Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Course au MVP

Course au MVP – Semaine 11

La course continue pour le titre de MVP de la saison. Certains joueurs, comme Brady ou Rice, ont plaidé leurs cas de manière convaincante ce week-end alors que d’autres, à l’image de Calvin Johnson,  voient leurs faibles performances de ces dernières semaines être rédhibitoire pour leur place dans ce Top 10.

1. Aaron Rodgers (-) Quarterback – Green Bay Packers (10 victoires – 0 défaite) / 3168 yards à 72,3% de réussite – 31 touchdowns pour 4 interceptions
Evènement au cours du match opposant les Packers aux Buccaneers, Aaron Rodgers s’est fait intercepter! Ca n’était plus arrivé depuis le match contre les Rams en 6ème Semaine et le quarterback avait entre-temps envoyé quelques 13 touchdowns. A part ça, un match tranquille (299 yards et 3 touchdowns) pour l’incontestable meilleur joueur de cette saison.

La blessure de Jay Cutler pourrait faire les affaires de Matt Forte dans la course au MVP

2. Tom Brady (+1) Quarterback – New England Patriots (7-3) / 3266 yards à 65,4% de réussite – 25 touchdowns pour 10 interceptions
Après une première mi-temps difficile, Tom a ensuite fait parler la poudre avec deux touchdowns pour Gronkowski, continuant ainsi sa série de 26 matches de saison régulière avec au moins un touchdown, et rapprochant d’autant plus les Patriots du titre de champion de la division Est de l’AFC, avec leurs deux victoires d’avance sur les Bills et les Jets à 6 journées de la fin de la saison régulière. On n’en attendait pas moins de lui face à de faibles Chiefs.

3. Drew Brees (-1) Quarterback – New Orleans Saints (7-3) / 3326 yards à 70,9% de réussite – 23 touchdowns pour 11 interceptions
C’était une semaine de repos pour les Saints mais le quarterback de La Nouvelle-Orléans trône toujours en tête du classement du nombre de yards à la passe (avec 60 yards d’avance sur Brady). Le match de ce week-end, contre des Giants à la défense contre la passe assez moyenne (18ème de la Ligue), pourrait cimenter sa place dans le Top 3 pour de bon, ainsi que rapprocher les Saints du titre de la Division Sud de la NFC.

4. Arian Foster (+1) Running-back – Houston Texans (7-3) / 740 yards à la course pour 6 touchdowns – 445 yards en réceptions pour 2 touchdowns
Repos aussi cette semaine pour le runningback des Texans, ce qui lui a permis d’aller étrenner son superbe costume rouge à motifs écossais dans les studios de CBS. Il progresse tout de même au classement grâce au petit match réalisé par Forte contre San Diego.

5. Matt Forte (-1) Running back – Chicago Bears (7-3) / 926 yards à la course pour 3 touchdowns – 465 yards en réceptions pour 1 touchdown
Une victoire convaincante des Bears contre de décevants Chargers plutôt grâce à Jay Cutler, leur quarterback, qu’au travail de leur running-back.
Néanmoins, le malheur des Bears, avec la blessure au pouce de Cutler, devrait inciter Mike Martz à remettre le sort de son attaque entre les mains du numéro 22 et lui permettre de pouvoir réiterer ses performances majestueuses des semaines précédentes.

6. Ben Roethlisberger (+2) Quarterback – Pittsburgh Steelers (7-3) / 2877 yards à 63,3% de réussite – 16 touchdowns pour 9 interceptions
Le jeu des vases communicants fait aussi progresser le quarterback des Steelers, même durant sa semaine de repos.  Cela vient récompenser une saison solide de la part de l’attaque aérienne des Jaunes et Noirs, alors que leurs running-backs ne sont pas au niveau attendu, avec la 17ème place de la Ligue (Mendenhall n’a engrangé que 517 yards au sol (20ème), mais avec tout de même 6 touchdowns).
« Big Ben » fait de Mike Wallace, mais aussi d’Antonio Brown, de légitimes prétendants au Pro Bowl mais aussi des Steelers de redoutables candidats au Superbowl.

7. Franck Gore (-1) Running back – San Francisco 49ers (9-1) / 870 yards à la course pour 5 touchdowns – 92 yards en réceptions
La victoire des 49ers contre les Cardinals n’a souffert d’aucune contestation mais il était légitime d’attendre plus du runningback.
En ne gagnant que 3,7 yards par course, il était tout de même à plus d’un yard de sa moyenne habituelle et ce n’est pas le match qui l’attend à Baltimore ce jeudi soir, face à une défense des Ravens excellente contre la course, qui devrait le relancer.

