Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Semaine 13 (19h): Les Broncos récidivent, Houston tient, Chicago chute, Pittsburgh facile

Si les playoffs commençaient après cette semaine 13, les Broncos seraient qualifiés ! Grâce à une nouvelle victoire au bout du suspense, Tim Tebow et ses coéquipiers occupent désormais la tête de l’AFC Ouest. Car dans le même temps, les Raiders ont lourdement chuté à Miami (34-14).

Du côté des équipes dôtées de quarterbacks remplaçants, les Texans ont réussi à battre les Falcons (17-10) grâce à une nouvelle grosse prestation défensif. Les Bears n’ont par contre pas survécu à la blessure de Matt Forte et aux trois interceptions de Caleb Hanie.

Les Steelers ont donné une petite leçon aux jeunes Bengals, les Patriots ont logiquement disposé des Colts, Cam Newton a battu un nouveau record et les Titans se sont replacés dans la course aux playoffs.

L'interception d'Andre Goodman en fin de match dans la moitié de terrain des Vikings a mis les Broncos en position de l'emporter.

Minnesota Vikings (2-10) – Denver Broncos (7-5): 32-35
Encore une fois, c’est au bout du suspense que les Broncos se sont imposés. Matt Prater a inscrit le field goal de la victoire à la dernière seconde du temps réglementaire. Et encore une fois, c’est après avoir été menés que Denver est allé cherché la victoire. Alors que son équipe comptait 8 points de retard à 10 minutes de la fin, Willis McGahee (20 courses, 111 yards, 1 TD) a inscrit un touchdown puis Tim Tebow (10/15, 202 yards, 2 TDs – 4 courses, 13 yards) a convertit au sol à deux points pour égaliser. Les deux équipes ont ensuite inscrit un field goal sur leur série suivante. Christian Ponder (29/47, 381 yards, 3 TDs, 2 int) et les Vikings ont récupéré le ballon à 1mn33 de la fin avec un score de parité et l’occasion d’aller l’emporter. Mais la défense du Colorado est sortie de sa boite. Andre Goodman a intercepté Ponder dans sa partie de terrain et retourné le ballon sur les 15 yards de Minnesota. Tebow et sans bande ont progressé de quelques yards au sol pour tuer le chrono et offrir un field goal de 23 yards facile à Prater pour la victoire. Comme d’habitude, Tebow a été aussi moyen en première mi-temps qu’il a été bon lors de la seconde. Dans le troisième quart, il a trouvé deux fois DeMarius Thomas (4 rec, 144 yards, 2 TDs) dans la end zone. Et encore une fois, son attaque à su aller chercher les points qu’il fallait pour l’emporter. Cette victoire permet à Denver de rejoindre les Raiders en tête de la division AFC Ouest. Les Broncos version Tebow sont plus que jamais en course pour les playoffs. Grâce aux procédures qui départagent les égalités, ils sont même devant Oakland.

Miami Dolphins (4-8) – Oakland Raiders (7-5): 14-34
Vu le niveau qu’ils ont affiché ces dernières semaines, les Dolphins ont le potentiel pour être un vrai problème pour certains prétendants aux playoffs. C’est exactement ce qui s’est passé ce dimanche face à des Raiders complètement bloqués en attaque pendant trois quart temps. Pour une fois, Michael Bush (10 courses, 18 yards) s’est montré inefficace et, sans l’appui du jeu au sol, Carson Palmer (20/41, 273 yards, 2 TDs, 1 int) a peiné. Les Dolphins ont donc pris de l’avance petit à petit. Par des field goal puis des touchdowns. Les Dolphins sont entré trois fois dans la end zone au cours du troisième quart temps pour porter le score à 34-0 à l’entame de la dernière période et ainsi s’assurer de la victoire. T.J. Houshmandzadeh (1 rec, 40 yards, 1 TD) et Darius Heyward-Bey (3 rec, 23 yards, 1 TD) ont sauvé l’honneur mais il était trop tard. Les Dolphins ont tellement frustré leurs adversaires que Richard Seymour a été expulsé. Reggie Bush (22 courses, 100 yards, 1 TD) a signé un nouveau bon match au sol, Matt Moore a encore été solide (13/25, 162 yards, 1 TD) et la défense de Miami a une nouvelle fois montré un visage digne de ce qui était attendu d’elle en début de saison. Cette défaite ne fait pas du tout les affaires des Raiders qui voient les Broncos revenir à égalité avec eux en tête de l’AFC Ouest.

