Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

[preview] NFL Semaine 15 : les Lions, Vikings et Packers pour le combiné nordique

Matthew Stafford_Detroit_Lions

Trois matchs. C’est tout ce qu’il reste aux équipes pour accomplir leurs objectifs. Trois rencontres pour accrocher les playoffs, obtenir une semaine de repos, garder l’avantage du terrain ou même… se présenter le plus haut possible lors de la draft 2017. Les enjeux sont diverses et nombreux.

Alors que tout le monde est sur le pont cette semaine, on continue les focus sur une division. Après le Sud et l’Ouest de l’AFC mais aussi l’Est de la NFC, on prend la direction du Nord de la NFC. Detroit, Green Bay et Minnesota peuvent encore gagner cette division et la bataille promet d’être dure. Une division sur le point de donner son verdict, trois matchs à ne pas manquer, les traditionnels duels de division et un match des cancres remastérisé : voici le programme de la semaine 15.

NFC Nord

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Giants (9-4) – Detroit Lions (9-4)

Au classement, Detroit est l’équipe la mieux placée dans cette division. Premiers avec deux matchs d’avance sur ses deux poursuivants les Lions sont en pôle position pour se qualifier directement pour la post-saison. Problème, le calendrier est dur. Très dur même. Il faut d’abord se déplacer à New York ce week-end avant d’aller à Dallas (meilleure équipe actuelle de la NFC) pour finalement terminer la saison régulière par une réception des Packers. Trois matchs de haut calibre qui pourraient très bien les faire passer de premiers de la division et potentiellement qualifiés à deuxième ou troisième et écartés de la post-saison. Mais les Lions ont de la ressource. Contre les Giants ce week-end, il en faudra car New York sort d’une victoire importante. Eux aussi sont à la recherche d’une place en playoffs et ne comptent lâcher aucun match, surtout pas à domicile. Comme toutes les rencontres de Detroit cette saison, le match sera probablement serré et l’équipe la plus décisive en fin de match aura le plus de chance de l’emporter. Et sur ce point-là, Matthew Stafford a prouvé que cette année, il n’avait que peu d’égal.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Chicago Bears (3-10) – Green Bay Packers (7-6)

Pour ce match, ce sont deux adversaires de la NFC Nord qui s’affrontent. Le duel promet d’être déséquilibré entre Green Bay qui revient en grande forme et des Bears en totale roue libre en cette fin de saison. Même à l’extérieur, Aaron Rodgers et ses hommes ne devraient faire qu’une bouchée de la défense de Chicago s’ils restent sur ce rythme. Toute façon, s’ils veulent atteindre les playoffs les Packers n’ont plus le choix. C’est encore jouable mais avec deux matchs de retard sur Detroit, Green Bay n’a plus le droit à l’erreur. Vont-ils manquer les playoffs pour la première fois depuis 2008 ? C’est l’un des grands enjeux de cette fin de saison.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Minnesota Vikings (7-6) – Indianapolis Colts (6-7)

Malgré un trou d’air en milieu de saison, les Vikings n’ont pas perdu espoir. Comme Green Bay, ils sont à deux matchs de la première place de la division, mais comme Green Bay ils comptent notamment sur le fait que les Lions perdent les pédales face à leurs trois prochains adversaires. Mais pour profiter d’une chute de Detroit, il faut aussi gagner ses propres matchs. Le programme pour Minnesota est un peu plus léger. Si la franchise terminera par deux matchs contre un adversaire direct (Green Bay) puis une équipe de fin de classement (Chicago), elle affronte d’abord les Colts en cette semaine 15. Un adversaire largement à sa portée en somme mais qui est aussi parti en chasse pour obtenir la première place de sa division. La défense des Vikings doit continuer sur sa lancée de la fin de saison avec des performances qui lui ont permis d’éteindre plusieurs attaques. Celle d’Indianapolis n’est pas la plus faible mais Minnesota a vu pire. Andrew Luck et T.Y. Hilton sont capables de faire des dégâts mais il sont toujours aussi seuls.

eddie_lacy_packers_19102016

Les matchs à ne pas manquer

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Kansas City Chiefs (10-3) – Tennessee Titans (7-6)

