Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft Fiches Draft 2017

Fiches NFL Draft 2017 : Solomon Thomas – Defensive end

Jusqu’à la Draft, Touchdown Actu vous propose chaque jour les meilleures vidéos des meilleurs joueurs qui seront sélectionnés les 27, 28 et 29 avril prochains à Philadelphie.

Solomon Thomas – Defensive end – 21 ans – Junior – Stanford

Taille : 1m91
Poids : 124 kilos
Position estimée dans la draft : Top 10 – début 1er tour

Stats 2016 : 13 matches, 62 plaquages, 15 pour perte, 8 sacks et un fumble forcé.

Défenseur assez quelconque du College Football l’été dernier, Solomon Thomas a explosé aux yeux du grand public au cours de la saison 2016. Dans une fac de Stanford habituée à sortir des talents défensifs, le texan de naissance aura été le chef d’orchestre de l’escouade californienne.

Le principal atout de Solomon Thomas est également une de ses faiblesses dans le processus de draft. Car cet homme sait pratiquement tout faire sur le premier rideau ! Et en NFL, quand on est considéré bon partout, on est excellent nul part. Mais que nenni : le joueur junior peut se targuer d’être l’un des run stoppers les plus redoutables de cette classe.

15 plaquages pour perte en 2016, en étant de plus en plus muselé chaque semaine, Thomas s’est fait un plaisir de percer la poche adverse, grâce à une puissante verticalité sur le premier pas qui lui permet, avec des bonnes mains, de rapidement prendre l’ascendant sur son vis-à-vis. En termes de pression intérieure, le numéro 90 n’est pas sans rappeler un certain Aaron Donald. Il a ainsi cultivé au fur et à mesure une panoplie de mouvements qui lui ont permis de malmener les blocs adverses et de cumuler huit sacks en 2016.

Certes, Thomas n’est pas le plus grand ni le plus lourd sur sa position, et c’est aussi ce qui pourrait le desservir en NFL. Mais il a su compenser dans les rangs universitaires avec une abnégation de tous les instants et un véritable leadership dans les moments importants. Son Sun Bowl contre North Carolina est un modèle du genre, avec une rencontre dominée de la tête et des épaules et bouclé par un sack victorieux sur une ultime conversion à deux points.

Qu’on aime ou pas les standards imposés de manière dictatoriale par les scouts, le joueur de Stanford devra tout de même s’adapter physiquement pour se faire une place dans un roster. Pas assez lourd pour être un vrai defensive end 3-4, il n’est pas assez léger pour être dominateur sur la pression extérieure, et un régime alimentaire devra lui être dicté pour lui donner un poids de forme.

La pression extérieure, parlons-en justement. Car aussi complet que puisse être Thomas, ses aptitudes pour prendre le coin n’ont pas sauté aux yeux, et il semble plus à l’aise sur la pénétration que sur le contournement.

Si son physique était irréprochable, le défenseur de Stanford serait sans nul doute un top 5 haut la main. Mais dans le monde ordonné de la NFL, un joueur aussi atypique et polyvalent doit trouver son système préférentiel. Le potentiel pour être un futur All-Pro est en tout cas indéniable.

Comparaison NFL : Michael Bennett

Points forts
– Excellent contre la course, efficace contre la passe
– Capable de monter très vite sur le porteur de balle
– Plaqueur hors pair
– Infatigable capitaine

Points faibles
– Position à déterminer
– Poids de forme à trouver
– Gabarit encore léger pour gérer les double-teams

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Signatures Free agency

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une