Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

De la NBA à la NFL

De la NBA à la NFL – Leçon 6: Les Redskins sont les Knicks

Alors que les fans NBA ont eu la joie de voir leur lockout se terminer, Touchdown Actu continue quand même de leur présenter notre ligue à nous le temps que la leur reparte (et plus s’ils le souhaitent). Pour faciliter la transition, cher fan NBA, nous te proposons une série d’articles permettant de passer doucement d’une ligue à l’autre en faisant des parallèles entre leurs différents éléments communs. Les articles seront publiés le lundi et le vendredi. Bienvenue dans le monde merveilleux de la NFL ! Leçon numéro 6: les Washington Redskins.

L’argent, une ville symbolique, l’argent, les grands noms, l’argent, un passé glorieux… et les défaites. Les Knicks ? Non, les Redskins.

La saison dernière, les Knicks ont amorcé un retour au premier plan en arrosant Amare Stoudemire et Carmelo Anthony avec des camions de cash. Cette fois, ça pourrait payer. Mais ces dernières années, l’argent de James Dolan n’a pas toujours été dépensé à bon escient. En NFL, on appelle ça le syndrome Snyder.

Hey ! Je suis Dan Snyder et je suis là pour ruiner les Redskins !

Dan Snyder, le propriétaire des Washington Redskins aime les noms ronflants. Si un joueur avec un minimum de pédigrée est libre, l’équipe de la capitale est candidate au recrutement. Symbole éternel de l’échec de cette stratégie : les 100 millions de dollars offerts à Albert Haynesworth, un faignant a tendance grossissante, ronchonnant, pas avare de mains baladeuses et qui n’aime même pas son sport. Oui, c’est notre Eddy Curry à nous.

Le problème des Redskins, c’est que Snyder à l’œil sur beaucoup (trop) de choses. Il n’est pas seulement le propriétaire. C’est pire ! C’est un peu comme s’il était James Dolan ET Isiah Thomas en même temps. Snyder a un temps bénéficié de l’aide de Vinnie Cerrato au poste de manager général. Leur surnom dans les médias locaux ? « Dumb and dumber. » Imaginez le désarrois des fans.

Comme Dolan, Snyder aime aussi les noms qui claquent sur le banc. Joe Gibbs, une des gloires de l’avant-Snyder a été ramené sans succès au milieu des années 2000. Actuellement, c’est Mike Shanahan, coach deux fois titré avec les Broncos, et génie supposé de l’attaque qui mène son équipe au naufrage. Les génies de l’attaque, les proprios riches aiment bien ça on dirait. La défense qui gagne des titres n’est pas un principe à gros potentiel commercial pour eux.

S’il est si triste pour les nombreux fans de ces deux équipes de constater les errements perpétuels de leur direction, c’est que les Redskins, comme les Knicks, ont bâti une énorme popularité sur un glorieux passé. En tout, ils ont rangé trois Super Bowl dans leur vitrine entre 1982 et 1992, une période ou ils ont constamment été des prétendants.

Les Knicks ont eu Willis Reed, Patrick Ewing et les coachs Red Holzman et Pat Riley. Les Redskins ont remporté des titres grâce à Joe Theisman, Russ Grimm, Art Monk et le coach Hall of Famer Joe Gibbs.

A New-York, les artistes de la balle orange bénéficient de la plus belle scène basketballistique du monde avec le Madison Square Garden. Les footballeurs de la capitale évoluent pour leur part dans ce qui était jusqu’à cet été le plus grand stade de la NFL avec 92 000 places. Mais 10 000 sièges ont été retirés pendant l’intersaison. Sûrement une mesure de Snyder visant à réduire le nombre de pancartes réclamant son départ. Pour éviter de subir le même sort qu’Isiah Thomas, le boss des Redskins a en effet eu la bonne idée d’interdire les pancartes dans son stade.

Les Knickerbockers ont plongé au début des années 2000. Avant de revenir en playoffs l’an dernier, ils n’avaient atteint les phases finales qu’une seule fois depuis 2001. Les Redskins ont amorcé leur descente après le départ de coach Gibbs en 93. Depuis ? Trois apparitions en playoffs. Pourtant, dans les deux équipes, il y a souvent eu des espoirs en début de saison qui n’ont crée que des déceptions plus grandes.

Pour revenir au top, les Knicks ont commencé par se débarrasser de leur Isiah Thomas. Snyder, lui, est bien accroché à son siège et prêt à terroriser les fans de Washington pendant encore longtemps. On est jamais à l’abri d’un miracle mais il est clair que les fans de basket New-Yorkais ont pour le moment plus de chance. Leur équipe jouera les playoffs cette saison et pourrait bientôt prétendre au titre. A Washington, il va encore falloir attendre.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
23-Nov à 19:30DET1.92pariez1.6MIN
23-Nov à 23:30DAL1.85pariez1.65
24-Nov à 3:30WAS1.23pariez3NYG
26-Nov à 20:00ATL1.17pariez3.45TB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une