Quand deux leaders de division s’affrontent, c’est forcément un match à ne pas manquer. Certes les Titans partagent la tête avec Houston mais cette affiche pourrait très bien être un match de playoffs. Malgré un bilan plutôt différent, ces deux équipes ne sont pas si loins sur le plan du niveau de jeu. La semaine dernière Tennessee a battu le champion en titre et espère enchaîner avec le premier de l’AFC Ouest. Pour cela, la solution est simple contre Kansas City : il faut absolument eviter les pertes de balles. Plus difficile à dire qu’à faire contre cette équipe extrémement opportuniste qui profite de n’importe quel turnover pour le bonifier en points. Les Titans sont prevenus et ne doivent pas laisser les Texans, opposés aux Jaguars cette semaine, prendre le large.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Denver Broncos (8-5) – New England Patriots (11-2)

C’est la revanche de l’année dernière pour Tom Brady et le siens. Si Peyton Manning n’est plus là, le reste, et notamment la défense, sera bien de retour. Le duel entre l’attaque et les hommes de Wade Phillips est toujours aussi excitant. La semaine dernière, Baltimore, considérée comme l’une des meilleures défenses de la ligue, n’a trouvé aucune solution face aux Patriots. Même avec un Rob Gronkowski sur le flanc, Tom Brady n’a pas ralentit. L’idée pour Denver sera de mettre la pression sur le lanceur. Encore faut-il l’atteindre à temps. On compte sur Von Miller pour en faire son affaire mais l’attaque aussi va devoir tenir le rythme. Car a l’heure actuelle Denver est troisième de sa division. Une position délicate surtout quand on sait que ses trois prochains adversaires sont New England, Oakland et Kansas City. Un sans faute est quasiment obligatoire pour espèrer les playoffs.

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Dallas Cowboys (11-2) – Tampa Bay Buccaneers (8-5)

On continue sur notre lancée cette semaine avec un nouveau gros match en prime-time dimanche. Pour le deuxième week-end de suite, Dallas clôtura le dimanche face à un gros adversaire. Tampa Bay a remplacé New York et cette fois la rencontre sera à domicile. Mais face au leader de la NFC Sud l’opposition ne devrait pas être plus facile. La semaine dernière, les Giants ont réussi à battre Dallas en jouant très physique. L’une des rares fois de la saison où les Cowboys ont été dominés dans le domaine physique. Les Buccaneers ont les moyens défensifs d’imposer un réel défi physique aux Cowboys. S’ils veulent rester devant les Falcons dans leur division, c’est quasiment obligatoire. Surtout que les deux derniers matchs seront plus abordables pour Tampa Bay avec les Saints et les Panthers pour terminer la saison.

jameis_winston_10112016

Les duels de division

Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 02h25
New York Jets (4-9) – Miami Dolphins (8-5)

Matt Moore n’a plus été titulaire depuis 2011. Cinq ans que le quarterback n’a pas démarré un match et pourtant il sera à la tête des Dolphins ce samedi. Si la semaine dernière Miami a décroché la victoire contre les Cards, la perte de Ryan Tannehill pourrait leur faire mal en vue de la course aux playoffs. Le lanceur remplaçant va devoir assurer l’intérim. Contre une équipe des Jets qui semble avoir totalement abandonné sa saison (malgré une victoire contre les 49ers) ça devrait passer. Mais c’est surtout la suite qui peut inquiéter en Floride car la franchise est toujours au coude à coude pour la post-saison. Pour compenser la perte de son leader d’attaque, Jay Ajayi devra redevenir le monstre qu’il était en milieu de saison. Du moins, tendre vers ces performances car cela fait cinq matchs qu’il est sous la barre des 100 yards. Des performances surtout dues, avouons-le, à une ligne offensive démunie à cause des blessures. Ce déplacement à New York est l’occasion de bien entamer ce bloc de trois matchs pour finir l’année.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cincinnati Bengals (5-7-1) – Pittsburgh Steelers (8-5)

