Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Transferts

Top 5 Free Agency NFL 2017 : les running backs – Adrian Peterson bouleverse le marché des coureurs

Avant la free agency, Touchdown Actu vous propose ses traditionnels Top 5 des free agents qui seront disponibles à chaque poste le 9 mars. Après les quarterbacks mercredi, on poursuit avec les coureurs ce jeudi.

Sans surprise, les Steelers ont retenu Le’Veon Bell avec le franchise tagg et ont empêché le coureur de se présenter sur un marché où il aurait probablement fait exploser la banque. À l’inverse, les Vikings ont annoncé qu’ils ne conserveraient pas Adrian Peterson. Il devient par la même free agent. Tout comme Jamaal Charles qui vient d’être coupé par Kansas City quelques jours avant le début de la free-agency.

Le MVP 2012 et l’ancien Chief risquent donc de catalyser pas mal d’attention dans la chasse aux running backs même s’il reste quelques noms intéressants avec eux dans la liste. Attention tout de même, on annonce une draft plutôt fournie en coureur cette année (Leonard Fournette, Dalvin Cook, Christian McCaffrey, Alvin Kamara…). Une donnée qui pourrait pousser les équipes à ne pas dépenser énormément à ce poste en attendant les bons coups de la cuvée 2017.

1. Adrian Peterson – 31 ans

Stats 2016 : 3 matchs, 37 courses, 72 yards, 0 touchdown, 1,9 yards/course, 1 fumble, 3 réceptions, 8 yards, 0 TD.

Après 10 saisons dans la ligue, AP28 va découvrir quelque chose de tout nouveau pour lui en NFL : la free-agency. Jamais libre de toute sa carrière, il va pouvoir tester sa valeur marchande. Il va surtout avoir l’opportunité de choisir l’équipe dans laquelle il évoluera la saison prochaine. Si on parle des Giants, des Buccaneers, voire d’un retour à Minnesota pour Peterson, on ne sait pas encore bien quelles sont les ambitions du coureur. Espère-t-il un gros contrat ? Lui qui devait toucher 18 millions cette année et pourrait potentiellement signer le dernier contrat de sa carrière. Donnera-t-il la priorité à une équipe parmi les favorites pour tenter de s’offrir sa première bague ?

Entre suspension et blessures, Peterson n’a joué que 19 matchs sur ces trois dernières saisons. Un faible total, même si en 2015 il n’était pas loin de son meilleur niveau. Peu à l’aise en shotgun , il n’est pas des meilleurs quand il s’agit d’être une menace dans les airs, à l’inverse de diverses autres coureurs. Des caractéristiques qui devraient l’obliger à bien choisir sa futur équipe et surtout le système offensif dans lequel il évoluera sous peine d’une erreur de casting.

2. Eddie Lacy – 26 ans

Stats 2016 : 5 matchs, 71 courses, 360 yards, 0 touchdown, 5,1 yards/course, 0 fumble, 4 réceptions, 28 yards.

Les Packers ont trois de leurs running back free agents. En plus d’Eddie Lacy, James Starks et Christine Michael seront libres dans quelques jours. Si les deux derniers cités n’étaient que des coureurs d’appoint, remplaçables relativement facilement, Lacy, lui, est d’un tout autre calibre. Encore faut-il qu’il soit physiquement prêt pour attaquer la saison. Et c’est la grande question avec ce joueur.

Pas toujours dans les meilleures dispositions pour jouer au football, Lacy sort en plus d’une blessure qui l’a obligée à écourter son année 2016. Mais avant que sa cheville ne l’arrête, il affichait une moyenne de 5,1 yards gagnés par course. Ce n’était certes que sur 5 matchs mais laissait augurer de bonnes choses. Recruter ce joueur peut donc s’avérer être un pari risqué mais s’il tourne bien, la franchise qui l’accueillera pourrait trouver son running back titulaire pour les 5-6 prochaines années.

3. Jamaal Charles – 30 ans

Stats 2016 : 3 matchs, 12 courses, 40 yards, 1 touchdown, 3,3 yards/course, 0 fumble, 2 réceptions, 14 yards.

