Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

New York Giants Preview 2017 0

Preview NFL 2017 : New York Giants

Et si les Giants étaient enfin réguliers ?

Preview NFL 2017 : New York Giants

Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2017 ! Au programme aujourd’hui : les New-York Giants.

Après quatre saisons sans playoffs, les Giants ont enfin retrouvé les phases finales en 2016. Battus par les Packers en wild-card, la franchise new-yorkaise a tout de même pose les bases pour la saison à venir.

Au menu : grosse défense et receveurs de talents, qui seront les atouts premiers de Ben McAdoo et ses joueurs pour retrouver les playoffs une deuxième saison de suite.

La saison dernière : 11 victoires – 5 défaites

Mouvements de l’intersaison : Si l’an dernier les Giants ont sorti la planche à billets, cette intersaison a nettement été plus calme du côté de Big Blue. D’abord placé sous le franchise tag, Jason Pierre-Paul a ensuite été resigné pour quatre saisons de plus. Un joli contrat pour le joueur qui a su prouver que son accident de feux d’artifice était derrière lui. Il faut tout de même noter l’arrivée de Brandon Marshall. L’ancien receveur des Jets reste donc dans la même ville, mais sous de nouvelles couleurs, pour former un duo alléchant avec Odell Beckham Jr. Côté départ, l’équipe de la grosse pomme a laissé partir Victor Cruz et Jonathan Hankins sous de nouveaux cieux.

Avec la sélection d’Evan Engram au premier tour, Jerry Reese a enfin décidé de s’occuper du poste de tight end. Un poste que la franchise avait eu tendance à « oublier » ces dernières années.

Peut-être plus surprenant, rien n’a été fait à la draft ou lors de la free agency pour améliorer la ligne offensive de New York.

Arrivées notables : Brandon Marshall (WR), Geno Smith (QB), Shaun Draughn (RB), Rhett Ellisonn (TE), D.J. Fluker (G), Mike Nugent (K), Valentino Blake (CB)
Re-signatures : Keenan Robinson (LB), John Jerry (G), Jason Pierre-Paul (DE)
Draft  Evan Engram (TE), Dalvin Tomlinson (DT), Davis Webb (QB), Wayne Gallman (RB), Avery Moss (DE), Adam Bisnowaty (OT),
Pertes notables  Rashad Jennings (RB), Victor Cruz (WR), Marshall Newhouse (OT), Johnathan Hankins (DT)

Le(s) point(s) fort(s) :D-FENSE ! Dans le top 3 des points accordés à l’adversaire par match, la cuvée 2016 des Giants a été excellente. Et 2017 pourrait bien suivre cette ligne. Dans le détail, la ligne défensive composée de Jason Pierre-Paul (7 sacks) et Olivier Vernon (8,5 sacks) sur les extérieurs et de Damon Harrison au centre seront encore une fois un poison pour les défenses adverses. Capables de rusher le quarterback adverse ou de défendre la course, ces trois hommes seront encore une fois la base du système défensif new-yorkais. Le backfield défensif des Giants n’est pas en reste. La franchise possède un trio de cornerback de haut niveau avec Janoris Jenkins, Dominique Rodgers-Cromartie et le sophomore Eli Apple. Enfin, comment ne pas mentionner Landon Collins, auteur d’une saison énorme en 2016 et qui s’est affirmé comme un des tout meilleurs safeties de la ligue.

En attaque, les Giants ont aussi leur mot à dire dans le secteur aérien, avec Odell Beckham Jr (101 rec, 1367 yards, 10 TDs), Brandon Marshall (59 rec, 788 yards, 3 TDs) et Sterling Shepard (65 rec, 683 yards, 8 TDs), un trio de receveurs qui pourrait bien faire vivre un enfer à plusieurs défense et qui doit porter l’attaque de New-York. Si l’on ajoute à ces trois là le potentiel du rookie Engram qui devrait enfin apporter de la consistance au poste de tight end, alors le jeu aérien des Giants sera une force certaine.

Le(s) point(s) faible(s) : Ce qui est embêtant pour New York et ses fans, c’est que les points faibles de l’équipe sont sensiblement les mêmes depuis plusieurs saisons.

En défense, il n’y a toujours aucun linebacker à l’horizon. Si les échos des camps estivaux sont plutôt positifs concernant BJ Goodson, les Giants n’ont toujours pas leur MIKE numéro 1, et l’escouade de linebackers dans son ensemble ne fait pas rêver. Cette défense est à un middle linebacker prêt d’être terrifiante.

En attaque, la ligne offensive pose encore question et est surtout source d’angoisse… Si l’on peut faire confiance au centre de la ligne avec Weston Richburg (C), Justin Pugh (G) et John Jerry (G), l’ inquiétude vient des deux extérieurs de la ligne offensive. Les Giants devraient débuter la saison avec Ereck Flowers et Bobby Hart aux postes de left et right tackle. Depuis sa draft, Flowers ne cesse de décevoir et Hart reste un jeune joueur sans expérience réelle au poste de tackle. Eli Manning devrait donc encore être souvent mis sous pression sur ses côtés.

Facteur(s) X : Difficile de faire un choix ici.

Le déclin accéléré ou non d’Eli Manning (26 TDs, 16 int) pourrait en être un. Mais attention, le quarterback vient de récupérer deux cibles de grande taille qui pourraient l’aider à ajuster son vilain défaut de lancer trop haut sous la pression.

Les blessures. Si chaque équipe de la NFL doit aussi son sort aux blessures, la profondeur d’effectif des Giants sur certains postes clés (DE, CB) peut laisser présager le pire en cas de soucis médicaux.

Néanmoins le facteur premier de la saison à venir pourrait être le jeu au sol et Paul Perkins. Lancé comme numéro 1 avec le départ de Rashad Jennings, Perkins doit pouvoir être capable de porter l’attaque quand Manning est dans ses mauvais jours et pour des raisons de diversité offensive.

Calendrier : @Cowboys, Lions, @Eagles, @Buccaneers, Chargers, @Broncos, Seahawks, Rams, @49ers, Chiefs, @Redskins, @Raiders, Cowboys, Eagles, @Cardinals, Redskins

En résumé :  Les Giants ont de solides arguments dans la lutte pour la tête de la NFC Est. Avec une excellente défense et un jeu aérien explosif, ils doivent pouvoir accéder aux playoffs même si leur calendrier ne sera pas de tout repos. Mais attention tout de même, la porosité de la ligne offensive et les questions au tour du niveau de Maning pourraient tout faire capoter.

Le pronostic : 10 victoires – 6 défaites

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
16-Déc à 23:30DET1.33pariez2.6CHI
17-Déc à 3:30KC1.75pariez1.75
17-Déc à 20:00BUF1.47pariez2.15MIA
17-Déc à 20:00CAR1.55pariez2GB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une