Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Actu

California Love ? Les 5 équipes NFL qui vont surprendre en 2017 !

California Love ? Les 5 équipes NFL qui vont surprendre en 2017 !

Tout va très vite en NFL, d’une saison à l’autre. Une bonne raison de s’intéresser aux potentielles équipes que peu de gens attendent, et qui pourraient agréablement surprendre en 2017.

1. Los Angeles Rams

Sur le papier, la franchise californienne n’est pas vraiment en très grande forme. L’attaque a notamment été le gros point noir sous la coupe de Jeff Fisher. Les sorties du rookie Jared Goff n’ont pas spécialement rassurées en 2016, mais l’arrivée d’un spécialiste offensif comme head coach pourrait réajuster tout ça.

La principale mission de Sean McVay devrait être, avant tout, de remettre en confiance un Todd Gurley prometteur lors de sa première année professionnelle (4,8 yards/course en tant que rookie). Avec une ligne plus expérimentée, incarnée par Andrew Withworth, et une pléiade de receveurs, jeunes mais aussi habiles en profondeur que dans le slot, les Rams ont de bons espoirs.

La défense, elle, était déjà une force, et devrait le rester, avec l’arrivée de Wade Phillips comme coordinateur. Sous sa coupe, les Texans ont été transfigurés. Quid des Rams ?

Défense + jeu au sol. Les bases sont là pour surprendre.

2. Jacksonville Jaguars

Tout comme les Rams, Jacksonville n’est sans doute qu’à un quarterback de la rédemption. Pour le reste, les investissements massifs de ces dernières années pourraient finir par payer (c’est le cas de le dire), surtout en défense.

Les Jaguars avaient déjà la sixième défense de la ligue en 2016. Avec A.J. Bouye ou Calais Campbell en plus, ils sont blindés de ce côté là.

En attaque, la ligne va devoir compenser la retraite incertaine de Branden Albert, mais le poste a souvent été considéré pendant la draft et devra surtout enfin libérer des brèches au sol, secteur qui a trop souvent exposé les lacunes de Blake Bortles depuis son arrivée dans la ligue. Là encore, l’intersaison a été bonne. Leonard Fournette pourrait faire basculer le destin de la franchise à la manière d’Ezekiel Elliott à Dallas l’an dernier.

3. Chicago Bears

Qui se rappelle des Chicago Bears de 2006 ? Une grosse défense, un excellent jeu au sol et … Rex Grossman en quarterback. Bien que sur la sellette, John Fox est en train de redonner une âme défensive à cette équipe, sous la houlette de Vic Fangio. Le front seven devient de plus en plus intimidant (37 sacks en 2016, 12e), et de l’autre côté du ballon, les running backs se distinguent tour à tour, avec Jeremy Langford puis Jordan Howard.

Certes, le poste de quarterback est une énigme mais les Bears ont toujours été au Super Bowl grâce à leur défense. Pourquoi pas les playoffs dans un premier temps ?

4. Los Angeles Chargers

L’ère Mike McCoy a pris fin brutalement la saison passée, et l’arrivée de l’inexpérimenté head coach Anthony Lynn a eu de quoi surprendre. Pourtant, de par le talent de l’effectif en place, et la présence de coordinateurs réputés, comme Ken Whisenhunt en attaque et Gus Bradley en défense, l’autre nouvelle équipe d’L.A. a tout d’une équipe à coup d’éclat dans une division extrêmement regroupée. Philip Rivers a peut-être laissé son coeur à Los Angeles, mais il reste un joueur confirmé, capable de mener cette équipe.

Les récents paris de la franchise ont été concluants (Melvin Gordon, Casey Heyward, Joey Bosa) et cela augure de bonnes choses si Lynn et ses hommes parviennent à trouver la bonne formule … et à éviter les blessures, notamment au poste de receveur.

5. Philadelphia Eagles

Là encore, la surprise serait relative, si on juge l’intéressante saison rookie du quarterback Carson Wentz (16 TDs, 14 int). Mais l’incroyable adversité en NFC Est rendrait ce choix pour le moins inattendu.

Quand on regarde de plus près, on s’aperçoit que Jim Schwartz a déjà amélioré cette défense, surtout contre le sol (15e), et que le backfield défensif est le dernier obstacle en vue des playoffs.

Offensivement, les cibles étaient irrégulières. Mais l’arrivée d’Alshon Jeffery (52 rec, 821 yards, 2 TDs en 2016) devrait rectifier le tir, pour refaire de Philadelphie une route périlleuse vers les phases finales. La NFC Est toujours folle, alors attention à eux.

Commentaires
Advertisement

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Advertisement
Forum
Discuter entre supporters !
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Pariez sur la NFL
avec Unibet !
Créations graphiques

Sur le même thème Actu