Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

[preview] NFL Semaine 16 : les Vikings, Ravens et Broncos pour une dernière chance

Steve Smith_Baltimore Ravens_Pittsburgh Steelers_Preview

Semaine très particulière en NFL que cette « Week 16 ». D’abord parce que, Noël oblige, le programme a dû être quasiment entièrement bousculé. Il y aura donc des matchs tout le week-end, du samedi 19h00 au traditionnel Monday Night Football, en passant par des rencontres le samedi à 22h00, à 2h30 ou encore le dimanche à 22h25. Spéciale aussi parce que c’est l’avant-dernière semaine de la saison, et que forcément les matchs sont de plus en plus importants.

Si on a l’habitude de dire que les duels de division comptent double au cours de la saison, cette semaine certains vaudront encore plus chers les playoffs approchant. Des équipes commes Minnesota, Baltimore ou encore Denver seraient quasiment éliminées en cas de défaite ce week-end. Focus aussi sur la NFC Sud qui n’a toujours pas donné son verdict et qui voit ses quatres franchises s’affronter entre elles. Une division indécise, trois «supers»-duels de division, deux matchs à ne pas manquer, beaucoup de duels de division et la désormais traditionnelle rencontre entre cancres : voici le programme de la semaine 16 (et surtout joyeux Noël).

NFC Sud

Coup d’envoi samedi à 19h00
Carolina Panthers (6-8) – Atlanta Falcons (9-5)

La semaine dernière, les Falcons ont repris la tête de la division. Ce qui veut dire qu’ils ont désormais leur destin entre leurs mains. Deux victoires les maintiendraient à la première place de la NFC Sud et donc les enverraient en playoffs. Surtout que les homme de Dan Quinn sont sur leur lancée. Et quand on parle de lancer à Atlanta, on pense forcément à Matt Ryan. Le quarterback possède un passer rating de 114 cette saison ce qui fait de lui le meilleur en NFL. Dans sa foulée, les Falcons ont inscrit plus de 40 points lors des deux matchs précédents (41 aux 49ers, 42 aux Rams). Une mauvaise nouvelle pour les Panthers, surtout que lors de leur première confrontation, Carolina avait encaissé 48 points en octobre. Leur bourreau avait un nom : Julio Jones. Le receveur avait lui enregistré 300 yards. Ça tombe bien car après deux semaines d’absences, le voilà de retour pour le plus grand bonheur des Panthers. Les joueurs de Ron Rivera qui joueront d’ailleurs les arbitres puisqu’après avoir reçu Atlanta, ils se déplaceront à Tampa Bay la semaine prochaine.

Coup d’envoi samedi à 22h25
New Orleans Saints (6-8) – Tampa Bay Buccaneers (8-6)

Même programme pour les Saints que pour les Panthers mais à l’inverse. New Orleans affronte d’abord Tampa Bay avant de se déplacer à Atlanta. Même si ces deux équipes (Carolina et New Orleans) n’ont plus rien à jouer (sauf miracle improbable), elles auront tout de même leur importance en fin de saison. Il y a seulement quinze jours, Bucs et Saints s’étaient affrontés en Floride pour un petit score de 11-16. Tampa Bay l’avait emporté prouvant une fois de plus que sa défense était très solide. Car en face, il y a l’attaque la plus prolifique de la ligue : 423,3 yards par match (1er de la NFL) et 29 points par match (2e derrière Atlanta). Les Buccaneers seront-ils capables de réitérer cette performance défensive qui leur avait permis de contenir les Saints à seulement un touchdown et moins de 300 yards ? Cette fois, la tâche sera encore plus compliquée car il faudra le faire à l’extérieur, au Superdome. Mais leur place en playoffs passe probablement par une victoire en Louisiane.

