Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Semaine 16 : tous les scores et résumés

Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 02h30

Houston Texans (8-6) – Cincinnati Bengals (5-8-1)

Coup d’envoi samedi à 22h

Seattle Seahawks (9-5-1) – Arizona Cardinals (6-8-1) : 31-34

Oakland Raiders (12-3) – Indianapolis Colts (7-8) : 33-25

La victoire a un goût amer pour les Raiders. Après avoir fait exploser la défense des Colts et offert un confortable avantage 33-7 à son équipe, Derek Carr (20/30, 228 yards, 3 TDs) a quitté ses coéquipiers avec ce qui semble être une fracture dans la jambe.

Après cet évènement, les Colts ont profité de la torpeur qui a saisi Oakland et son public pour se rapprocher avec deux touchdowns et un field (33-25). Mais il était bien trop tard. Andrew Luck (19/29, 288 yards, 2 TDs, 2 int) a sauvé les apparences et sa fiche de stats, mais ses deux interceptions en première mi-temps ont coûté cher, surtout quand sa défense se faisait marcher dessus.

Face à une 3e et 8 yards capitale à 2 minutes de la fin, Matt McGloin, entré à la place de Carr, a eu la bonne idée de trouver Amari Cooper, auteur d’une réception difficile pour le first down de la victoire.

DeAndre Washington (12 courses, 99 yards, 2 TDs) a été l’autre homme fort de cette victoire pour Oakland.

Les Colts ont perdu leurs derniers espoirs de playoffs.

New Orleans Saints (7-8) – Tampa Bay Buccaneers (8-7) : 31-24

Les Buccaneers ont du talent, mais ils commettent encore trop d’erreurs. Et contre les Saints, cela se paye cash. Deux interceptions lancées par Jameis Winston en deuxième mi-temps ont ainsi douché les espoirs de playoffs de Tampa.

C’est Mark Ingram (18 courses, 90 yards, 2 TDs) qui a ouvert le score (7-0), avant une réponse de Cameron Brate (7-7). New Orleans a ensuite ajouté deux field goals pour atteindre la pause avec l’avantage 13-7.

Sur la première série du troisième quart, Winston a été intercepté devant sa propre end zone. Sur l’action suivante, Ingram a parcouru 14 yards pour marquer et creuser l’écart (20-7). Les deux équipes se rendent alors coup pour coup. Jaquizz Rodgers réduit l’écart (20-14), Travaris Cadet réplique, avec une conversion à deux points en prime (28-14), avant un nouveau touchdown de Mike Evans (7 rec, 97 yards, 1 TD) pour relancer encore la partie (28-21).

Après un coup de pied des Saints (31-21), c’est Winston qui craque, en lançant une nouvelle interception. Sa défense lui récupère le cuir, mais il se contente d’un field goal (31-24) à un peu plus de deux minutes de la fin. Au sol, Mark Ingram réussit à aller chercher un first down pour faire tourner le chrono.

Cette victoire offre le titre de division aux Falcons et une place en playoffs aux Giants.

Saint Louis Rams (4-11) – San Francisco 49ers (2-13) : 21-22

Colin Kaepernick (28/38, 257 yards, 2 TDs, 1 int) a déployé ses ailes pour aller chercher la victoire. À 3mn10 de la fin, San Francisco a récupéré le ballon avec 7 points de retard. Le quarterback a alors enchainé les passes pour faire remonter méthodiquement son escouade; pour finalement se connecter avec Rod Streater sur 10 yards pour le touchdown. Plutôt que l’égalisation, Chip Kelly tente alors à deux points. Et c’est Kaepernick qui court, puis saute par dessus les défenseurs pour aller chercher la conversion et mettre son équipe devant (22-21) ! Il reste alors une trentaine de secondes à Jared Goff (11/24, 90 yards, 2 int) pour aller chercher la victoire, mais sa deuxième passe est interceptée.

Trois fois plus de punts que de touchdowns. Autant dire que ce match n’a pas toujours été un modèle de fluidité. Le premier quart, a pourtant été animé, avec une interception de Jared Goff et un touchdown au sol de Carlos Hyde (13 courses, 38 yards) pour offrir aux Niners le premier avantage. Mais Los Angeles a réagi dès la possession suivante, avec quelques bonnes passes de Goff et la conclusion de Todd Gurley (23 courses, 67 yards, 1 TD) dans la end zone.

La défense a ensuite intercepté Colin Kaepernick, et Tavon Austin a filé au touchdown sur une course de 30 yards sur l’action suivante (14-7) ! Ensuite ? Plus rien pendant deux quart-temps. Dans la dernière période, Tyler Higbee a permis aux Rams de prendre le large (21-7). Mais Kaepernick a ensuite pris les choses en main, avec un long drive de touchdown, avant un stop défensif, puis le drive de la victoire.

