoire 34-30.

Une semaine après sa défaite surprise à Navy, Houston (13) a repris du poil de la bête. Mais ce fut dur contre Tulsa. A égalité 31-31 dans les dernières secondes, les Texans ont dû s’en remettre à leur défense pour provoquer un fumble de Dane Evans et le retourner pour un touchdown d’Emeke Egbule (38-31).

Malgré un 20-0 concédé dans le dernier quart-temps, Boise State (15) a tenu pour dominer Colorado State, 28-23. Les Broncos enregistrent du même coup leur sixième succès en six matches.

Florida (18) n’a pas fait dans le détail, contre Missouri. Grâce aux touchdowns défensifs de ses deux cornerbacks stars, Jalen Tabor et Quincy Wilson, les Gators se sont rendus la tâche facile, et s’imposent (40-14).

Personne n’a encore battu Western Michigan (24) cette saison. Les coéquipiers du receveur Corey Davis (2 touchdowns) se sont d’ailleurs baladés sur le terrain d’Akron (0-41). Mention spéciale pour le coureur Jarvion Franklin (281 yards et un touchdown au sol).

Autre running back qui s’est mis en évidence : celui de Utah (21), Joe Williams, dont les 179 yards et un touchdown au sol, ont sauvé les Utes, sur le terrain d’Oregon State (14-19).

La chronique « Cardiac Cats » de la semaine : BYU a eu besoin d’une double prolongation pour se défaire de Mississippi State, 28 à 21.

Rien ne va plus pour Michigan State, vaincu à domicile par Northwestern (40-54). Les Spartans concèdent leur quatrième défaite consécutive, et ne sont pas sûrs d’une qualification pour un bowl, avant d’affronter Ohio State ou Michigan.

Sans Christian McCaffrey, Stanford s’impose quand même à Notre Dame (10-17). Fait important : le quarterback DeShone Kizer a été remplacé en cours de match, mais devrait redevenir titulaire lors du prochain match des Fighting Irish.

Nouvelle défaite pour Purdue, face à Iowa (35-49), mais deux réceptions pour Anthony Mahoungou. Le Français termine avec 11 yards au total sur cette partie.

Les actions de la semaine

L’action décisive de Marcus Edmond pour sauver Clemson et valider le succès des Tigers, sur cette interception aux portes de la end-zone.

Dans la rubrique pick, celle de Damontae Kazee n’est pas mal non plus, le defensive back faisant preuve d’un excellent timing pour battre le receveur de Fresno State.

Semaine spéciale interception, avec celle de Sean Walters contre Texas Tech. Le joueur des Mountaineers provoque presque un fumble sur la réception délicate du receveur adverse.

Zoom sur : Zach Cunningham

Certes, Vanderbilt n’est pas devenu l’équipe la plus redouté de la division SEC Est, sous les ordres de Derek Mason. Mais les Commodores ne cessent d’impressionner défensivement, ces derniers mois. Symbole de ce nouveau rempart de l’état du Tennessee : le linebacker Zach Cunningham. Le joueur junior a encore fait étalage de tout son talent lors du déplacement à Georgia. Outre ses 19 plaquages sur la rencontre, le défenseur s’est distingué en annihilant une 4e et 1 dans le dernier quart-temps face au receveur des Bulldogs, Isaiah McKenzie. De quoi assurer le succès des siens, à Athens, 17-16. S’il n’est pas forcé de se présenter dès cette année pour la draft, Cunningham fait déjà office de candidat pour être sélectionné dans les deux premiers tours. Il pourrait en tout cas permettre à Vanderbilt se qualifier pour un bowl, une première depuis 2013, aux côtés d’autres joueurs cadres, comme le safety Oren Burks ou le cornerback Torren McGaster.

zach-cunningham-vanderbilt-161016

A ne pas manquer en semaine 8

Après avoir terrassé coup sur coup Arkansas et Tennessee, Alabama (1) aura un nouveau choc au programme en recevant à Tuscaloosa une autre équipe invaincue de conférence SEC Ouest : Texas A&M (6). A ce stade de la saison, le vainqueur de ce match aura de grandes chances de se qualifier en finale de conférence.

Le match piège de la semaine sera incontestablement pour Boise State (15), les Broncos accueillant pour l’occasion BYU. La tâche ne sera sans doute pas simple non plus pour West Virginia (20), opposé sur ses terres à TCU.

Enfin, la place d’Auburn (23) dans le top 25 sera testée, avec le passage d’Arkansas (22) dans l’enceinte des Tigers.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
24-Sep à 15:30JAX2.2pariez1.45BAL
24-Sep à 19:00BUF2.15pariez1.47DEN
24-Sep à 19:00CAR1.33pariez2.6NO
24-Sep à 19:00CHI3.1pariez1.22PIT
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une