Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Semaine 11 : tous les scores et résumés du dimanche

andrew-luck-201116

Rencontres de 22 heures

Los Angeles Rams (4-6) – Miami Dolphins (6-4) : 10-14

San Francisco 49ers (1-8) – New England Patriots (8-2) : 17-30

Seattle Seahawks (7-2-1) – Philadelphia Eagles (5-5) : 26-15

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30

Washington Redskins (6-3-1) – Green Bay Packers (4-6) : 42-24

Coup d’envoi de 19 heures

Dallas Cowboys (9-1) – Baltimore Ravens (5-5) : 27-17

Minnesota Vikings (6-4) – Arizona Cardinals (4-5-1) : 30-24

New-York Giants (7-3) – Chicago Bears (2-8) : 22-16

Et de cinq de suite pour New-York. Dominés en première mi-temps, les Giants sont revenus bien plus fort dans la deuxième partie du match, et la défense a élevé son niveau, à l’instar d’un Landon Collins auteur d’une nouvelle interception décisive.

Gros début de match avec des touchdowns de chaque côté. Les Bears ouvrent la marque (0-6, extra-point raté) avec un touchdown de Zach Miller, avant de voir Rashad Jennings (21 courses, 85 yards, 1TD) ramener les Giants au score (6-6, extra-point raté). Mais Chicago est vraiment bien dans ce match, et l’attaque roule sur la défense adverse. Les Bears ajoutent coup sur coup un field goal (6-9) et un touchdown au sol (6-16) par Jeremy Langford. Avant de rentrer aux vestiaires, les Giants reviennent à un touchdown d’écart (9-16) avec un field goal de Robbie Gould.

La seconde mi-temps sera à sens unique en revanche. Les Giants dominent en attaque et en défense, et reviennent grâce à cet effort des deux côtés du terrain.

New-York marque dès le premier drive du troisième quart, avec un touchdown (16-16) à la réception du tight-end Will Tye. Après un punt des Bears, les locaux récupèrent la balle et en profitent pour passer devant (22-16, extra point raté) avec une nouvelle passe d’Eli Manning (21/36, 227 yards, 2TD) pour Sterling Sheppard (5rec, 50 yards, 1TD).

Le dernier quart voit les attaques se casser les dents sur les deux défenses. Mais Chicago parvient à faire douter les Giants en entrant dans leur moitié de terrain avec moins de deux minutes à jouer. Comme souvent cette saison, les Giants l’emportent sur une action défensive quand Collins intercepte Jay Cutler (17/30, 252 yards, 1TD, 1INT) sur les 24 yards des locaux.

Cincinnati Bengals (3-6-1) – Buffalo Bills (5-5) : 12-16

Il reste moins de 10 secondes à Andy Dalton (24/43, 207 yards, 1TD, 2INT) pour faire gagner les siens. Les Bengals sont sur les 27 yards des Bills, mais le quarterback des Bengals ne trouve pas la faille et voit ses opposants l’emporter 16 à 12.

La première mi-temps est très serrée entre les Bills et Bengals. Buffalo ouvre la marque en premier sur un touchdown (0-7) de LeSean McCoy (5 courses, 33 yards, 1TD). Les Bengals répondent sur le drive qui suit avec Andy Dalton au sol (6-7, extra point raté).

Grâce à une interception de Stephen Gilmore, les Bills se retrouvent sur les 3 yards adverse. Mais la défense de Cincinnati fait fort en forçant les Bills au simple field goal (6-10). Derrière cet effort défensif, l’attaque tigrée l’en remercie en passant devant au score après un touchdown (12-10) de Tyler Boyd sur une passe de Dalton.

La fin du premier acte est assez décousue avec une interception lancée par Tyrod Taylor (19/27, 166 yards, 1INT), puis une autre d’Andy Dalton avant de rentrer aux vestiaires.

La seconde mi-temps est encore plus fermée. Si les Bills ajoutent deux field goals (12-16), les deux attaques sont en difficulté. Les défenses forcent 9 punts en deuxième acte ! Les Bengals auront bien une occasion de l’emporter, mais sont trop courts.

Detroit Lions (6-4) – Jacksonville Jaguars (2-8) : 26-19

La parole à la défense et aux équipes spéciales ! Dans les dernières secondes, c’est la première qui a bouclé le match pour Detroit, avec une interception de Tavon Wilson sur une passe de Blake Bortles (22/35, 202 yards, 2 TDs, 2 int). Juste avant, les Lions avaient mangé quasiment 8 minutes sur le chrono pour finir par ajouter trois points au score. Jacksonville a notamment perdu gros sur une erreur de Sean’Derrick Marks, pénalisé pour un offside sur une 4e et 2 yards. Matt Stafford (24/33, 278 yards) et son attaque bluffaient probablement en faisant croire qu’ils allaient jouer, mais Marks a bien mordu.

Si c’est Eric Ebron (3 rec, 70 yards) qui a mis les Lions devant avec une course de touchdown d’1 yard au début du dernier quart, ce sont bien les équipes spéciales et la défense qui ont construit le succès des hommes du Michigan. Andre Roberts a retourné un punt pour un touchdown, et Rafael Bush a retourné une interception dans la end zone.