LaVonte David_Tampa Bay Buccaneers

Les «supers»-duels de division

Coup d’envoi samedi à 19h00
Green Bay Packers (8-6) – Minnesota Vikings (7-7)

C’est quasiment du quitte ou double pour Minnesota. En cas de défaite, c’est l’élimination assurée, en cas de victoire les Vikings repasseraient devant Green Bay et mettraient la pression sur les Lions qui jouent Dallas le lendemain puis les Packers la semaine prochaine. Le 18 septembre, Minnesota s’était imposé avec autorité contre Green Bay, 17-14. Mais ce succès semble maintenant remonter à une éternité. Les Vikings ne sont plus l’épouvantail qu’ils étaient en début de saison, à l’image de cette lourde défaite contre Indianapolis la semaine dernière. Et surtout, Aaron Rodgers est redevenu le double MVP que l’on connait. Sur les 5 derniers matchs, il affiche 10 TDs et 0 INT, faisant de lui probablement le meilleur quarterback du moment. Difficile dans ces conditions pour Minnesota d’aller dans le Wisconsin et de disposer de son hôte.

Coup d’envoi dimanche à 22h30
Pittsburgh Steelers (9-5) – Baltimore Ravens (8-6)

C’est l’une des rivalités les plus intenses et physiques de la NFL. Ces deux franchises ne se font jamais de cadeaux et quand il y a en plus une place de champion de la division en jeu, il y a souvent des étincelles. Une victoire ce dimanche assurerait quasiment la 1e place à Pittsburgh qui recevra les Browns lors de la dernière semaine. Une fois de plus, les Steelers vont compter sur Le’Veon Bell pour l’emporter. Le running back en est déjà à 1 146 yards alors qu’il a été suspendu les trois premiers matchs. La défense de Baltimore va donc avoir du pain sur la planche pour arrêter le 3e meilleur coureur de la ligue, en particulier le corps de linebacker mené par C.J. Mosley. Beaucoup disent que Pittsburgh est peut-être la seule équipe capable d’embêter les Patriots lors des playoffs de l’AFC. Les Ravens eux ne sont pas de cette avis du tout, et comptent bien sortir de l’AFC Nord en tête à l’ultime pointage.

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Kansas City Chiefs (10-4) – Denver Broncos (8-6)

C’est peut-être le match avec le plus d’importance de cette semaine. Pour les Chiefs, tout peut encore arriver. Ils peuvent toujours être champion de leur division voire s’assurer une semaine de repos, mais en deux matchs la qualification peut aussi leur échapper et les playoffs s’envoler en cas de contre-performance. Pour Denver, la première place de la division est déjà trop loin mais un match de Wild-Cards est toujours accessible. Une défaite à Kansas City en revanche, et le champion en titre sera quasiment éliminé de la course. Le duel entre l’attaque des Chiefs et la défense des Broncos sera intéressant. Comment Wade Phillips et ses hommes vont-ils gérer la menace que représente Tyreek Hill ? Capable de marquer au sol, dans les airs et sur n’importe quel retour de coup de pied, le rookie est extrêmement explosif et les défenses l’ont appris à leurs dépends. En tout cas, il est fort probable que peu de points soient inscrits dans ce match et que le vainqueur ressorte avec un succès très serré.

Chris Harris Jr.

Les matchs à ne pas manquer

Coup d’envoi samedi à 22h05
Oakland Raiders (11-3) – Indianapolis Colts (7-7)

Indianapolis n’a pas perdu espoir de finir premier de sa division. Certes, il lui faut un sans faute ainsi que des résultats favorables des Texans et des Titans mais c’est encore faisable. Surtout que les Colts jouent leur meilleur football en cette fin de saison. Du moins leur meilleur match est arrivé la semaine dernière quand ils ont complètement fait exploser les Vikings (34-6). Les Raiders, eux, sont déjà en playoffs. L’objectif est maintenant de valider leur « bye-week » et pourquoi pas d’aller récupérer l’avantage du terrain aux Patriots. Pour cela, il compteront une fois de plus sur Derek Carr qui joue comme un MVP ces derniers temps, surtout quand le match est serré dans le dernier quart-temps. La défense des Colts risque d’avoir du mal à le contenir. Mais si on parle de Carr comme d’un candidat au titre de meilleur joueur de la ligue, on remarque que ses statistiques ne sont pas si loin de celles d’Andrew Luck : 27 TDs pour Luck, 25 pour Carr, et 3 631 yards contre 3 705. Les deux jeunes lanceurs risquent de nous offrir un très beau spectacle en Californie ce samedi.