Houston Texans (9-3) – Atlanta Falcons (7-5): 17-10
Matt Ryan (20/47, 267 yards, 1 TD, 2 int) et son attaque ont récupéré le ballon à une minute de la fin avec l’occasion d’aller égaliser. Mais malgré une belle prise de Julio Jones (4 rec, 68 yards) au cours du drive, les dernières passes désespérées de Ryan n’ont pas trouvé preneur. La défense de Houston a donc réussi son pari : tenir la baraque pendant que T.J. Yates découvrait l’attaque. Ryan a été intercepté deux fois, Michael Turner limité à 44 yards et les Falcons stoppés deux fois sur des quatrième tentatives. Les Texans ont aussi pu compter sur un nouveau match solide de Arian Foster (31 courses, 111 yards, 1 TD). Yates (12/25, 188 yards, 1 TD) n’a pas affolé les compteurs mais il a bien géré la pression et parfois signé quelques belles esquives sur les pass rushers. Sa seule erreur aura été un fumble perdu. Andre Johnson (4 rec, 97 yards) a signé un bon match mais il est une nouvelle sorti à cause d’une douleur à son ischio. Houston a été la première équipe à se détacher en inscrivant les dix premiers points du match. Les Falcons sont revenus mais c’est un touchdown d’Arian Foster puis la bonne tenue de la défense qui ont fait la différence. A noter que les Texans ont quand même eu très chaud au début du quatrième quart temps puisqu’une interception retournée pour un touchdown lancée par Yates a été annulée pour un holding défensif de Dunta Robinson. Les Texans gardent donc la tête de leur division et même de leur conférence. Pour Atlanta, la lutte pour les playoffs sera très serrée.

Pittsburgh Steelers (9-3) – Cincinnati Bengals (7-5): 35-7
Les Bengals n’auront pas réussi à résister aussi bien qu’au match aller. Cette fois encore les Steelers sont vite rentrés dans le match mais surtout ils n’ont pas laissé la moindre chance à leurs adversaires de revenir. Après un premier quart temps verouillé, Rashard Mendenhall (16 courses, 60 yards, 2 TDs) a inscrit deux touchdowns puis Mike Wallace (3 rec, 38 yards, 2 TDs) a fait passer le score à 21-0. Les Bengals n’ont pas fait énormément d’erreurs mais le fumble perdu par Brandon Tate après le deuxième touchdown de Mendenhall a permis aux Steelers de vite mettre une main de fer sur le match. A.J. Green (6 rec, 87 yards, 1 TD) a répliqué sur une passe d’Andy Dalton (11/24, 135 yards, 1 TD) mais Antonio Brown (2 rec, 67 yards) a enfoncé le clou avant la mi-temps sur un punt retourné pour un touchdown de 60 yards. Pittsburgh n’a alors plus eu qu’à gérer la seconde mi-temps pour remporter un succès qui permet à l’équipe de Mike Tomlin de rester au coude à coude avec les Ravens en tête de l’AFC Nord. Les Bengals restent aussi dans la course aux playoffs mais leur marge de manœuvre se réduit.

La blessure de Matt Forte a marqué la mauvaise soirée de l'attaque des Bears.

Chicago Bears (7-5) – Kansas City Chiefs (5-7): 3-10
C’est grâce à un petit miracle que les Chiefs ont remporté ce match. Sur la dernière action de la première mi-temps, Tyler Palko (17/30, 157 yards, 1 TD) a lancé le ballon vers la end zone depuis le milieu du terrain. Alors que Brian Urlacher allait intercepter la balle, un de ses coéquipiers a aussi touché le ballon et le cuir est retombé dans les mains de Dexter McCluster (9 courses, 61 yards – 4 rec, 46 yards, 1 TD) pour le seul touchdown du match. Ryan Succop a fait passer l’écart à 7 points avec un field goal dans le troisième quart et les Bears n’ont jamais pu revenir. Leur attaque a été ralentie par une bonne défense de Kansas City mais aussi par la perte de Matt Forte (5 courses, 12 yards) sur une blessure au genou dès le début du match. Les trois interceptions de Caleb Hanie (11/24, 133 yards, 3 int) n’ont pas aidé non plus. Le remplaçant de Jay Cutler va clairement devoir mieux jouer si son équipe veut avoir une chance d’atteindre les playoffs. La marge de manoeuvre des Bears se réduit dans la course aux playoffs même si la défaite des Falcons leur permet de ne pas prendre de retard sur un adversaire direct. L’ancien Bears Kyle Orton a fait une première apparition express en milieu de match pour les Chiefs puisqu’il a lancé une passe avant de sortir avec une luxation de l’index de la main droite.