Pour Charles, le constat est le même que pour Lacy, il est même poussé encore plus à l’extrême. Intrinsèquement, il est peut-être meilleur que l’ancien Packer. Mais lui n’a joué que trois matchs la saison dernière. Pire, il s’était gravement blessé l’année précédente aussi. Autant dire que la franchise qui s’offrira Charles prendra un énorme risque. Il est d’ailleurs probable que Charles ne signe qu’un contrat de un an pour prouver qu’il peut encore jouer. À 30 ans, le joueur n’est plus tout jeune et l’exemple récent d’Arian Foster par exemple n’est pas du genre à rassurer la NFL.

Pourtant, le probable futur ex-Chief est tellement bon quand il est en forme. Polyvalent comme personne, il a tous les traits du running back moderne et pourrait s’intégrer au sein de nombreuses attaques dans la ligue. Certaines équipes en mal de jeu au sol (Giants, Lions,…) pourraient profiter d’un joueur capable d’apporter une double menace de la sorte. S’il arrive a rester en forme…

4. LeGarrette Blount – 30 ans

Stats 2016 : 16 matchs, 299 courses, 1 161 yards, 18 touchdowns, 3,9 yards/course, 2 fumbles, 7 réceptions, 38 yards.

Ce n’est pas tous les ans que le meilleur marqueur de touchdowns de la NFL se retrouve sur le marché des transferts. Certes, LeGarrette Blount est unidimensionnel, a profité d’un système et de joueurs d’exception autour de lui et a déjà 30 ans. Mais nul doute qu’il sera courtisé dans quelques jours. Blount ne fait peut-être qu’une seule chose, mais il le fait bien, voire très bien. Ce qui en NFL est déjà pas mal.

On voit mal une franchise lui offrir une place de titulaire et 80% des snaps comme peuvent les avoir les Le’Veon Bell ou autres Ezekiel Elliott mais il s’intégrerait parfaitement à un groupe de running backs où chacun à sa spécificité. En gros, l’utiliser comme le faisait les Patriots. Il faut dire que le résultat est là : 18 touchdowns et presque 1 200 yards. Un retour à New England n’est d’ailleurs pas à exclure.

5. Latavius Murray – 27 ans

Stats 2016 : 14 matchs, 195 courses, 788 yards, 12 touchdowns, 4,0 yards/course, 2 fumbles, 33 réceptions, 264 yards.

Murray a quelques similitudes avec Blount dans le registre du coureur puissant. S’il a les mêmes qualités, il a aussi les mêmes limites voire défauts. Malgré 33 réceptions en 2016 ainsi que 264 yards dans les airs, le Raider n’était pas l’option prioritaire au poste au moment des « passing down ». Forcément, ça restreint ses possibilités et réduit sa valeur sur le marché des transferts.

Il n’en reste pas moins un joueur capable de coup d’éclats dans un match. L’équipe qui s’attachera ses services pourrait faire la bonne affaire du mercato à ce poste. Derrière des noms flashy, lui pourrait partir à un prix « raisonnable ».

Les autres principaux running backs disponibles : DeAngelo Williams, Christine Michael, Danny Woodhead, Rex Burkhead, Darren McFadden, Joique Bell, Justin Forsett, James Starks, Robert Turbin, Chris Johnson, Andre Ellington, Reggie Bush, Knile Davis, Matt Asiata, Tim Hightower, Brandon Bolden, Dexter McCluster, Ronnie Hillman…

Bonus back : Patrick DiMarco – 27 ans

Stats 2016 : 16 matchs, 7 réceptions, 52 yards, 1 touchdown.

Impossible de classer parmi les running backs un joueur qui n’a pas tenté une course de toute la saison. Pourtant, DiMarco est bien un « back » puisqu’il est listé comme full back. Il est d’ailleurs pas loin d’être ce qui se fait de mieux à ce poste en NFL. À Atlanta, il était énormément utilisé pour ouvrir la voie à Coleman ou Freeman ou bien servir de leurre. Il était une pièce essentielle de l’attaque des Falcons et sa destination sera intéressante à connaître, surtout si Atlanta n’arrive pas à le garder.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Signatures Free agency

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une