Coup d’envoi samedi à 19h

Jacksonville Jaguars (3-12) – Tennessee Titans (8-7) : 38-17

Buffalo Bills (7-8) – Miami Dolphins (10-5) : 31-34 a.p.

Cleveland Browns (1-14) – San Diego Chargers (5-10) : 20-17

New England Patriots (13-2) – New York Jets (4-11) : 41-3

Pas d’esprit de Noël pour les Patriots, qui ont décidé d’humilier leurs adversaires du jour. Bryce Petty n’a lancé que 3 passes, dont une interception, avant de sortir avec une blessure à l’épaule. Ryan Fitzpatrick (8/21, 136 yards, 2 int) n’a pas été bon non plus en relève, et Christian Hackenberg a continué à regarder.

10-0 après un quart-temps. 27-0 à la pause. 34-0 après trois quart-temps. Tom Brady (17/27, 214 yards, 3 TDs) n’a pas forcé avant de laisser sa place à Jimmy Garoppolo (1/2, 6 yards). LeGarrette Blount (20 courses, 52 yards, 2 TDs) a ajouté un touchdown au début du dernier quart (41-0), et il n’y a plus eu qu’à expédier les affaires courantes pendant que les supporters partaient tranquillement éviter les bouchons.

Green Bay Packers (9-6) – Minnesota Vikings (7-8) : 38-25

Pas de retard à l’allumage, ou presque, pour Green Bay, qui a rapidement mis la main sur ce match. Après un punt sur le premier drive, un Aaron Rodgers (28/38, 347 yards, 4 TDs) impeccable a mené son équipe à deux touchdowns de suite (14-3) pour prendre les commandes et ne jamais les lâcher. Un énorme Jordy Nelson (9 rec, 154 yards, 2 TDs) a rapidement aidé son équipe à creuser l’écart (21-6), avant qu’une course de Rodgers dans la end zone ne fasse passer la marque à 28-13 à la pause.

Malgré un Sam Bradford (34/50, 382 yards, 3 TDs) plutôt propre sur le plan statistique, les Vikings n’ont jamais semblé avoir leur chance dans cette partie. Muets dans le troisième quart, les hommes du Minnesota ont même vu Green Bay ajouter un field goal, puis un touchdown de Richard Rodgers (38-13) points au compteur. Stefon Diggs (4 rec, 29 yards, 1 TD) et Adam Thielen (12 rec, 202 yards, 2 TDs) ont marqué pour réduire l’écart, mais il était bien trop tard.

Carolina Panthers (6-9) – Atlanta Falcons (10-5) : 16-33

Les Falcons filent vers les playoffs, et les Panthers n’ont rien fait pour les perturber. Matt Ryan (27/33, 277 yards, 2 TDs) a parfaitement distribué le ballon dès le début du match, en trouvant Josh Perkins pour un touchdown sur la première série. Dans la foulée, Cam Newton (18/43, 198 yards, 1 TD, 2 int) a été intercepté sur sa troisième passe du match. Le ton du match était donné.

Atlanta a tranquillement construit une avance de 20-3 à la pause. Après un échange de field goals (23-6), Kelvin Benjamin (4 rec, 63 yards, 1 TD) a réduit le score (23-13), et les Panthers ont même mis leurs adversaires dans une situation de 3e et 21 yards au début du dernier quart. Et c’est exactement à ce moment que les Falcons ont porté le coup fatal, avec une passe de Ryan pour Tevin Coleman (9 courses, 90 yards, 1 TD – 3 rec, 45 yards) 31 yards plus loin. Sur l’action suivante, le coureur a filé sur 51 yards vers la end zone et le touchdown décisif (30-13). Le coup de trop pour Carolina.

Chicago Bears (3-12) – Washington Redskins (8-6-1)

Pas vraiment de suspense non plus dans ce match, avec un 17-0 d’entrée de match par les Redskins. Chicago a fait illusion dans le second quart, avec un touchdown de Jeremy Langford (17-7), puis un autre de Cameron Meredith (9 rec, 135 yards, 1 TD) pour répondre à une course de Kirk Cousins (5 courses, 30 yards, 2 TDs) dans la end zone. De quoi porter le score à 24-14 à la pause.

Le soucis, c’est que Matt Barkley (24/40, 323 yards, 2 TDs, 5 int) offre trois interceptions sur ses trois premiers drives de la deuxième mi-temps. Les Redskins n’en demandaient pas tant. Ils ajoutent 10 points (34-14) pour plier le match à l’entame du dernier quart. Un touchdown de Deonte Thompson (3 rec, 34 yards, 1 TD) n’y changera rien, d’autant que la défense des Bears, complètement dépassée laisse Cousins (18/29, 270 yards, 1 TD) marquer encore une fois.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
12-Déc à 3:30MIA4pariez1.12NE
15-Déc à 3:25IND1.92pariez1.6DEN
16-Déc à 23:30DET1.3pariez2.7CHI
17-Déc à 3:25KC1.85pariez1.65
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une