Washington Redskins (4-8) – New York Jets (7-5): 19-34
Lorsqu’ils sont menés, les Jets font souvent appel à leurs valeurs sûres : Santonio Holmes, la défense et le jeu au sol. C’est encore cette combinaison qui a permis aux New-Yorkais d’éviter une défaite catastrophe à Washington. Menés 16-13 à un peu moins de 8 minutes de la fin, ils sont repassé devant grâce à une passe de 30 yards de Mark Sanchez (19/32, 165 yards, 1 TD) pour Santonio Holmes (4 rec, 58 yards, 1 TD) dans la end zone. Sur la série suivante, la défense a provoqué et recouvert un fumble de Rex Grossman (19/46, 221 yards, 1 int). Deux actions plus tard, Shonn Greene (22 courses, 88 yards, 3 TDs) est entré à son tour dans la end zone pour creuser l’écart. Après un field goal des Redskins, Greene en a remis une couche à deux minutes de la fin pour atteindre le score final de 34-19. Grossman a en effet été intercepté sur sa dernière possession. Les Jets s’en sortent bien après que leur attaque ait peiné pendant trois quart temps. Les Redskins ont notamment été porté par leur bon pass rush et le coureur rookie Roy Helu (23 courses, 100 yards, 1 TD) qui poursuit sa progression. Grâce à cette victoire, les Jets restent parmi les prétendants à une place de wildcard en playoffs.

New England Patriots (9-3) – Indianapolis Colts (0-12): 31-24
Ça n’a pas été le massacre annoncé car les Colts ont bien résisté pendant un quart temps et demi puis ont bien sauvé l’honneur en fin de match. La machine Patriots a fini par se mettre en marche à 3 minutes de la mi-temps quand Tom Brady (29/38, 289 yards, 2 TDs) a trouvé Rob Gronkowski (5 rec, 64 yards, 3 TDs) dans la end zone. Quelques instants plus tard, BenJarvus Green-Ellis (6 courses, 14 yards, 1 TD) a ajouté 7 points pour donner l’avantage 17-3 aux Pats’ à la mi-temps. Dès le retour des vestiaires, Gronkowski a tué le match en captant deux nouvelles passes dans la end zone. Les Colts ont quand même bataillé jusqu’au bout en inscrivant trois touchdowns pour sauver l’honneur de belle manière en fin de match. Mais l’onside kick a 36 secondes de la fin a été recouvert et les Colts n’ont pas eu de possession ou ils auraient pu égaliser. Douzième défaite de la saison pour Indianapolis. Pour les Patriots, tout va bien. L’équipe de Bill Belichick occupe toujours la première place de la NFC Est.

Chris Johnson et les Titans font partie des prétendants à une place de wild card en playoffs.

Buffalo Bills (5-7) – Tennessee Titans (7-5): 17-23
Les Titans sont de retour dans la course aux playoffs et Chris Johnson (23 courses, 153 yards, 2 TDs) est bien de retour parmi l’élite des coureurs de la ligue. Sous l’impulsion de leur coureur, les hommes du Tennessee se sont détaché jusqu’à mener 23-10 après quelques minutes dans le quatrième quart. Stevie Johnson (5 rec, 52 yards, 1 TD) a relancé le suspense avec un touchdown à un peu moins de trois minutes de la fin. La défense a même stoppé les Titans sur la série suivante pour redonner le ballon et une chance de gagner à Ryan Fitzpatrick (29/46, 288 yards, 1 TD) avec une minute à jouer. Mais les Bills ont calé sur leurs propres 46 yards. C’est de là que Fitzpatrick a stoppé l’horloge en frappant le ballon au sol puis lancé trois passes de suite sans trouver preneur. Ces deux équipes sont sur une trajectoire opposée puisque les Bills sortent totalement de la course aux playoffs en enchainant leur cinquième défaite consécutive. A l’inverse, les Titans sont quant à eux bien lancés dans la course à une place de wildcard. Si Chris Johnson continue de jouer comme ça, ils ont toutes leurs chances.

Tampa Bay Buccaneers (4-7) – Carolina Panthers (3-8): 19-38
Cam Newton (12/21, 204 yards, 1 TD – 14 courses, 54 yards, 3 TDs) est entré dans le livre des records de la NFL. Avec ses 11, 12 et 13emes touchdowns à la course de la saison, le rookie a battu le record NFL du nombre de touchdowns au sol pour un quarterback en une saison. En dehors du record, l’important pour les Panthers est d’avoir décroché la victoire. Newton et Jonathan Stewart (14 courses, 80 yards, 1 TD) ont creusé l’écart avec un touchdown chacun dès le premier quart. En l’absence de Josh Freeman, l’attaque de Tampa menée par Josh Johnson (16/27, 229 yards, 1 TD, 1 int) n’a pas réussi à inscrire le moindre touchdown avant que le match ne soit hors de portée. Pendant trois quart temps, Tampa s’est contenté de field goals pendant que Legedu Naanee (2 rec, 38 yards, 1 TD) puis Newton par deux fois continuaient de creuser l’écart jusqu’à 38-12. Dezmon Briscoe (1 rec, 23 yards, 1 TD) a sauvé l’honneur des Floridiens mais il était bien trop tard. Les playoffs sont désormais définitivement hors d’atteinte pour les Buccaneers.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
19-Nov à 20:00CHI2.05pariez1.52DET
19-Nov à 20:00CLE3.2pariez1.2JAX
19-Nov à 20:00GB1.85pariez1.65BAL
19-Nov à 20:00HOU1.6pariez1.92ARI
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une