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Dallas Cowboys (12-2) – Detroit Lions (9-5)

La dernière fois que ces deux franchises se sont rencontrées, c’était le 4 janvier 2015. Les supporters de ces deux équipes (et les autres) se souviennent probablement de cette rencontre de playoffs pleine de suspense qui avait vu les Cowboys se qualifier au terme d’un match à couper le souffle. Quasiment deux ans plus tard, Tony Romo et DeMarcus Murray ont laissé leur place à Ezekiel Elliott et Dak Prescott et l’attaque fait encore plus peur. Le quarterback rookie a par exemple conclu 12 matchs avec un passer rating supérieur a 100. Sans parler du coureur qui est peut-être tout simplement le meilleur joueur de la ligue. À l’extérieur, Detroit va devoir jouer son football le plus complet pour vaincre la meilleure équipe de la NFC. Surtout que pour l’instant les Lions sont premiers, mais ils sont chassés par les Vikings et surtout les Packers qui seront leurs derniers adversaires de la saison régulière. À noter que cette année, les Cowboys affichent un bilan de 4 victoires pour une seule défaite en prime-time. Autant dire que les gros matchs ne les dérangent pas. Au contraire.

Les duels de division

Coup d’envoi samedi à 19h00
Buffalo Bills (7-7) – Miami Dolphins (9-5)

Une fois de plus, comme depuis 1999, les Bills ne feront pas les playoffs et devront se contenter d’être les trouble-fêtes en cette fin de saison. A l’inverse, les Dolphins eux sont bien dans la course. Pour le première fois depuis 2008, ils ont l’assurance de terminer la saison avec un bilan supérieur à 50 %. Mais quelque chose nous dit que sans un (ou plusieurs matchs) de post-saison, cette statistique perdra de sa saveur. C’est pourquoi, Miami doit assurer à l’extérieur face à un adversaire de sa division. Sur le papier, les joueurs d’Adam Gase ont prouvé cette saison qu’ils étaient meilleurs. Attention tout de même, Buffalo a la meilleur attaque au sol du pays avec quatre matchs à plus de 200 yards à la course. Surtout, on sait que Rex Ryan est sur la sellette et paradoxalement, ses joueurs ont tendance à jouer plus dur dans ce genre de situation. C’était le cas à New York et cela pourrait être le cas à Buffalo. En tout cas, Miami ne peut pas se permettre de lacher ce match, même à l’extérieur, si la franchise veut être à la hauteur de ses ambitions.

Coup d’envoi samedi à 19h00
New England Patriots (12-2) – New York Jets (4-10)

Loin du tumulte de la bataille pour la qualification en playoffs, les Patriots sont déjà qualifiés pour la post-saison. Mieux, ils sont même assurés d’avoir une semaine de repos et ce pour la 8e fois consécutive. Un record. Mais ces deux derniers matchs ne vont pas simplement servir à expérimenter ou prendre de la confiance. New England espère avoir l’avantage du terrain lors de tous ces playoffs. Pour ce faire, en imaginant que Oakland gagne ces deux dernières rencontres, il faudra en faire de même pour les Patriots car une seule victoire ne suffirait pas. Il faut donc battre des Jets en perdition. On le répète à chaque fois, mais un match entre les Jets et les Pats n’est jamais anodin. Peu importe le bilan des deux équipes, on sait que cette confrontation a quelque chose de spéciale qui rend le résultat indécis. Il faudra aux Patriots un réel sérieux même si New York n’est pas compétitif cette saison. Le duel entre LeGarrette Blount, le meilleur marqueur de touchdown de la ligue (15) et la défense contre la course des Jets promet d’être intéressant.

tom-brady-051216

Coup d’envoi samedi à 19h00
Jacksonville Jaguars (2-12) – Tennessee Titans (8-6)

