Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

L’instant stats : focus sur la terrible attaque des Rams version Jeff Fisher

fisher_keenum_10122016Dans les sports américains et plus particulièrement en NFL, les statistiques tiennent une place prépondérante à tel point qu’environ 99 % des joueurs possèdent aujourd’hui leur propre record dans une catégorie qui n’est probablement connue de personne. Du coup, Touchdown Actu vous propose une nouvelle rubrique basée sur l’analyse statistique, tout en remettant les chiffres dans leur contexte.

Au programme aujourd’hui, les Rams version Jeff Fisher, qui possèdent aujourd’hui la pire attaque de la NFL.

Que disent les chiffres ?

Arrivé à St. Louis en 2012, le coach Jeff Fisher a officiellement été prolongé il y a quelques jours alors que les Rams ont toujours terminé avec un bilan négatif sous ses ordres. Difficile de dire ce qui a pu convaincre les dirigeants de la (nouvelle) franchise de Los Angeles mais ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas le niveau de l’attaque.

En effet, cette dernière est tout simplement catastrophique sous l’ère Fisher. Il suffit de jeter un œil aux statistiques pour s’en rendre compte (source Pro Football Reference) :

Saison 2012

  • Nombre de first downs : 287 (27è)
  • Nombre de yards : 5 264 (23è)
  • Nombre de touchdowns : 27 (28è)
  • Nombre de points : 299 (25è)

Saison 2013

  • Nombre de first downs : 282 (26è)
  • Nombre de yards : 4 877 (30è)
  • Nombre de touchdowns : 32 (24è)
  • Nombre de points : 348 (21è)

Saison 2014

  • Nombre de first downs : 288 (26è)
  • Nombre de yards : 5 035 (28è)
  • Nombre de touchdowns : 31 (22è)
  • Nombre de points : 324 (21è)

Saison 2015

  • Nombre de first downs : 241 (32è)
  • Nombre de yards : 4 761 (32è)
  • Nombre de touchdowns : 27 (29è)
  • Nombre de points : 280 (29è)

Saison 2016 (en 12 matchs)

  • Nombre de first downs : 189 (32è)
  • Nombre de yards : 3 408 (32è)
  • Nombre de touchdowns : 18 (32è)
  • Nombre de points : 180 (32è)

Dans le contexte

Derniers dans toutes les principales catégories offensives cette année, les Rams ont touché le fond, eux qui étaient déjà pas très performants les saisons précédentes. Pour expliquer un tel niveau d’incompétence, il y a plusieurs paramètres à prendre en compte.

L’un d’entre eux, c’est la faiblesse de la ligne offensive, qui est particulièrement mauvaise en 2016. On le sait, être dominant sur la ligne de scrimmage apporte une vraie stabilité à une attaque, surtout lorsqu’elle ne possède pas de grands playmakers. Par contre, l’inverse est également vrai. En effet, une mauvaise ligne plombe n’importe quelle équipe offensivement, même si elle possède du talent. C’est encore plus le cas quand celle-ci se repose sur son jeu au sol, comme le souhaite Jeff Fisher qui est un coach plutôt conservateur. Chez les Rams, c’est le jeune running back Todd Gurley qui en fait les frais, lui qui a été rookie offensif de l’année la saison dernière et qui tourne aujourd’hui à seulement 3,2 yards par course.

Les galères de Gurley, qui est pourtant l’un des rares points positifs des Rams ces dernières saisons, sont accentuées par une attaque aérienne qui ne fait peur à personne. Encore une fois, la ligne offensive n’arrange pas les choses puisque les Rams possèdent cette année le sixième pire ratio de la NFL en terme de sacks (7,1 pour 100 passes tentées). Cependant, il faut dire qu’avec Case Keenum comme quarterback, il y peu de chances que le jeu de passe soit un succès. Ce dernier, qui est devenu titulaire en 2016, possède tout simplement le pire QBR (total quarterback rating) de la NFL cette saison. A sa décharge, il ne faut pas oublier que le quarterback de 2015 Nick Foles avait également terminé dernier dans cette catégorie statistique, ce qui montre bien que ce n’est pas uniquement la faute du lanceur. Et pour couronner le tout, rappelons que Foles avait été récupéré dans un transfert avec Sam Bradford il y a presque deux ans. Auteur actuellement d’une saison correcte avec les Vikings malgré une ligne offensive médiocre, Bradford avait lui aussi été décevant à St. Louis.

Pour en arriver là, les Rams ont notamment été incapables de profiter de leurs nombreux choix de draft élevés. Symbole de ces mauvaises décisions, la sélection du très décevant Greg Robinson (tackle offensif) avec le pick numéro deux en 2014. Les Rams ont également drafté les coureurs Tre Mason (troisième tour, 2014) et Isaiah Pead (deuxième tour, 2012), qui ne figurent plus dans l’effectif aujourd’hui. Le premier n’évolue d’ailleurs même plus en NFL à cause de soucis mentaux tandis que le second n’a couru qu’à 27 reprises avec les Rams. Au niveau des receveurs, la franchise dirigée par Les Snead a jeté son dévolu sur des joueurs comme Brian Quick (deuxième tour, 2012), Stedman Bailey (troisième tour, 2013), Chris Givens (quatrième tour, 2012) et Tavon Austin (premier tour, 2013). Parmi eux, seul ce dernier a réussi à apporter une contribution intéressante si l’on prend en compte l’ensemble de son répertoire offensif, lui qui est capable de réceptionner des ballons, de courir et de retourner des coups de pied. Cependant, il n’a jamais vraiment explosé alors qu’il possède de grandes capacités.

Enfin, les Rams ont également fait preuve d’instabilité ces dernières années au niveau de l’attaque, ce qui n’a évidemment pas arrangé les choses mais qui a le mérite de montrer à quel point cela ne tourne pas rond. Si Jeff Fisher n’a pas bougé depuis 2012, ce n’est pas le cas des coordinateurs offensifs. En effet, lors des cinq dernières saisons, les Rams en ont connu trois, à savoir Brian Schottenheimer, Frank Cignetti et Rob Boras, qui est toujours en place. Comme le montrent les chiffres, ces changements n’ont rien arrangé, au contraire.

Verdict

Au final, on se rend bien compte que le problème est global. Si Jeff Fisher est logiquement critiqué étant donné sa position de head coach, il n’est pas le seul responsable du niveau pathétique de l’attaque des Rams ces dernières années.

Que ce soit au niveau de la draft, du développement des jeunes joueurs ou même au niveau du talent pur, l’ancienne franchise de St. Louis évoluant aujourd’hui à Los Angeles est le modèle à ne pas suivre d’un point de vue offensif.

Et le plus regrettable dans tout ça, c’est que la défense est très correcte depuis plusieurs saisons, en particulier au niveau de la ligne défensive qui est l’une des plus redoutables de la NFL aujourd’hui.

Avec la prolongation de contrat de Jeff Fisher, on voit mal comment les Rams vont réussir à inverser la tendance. Évidemment, il faudra attendre avant de pouvoir juger le quarterback rookie Jared Goff, qui a enfin été lancé dans le grand bain. Mais ce qui est certain, c’est qu’il n’est pas dans l’environnement idéal pour progresser.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
24-Sep à 15:30JAX2.25pariez1.42BAL
24-Sep à 19:00BUF2.15pariez1.47DEN
24-Sep à 19:00CAR1.3pariez2.7NO
24-Sep à 19:00CHI3.1pariez1.22PIT
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une