Jacksonville s’est accroché, grâce à des touchdowns d’Allen Robinson (3 rec, 18 yards, 1 TD) et Marqise Lee (4 rec, 52 yards, 1 TD). Les Jags’ étaient donc devant à l’entame du dernier quart, avant de caler et de se faire confisquer le ballon pour Detroit.

Detroit s’en sort malgré une prestation assez pitoyable au sol : 21 courses, pour seulement 14 yards gagnés.

Indianapolis Colts (5-5) – Tennessee Titans (5-6) : 24-17

Pas de folle remontée pour les Titans. Laminés en début de partie et rapidement menés 21-0, les hommes du Tennessee ont cru revenir en fin de partie. Après avoir inscrit 17 points de suite pour revenir à quatre longueurs (21-17), ils se sont retrouvé à un touchdown d’écart après un field goal d’Adam Vinatieri dans le dernier quart (24-17). La défense a alors surgi pour intercepter Andrew Luck (15/28, 262 yards, 2 TDs, 1 int) et offrir un potentiel drive de l’égalisation à Marcus Mariota (25/38, 290 yards, 2 TDs).

Après deux conversions sur troisième tentative et une passe complétée sur 4e et 1 yard, Mariota s’est retrouvé avec une nouvelle 4e et 1 yard à 19 longueurs de la end zone. Cette fois, c’est DeMarco Murray (21 courses, 70 yards) qui a été envoyé au sol, mais il n’a pas réussi à gagner la distance nécessaire. Une belle occasion ratée, et Indianapolis a pu utiliser le reste du chrono.

Avec deux touchdowns et un field goal sur leurs trois premiers drives, les Colts ont commencé la rencontre pied au plancher. Adam Vinatieri a ensuite manqué une occasion à 42 yards. De quoi relancer les Titans… un peu. Car il a finalement manqué la finition.

Kansas City Chiefs (7-3) – Tampa Bay Buccaneers (5-5) : 17-19

La persévérance des Buccaneers a fini par être récompensée. Sur leur cinq premiers drives, les joueurs de Tampa ont parcouru plus de 50 yards. Résultat : un fumble et quatre field goals. Mais dans le quatrième quart, après une interception lancée par Alex Smith (24/31, 261 yards, 1 TD, 1 int), ils ont récupéré le cuir sur les 48 yards adverses. Et Jameis Winston (24/39, 331 yards, 1 TD) a alors mené son équipe vers la end zone, avec une passe de touchdown de 3 yards pour Alan Cross en guise de point d’exclamation. De quoi donner 9 points d’avance à sa troupe (10-19).

Kansas City a réagi avec une série de 78 yards bouclées par une passe d’Alex Smith à Albert Wilson (4 rec, 19 yards, 1 TD) pour un touchdown de 3 yards (17-19). Mais Tampa a réussi à utiliser quasiment tout le reste du chrono, notamment grâce à une passe très importante de Winston pour Mike Evans (6 rec, 105 yards) sur une troisième tentative juste avant les 2 dernières minutes.

Les Chiefs ont été bien trop irréguliers en attaque, avec un bon drive pour un field goal en début de match, puis un touchdown de Smith juste avant la pause (10-9), sur une course de 11 yards. Mais avec 442 yards gagnés pour les Buccaneers, contre 343 côté Chiefs, la logique des statistiques a été respectée. L’attaque de Tampa a été plus productive, et surtout plus décisive, avec 11/16 de réussite sur les troisièmes tentatives.

Cleveland Browns (0-11) – Pittsburgh Steelers (5-5) : 9-24

Pas de surprise dans ce match. Pittsburgh a fait le travail sans être forcément rassurant et emballant…

La première mi-temps dominée par les Steelers. La défense intercepte Cody Kessler (7/14, 128 yards, 1INT) et force les Browns à punter sur chaque drive. En attaque, Pittsburgh marque des points mais se montre encore une fois peu précis. Sur leurs deux premiers drives, les Steelers doivent se contenter de deux field goals (6-0) malgré deux longs drives qui se finissent dans la red zone. Il faut attendre la dernière seconde du premier acte pour voir le premier touchdown du match (14-0). C’est Le’Veon Bell (28 courses, 146 yards, 1TD) qui en est l’auteur.

Les Browns font meilleure figure en seconde mi-temps, ils marquent même leur premier point sur field goal (14-3). Les Steelers connaissent eux le même souci qu’en première mi-temps avec un nouveau drive de huit minutes qui se finit seulement par un field goal (17-3).

Cleveland va même faire peur aux Steelers en revenant à 17-9. C’est Josh McCown (14/27, 110 yards, 1TD), remplaçant d’un Cody Kessler blessé, qui amène le touchdown avec une passe pour Gary Barnidge.

Une fois n’est pas coutume cette saison, c’est la défense des Steelers qui va assurer la victoire. Sur un drive de la dernière chance des Browns, la défense fait perdre la balle à McCown et Jonathan Hargrave marque le touchdown pour permettre aux Steelers de l’emporter 24 à 9.

 

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
17-Déc à 3:30KC1.75pariez1.75
17-Déc à 20:00BUF1.45pariez2.2MIA
17-Déc à 20:00CAR1.55pariez2GB
17-Déc à 20:00CLE3pariez1.23BAL
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une