Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Chroniques Le journal des Rookies

Le journal des Rookies – Semaine 14 : la chasse est ouverte !

deforest-buckner-49ers-141216Chaque mercredi, Touchdown Actu vous propose un tour d’horizon des meilleures performances des rookies de la NFL. Vous aurez donc droit au rookie offensif et défensif de la semaine, ainsi qu’à un Top 5 pour les autres débutants qui auront également brillé.

Rookie offensif de la semaine

Tyreek Hill (WR) – Kansas City Chiefs : 6 réceptions, 66 yards, 1 TD + 1 retour de 78 yards pour un TD
À force de multiplier les prestations complètes, Tyreek Hill continue de suivre les pas du grand Gale Sayers. Après son récital contre Denver, l’attaquant de 22 ans est cette fois-ci devenu le premier novice, depuis son illustre aîné en 1965, à scorer au sol, dans les airs et sur un retour de punt et de kickoff au cours d’une saison. Contre les Raiders, Hill a bien perdu une balle en début de partie, mais il a surtout porté son équipe vers un succès très précieux, en marquant deux des trois touchdowns des Chiefs. Et le public de l’Arrowhead Stadium a même chanté son prénom.

Rookie défensif de la semaine

DeForest Buckner (DE) – San Francisco 49ers : 11 plaquages, 2 sacks
Pour la première fois depuis le 13 septembre dernier, San Francisco a mené à la mi-temps d’un match. Mais, face aux Jets, les 49ers n’ont pas pu protéger une confortable avance de 14 points. Le jeune DeForest Buckner a pourtant tout tenté pour mener les siens vers une 2e victoire cette année. Intenable sur la ligne, le 7e choix de la Draft 2016 a chassé Bryce Petty de façon incessante. Le coaching staff californien a d’ailleurs offert toute sa confiance à son nouveau joyau, puisque Buckner a joué l’intégralité des actions disputées par l’escouade défensive de Jim O’Neil.

Top 5 des autres rookies de la semaine

1. Daryl Worley (CB) – Carolina Panthers : 10 plaquages, 1 passe déviée, 1 interception
À l’approche de Noël, Philip Rivers a distribué les cadeaux ce week-end. Et Daryl Worley en a profité pour intercepter le premier ballon de sa carrière NFL. Le cornerback de 21 ans se montre parfois approximatif en couverture, mais son activité au sein de la défense des Panthers est vraiment louable : en treize sorties, il a plaqué 77 fois. Dans ce domaine, les linebackers Luke Kuechly (102) et Thomas Davis (84) sont les seuls éléments capables de le devancer du côté de Carolina.

2. Rob Kelley (RB) – Washington Redskins : 16 courses, 63 yards, 1 TD + 2 réceptions, 25 yards
À Philadelphie, Robert a encore musclé son jeu. Le running back de 24 ans n’a pas produit sa meilleure partie avec les Redskins, mais il a su être efficace. Comme souvent, Kelley a imposé sa puissance pour repousser ses adversaires. Sa percée de 22 yards vers la end zone est la parfaite image de son style. Et le natif de la Nouvelle-Orléans a aussi appuyé Kirk Cousins en lui offrant des solutions aériennes, lors d’un dimanche assez maigre pour le lanceur de Washington (21 passes).

3. Deion Jones (LB) – Atlanta Falcons : 5 plaquages, 2 passes déviées, 1 interception, 1 TD
Julio Jones et Mohamed Sanu absents pour affronter Los Angeles, le bataillon défensif des Falcons se devait de soutenir un groupe offensif amoindri. Et si Vic Beasley a massacré le pauvre Jared Goff, l’excellent Deion Jones a aussi épaté la galerie. Son second pick-6 en NFL a vite distancé les Rams d’un Jeff Fisher dépassé puis viré. Et les deux plaqueurs les plus prolifiques d’Atlanta sont jusqu’ici des débutants, Jones (81) se situant juste derrière le safety Keanu Neal (87).

4. Ezekiel Elliott (RB) – Dallas Cowboys : 24 courses, 107 yards
Deux défaites, un bourreau. À New York, les Cowboys ont de nouveau été dominés par les Giants de Ben McAdoo. Une fois n’est pas coutume, Dak Prescott (17/37, 165 yards) n’est pas parvenu à briller. Son compère Ezekiel Elliott a tenu la baraque, mais Jason Garrett et son coordinateur Scott Linehan l’ont laissé sur le banc en fin de match. Pour favoriser les mains sûres de Lance Dunbar. Une décision curieuse, Elliott ayant déjà prouvé ses talents et sa polyvalence cette année.

5. Emmanuel Ogbah (DE) – Cleveland Browns : 6 plaquages, 1,5 sack
Cleveland est toujours fanny mais, face à Cincinnati, Emmanuel Ogbah a donné au moins une raison de sourire aux Browns. Les hommes de Hue Jackson avaient cumulé 17 sacks avant la partie, ils ont attrapé Andy Dalton à quatre reprises. Et l’ancien d’Oklahoma State est l’artisan majeur de cette moisson. Le numéro 14 des Bengals est d’ailleurs la victime préférée d’Ogbah, qui a enregistré 3,5 de ses 4,5 sacks sur lui. « Emmanuel grandit à une vitesse folle », a assuré son coach.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
24-Oct à 2:30PHI1.35pariez2.5WAS
27-Oct à 2:25BAL1.45pariez2.2MIA
29-Oct à 15:30CLE3.2pariez1.2MIN
29-Oct à 19:00BUF1.55pariez2OAK
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une