Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Preview NFL 2017 : Cleveland Browns

Preview NFL 2017 : Cleveland Browns

C’est parti pour la présentation équipe par équipe de la saison 2017 ! Au programme aujourd’hui : les Cleveland Browns. Vous pouvez trouver toutes les fiches déjà publiées en cliquant sur ce lien.

Bons derniers de la dernière campagne, les Browns ont le triste honneur d’ouvrir notre série de previews. Mais attention, tout n’est pas terne dans l’Ohio.

En 2016, Hue Jackson, le nouveau coach, a changé l’état d’esprit, et ses joueurs se sont battus malgré les défaites. Avec un recrutement malin et, surtout, une Draft très physique, la franchise regarde vers le haut. En même temps, le contraire aurait été difficile.

La saison dernière : 1 victoire – 15 défaites.

Mouvements à l’intersaison : les dirigeants des Browns aiment les phénomènes, et la Draft l’a montré. Inévitable numéro 1, Myles Garrett a un potentiel qui fait saliver à l’extrémité de la ligne défensive. Mais il n’est pas le seul. Mi-athlète mi-footballeur, Jabrill Peppers vient apporter sa polyvalence à la défense. Safety avec de mauvaises mains ? Linebacker dans un corps trop frêle ? Playmaker de génie ? Un véritable pari !

David Njoku (TE) et DeShone Kizer (QB) sont dans le même moule. Des costauds qui doivent développer leur jeu. Du potentiel mais des incertitudes aussi avec Caleb Brantley (DT) et Larry Ogunjobi (DT). Le premier a une hygiène de vie douteuse et a échappé à des accusations de violences. Le second pourrait être un bon spécialiste contre la course.

Au cours de la free agency, les Browns n’ont pas fait de folies, mais ils ont renforcé leur ligne offensive, avec les arrivées de J.C. Tretter, et surtout Kevin Zeitler, un guard de haut niveau, qu’ils ont en plus piqué à un rival, les Bengals. En défense, l’excellent linebacker Jamie Collins a été re-signé à prix d’or, et Jason McCourty va donner un coup de main aux cornerbacks.

Arrivées notables :  Brock Osweiler, Kevin Zeitler (OG), J.C Tretter (C), Jason McCourty (CB), Calvin Pryor (S), Marcus Martin (OL), Kenny Britt (WR), Matt McCants (OT)
Draft : Myles Garrett (DE), Jabrill Peppers (S), David Njoku (TE), DeShone Kizer (QB), Larry Ogunjobi (DT), Demario Davis (LB), Howard Wilson (CB), Roderick Johnson (OT), Caleb Brantley (DT)
Pertes notables : Robert Griffin III (QB), Josh McCown (QB), Terrelle Pryor (WR), Josh Gordon (WR), Andrew Hawkins (WR), Austin Pasztor (OT), Tramon Williams (CB).

Le(s) point(s) fort(s) : Comme l’an dernier, le point fort de l’attaque des marron et orange va se situer au sol. Et cela risque d’être encore meilleur ! Joe Thomas reste un des meilleurs tackles gauches de la ligue, et son voisin guard Joel Bitonio n’a pas que le nom le plus rigolo de la ligue. Lui aussi est efficace. Les arrivées de Zeitler et Tretter solidifient encore un peu plus la ligne, ce qui devrait ouvrir des boulevards à Isaiah Crowell et Duke Johnson. C’est un peu moins solide sur le poste de tackle droit, mais personne n’est parfait, et Cleveland aura tout de même une des meilleures lignes offensives de l’AFC.

Le(s) point(s) faible(s) : Cody Kessler. DeShone Kizer. Brock Osweiler. Un joueur moyen, un rookie et une énigme. Le poste de quarterback sera encore une fois un des points faibles de Cleveland, et le carrousel interminable des lanceurs titulaires risque de continuer. Kessler dispose du job de titulaire. Un joueur décent mais doté d’une puissance de bras en-dessous de la moyenne. Arrivé par en transfert et annoncé comme partant, Osweiler est là, mais avec lui l’ombre de la médiocrité affichée à Houston. Reste Kizer, un rookie au bras puissant et aux jambes intéressantes que son égo, mais qui doit s’adapter à la NFL, notamment sur le plan tactique et sur les prises de décision.

Pour ne rien arranger, l’escouade de receveurs s’est largement affaiblie. La révélation Terrelle Pryor partie, il ne reste plus que Corey Coleman et Kenny Britt comme cibles principales. Les deux sont capables du meilleur, mais surtout d’être très irréguliers. Coleman avait montré des choses avant de se blesser en début de saison. Peut-être pourra-t-il prendre le rôle de numéro un à bras le corps en ayant retrouvé la pleine santé, mais cela reste à voir. Le tight end David Njoku pourra apporter des choses. Mais comme Kizer, il est, pour le moment, surtout un phénomène physique qui doit affiner son football.

Duke Johnson, seul coureur a avoir cumulé plus de 500 yards sur chacune des deux dernières saisons, est peut-être la cible la plus fiable. Signe que Cleveland risque d’être une des plus tristes attaques aériennes de l’année.

Facteur(s) X : La défense des Browns est jeune, parfois talentueuse, et probablement la clé de leur saison. À tous les niveaux, il y a des motifs d’espoir comme des doutes. Sur la ligne, Garrett arrive pour aider un pass rush anémique la saison dernière (26 sacks, 30e). Mais il faudra que les jeunes Emmanuel Ogbah (5,5 sacks), Danny Shelton et Carl Nassib (2,5 sacks) poursuivent leur progression. Sans parler des rookies déjà cités. Jamie Collins et Christian Kirksay sont maintenant des linebackers solides. Derrière eux, Joe Haden est également un bon joueur, mais il est très fragile. Jamar Taylor a fait de beaux progrès en 2016. Lui aussi doit confirmer. Si Jason McCourty ne ralenti pas, le trio peut être intéressant.

Peppers sera l’attraction au poste de safety, avec un encore pas mal de questions. Si la mayonnaise prend, cette escouade défensive a un beau potentiel.

Calendrier :  Saints, Giants, @Buccaneers, @Bears, Steelers, @Ravens, @Colts, Bengals, Jets, @Texans, Titans, Vikings (à Londres), Repos, @Lions, Jaguars, @Bengals, @Chargers, Packers, Ravens, @Bears, @Steelers

En résumé : Les Browns sont physiques, leur jeu encore brut. Ils ont besoin d’apprentissage… et d’un franchise quarterback.

Si la défense et le jeu au sol se mettent en place, Cleveland pourra aller chercher quelques matchs, même avec un jeu aérien qui risque de souffrir. Cette équipe est jeune, il y aura des ratés. Mais elle semble, pour la première fois depuis un moment, avoir trouvé une direction, même si cela va prendre du temps.

Le pronostic : 4 victoires – 12 défaites

Commentaires
Advertisement

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Advertisement
Forum
Discuter entre supporters !
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Pariez sur la NFL
avec Unibet !
Créations graphiques

Sur le même thème A la une