La bonne nouvelle pour les Bengals : A.J. Green est de retour. La mauvaise : il ne sera d’aucune utilité sachant que les Bengals ne peuvent plus espérer aux playoffs à moins d’un incroyable miracle. Mais ce match face aux Steelers a toujours une saveur particulière. Une rivalité qui dure depuis plusieurs années avec en point d’orgue ce match de playoffs l’an dernier complètement fou. Entre-temps, les deux franchises ce sont de nouveaux rencontrées en semaine 2 pour une victoire des Steelers (24-16). Les défenses avaient été étouffantes et la différence s’était faite sur des détails. Aujourd’hui, Pittsburgh est bien meilleure que son adversaire. Sa défense est encore montée d’un cran avec seulement 12,5 points encaissés par match depuis la semaine 11. Et son attaque détient Le’Veon Bell, ce qui peut suffire à faire craquer n’importe qui. En bref, Cincinnati se pose devant un vrai défi mais lors de ces confrontations de division, tout peut arriver.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Houston Texans (7-6) – Jacksonville Jaguars (2-11)

Après une victoire importante la semaine dernière, les Texans se doivent d’enchaîner car rien n’est joué dans cette division. L’avantage de Houston, c’est que l’équipe a certainement la meilleure escouade de l’AFC Sud : sa défense. Même avec un J.J. Watt sur la touche la défense texane est dominante au point de pouvoir gagner des matchs à elle toute seule. Tant mieux car ce n’est pas grâce à l’attaque que Houston pourrait se qualifier. Brock Osweiler n’a jamais dépassé les 100 au niveau de son passer rating. Contre Jacksonville, cette formule devrait une nouvelle fois fonctionner. Jadeveon Clowney et autres Whitney Mercilus vont faire passer un calvaire à Blake Bortles et l’une des pires ligne offensive de la ligue.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
San Diego Chargers (5-8) – Oakland Raiders (10-3)

Pendant que les Raiders affronteront une équipe de leur division, ils auront forcément un œil sur les matchs de Kansas City et Denver. Cette danse à trois engagée demande aux participants un minimum d’erreur. Pour cela, Oakland va rester en Californie mais se déplacer complétement au sud de l’état. Sur le bilan (et donc sur le papier) Oakland est favoris mais il faudra tout de mettre être attentif avec Philip Rivers en face. On le sait -un peu à la manière d’un Carson Palmer- l’attaque des Chargers aime beaucoup les gros gains. Ça tombe bien la défense des Raiders est à l’avant-dernière place du classement quand il s’agit d’avoir encaissé des jeux de 40 yards ou plus. Il faudra donc se méfier de cette aspect du jeu pour Oakland.

khalil_mack_raiders_30112016

Le match des cancres

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Arizona Cardinals (5-7-1) – New Orleans Saints (5-8)

ll est vrai qu’avec cinq victoires, ces deux équipes sont loin d’être des cancres. Si elles sont ici, c’est plutôt parce qu’elles déçoivent cette saison. A commencer surtout par les Cardinals, demi-finalistes de conférence l’an dernier, ils ne seront pas en playoffs cette année. La faute surtout à une attaque qui n’est plus aussi impressionnante. La ligne offensive est un vrai problème surtout pour une équipe qui adore laisser la balle plusieurs secondes dans les mains de son quarterback pour qu’il lance en profondeur. En face, l’attaque n’est pas pointée du doigt. La défense, elle, a réussi à s’améliorer au fur et a mesure de la saison mais les deux escouades n’ont jamais été bonnes en même temps. Face à face, ces deux franchises pourraient en tout cas nous livrer un beau duel même s’il sera sans enjeu.

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Buffalo Bills (6-7) – Cleveland Browns (0-13)

Les Bills ont laissé définitivement passer le train des playoffs. Mathématiquement, c’est toujours possible. Mais dans les faits ça paraît compliqué. Les deux défaites consécutives ont fait mal à Buffalo qui a manqué l’occasion de revenir sur les Dolphins. Ce week-end, les hommes de Rex Ryan affrontent les Browns et vont probablement retrouver le chemin de la victoire. Il faut dire qu’à ce niveau de la saison, il n’y a plus aucun intérêt pour Cleveland de gagner un match. Foutu pour foutu, autant viser le premier choix de la futur draft. Et pour l’instant, les Browns y vont tout droit. Contre Buffalo, ils se heurteront toujours aux mêmes problèmes. Un manque de talent, d’expérience et de chance qui seront rédhibitoires et qui les emmènent vers une saison sans le moindre succès.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Balitmore Ravens (7-6) – Philadelphia Eagles (5-8)

