Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Bengals – Steelers (20-24) : malgré une attaque poussive, Pittsburgh remonte et s’impose

ben_roethlisberger_18122016Cincinnati Bengals (5-8-1) – Pittsburgh Steelers (9-5) : 20-24

Match au déroulement particulier entre les rivaux de l’AFC Nord. Bien parti, Cincinnati a totalement sombré en deuxième mi-temps et vu Pittsburgh lentement remonter pour passer devant en fin de match, bien aidé par le match parfait de leur kicker Chris Boswell (6/6 FG, 1/1 PAT). Comme attendu, les pénalités ont été nombreuses mais on a déjà connu des débats plus houleux entre ces deux équipes, même si le ton est monté à certains moments du match.

Pour Cincinnati, les faibles espoirs de playoffs s’envolent définitivement, mettant fin à une série de cinq participations consécutives. Est-ce la fin de l’ère Marvin Lewis ?

La première mi-temps pour Cincinnati 

Cincinnati surclasse Pittsburgh dans la première mi-temps en scorant à chaque drive. La première série aurait pourtant pu rapidement s’arrêter avec un sack concédé sur une troisième tentative. Mais l’action a été annulée pour un facemask de Stephon Tuitt. Les Bengals iront jusqu’en red zone mais se contenteront des trois points par l’intermédiaire de Randy Bullock. Les Steelers répondent dans la foulée avec un field goal de Chris Boswell (3-3).

Les Bengals vont alors profiter d’une nouvelle pénalité de leurs rivaux. Alors qu’Andy Dalton (16/27, 157 yds, 1 INT, 1 course, 1 yd, 1 TD) tente une passe en profondeur vers Brandon LaFell (7 réceptions, 91 yds) en end zone, Artie Burns commet une pass interference qui envoie l’attaque locale à un yard de la terre promise. Quatre courses et un sneak de Dalton plus tard, Cincinnati inscrit le premier touchdown du match (10-3) avant de récidiver dans le deuxième quart-temps, grâce à une course de cinq yards de Jeremy Hill (20 courses, 43 yds, 1 TD, 1 réception, 8 yds) (17-3). Entre une attaque qui rentre mal dans son match et une défense forcée à rester trop longtemps sur le terrain, les Steelers sont en difficulté. La preuve avec ce touchdown d’Antonio Brown (3 réceptions, 58 yds) annulé pour un chop block de Le’Veon Bell (23 courses, 93 yds, 5 réceptions, 38 yds), qui force les Black&Yellow de se contenter d’un nouveau field goal (17-3). Pour ne rien arranger, Alex Erickson remonte 74 yards sur un kick return mais les Bengals sont stoppés en red zone et Randy Bullock rentre son deuxième field goal (20-6). Il sera à nouveau imité par Chris Boswell juste avant la pause, qui permet à Pittsburgh de ne pas être trop distancé (20-9). D’autant plus que Cincinnati a perdu Vincent Rey (ischio-jambier).

La deuxième mi-temps pour Pittsburgh

La deuxième mi-temps commence fort avec une première échauffourée entre les deux équipes suite à une poussée dans le dos de Marcus Gilbert sur Vontaze Burfict. La tension retombe, Cincinnati punte pour la première fois et Pittsburgh ne parvient toujours pas à concrétiser en attaque et se repose uniquement sur Chris Boswell qui rentre deux nouveaux field goals (20-15). Mais alors que le troisième quart-temps touche à sa fin, Andy Dalton se fait intercepter par Lawrence Timmons ! Ce qui n’empêche pas le scénario de se répéter, avec des Steelers indisciplinés et qui coincent en red zone, permettant à Chris Boswell de continuer son festival (20-18) et égaliser le record de la franchise du nombre de field goals réussis en match.

Un peu comme si la défense de Cincinnati prenait pitié des difficultés de leurs adversaires, elle va leur filer un sacré coup de main avec trois pénalités d’affilées (deux holdings et une unecessary roughness). Ben Roethlisberger (21/36, 286 yds, 1 TD) lance enfin sa première passe de touchdown du match pour Eli Rogers (5 réceptions, 75 yds, 1 TD), mais rate la conversion à 2 points (20-24). A l’inverse, la défense des Steelers muselle totalement l’attaque des Bengals qui n’avance plus et ne trouve pas la moindre solution. Les Steelers n’ont plus qu’à gérer le chrono pour aller s’imposer et garder la tête de la division. Pour les Bengals, les deux field goals de la première mi-temps alors qu’ils étaient en red zone coûtent chers. Une fois encore. Mais c’est la faillite de l’attaque en deuxième mi-temps qui leur coûte le match.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
24-Sep à 15:30JAX2.2pariez1.45BAL
24-Sep à 19:00BUF2.15pariez1.47DEN
24-Sep à 19:00CAR1.33pariez2.6NO
24-Sep à 19:00CHI3.1pariez1.22PIT
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une