Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Avant match

[preview] NFL Semaine 17 : les Packers et les Lions pour le quitte ou double

La NFL est ainsi faite que la semaine 17 laisse toujours des sentiments partagés. D’abord parce que c’est l’ultime répétition avant l’excitation des playoffs mais aussi parce que c’est notre dernière occasion de voir plus de la moitié des équipes avant 10 mois.

Soyons honnête, cette année, le suspense est moindre. On connait la quasi totalité des qualifiés en playoffs (6/6 en AFC, 4/6 en NFC) et les enjeux sont minimes. Il sera toutefois intéressant d’observer quelques batailles à distance (ou pas). La première place de l’AFC, une semaine de repos en NFC, un match décisif dans la NFC Nord et quelques coachs en danger : voici le programme de cette semaine 17.

« Win » or « go home »

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Detroit Lions (9-6) – Green Bay Packers (9-6)

C’est clairement le match avec le plus d’enjeu de cette semaine, mais il faudra attendre le dernier moment pour en profiter. Le topo est (presque) simple. Washington, la seule équipe encore susceptible de se qualifier en playoffs (Tampa Bay n’a plus que 0.0016 %), joue dimanche. Detroit et Green Bay sauront donc le résultat avant le match. Si les Redskins venaient à perdre, les deux équipes seraient qualifiées. En revanche, si Washington battait New York, alors le perdant de ce match serait éliminé. Quoiqu’il arrive c’est la première place de la NFC Nord qui est en jeu. Le gagnant sera assuré de recevoir lors du Wild-Cards Round. Sur la dynamique, les Packers ont l’avantage. En feu en ce moment, ils sont portés par un Aaron Rodgers qui joue au niveau FMVP. L’aspect psychologique est aussi en leur faveur car ils ont déjà battu les Lions cette année. C’était le 25 septembre, Green Bay s’était imposé 27-34 avec 4 TDs de Rodgers. Mais les Lions sont à domicile et seuls les Titans se sont déjà imposés à Detroit. C’était le 18 septembre. Autant dire une éternité. L’an dernier, Green Bay avait laissé filer la tête de la division lors du dernier match contre les Vikings. Cette année, une défaite serait certainement encore plus lourde de conséquences.

Une victoire puis l’espoir

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Washington Redskins (8-6-1) – New York Giants (10-5)

Dans cette danse à trois avec Detroit et Green Bay, Washington est pour l’instant l’équipe qui reste à quai. Paradoxalement, avec un match entre Lions et Packers, elle est aussi en très bonne position pour se qualifier en playoffs. Tout autre résultat qu’un match nul entre ces deux franchises donnerait une chance aux joueurs de la capitale. Encore faut-il battre les Giants à domicile. Au « match aller », Kirk Cousins et les siens avaient réussi à trouver la solution à New York en l’emportant 29-27. Il faudra absolument réitérer la performance pour mettre la pression sur les deux équipes qui joueront plus tard. Durant ce match, le duel à suivre sera forcément l’opposition entre Odell Beckham Jr. et Josh Norman. En plus d’être excitant et sympa à regarder, cet affrontement peut décider beaucoup sur l’issue de ce match.

La première place de l’AFC

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Miami Dolphins (10-5) – New England Patriots (13-2)

Les Patriots ont la position préférentielle dans cette course à la première place. Une victoire et New England aura potentiellement l’avantage du terrain jusqu’au Super Bowl. Surtout que pour l’instant tout semble tourner en la faveur des coéquipiers de Tom Brady ces temps-ci. L’attaque avance toujours aussi bien malgré l’absence du Gronk’ et la défense semble progresser à l’approche des matchs couperets. Ne pensez surtout pas que Bill Belichick va reposer ses titulaires pensant que son équipe est déjà assurée d’une semaine de repos. Jouer à domicile reste un gros avantage pour cette franchise. En face, Miami peut encore espérer gagner une place avec une victoire (si les Chiefs venaient à perdre). Pour cela il s’appuieront une fois de plus sur un Jay Ajayi -malgré sa douleur à l’épaule- et devront contenir l’escouade offensive des Patriots qui vient d’en mettre 40 à New York.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Denver Broncos (8-7) – Oakland Raiders (12-3)

