Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

New Orleans Saints Preview 2017 0

Preview NFL 2017 : New Orleans Saints

Toujours la même question : la défense peut-elle aider Drew Brees ?

Preview NFL 2017 : New Orleans Saints

Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2017. Au programme aujourd’hui : les New Orleans Saints. Vous pouvez trouver toutes les fiches déjà publiées en cliquant sur ce lien.

Les Saints sortent d’une saison décevante pour une équipe de ce calibre. Certes, New Orleans a dominé dans le secteur offensif mais que dire de la défense qui a encaissé 28,4 points de moyenne par match ?

Malheureusement pour eux, l’intersaison n’a pas complètement résolu ce problème.

La saison dernière : 7 victoires – 9 défaites

Mouvement à l’intersaison : Les Saints ont été au cœur de la free agency, avec deux des plus gros transferts de l’été. C’est d’abord le départ de Brandin Cooks chez les Patriots qui a surpris le monde de la NFL. Le receveur sort d’une grosse saison à 78 réceptions, 1173 yards et 8 touchdowns et son absence pourrait peser. L’autre transaction a été plus bénéfique aux Saints puisqu’ils ont réussi à attirer l’ancien MVP Adrian Peterson. L’ex-Vikings a 32 ans et sort d’une saison de seulement 3 matches. Mais la dernière fois qu’il est revenu d’une blessure de ce genre, il est passé à 9 yards du record de la NFL pour les yards gagnés au sol sur une saison. A surveiller. Autre recrue en attaque, c’est Ted Ginn Jr le receveur qui va apporter un peu d’expérience du haut de ses 32 ans.

Pour accompagner l’arrivée de Peterson, les Saints ont fait venir le guard Larry Warford de Detroit afin d’ouvrir des espaces au coureur et remplacer Jahri Evans, parti chez les Packers. Pour le poste de tackle, les Saints ont choisi de drafter Ryan Ramczyk avec le choix récupéré des Patriots au premier tour. Il pourrait devenir une bonne alternative à Zach Streif qui va bientôt avoir 34 ans même si beaucoup d’observateurs ont été surpris de ce choix quand d’autres postes auraient pu être renforcés.

Le chantier en défense a été entamé, mais avec modération. Les Saints ont fait venir deux linebackers : Manti Te’o des Chargers et A.J. Klein des Panthers. Deux joueurs de 26 ans, donc encore dans la force de l’âge, mais qui n’ont jamais véritablement brillé dans leurs premières franchises. Autre arrivée, celle d’Alex Okafor sur la ligne défensive. Peu convaincant avec Arizona, il n’a jamais été titulaire en 2016 et est plutôt un joueur de pass-rush occasionnel. Pour les lignes arrières, les Saints ont réussi à drafter Marshon Lattimore, considéré comme le meilleur cornerback de la draft. À lui de tirer cette escouade prometteuse vers le haut.

Arrivées notables : Adrian Peterson (RB), Ted Ginn (WR), Larry Warford (G), Orlando Franklin (G), Alex Okafor (DE), Manti Te’o (LB), A.J. Klein (LB).
Re-signatures : Nick Fairley (DT), Travaris Cadet (RB), John Phillips (TE)
Draft : Marshon Lattimore (CB), Ryan Ramczyk (T), Marcus Williams (S), Alvin Kamara (RB), Alex Anzalone (LB), Trey Hendrickson (DE).
Pertes notables : Luke McCown (QB), Tim Hightower (RB), Brandin Cooks (WR), Jahri Evans (G), Tim Lelito (G), Paul Kruger (DL), B.W. Webb (CB), Kyle Wilson (CB), Jairus Byrd (S), Roman Harper (S), Jamarca Sanford (S), Shiloh Keo (S).

Cameron Jordan

Les points forts : L’attaque est évidemment le gros point fort de cette équipe. Drew Brees a 38 ans mais il n’a toujours pas montré le moindre signe de déclin, avec 37 touchdowns pour 15 interceptions l’an passé. Et avec Adrian Peterson derrière lui et une ligne offensive renforcée, les Saints peuvent compter sur une escouade offensive bien plus versatile et donc difficile à stopper. Côté receveurs, la perte de Cooks va être difficile. Mais Michael Thomas a réussi une saison rookie exceptionnelle (92 rec, 1137 yards, 9 TDs) et devrait rapidement prendre la place de receveur numéro 1.

Les lignes arrières en défense peuvent être un plus pour les Saints avec la draft de Lattimore et l’autre cornerback Delvin Breaux, qui avait connu une saison 2015 de très haut niveau. Les safeties Kenny Vaccaro et Vonn Bell doivent aussi justifier le fait d’avoir été draftés aux premiers et deuxièmes tours. Si tout ce petit monde élève son niveau, la défense aérienne peut peser.

Notons enfin la présence de Sean Payton sur le banc qui est sans doute l’un des meilleurs coaches de la NFL.

Les points faibles : Le front-seven. Le pass-rush a été terrible l’an dernier avec seulement 30 sacks réussis, le 27e rang en NFL. La ligne défensive peut compter sur Cameron Jordan (58 plaquages, 7,5 sacks, 6 passes défendues, 1 fumble forcé) mais qui est désespérément seul. Ce sont les linbackers qui inquiètent le plus à New Orleans. Les arrivées de Te’o et Klein ne semblent pas combler le besoin des Saints à ce poste. La lumière pourrait venir de Hau’oli Kikaha qui avait montré de belles choses. Mais il n’a plus pris part à un match depuis 2015 à cause d’une déchirure des ligaments du genou.

Facteur X : l’avantage du terrain. Longtemps considéré comme une forteresse imprenable, le Superdome de New Orleans n’effraie plus. 4 défaites à domicile au cours des deux dernières saisons, dans une division AFC Sud qui s’est beaucoup renforcée, c’est trop peu. Pour retrouver les playoffs, les Saints vont devoir gagner un maximum chez eux. À part face aux Patriots en semaine 2 et face aux Falcons en semaine 16, le moindre faux pas pourrait coûter une place en playoffs.

Calendrier : @Vikings, Patriots, @Panthers, Dolphins, Repos, Lions, @Packers, Bears, Buccaneers, @Bills, Redskins, @Rams, Panthers, @Falcons, Jets, Falcons, @Buccaneers.

En résumé : Les Saints ont largement de quoi s’améliorer par rapport à 2016, surtout en défense. Le calendrier est difficile avec les six premiers adversaires qui ont joué les playoffs au moins une fois depuis 2015 et les Falcons en semaines 14 et 16. Mais avec un duo Drew Brees/Adrian Peterson, New Orleans a de sacrés arguments.

La qualification en playoffs va dépendre des autres wild-cards, la tête de la division semble déjà promise aux Falcons d’Atlanta.

Pronostic : 10 victoires – 6 défaites

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
15-Déc à 3:25IND2pariez1.55DEN
16-Déc à 23:30DET1.33pariez2.6CHI
17-Déc à 3:25KC1.8pariez1.7
17-Déc à 20:00CAR1.55pariez2GB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une