Après son concurrent direct pour les playoffs, Houston, c’est au tour de Tennessee d’affronter les Jaguars dans le sprint final. Si les Texans s’en sont sortis de justesse, cela risque d’être plus simple pour les Titans s’ils sont sérieux. Jacksonville n’a pas les armes pour les contrer même si Doug Marrone a remplacé Gus Bradley. Comme on le répète chaque semaine, la ligne offensive est poreuse à Jacksonville et des joueurs comme Brian Orakpo (11 sacks) vont se faire un plaisir d’harasser, de sacker ou de provoquer des interceptions de Blake Bortles qui n’a en réalité besoin de personne pour lancer le ballon dans de mauvaises mains (16 interceptions au compteur cette année). A l’inverse, la tranchée offensive de Tennessee est l’une des meilleures de la ligue avec une très bonne protection de Marcus Mariota et un jeu au sol qui fonctionne à merveille (144,7 yards par match). Les Titans sont 3e dans cette catégorie derrière DeMarco Murray et ses 1 224 yards, surpassés uniquement par Ezekiel Elliott.

Coup d’envoi samedi à 22h25
Seattle Seahawks (9-4-1) – Arizona Cardinals (5-8-1)

Au début de la saison, un Seahawks-Cardinals en semaine 16 était la promesse d’un match de décisif pour la NFC Ouest. Finalement, seize semaines et quatorze matchs plus tard, cette rencontre n’aura de l’intérêt que pour les Seahawks, eux qui jouent encore pour valider leur semaine de repos en playoffs. Ce week-end, ils auront l’avantage. D’abord parce qu’ils sont invaincus à domicile avec 7 victoires et 0 défaite, ensuite parce que les Cardinals viennent d’encaisser 48 points face aux Saints à domicile. Déjà que la saison était décevante, si en plus la défense, qui tenait plus ou moins la route jusque-là, explose, alors Arizona n’a plus qu’à attendre l’an prochain patiemment. On remarque d’ailleurs que les Cardinals affichent un bilan de 0-6 quand ils encaissent 26 points ou plus. Russell Wilson -qui arbore lui la meilleure moyenne de yards de sa carrière (257,9)- sait donc ce qu’il lui reste à faire avec ses Seahawks puisqu’eux n’inscrivent que 21,3 points par match.

Le match des cancres

Coup d’envoi samedi à 22h25
Los Angeles Rams (4-10) – San Francisco 49ers (1-13)

Il est vrai que ce sont souvent les mêmes équipes qui se retrouvent dans cette catégorie mais il faut dire que la saison des Rams et celle des 49ers sont bien pourries. Quatre victoire à eux deux et très peu de choses qui donnent espoir pour le futur. Il ne faut pas s’attendre non plus à un feux d’artifice. Les Rams ont marqué 10 points ou moins lors de 8 des 14 matchs de cette saison. Côté San Francisco, Carlos Hyde devrait dépasser la marque de 1 00 yards dans la saison s’il parcourt 50 yards ou plus lors de ce match. On vous l’a dit, cette rencontre n’est pas des plus excitantes.

Le reste

Coup d’envoi samedi à 19h00
Cleveland Browns (0-14) – San Diego Chargers (5-9)

Rare match de cette semaine sans aucune implication pour les playoffs, ce Browns-Chargers risque d’attirer que peu d’attention. Le seul véritable enjeu malheureusement sera de savoir si Cleveland va enfin gagner son premier match de l’année ou se rapprocher encore un peu plus de la saison à 16 défaites. En semaine 17, les Browns auront rendez-vous à Pittsburgh. Autant dire que s’ils doivent gagner un de ces deux matchs pour éviter le 0-16, ce sera celui à domicile face aux Chargers. Mais là non plus la tâche ne sera pas facile face à une équipe de San Diego capable de bonnes périodes comme lors de ces premiers quart-temps face à Oakland avant de craquer. Deux équipes qu’on retrouvera dans le top 10 de la prochaine draft.

