Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

0

Une NFL impitoyable : les 5 équipes qui vont décevoir en 2017

Da-llas ! Ta chute impitoyable ! Andrew Luck et Carson Palmer risquent aussi de souffrir en 2017.

Une NFL impitoyable : les 5 équipes qui vont décevoir en 2017

Toutes les franchises NFL, ou presque, ont de l’espoir en début de saison. Mais certaines vont tomber de haut.

Après les cinq équipes qui vont vous surprendre en 2017, voici les franchises qui vont vous décevoir.

1. Dallas Cowboys

En 2016, Dallas a été la meilleure équipe de la saison régulière. Trois défaites seulement en saison régulière, une défense solide et une attaque de feu, des candidats au titre de MVP, les Cowboys ont impressionné. La franchise a chuté en playoffs mais a laissé entrevoir beaucoup de promesses pour la suite.

Malheureusement, l’avenir s’est un peu assombri cet été. D’abord en défense, avec les pertes coûteuses de Brandon Carr, J.J. Wilcox, Barry Church et Morris Claiborne. Des lignes arrières décimées qui peuvent inquiéter quand on a dans sa division des joueurs comme Alshon Jeffery ou Odell Beckham et que l’on doit affronter Jordy Nelson et Julio Jones en saison régulière. De l’autre côté du ballon, ce n’est pas les départs qui font mal mais les suspensions. Ou plutôt LA suspension.

Si l’appel d’Ezekiel Elliott est rejeté, Jason Garrett va devoir se passer de son running back titulaire pendant six matchs. Même si la ligne offensive devrait être toujours aussi solide, le jeu au sol va en prendre un coup, augmentant la pression sur Dak Prescott qui, à l’inverse de l’an dernier, sera attendu en 2017. Certes, le coureur ne devrait être absent que six matchs, mais en NFL c’est suffisant pour prendre un départ moyen et s’enliser dans une spirale négative. Surtout que les Cowboys ont la fâcheuse habitude de caler l’année qui suit une grosse saison de leur part.

2. New Orleans Saints

Quand on a un quarterback All-Pro, futur Hall of famer, que l’on est l’une des meilleures attaques de la NFL chaque année depuis 10 ans, on s’attend à faire une bonne saison (voire très bonne). Très peu de tout ça à la Nouvelle-Orléans. Quatre de ces cinq dernières années, ils ont terminé avec exactement 7 victoires et 9 défaites. Une régularité à faire pâlir d’envie Jeff Fisher.

Pourquoi ? La réponse tient en un mot : défense. Un terme qui va encore tirer cette franchise vers le bas cette année. Depuis 2012, cette unité n’a pu faire mieux que la 28e place qu’une seule fois. Et cette saison, aucune signe ne montre qu’elle a progressé. La cornerback rookie Marshon Lattimore, drafté avec le 11e choix en avril, va faire du bien, mais ne pourra pas tenir une défense à lui tout seul et Cameron Jordan risque de se sentir de nouveau un peu seul au niveau du pass rush.

Alors oui, les Saints sont allés chercher Adrian Peterson, et leur attaque ne devrait pas ralentir malgré le départ de Brandin Cooks. Mais sans défense, pas grand chose de positif ne peut arriver à la franchise de Louisiane.

3. Denver Broncos

Il y a un peu plus d’un an et demi, les Broncos surprenaient une grande partie de la NFL en s’imposant dans un Super Bowl defensif. Depuis, l’équipe de Gary Kubiak a déçu. Pas de playoffs l’an dernier et un sentiment de revanche à l’entame de cette saison 2017. Mais la franchise pourrait de nouveau être une déception cette année.

En NFL, on entend souvent l’adage : « Quand tu as deux quarterbacks, tu n’as pas de quarterbacks ». Une manière de dire que si deux lanceurs sont en concurrence sans que le coach ne puisse les départager, c’est qu’aucun ne sort du lot clairement. C’est exactement ce qui se passe à Denver à l’heure actuelle. Paxton Lynch et Trevor Semian se disputent le poste de titulaire, et on parle pour l’instant d’une victoire de Seimian « par défaut ». Pas idéal pour mener une attaque. Des rumeurs émergent d’ailleurs du front office du Colorado. On parle d’une tentative de trade pour AJ McCarron, le quarterback remplaçant de Cincinnati. John Elway a démenti, mais lui, plus que quiconque peut-être, il doit savoir que sa franchise va avoir du mal cette année avec l’un ou l’autre des lanceurs.

Surtout que Denver est dans ce qui est probablement la division la plus relevée de NFL avec Kansas City, Oakland et Los Angeles. Deux éléments combinés qui suffisent à penser que les Broncos pourraient manquer les playoffs pour une deuxième saison consécutive. Ce qui serait une déception au vu de cette effectif.

4. Indianapolis Colts

Que ceux qui imaginaient les Colts champions dans les cinq ans au sortir de leur finale de conference face aux Patriots en 2014 se dénoncent… Si vous en faites partie, sachez que vous n’êtes pas seuls. Il faut dire qu’à l’époque les éléments étaient en place. Surtout un : Andrew Luck. Depuis, le quarterback n’a plus beaucoup de choses en place. Et pour avoir raison, il vous faudra probablement attendre la saison 2018. Au moins.

Car cette année (encore) les Colts risquent d’avoir du mal à profiter d’une faible division. Le lanceur va probablement commencer la saison là où il a passé la plupart de son temps depuis deux ans, de manière plus ou moins officielle : à l’infirmerie. Le front office a bougé et le nouveau staff semble s’être enfin décidé à combler les énormes lacunes de cet effectif. Mais le mal est trop profond à certains postes pour pouvoir espérer redresser la barre dès cette année. La ligne offensive reste en chantier. La défense aussi. Et sans Luck en début de saison, on les imagine mal aller un playoffs. À moins que Scott Tolzien ne se révèle être la perle la mieux cachée de la NFL… Non, les Colts sont mal engagés si Luck n’est pas là.

5. Arizona Cardinals

En 2015, les Cardinals terminaient deuxièmes de la NFC avec un bilan de 13 victoires pour 3 défaites avant d’atteindre la finale de conférence. L’an dernier, Arizona a complètement perdu pied, affichant un bilan de 7-8-1 sans se qualifier pour les playoffs. Quelle franchise allons nous avoir cette année ? Spoiler alerte : pas celle que Bruce Arians aimerait voir.

Sur le papier l’effectif est impressionnant, mais en regardant de plus près, on s’aperçoit de signaux qui peuvent faire peur. En défense, si Arizona a toujours deux des meilleurs arrières défensifs de la ligue avec Patrick Peterson et Tyrann Mathieu, certains departs de la free agency peuvent laisser des traces. Exit Calais Campbell (Jaguars), Tony Jefferson (Ravens) et D.J. Swearinger (Redskins), trois cadres de cette défense, qui laissent des trous qui vont être difficiles à combler.

De l’autre côté du ballon, c’est Carson Palmer, le quarterback, qui inquiète. L’an dernier, il n’avait jamais fait autant son âge (26 TDs, 14 int). À 37 ans, rien ne dit qu’il peut revenir à son niveau de All-Pro, celui de 2015 justement. David Johnson et Larry Fitzgerald ne pourront pas tout faire tout seuls, et cette équipe ne devrait pas avoir assez d’armes de se battre pour le titre. Même l’accès aux playoffs va être difficile.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
15-Déc à 3:25IND2pariez1.55DEN
16-Déc à 23:30DET1.33pariez2.6CHI
17-Déc à 3:25KC1.8pariez1.7
17-Déc à 20:00CAR1.55pariez2GB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une