Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Preview NFL 2017 : Los Angeles Rams

La présentation équipe par équipe de la saison 2017 continue ! Au programme aujourd’hui : les Los Angeles Rams. 

Un bon départ, puis un écroulement total, un coach viré et un numéro 1 de la Draft qui ressemble à un bust. C’est un euphémisme de dire que la première saison du retour des Rams à Los Angeles n’a pas été un succès.

Est ce que les choses vont s’arranger ? Probablement pas dans l’immédiat.

La saison dernière : 4 victoires – 12 défaites.

Mouvements à l’intersaison : dépouillés par la rançon versée aux Titans pour monter dans la Draft 2016 et sélectionner Jared Goff, les Rams n’ont pu agir que par petites touches pendant l’intersaison. Et comme la franchise est mal en point sur le plan sportif, les free agents ne se sont pas pressés pour venir. Les arrivées les plus importantes ont  eu lieu sur le banc. À seulement 31 ans, Sean McVay, coordinateur offensif des Redskins ces deux dernières saisons, est le nouveau coach. Un pari assez détonnant, même si les résultats de son association avec Kirk Cousins ont été plutôt probants. La moyenne d’âge du staff est équilibrée par Wade Phillips, brillant coordinateur offensif en provenance de Denver, âgé de 70 ans.

Sur le terrain, les ajouts intéressants sont surtout sur la ligne offensive, avec Andrew Whitworth (OT), un joueur solide mais un peu vieillissant (36 ans), et John Sullivan, pas exceptionnel, mais expérimenté. Robert Woods va apporter un peu de vitesse au groupe de receveur. En défense, c’est surtout la signature de Connor Barwin (LB) qui devrait aider, car il est expérimenté dans le système prôné par Phillips.

La Draft a surtout servi à apporter des cibles, avec le tight end Gerald Everett et les receveurs Cooper Kupp et Josh Reynolds. Le fullback Sam Rogers pourrait aussi aider l’attaque.

Le bust total Greg Robinson est parti à Detroit, et Case Keenum est désormais sur le banc des Vikings.

Arrivées notables :  Robert Woods (WR), Aaron Murray (QB), Kayvon Webster (CB), Andrew East (LS), Lance Dunbar (RB), Connor Barwin (LB), Kenjon Barner (RB), Carlos Thompson (LB), John Sullivan (C), Nickell Robey-Coleman (CB), Tyrunn Walker (DT)
Re-signatures :  Trumaine Johnson (CB), Kellen Clemens (QB), Greg Zuerlein (K)
Draft : Gerald Everett (TE), Cooper Kupp (WR), John Johnson (S), Josh Reynolds (WR), Samson Ebukam (DE)
Pertes notables : Case Keenum (QB), Tim Barnes (C), Eugene Sims (LB), Lance Kendricks (TE), Tre Mason (RB), Trey Watts (RB)

Le(s) point(s) fort(s) : Michael Brockers, Robert Quinn (4 sacks), Connor Barwin (5 sacks) et surtout Aaron Donald (8 sacks). Il y a du très beau monde sur le front seven Angeleno. Même si l’adaptation d’une bonne partie de ces hommes à un passage en front 3-4 est une véritable interrogation, leur talent est aussi indéniable. Quinn, qui devrait avoir un rôle « à la DeMarcus Ware », sera une des curiosités du processus. Alec Ogletree (136 plaquages, 11 passes défendues, 2 int) devrait aussi s’en sortir. Mark Barron reste un peu léger contre la course. Tous ces joueurs sont très physiques. Ils devraient encore une fois être le visage de la franchise de Los Angeles, mais surtout la fondation de la défense.

Le(s) point(s) faible(s) : Jared Goff (5 TDs, 7 int en 7 matchs) déjà un bust ? Peut-être pas. Mais jusqu’à preuve du contraire, c’est clairement le point faible majeur de cette équipe. Son évaluation l’an dernier sur les passes d’une longueur située entre 11 et 20 yards : 27,9. Ouch. Pour ne rien arranger, le numéro 1 de la Draft 2016 va encore lancer à un des pires groupes de receveurs de toute la ligue. Malgré une certaine hype et un beau contrat, Tavon Austin (58 rec, 509 yards, 3 TDs) n’est pas un receveur numéro un. Robert Woods est à peine un numéro deux. Il va donc falloir que les rookies aident. Re-ouch.

Les motifs d’espoir ? Goff va avoir une ligne plus solide, des nouveaux coachs plus portés sur l’attaque, et un été sans déménagements pour se préparer.

Facteur(s) X : Qui est le vrai Todd Gurley ? L’étincelant rookie (4,8 yards/course), ou le coureur écrasé derrière une affreuse ligne offensive en 2016 (3,2 y/course) ? La réponse va évidemment dépendre en partie de la progression de la ligne en question. Si les arrivées de Whitworth et Sullivan payent, alors Gurley pourrait retrouver un peu de place et servir à nouveau de moteur à l’attaque des Rams. C’est même essentiel. Sans cet élément de base, Goff et ses receveurs ne semblent pas en mesure de faire le job.

En défense, c’est la couverture aérienne qui devrait faire la différence. Trumaine Johnson s’est imposé comme un cornerback numéro 1, mais Kayvon Webster et Nickell Robey-Coleman ne sont pas forcément des titulaires en puissance, même si le premier est un chouchou de Phillips, qu’il a côtoyé à Denver. Gêné par les blessures ces dernières années, E.J. Gaines a peut-être une carte à jouer. Derrière, Maurice Alexander est un bon joueur, mais son partenaire safety Lamarcus Joyner est un cornerback qui va faire la transition.

Calendrier :  Colts, Redskins, @49ers, @Cowboys, Seahawks, @Jaguars, Cardinals, Repos, @Giants, Texans, @Vikings, Saints, @Cardinals, Eagles, @Seahawks, @Titans, 49ers

En résumé : Les Rams ont-ils un franchise quarterback ? C’est la principale question à laquelle la saison à venir doit répondre. Sean McVay n’a pas choisi Goff. En cas d’échec, pourrait-il abandonner et sélectionner quelqu’un d’autre lors de la prochaine Draft ? La pression est déjà là pour le jeune lanceur.

La défense des Rams, si elle s’adapte bien au système de Wade Phillips, devrait garder l’équipe dans quelques matchs. Mais Los Angeles ne sera quasiment jamais favori, et il faudra un vrai réveil du jeu au sol pour aller chercher quelques rencontres. À moins que McVay ne signe un miracle en transformant Goff et ses receveurs ? Cela semble malheureusement peu probable.

Le pronostic : 2 victoires – 14 défaites

Commentaires
Advertisement

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Advertisement
Forum
Discuter entre supporters !
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Pariez sur la NFL
avec Unibet !
Créations graphiques

Sur le même thème A la une