Jusqu’à la semaine dernière, Oakland était un candidat très sérieux pour, non seulement sortir de la saison régulière en tête de l’AFC, mais aussi en devenir champion en playoffs. Le problème est que Derek Carr est maintenant indisponible et on ne sait pas comment l’équipe va réagir à la perte d’un joueur qui était candidat au titre de MVP. L’avantage c’est que les Raiders vont vite savoir. Certes Denver est déjà éliminé, mais au moins Matt McGloin sera de suite dans le bain en affrontant l’une des meilleures défenses de la NFL, surtout contre la passe. Car les Raiders peuvent toujours espérer récupérer l’avantage du terrain en playoffs aux Patriots mais cela semble peu probable désormais. En revanche, la victoire reste impérative car ils pourraient surtout perdre la tête de la division et le bénéfice de la semaine de repos aux dépends de Chiefs toujours à portée de fusil.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
San Diego Chargers (5-10) – Kansas City Chiefs (11-4)

Les Chiefs ne peuvent plus atteindre la tête de l’AFC. Mais s’ils sont dans cette catégorie c’est que leur sort dépends des deux matchs précédents. Avec des résultats favorables, ils peuvent se retrouver champion de l’AFC Ouest, mais si les choses tournaient mal, ils pourraient tomber à la 6e place en playoffs. Ce qui voudrait dire aller jouer le Wild-Card round à Pittsburgh plutôt qu’à Houston. Un scénario qui reste toutefois peu probable quand on regarde leur adversaire du jour : les Chargers. San Diego semble avoir lâché prise cette saison, en témoigne cette défaite face aux Browns. Kansas City regarde donc plutôt vers le haut que vers le bas.

Une semaine de repos ou le Wild-Card Round

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Atlanta Falcons (10-5) – New Orleans Saints (7-8)

C’est le deuxième point chaud en NFC : la deuxième place de la conférence. Une position non-négligeable puisqu’elle apporte le droit de regarder le premier tour de la post-saison sur son canapé. Jusqu’à la semaine dernière, Atlanta était derrière Seattle. Mais avec leur victoire et surtout la défaite des Seahawks, les Falcons sont désormais les mieux placés pour cette semaine de repos. Il faut tout de même assurer le coup en gagnant à domicile face aux Saints. Ces derniers temps, l’attaque d’Atlanta est en feu avec 38, 28, 42, 41 et 33 points marqués sur les cinq derniers matchs, pour quatre victoires. La défense des Saints a de quoi s’inquiéter, surtout que lors de leur première confrontation, fin septembre, elle avait encaissé 45 points pour une défaite (45-32). Preuve s’il en fallait que l’escouade offensive d’Atlanta a été l’une des plus régulières de cette saison. Cette rencontre sera donc probablement un festival de points entre une équipe de New Orleans qui jouera sans pression et une équipe d’Atlanta qui empile les points.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
San Francisco 49ers (2-13) – Seattle Seahawks (9-5-1)

A Seattle, c’est l’inverse. Le retournement de situation de dimanche dernier ne joue pas en leur faveur. La défaite contre les Cardinals a fait beaucoup de mal à la franchise et pas seulement au classement. Sur les trois rencontres précédentes, les Seahawks ont encaissé plus 30 points à deux reprises (38 à Green Bay et 34 contre Arizona). Certains y voient les symptômes de l’absence d’Earl Thomas, pilier de la défense. Mais le safety sera absent (au moins) jusqu’à la fin de la saison, il faut donc apprendre à vivre et défendre sans lui. Ce n’est pas forcément contre les 49ers que l’escouade défensive de Seattle sera le plus en danger. Cette rencontre doit absolument être une victoire assurée pour les Seahawks pour leur permettre de reprendre confiance avant d’entamer la post-saison. Tout autre résultat qu’un succès avec la manière serait un nouveau coup au moral juste avant les matchs les plus importants de l’année.

