Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Falcons – Chiefs (28-29) : Eric Berry et la conversion XXL

eric-berry-falcons-chiefs-041216

Atlanta Falcons (7-5) – Kansas City Chiefs (8-4) : 28-29

Lancés dans la lutte pour un titre de division respective, les Atlanta Falcons et les Kansas City Chiefs ont longtemps été au coude à coude pour espérer s’imposer. A tel point que l’action décisive du match se sera jouée sur un coup de dé.

Atlanta est la première équipe à se mettre en jambe. Sur la série initiale du match, Matt Ryan (22/34, 297 yards, TD, INT) se connecte à quatre reprises avec Julio Jones. Une complicité qui amène les locaux en position Goal Line. Devonta Freeman (56 yards, 2 TD) bonifie ces bons débuts, avec une course d’un yard en terre promise (7-0).

Mais il en faut plus pour impressionner Kansas City. D’autant que les Chiefs ont aussi un duo de choc. Par deux fois, Alex Smith (21/25, 270 yards, TD) trouve le tight end Travis Kelce (140 yards) dans les airs,  pour un gain total de 56 yards. Là encore, c’est le running back qui profite de cette entente cordiale, Spencer Ware pénétrant dans l’en-but, sur une course de 3 yards. Malheureusement pour Kansas City, la transformation de Cairo Santos est contrée par Ra’Shede Hageman. On ne le sait pas encore mais les points pèsent déjà lourd sur le scénario qui suit (7-6).

Les attaques sont globalement performantes dans ce début de partie, et bénéficient de l’agressivité excessive de l’adversaire. Matt Bryant inscrit son premier field goal du match, sur 22 yards, après une interférence d’Eric Berry et un plaquage à retardement de Chris Jones (10-6). Problème pour les Falcons : malgré un momentum qui tourne en leur faveur, les offensives deviennent difficiles à concrétiser. Quand Grady Jarrett chipe un fumble perdu, Atlanta se contente de nouveau d’un field goal, et ce même en arrivant dans la zone rouge adverse.

Menés 13-6 en début de deuxième quart, les Chiefs ont laissé passer l’orage et peuvent enfin se remettre dans le bain. Une énième collaboration fructueuse entre Alex Smith et Travis Kelce amène le danger dans la moitié de terrain opposé. Smith conclut la série avec brio, en trouvant Spencer Ware sur une passe de 3 yards (13-13).

En un claquement de doigts, Atlanta est rejoint et perd même le tackle Jake Matthews pour une blessure au genou. Les choses empirent un peu plus avant la pause quand Matt Ryan est intercepté par Eric Berry dans ses 40 yards pour permettre au safety de remonter le ballon pour inscrire un « pick-6 ». Matt Bryant a beau arraché son troisième field goal du match, juste avant la fin du deuxième quart, les joueurs de Dan Quinn sont devenus chasseurs, avec un déficit de quatre points (16-20).

Wilson le filou

Naïfs sur l’interception de Berry, les Géorgiens le sont encore plus sur un punt de Kansas City en début de troisième quart. Le receveur Albert Wilson surprend son monde en captant le snap directement et en perçant la muraille adverse plein centre pour inscrire avec panache le troisième touchdown de son équipe (16-27).

Atlanta est groggy mais n’est pas distancé pour autant. Il faudra quand même aux locaux un drive de plus de six minutes en fin de troisième quart pour répliquer. Après deux réceptions de Julio Jones, sur 41 yards, Devonta Freeman rejoue les déménageurs pour aller inscrire en force un touchdown au sol. A 22-27, Dan Quinn tente la conversion à deux points, mais Matt Ryan ne parvient pas à alerter Freeman dans les airs.

Contrainte de gérer son avantage au score, la franchise du Missouri doit rapidement se résoudre à punter le ballon. Une aubaine pour Atlanta qui, avec neuf longues minutes à jouer, fait avancer le cuir. Sur une troisième tentative, Levine Toilolo trouve la brèche et prolonge sur 42 yards une réception en sortie d’écran.

Arrivé en zone rouge, Matt Ryan ne tremble pas et sert Aldrick Robinson plein centre pour donner l’avantage aux siens, le premier depuis le début du match. Avec un seul point d’avance et plus de quatre minutes à jouer, Atlanta veut se mettre en sécurité et joue de nouveau la conversion à deux points. Grave erreur, car Eric Berry ressort du chapeau à point nommé.

Ryan tente la passe plein centre entre deux défenseurs et est intercepté par le safety des Chiefs. Avec un boulevard à sa disposition, le Pro Bowler dépose ses adversaires et file dans l’en-but adverse pour assommer le Georgia Dome et permettre à sa franchise de reprendre les commandes (28-29).

Pour ne rien arranger, les locaux voient même Kansas City récupérer le ballon, et grignoter le chrono de main de maître. Sur une troisième tentative, Alex Smith s’appuie parfaitement sur Albert Wilson plein centre pour valider définitivement la victoire des visiteurs.

Comme Denver à New Orleans le mois dernier une équipe d’AFC Ouest a fait plier une formation d’NFC Sud sur son terrain, grâce au coup d’éclat surprise de son équipe spéciale. Les Chiefs gomment du même coup leur mauvais résultat contre Tampa Bay et reprennent leur lutte intense contre Denver et Oakland. Pour Atlanta, le spectre des Buccaneers reste plus que jamais très proche …

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Sep à 2:25SF1.92pariez1.6LA
24-Sep à 15:30JAX2.3pariez1.4BAL
24-Sep à 19:00BUF2.1pariez1.5DEN
24-Sep à 19:00CAR1.3pariez2.7NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une