Dontrell Inman_San Diego Chargers

Coup d’envoi samedi à 19h00
Chicago Bears (3-11) – Washington Redskins (7-6-1)

La défaite lundi soir face aux Panthers a mis les Redskins en difficulté pour leur qualification en playoffs. Malgré tout, avec deux victoires lors des deux derniers matchs, au regard du calendrier des Lions, Packers et Buccaneers, il est possible que cela puisse suffire pour Washington. Mais ce qui inquiète, c’est l’attaque qui a complètement déjoué il y a quelques jours. On sait que Kirk Cousins n’est pas un quarterback qui aime le prime-time mais il ne faudrait pas que cela heurte leur confiance dans ce sprint finale. Ce déplacement à Chicago a d’ailleurs tout d’un match piège. Les Bears jouent bien ces derniers temps même si cela ne se traduit pas dans leur bilan. Avec quelques belles trouvailles offensives (Cameron Meridith, Jordan Howard, voire Matt Barkley qui est un peu plus vieux), Chicago a failli faire tomber les Packers et finit bien la saison. Aux Redskins de se sortir des griffes des Bears.

Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 02h30
Houston Texans (8-6) – Cincinnati Bengals (5-8-1)

Le duel a distance entre Titans et Texans continu. Cette semaine, c’est Houston qui a le match le plus compliqué avec la venue de Cincinnati. La clé pour les locaux pourrait être au sol. Avec d’un côté un Lamar Miller dans le top 10 des coureurs de la ligue (8e) avec 1 0 78 yards et de l’autre l’une des pire défense contre la course de la NFL (26e avec 117,5 yards encaissés au sol par match). Jusqu’à présent, c’était l’un des seuls moyens pour Houston d’avancer car son attaque aérienne était calamiteuse avec seulement 190,4 yards par match (30e de la NFL). Mais Bill O’Brien s’est enfin décidé à changer son quarterback et l’espoir et revenu dans le Texas. Tom Savage a de suite paru plus à l’aise dans la poche à l’inverse de Brock Osweiler qui a beaucoup de mal à opérer avec du monde autour de lui. Il a surtout redonner vie à DeAndre Hopkins trop souvent pénaliser par l’absence de talent de son quarterback. Reste maintenant à savoir si Savage va être capable de battre une défense qui se sera préparer à l’affronter. Pourra-t-il lire les couvertures ou les blitz déguisés ? Pour l’instant personne n’a la réponse.

Les affiches

Coup d’envoi samedi à 19h00
Buffalo Bills (7-7) – Miami Dolphins (9-5)
New England Patriots (12-2) – New York Jets (4-10)
Jacksonville Jaguars (2-12) – Tennessee Titans (8-6)
Green Bay Packers (8-6) – Minnesota Vikings (7-7)
Cleveland Browns (0-14) – San Diego Chargers (5-9)
Chicago Bears (3-11) – Washington Redskins (7-6-1)
Carolina Panthers (6-8) – Atlanta Falcons (9-5)

Coup d’envoi samedi à 22h05
Oakland Raiders (11-3) – Indianapolis Colts (7-7)

Coup d’envoi samedi à 22h25
New Orleans Saints (6-8) – Tampa Bay Buccaneers (8-6)
Seattle Seahawks (9-4-1) – Arizona Cardinals (5-8-1)
Los Angeles Rams (4-10) – San Francisco 49ers (1-13)

Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 02h30
Houston Texans (8-6) – Cincinnati Bengals (5-8-1)

Coup d’envoi dimanche à 22h30
Pittsburgh Steelers (9-5) – Baltimore Ravens (8-6)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Kansas City Chiefs (10-4) – Denver Broncos (8-6)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Dallas Cowboys (12-2) – Detroit Lions (9-5)

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Oct à 2:25OAK2pariez1.55KC
22-Oct à 19:00CHI2.15pariez1.47CAR
22-Oct à 19:00GB2.6pariez1.33NO
22-Oct à 19:00LA1.42pariez2.25ARI
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une