Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Texans – Raiders (27-14) : Connor Cook était cuit

Houston Texans (4) – Oakland Raiders (5) : 27-14

Dans un match très peu spectaculaire, Houston s’est facilement imposé face à une équipe d’Oakland bien trop limité. Incapables de créer quoi que ce soit en attaque, les Raiders se sont heurtés à une très bonne défense des Texans qui a maîtrisé la partie de bout en bout.

Et même quand les Raiders ont tenté un retour dans les derniers instants, peu de personnes ont tremblé dans les travées du NRG Stadium tant Conor Cook semblait loin d’une victoire lors de la première titularisation de sa carrière. Si en face, Brock Osweiler n’a pas été bien meilleur, le quarterback et son attaque ont su profiter des moments de faiblesse de la défense adverse pour inscrire 27 points et se mettre à l’abri d’un « come-back ».

Face aux Chiefs ou aux Patriots, il faudra toutefois faire (beaucoup) plus si les Texans veulent espérer quelque chose.

Le moment clé : l’interception de Jadeveon Clowney

Le match a démarré depuis seulement 10 minutes quand Jadeveon Clowney réalise déjà une action qui va probablement faire basculer le match du côté de Houston. Sur une passe de Conor Cook qui visait un receveur sur sa gauche à hauteur de la ligne de scrimmage, le défensive end coupe la trajectoire, jongle avec le ballon et arrive finalement à le maîtriser. Résultat, une interception qui permet à son équipe de commencer le drive dans les 5 yards adverses et ainsi d’inscrire le premier touchdown de la partie. L’issue du match aurait peut-être été la même sans cette action, mais le joueur drafté en 2014 aura au moins permis à son équipe de ne pas douter.

Le film du match :

Comme prévu, la première mi-temps est fermée et les défenses prennent le dessus sur des attaques moyennes. Jadeveon Clowney et Khalil Mack sont les meilleurs joueurs et les punteurs ceux que l’ont voit le plus. Houston arrive tout de même à inscrire des points au tableau d’affichage. Après un field goal de 50 yards, Clowney intercepte Conor Cook (18/45, 161 yards, 1 TD et 3 INTs) et permet aux Texans de démarrer leur drive dans les 5 yards adverses. Lamar Miller ne se fait pas prier et amène le ballon dans la end-zone sur une course de 4 yards (10-0).

Les locaux retrouveront ensuite la terre promise en toute fin de mi-temps. Brock Osweiler (14/25, 168 yards, 1 TD) trouve DeAndre Hopkins à deux reprises. D’abord sur une passe de 38 yards puis sur un slant de 2 yards qui se termine dans la end zone. Avant cela, les Raiders avaient eux aussi réussi à marquer un touchdown. Latavius Murray avait conclut le seul bon drive (en « no-huddle ») d’Oakland de la mi-temps par une course de 2 yards. À la pause justement, les visiteurs sont déjà loin (20-7).

La seconde période sera tout aussi pauvre offensivement. Aucun point n’est inscrit en troisième quart-temps et Houston se met définitivement à l’abri sur une course de 1 yard de Brock Osweiler au début de l’ultime période (27-7). Les Raiders tenteront bien un retour, notamment avec une passe de touchdown de Conor Cook pour Andre Holmes sur 8 yards (27-14). Mais c’est trop peu, trop tard, et le rookie quarterback termine le match sur deux nouvelles interceptions.

Le MVP : Brock Osweiler

Soyons clairs de suite, Brock Osweiler ne sort pas une grande performance. Le quarterback n’a pas été exceptionnel, mais pour une fois il n’a pas été un boulet pour son équipe. Au contraire, il a su prendre les bonnes décisions dans les moments décisifs. Comme lors de ce drive où il vise deux fois DeAndre Hopkins ou quand il décide de prendre ses responsabilités pour aller marquer tout seul au sol. Un touchdown auquel on peut ajouter en prime le bonus « 0 perte de balle ». Si son match de ce soir ne vaut toujours pas son énorme contrat, elle est suffisante pour le faire apparaître dans cette catégorie lors d’une rencontre ou le succès texan doit beaucoup à la performance collective.

Le flop : la ligne offensive des Raiders

Ce devait être un des gros duels de cette rencontre : le front seven de Houston face à l’une des meilleures lignes offensives de la ligue. Finalement, il n’y a même pas eu de match, cette tranchée a été acquise à la cause texane dès le début du match. D’abord parce qu’Oakland a dû composer avec des blessures. Celle de Donald Penn (LT) avant le match puis celle de Rodney Hudson (C) à la mi-temps. À partir de là, il été trop difficile de contenir des joueurs comme Jadeveon Clowney ou encore Whitney Mercilus. Résultat, le jeu au sol a été quasiment inexistant (64 yards) et Conor Cook n’a pas eu un moment pour respirer (3 sacks)

Mention spéciale : Bill O’Brien

Souvent décrié, parfois moqué, Bill O’Brien continue de faire un gros travail avec cette équipe de Houston. Le coach vient d’atteindre le deuxième tour des playoffs avec un Brock Osweiler très limité. Depuis son arrivée dans le Texas, le technicien a utilisé huit quarterbacks, mais a toujours fini avec un bilan de 9 victoires pour 7 défaites. Il est double champion de l’AFC Sud et compte désormais une victoire en playoffs avec Houston. Un succès qui lui assure probablement de garder son poste la saison prochaine.

La stat : 6/31

C’est la statistique cumulée du nombre de « 3rd down » convertis par les deux équipes. D’un côté comme de l’autre, faire avancer l’attaque est apparu comme une difficulté quasiment insurmontable et ce chiffre en est la preuve. Houston a réussi à faire bouger les chaînes 4 fois sur 15 troisièmes tentatives pendant qu’Oakland affiche un 2 sur 16.

La suite :

Houston doit maintenant attendre le résultat du match de demain (Steelers-Dolphins) pour connaître son adversaire de la semaine prochaine. Une chose est sûre, ce sera à l’extérieur. Pour les Raiders, malgré la défaite, l’avenir est radieux. Jusqu’à la terrible blessure de Derek Carr, ils étaient des prétendants sérieux dans l’AFC. Avec une free agency et une draft bien gérées, ils le seront encore pour quelques années.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Oct à 2:25OAK2.1pariez1.5KC
22-Oct à 19:00CHI2.15pariez1.47CAR
22-Oct à 19:00CLE2.6pariez1.33TEN
22-Oct à 19:00GB2.6pariez1.33NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une