Les coach en danger

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Indianapolis Colts (7-8) – Jacksonville Jaguars (3-12)

Comme l’an dernier, les Colts sont sur les traces d’une saison à 8 victoires pour 8 défaites. Un bilan rageant quand on sait qu’il y a trois saisons, cette même équipe avait atteint la finale de conférence. Beaucoup à Indianapolis mettent la faute sur Chuck Pagano, ainsi que Ryan Grigson pour ses choix de draft douteux. Verra-t-on le dernier match de l’entraîneur avec les Colts ce dimanche ? Rien n’est moins sûr pour celui qui a signé une prolongation de contrat de quatre ans en janvier. Il n’en reste pas moins sur la sellette. En face, on n’a pas attendu la fin de la saison pour virer le coach à Jacksonville. Gus Bradley est parti et Doug Marrone a pris l’intérim. Dans la logique, il n’est censé rester que pour les deux derniers matchs. Mais avec une bonne performance la semaine dernière, un bon match pour l’ultime rencontre pourrait plaider en sa faveur au moment de recruter le nouveau technicien.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Jets (4-11) – Buffalo Bills (7-8)

Il sera aussi question de coachs pour ce match puisque la situation est similaire. D’un côté, il y a une franchise pressée qui n’a pas attendu le fameux « Black Monday » pour se séparer de Rex Ryan et qui aborde donc l’ultime rencontre avec un technicien intérimaire. De l’autre, il y en a une qui hésite peut-être à se séparer du sien. L’an dernier, Todd Bowles avait montré beaucoup de promesses à la tête d’une équipe au bilan de 10-6 qui avait manqué les playoffs de peu. Mais cette année, changement total de décor. Il n’y pas grand chose à garder dans cette saison à 4-11. Les dirigeants de New York laisseront-ils une troisième année à l’ancien coordinateur défensif d’Arizona ? Seuls eux le savent, mais ce dernier match à Buffalo doit permettre aux Jets de laisser une bonne impression. Côté Bills, E.J. Manuel aura lui aussi l’occasion de se montrer puisque la franchise a décidé de ne pas faire jouer Tyrod Taylor de peur surtout qu’il se blesse. Ce sera donc au quarterback drafté en 2013 que reviendra la tâche d’amener la franchise à l’équilibre pour cette saison 2016.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Tampa Bay Buccaneers (8-7) – Carolina Panthers (6-9)

Certes, Ron Rivera est bien moins en danger que les techniciens cités précédemment, mais la question commence à se murmurer du côté de Carolina. Il serait très surprenant que le coach soit démis de ses fonctions mais il a forcément une responsabilité dans la saison plus que moyenne des Panthers. La franchise est passée de finaliste à une équipe au bilan inférieur à 50 %. Un grand écart quand on sait que l’effectif n’a pas vraiment bougé par rapport à l’an dernier. D’autres raisons sont bien sûr là pour expliquer la chute des Panthers, mais on le sait, l’entraîneur est souvent le piston le plus facile à faire sauter. Il reste en tout cas un match à ces deux équipes pour bien finir la saison. Une année qui aura été bénéfique pour les Bucs même si les playoffs ne sont pas au bout. Ils auront montré qu’il faudra probablement compter sur eux pour les années à venir et que les playoffs n’est plus simplement une utopie pour cette jeune équipe.

