Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Cowboys – Buccaneers (26-20) : Dak Prescott sort le grand jeu et tue toute controverse !

cowboys_buccaneers_19122016

Dallas Cowboys (12-2) – Tampa Bay Buccaneers (8-6) : 26-20

Après deux performances décevantes de la part de Dak Prescott face à Minnesota et New York, un début de controverse avait émergé du côté de Dallas ces derniers jours. Mais après la rencontre face à Tampa Bay, les choses sont à nouveau très claires.

Auteur d’un gros match ce dimanche contre les Buccaneers, Prescott a rassuré tout le monde en guidant les siens vers la victoire (32/36, 279 YDS, 20 YDS à la course, 1 TD). Il a également bien été aidé par un très grand Ezekiel Elliott (23 courses, 159 YDS, 1 TD, 3 REC, 29 YDS) ainsi qu’une défense qui a su se montrer décisive (4 turnovers forcés, 4 sacks).

Les Cowboys dominateurs

Durant le premier quart-temps, Dallas arrive à imposer son style de jeu avec un bon jeu au sol et un Prescott très propre. Ce dernier complète notamment ses neuf premières passes, tandis qu’Elliott fait son chantier habituel. Cependant, les pénalités font mal aux Cowboys, qui n’inscrivent que trois points en deux drives. En face, Tampa Bay est également limité à un field goal (3-3).

Derrière, les Texans parviennent à sortir un big play défensif, en provoquant un fumble de Jameis Winston (17/35, 247 YDS, 2 TD, 3 INT, 1 fumble perdu) sur un sack de Terrell McClain. Résultat, Dallas atteint la end zone cinq jeux plus tard grâce à une course d’Elliott (10-3). Les Cowboys réussissent ensuite à enchaîner avec une série de 10 jeux et 64 yards, qui est conclue par un nouveau touchdown au sol signé Prescott (17-3).

Dans les dernières minutes de la première-temps, Winston trouve des ouvertures dans la défense aérienne de Dallas, et guide les Buccaneers jusqu’à la ligne des huit yards adverse. Mais comme en début de match, Tampa Bay doit se contenter d’un field goal (17-6).

Le troisième quart-temps pour Tampa Bay, le quatrième pour Dallas

En possession du ballon pour débuter la seconde période, les Floridiens frappent fort d’entrée en marquant à travers une belle réception de 42 yards d’Adam Humphries (17-13). Suite à cette grosse action, les Bucs se sentent pousser des ailes. En effet, ils arrivent d’abord à stopper l’attaque adverse, puis n’hésitent pas à augmenter le tempo offensif en jouant en no-huddle et en shotgun, ce qui porte ses fruits puisque Winston accumule les bonnes passes avant de trouver Cameron Brate (5 REC, 73 YDS, 1 TD) pour le touchdown (17-20).

Au début du quatrième quart-temps, Dallas stoppe l’hémorragie et reprend l’avantage en inscrivant deux field goals, dont un suite à une interception de Jeff Heath (23-20). Du côté des Buccaneers, c’est le coup d’arrêt, eux qui galèrent ne serait-ce que pour convertir un first down. Même un fumble de Jason Witten (10 REC, 51 YDS, 1 fumble perdu) dans le camp texan ne leur suffit pas pour marquer.

A six minutes du terme, Elliott réalise une course de 42 yards qui permet aux Cowboys d’ajouter trois points au compteur (26-20). Winston et les siens tentent alors de rebondir mais un sack du defensive end David Irving, auteur d’un excellent match, les plombe. Tampa Bay récupère quand même le ballon en fin de partie et joue le tout pour le tout, jusqu’à ce que le cornerback Orlando Scandrick tue la rencontre avec une interception sur une quatrième tentative.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Sep à 2:25SF1.92pariez1.6LA
24-Sep à 15:30JAX2.3pariez1.4BAL
24-Sep à 19:00BUF2.1pariez1.5DEN
24-Sep à 19:00CAR1.3pariez2.7NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une