Baltimore vient de prendre la foudre à New England et de laisser les Steelers seuls en tête de la NFL. Avant d’affronter Pittsburgh la semaine prochaine, les Ravens doivent absolument s’imposer à domicile pour rester au contact de la première place. Ce dimanche, ce sont les Eagles qui ont fait le court déplacement (environ 170 kilomètres) pour un duel de volatile. Eux, n’ont plus rien à jouer et veulent être des trouble-fêtes en cette fin de saison avec Baltimore, Dallas et New York comme futurs adversaires. Pour cela, il faudra limiter les turnovers car l’attaque de Philadelphia est devenue une machine à perte de balles. Et on l’a vu lundi dernier, Baltimore ne se fait pas prier pour convertir ce genre d’erreur en points. Contre New England c’est d’ailleurs la seule chose qui leur a permis de rester dans le match. Entre Eagles et Ravens, le duel de défense risque d’être féroce et il est possible que peu de points soient marqués.

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Atlanta Falcons (8-5) – San Francisco 49ers (1-12)

Atlanta n’est plus premier et cela en est presque inquiétant. Pas que les Falcons soient moins bons, c’est surtout qu’ils ont laissé quelques matchs en route et Tampa Bay ne s’est pas fait prier pour revenir. Désormais, il faut avoir un meilleur bilan sur les trois derniers matchs que la franchise floridienne. La première marche à domicile est relativement facile. C’est l’une des pires équipes de NFL qui se déplace en Géorgie. Les débats seront déséquilibrés. Cette année, San Fancisco se résume en un exemple concret. Dans la ligue, Atlanta a la pire défense aérienne avec environ 275 yards encaissés par match ainsi que 26 TDs. On se dit alors qu’il y a une chance pour que les 49ers exploitent cette faille. Et bien non ! Cela risque d’être compliqué car dans le même temps San Francisco a elle la pire attaque aérienne de la NFL avec seulement 177, 4 yards par match. Autant dire que même les points faibles des adversaires ne sont pas exploitables.

cardinals_falcons_27112016

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Washington Redskins (7-5-1) – Carolina Panthers (5-8)

Ce sera le dernier spectacle de la semaine et il paraît plutôt déséquilibré. L’attaque de Washington est toujours en grande forme et garde les playoffs dans le viseur. Pas sûr du coup que Carolina soit capable de suivre le rythme de Kirk Cousin et les siens. Le MVP en titre est en grande difficulté en ce moment. Pas aidé par sa ligne offensive en début de saison, son niveau de jeu à complétement chuté. Au point d’avoir un pourcentage de passes complétées inférieur à 50 %. Ajoutez c’est deux éléments à un pass-rush de plus en plus efficace dans la capitale fédérale et vous aurez les ingrédients d’une recette qui devrait permettre aux Redskins de s’imposer lors du Monday Night Football et surtout rester positionnés pour les wild-cards.

Les affiches

Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 02h25
New York Jets (4-9) – Miami Dolphins (8-5)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Chicago Bears (3-10) – Green Bay Packers (7-6)
Buffalo Bills (6-7) – Cleveland Browns (0-13)
Balitmore Ravens (7-6) – Philadelphia Eagles (5-8)
Kansas City Chiefs (10-3) – Tennessee Titans (7-6)
Cincinnati Bengals (5-7-1) – Pittsburgh Steelers (8-5)
New York Giants (9-4) – Detroit Lions (9-4)
Minnesota Vikings (7-6) – Indianapolis Colts (6-7)
Houston Texans (7-6) – Jacksonville Jaguars (2-11)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Arizona Cardinals (5-7-1) – New Orleans Saints (5-8)
Atlanta Falcons (8-5) – San Francisco 49ers (1-12)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
San Diego Chargers (5-8) – Oakland Raiders (10-3)
Denver Broncos (8-5) – New England Patriots (11-2)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Dallas Cowboys (11-2) – Tampa Bay Buccaneers (8-5)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Washington Redskins (7-5-1) – Carolina Panthers (5-8)

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Oct à 2:25OAK2.05pariez1.52KC
22-Oct à 19:00CHI2.15pariez1.47CAR
22-Oct à 19:00CLE2.6pariez1.33TEN
22-Oct à 19:00GB2.6pariez1.33NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une