Les matchs sans enjeux

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Pittsburgh Steelers (10-5) – Cleveland Browns (1-14)

Ils l’ont fait. Les Browns ne finiront pas la saison avec un terrible bilan de 0 victoire pour 16 défaites. Avec leur succès contre les Chargers, ils peuvent aller à Pittsburgh l’esprit léger. Pour les locaux en revanche, une question se pose : faut-il prendre le risque avec les titulaires ? Les Steelers n’ont plus rien à jouer. Assurés de recevoir le match de Wild-Cards, ils ne peuvent plus être rattrapés par les équipes derrières eux. Pour une franchise qui a joué les playoffs avec des blessés majeurs ces deux dernières années (Le’Veon Bell, Antonio Brown,…), la tentation de reposer ses titulaires doit être grande. Le’Veon Bell, Antonio Brown et Ben Roetlhisberger n’ont par exemple jamais évolué ensemble lors d’un match de pré-saison. Mike Tomlin prendra-t-il le risque de les faire jouer ? Combien de temps ? Les futurs adversaires des jaunes et noires y seront en tout cas attentifs.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cincinnati Bengals (5-9-1) – Baltimore Ravens (8-7)

Ces deux équipes n’ont pas l’habitude de terminer leur saison avec un match en semaine 17. Pour Baltimore, cela fait désormais deux saisons consécutives. Si ce match n’aura aucun intérêt au classement, il permettra aux Ravens comme aux Bengals d’identifier mais surtout de confirmer les besoins de leurs effectifs respectifs. Pour Baltimore, l’un des points importants sera probablement le pass-rush. Dans le Maryland, la défense est bonne voire très bonne mais il manque absolument un joueur capable d’atteindre le quarterback. Les Ravens sont d’ailleurs en route pour enregistrer leur plus faible total de sacks depuis 2010. En face, c’est plutôt de l’autre côté du ballon qu’il faudra ajouter des pièces. Les blessure n’ont pas aidé l’attaque mais Marvin Lewis (s’il est encore là) va devoir améliorer son escouade. Ozzie Newsome (Baltimore) et Mike Brown (Cincinnati) sont en tout cas prévenus.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Tennessee Titans (8-7) – Houston Texans (9-6)

Ce match aurait pu être le juge de paix pour décider du champion de l’AFC Sud. Mais les Titans ont perdu la semaine dernière, pire, ils ont vu Marcus Mariota tomber pour le reste de la saison et ne le retrouveront pas avant 2017. Ce match est donc sans enjeu, mais n’en reste pas moins intéressant surtout pour continuer d’observer Tom Savage. Le quarterback n’a qu’un match et demi dans les jambes cette année et pour l’instant personne ne sait ce que le lanceur vaut vraiment. Sa première mi-temps a inquiété la semaine dernière avant que sa seconde période soit bien mieux notamment avec une attaque plus rapide. Ce déplacement à Nashville sera donc l’occasion d’expérimenter de nouveau pour Bill O’Brien et surtout de donner de nouveau un match plein à son quarterback. Pour les Titans, la déception de la non-qualification passée, cette saison reste un bon cru, surtout quand on sait qu’ils sont passés de 3 victoires à au moins 8.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Philadelphia Eagles (6-9) – Dallas Cowboys (13-2)

Même question pour Dallas que pour Pittsburgh. Assurés d’être en playoffs, les Cowboys joueront-ils avec tous leurs titulaires ? En tout cas, c’est tout ce qu’espère Ezekiel Elliott. Le running back est à la poursuite du record de yards sur une saison pour un rookie d’Eric Dickerson. Il lui manque 178 yards pour devenir le joueur de première année avec le plus de yards à la course. Un bel objectif qu’il serait dommage d’anéantir dans un soucis de repos. Surtout que Dallas aura une semaine sans jouer lors du Wild-Card Round. Mais il serait aussi frustrant de compromettre ses chances de Super Bowl à cause d’une grave blessure en semaine 17 de leur running back star « simplement » parce qu’il voulait battre le record. La semaine dernière, Jason Garrett n’a fait courir Elliott qu’à douze reprises. Peut-être les prémices de sa stratégie avec ses titulaires ce dimanche. La deuxième question concerne le quarterback. Si Dak Prescott est préservé, Tony Romo fera-t-il son apparition sur le terrain ? On ne sait plus très bien sur quel pied danser même s’il semblerait que Romo devrait apparaître pour quelques snaps.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Minnesota Vikings (7-8) – Chicago Bears (3-12)