Ray Rice a pu exhiber sa force contre les Bengals

8. Ray Rice (Nouvel Entrant) Running back – Baltimore Ravens (7-3) / 663 yards à la course pour 8 touchdowns – 513 yards en réceptions pour 2 touchdowns
Une entrée meritée que celle du runnningback des Ravens, au four et au moulin contre les Bengals, avec 1 touchdown à la course mais aussi à la passe! Alors que Joe Flacco a semblé cette saison très loin du niveau affiché lors des deux précédentes saisons, c’est l’ex- Scarlet Knight qui a tenu la maison Ravens, malgré un match très décevant à Seattle en semaine 10.
La meilleure défense de la Ligue contre la course, celle des 49ers, va faire passer le runningback au révélateur et nous indiquer s’il a la carrure pour emmener Baltimore vers les sommets qui lui étaient prédits avant la saison.

9. Eli Manning (-2) Quarterback – New York Giants (6-4) / 2952 yards à 62% de réussite – 18 touchdowns pour 9 interceptions
Une chute au classement pour le quarterback qui peut s’expliquer par sa performance moyenne contre les Eagles lors du match de dimanche soir. Capable de trouver Victor Cruz à de maintes reprises (pour 128 yards et un touchdown), il a aussi été l’auteur d’une horrible interception en premier quart-temps et, surtout, du fumble tuant définitivement les chances des Giants de revenir dans ce match à 1mn 25 de la fin.
Le match de lundi soir contre La Nouvelle-orléans, et ses schémas défensifs surprises issus de l’imagination de Greg Williams, n’est sans doute pas le meilleur moyen de repartir sur de meilleures bases.

10. Demarco Murray (-1) Running back – Dallas Cowboys (6-4) / 747 yards à la course pour 2 touchdowns – 136 yards en réceptions
Bien sûr, le grand homme du match, hautement important, gagné contre les Redskins fut plutôt Tony Romo, mais le runningback rookie a sorti une performance très honorable avec ses 73 yards en 25 tentatives (mais aussi 32 yards en réception), tout en voyant son rôle légèrement réduit par le retour de Felix Jones.
Le match de Thanksgiving contre les Dolphins, très bons contre la course (7ème de NFL avec 99 yards alloués en moyenne), ne sera surement pas une partie de plaisir mais, chez les Cowboys, c’est la double menace Murray-Romo qui semble avoir bouleversé le destin d’une équipe qui croit maintenant, plus que jamais, en son étoile.

Mentions honorables:

Comment, dans une course au titre de MVP (à la traduction littérale de « Joueur ayant le plus de valeur »), ne pas citer le nom de Tim Tebow (709 yards à 44,8% pour 7 Touchdowns – 388 yds à la course pour 3 touchdowns). Le quarterback des Broncos a fait sienne la devise qui était celle de Vince Young il y a de cela quelques années « He just wins football games » (« tout ce qu’il fait, c’est gagner des matches »).
Rien de très beau dans son jeu mais son envie et son leadership ont ramené les Broncos dans la course au titre de la Conférence Ouest de l’AFC et ont męme décidé les dirigeants à se séparer de Kyle Orton.
D’autres joueurs comme Tony Romo (2800 yards à 64,5% de réussite – 19 touchdowns pour 7 interceptions) ou Michael Turner (888 yards à la course pour 8 touchdowns – 124 yards en réceptions) pourraient être cités dans ce Top 10 sans que cela ne dénote.
Il en est aussi un qui, par les statistiques incroyables et les actions d’éclat qu’il réalise chaque semaine, pourrait faire son apparition, c’est Rob Gronkowski (Tight-End – New England Patriots ( 805 yards pour 10 touchdowns). Malgré la présence d’un autre tight-end talentueux comme Hernandez (5 touchdowns pour lui), il est parvenu à devenir l’option numéro un des Patriots en attaque devant un phénomène comme Wes Welker.
Tout cela, comme l’a dit Mike Lombardi de nfl.com au micro de Bill Simmons, en faisant même briller Brady par ses réceptions acrobatiques évitant les passes incomplètes.
Enfin, un joueur comme Jay Cutler (2319 à 58% de réussite – 13 touchdowns pour 7 interceptions) pouvait aussi y prétendre mais sa blessure a peut-être mis un terme définitif à sa saison.
Défensivement, Demarcus Ware continue sa récolte de sacks mais son rythme ralentit alors que le duo des 49ers Patrick Willis/NaVorro Bowman n’est devancé au classement des plaquages que par le duo Angerer/Conner des Colts d’Indianapolis (170 combinés pour les joueurs de San Francisco contre 182 pour ceux des Colts).
Mais entre les joueurs d’une équipe au bilan presque immaculé de 9 victoires pour une défaite et une autre au bilan famélique de 0 victoires pour 10 défaites, le choix est vite effectué.

Comme de coutume maintenant, voici les classements de quelques chroniqueurs américains:

Peter King (Sports Illustrated):
1) Rodgers
2) Brees
3) Brady
4) Justin Smith
5) Roethlisberger

Mike Sando (ESPN):
1) Rodgers
2) Brees
3) Roethlisberger
4) Brady
5) Foster
6) Romo
7) Stafford
8) Forte
9) Willis
10) E. Manning

Eli Kaberon (Pro Football Weekly):
1) Rodgers
2) Brady
3) Brees
4) Forte
5) Foster
6) Roethlisberger
7) Gore
8) Romo
9) E. Manning
10) Tebow

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une