Les supporters des Bears ne souhaitent probablement pas vraiment gagner ce match. Actuellement placé à la 3e place de la futur draft, Chicago pourrait perdre une place en remportant cette rencontre. Quand on sait l’importance d’une draft pour une franchise qui a beaucoup de trous à combler, on accepte plus facilement une défaite en semaine 17. Mais pour le quarterback des Bears, Matt Barkley, c’est peut-être sa dernière chance de prouver qu’il peut être titulaire. Surtout que lors de leur première confrontation, Chicago avait fait chuter les Vikings pour une victoire 20-10. C’était toutefois au sol que les Bears avaient fait exploser la défense de Minnesota avec 153 yards de Jordan Howard (qui avait rajouté 49 yards à la réception). Le « front seven » aura donc un dernier défi avant de partir en vacances : stopper le running back.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Los Angeles Rams (4-11) – Arizona Cardinals (6-8-1)

Dernier match à Los Angeles de la saison pour cette franchise. A l’inverse de beaucoup d’équipes avec ce bilan, les Rams n’attendent pas la draft. En effet, ils n’auront pas de choix au premier tour en raison du trade monté l’an dernier pour aller chercher Jared Goff. Le quarterback (5 TDs, 7 INTs et 61.7 de passer rating) n’a d’ailleurs toujours pas prouvé qu’il pouvait être le lanceur du futur en Californie. Pire, il ne semble pas avoir progressé depuis sa première titularisation. Six matchs où ses lacunes sont toujours aussi criantes et qui ne permettent pas à Los Angeles de passer un cap. Ce dernier match ne changera probablement pas totalement la vision que l’on aura de sa saison rookie, mais il peut lui permettre de finir sur une bonne note avant d’enchaîner une grosse intersaison pour être prêt en 2017. Pour les Cardinals, tout n’est pas à oublier cette année mais il va falloir un peu repenser l’effectif pour la saison prochaine. Le poste de quarterback notamment est un point d’interrogation dans l’Arizona car Carson Palmer fait de plus en plus ses 37 ans et les Cardinals pourraient commencer à réfléchir à l’après.

Les affiches

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Miami Dolphins (10-5) – New England Patriots (13-2)
New York Jets (4-11) – Buffalo Bills (7-8)
Cincinnati Bengals (5-9-1) – Baltimore Ravens (8-7)
Pittsburgh Steelers (10-5) – Cleveland Browns (1-14)
Tennessee Titans (8-7) – Houston Texans (9-6)
Indianapolis Colts (7-8) – Jacksonville Jaguars (3-12)
Washington Redskins (8-6-1) – New York Giants (10-5)
Philadelphia Eagles (6-9) – Dallas Cowboys (13-2)

Minnesota Vikings (7-8) – Chicago Bears (3-12)
Tampa Bay Buccaneers (8-7) – Carolina Panthers (6-9)


Coup d’envoi dimanche à 22h25
Denver Broncos (8-7) – Oakland Raiders (12-3)
San Diego Chargers (5-10) – Kansas City Chiefs (11-4)
Atlanta Falcons (10-5) – New Orleans Saints (7-8)
San Francisco 49ers (2-13) – Seattle Seahawks (9-5-1)
Los Angeles Rams (4-11) – Arizona Cardinals (6-8-1)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Detroit Lions (9-6) – Green Bay Packers (9-6)

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
16-Déc à 23:30DET1.33pariez2.6CHI
17-Déc à 3:30KC1.75pariez1.75
17-Déc à 20:00BUF1.47pariez2.15MIA
17-Déc à 20:00CAR1.55pariez2GB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une