Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Oakland Raiders Preview 2017 0

Preview NFL 2017 : Oakland Raiders

Et si c’était l’heure d’offrir un dernier cadeau à Oakland ?

Preview NFL 2017 : Oakland Raiders

La présentation équipe par équipe de la saison 2017 continue ! Au programme aujourd’hui : les Oakland Raiders. Vous pouvez trouver toutes les fiches déjà publiées en cliquant sur ce lien.

Auteur d’une très bonne saison régulière en 2016, l’élan des Raiders s’est brisé en même temps que la jambe de Derek Carr. Blessé et absent du premier match de playoffs, Carr n’a pu que regarder la défaite des siens face aux Texans. Mais les Raiders et leurs supporters pouvaient globalement être contents de leur saison, eux qui n’avaient plus vu les playoffs depuis 13 ans.

Place à 2017 et avec un Carr de retour. L’enthousiasme et l’espoir sont de rigueur du côté d’Oakland.

La saison dernière : 12 victoires – 4 défaites, défaite au 1er tour des playoffs.

Mouvements à l’intersaison : L’intersaison a été animée du côté d’Oakland. Avant même de parler des joueurs, il faut rappeler qu’en mars les fans ont appris que leur franchise chérie ira poser ses valises à Las Vegas en 2020. Les Raiders et Oakland ce sera donc bientôt une histoire ancienne.

Concernant l’effectif, les Raiders ont signé un gros coup (au moins médiatique) en réussissant à faire revenir Marshawn Lynch. Le néo-retraité n’a pas résisté aux sirènes locales et à l’idée de pouvoir jouer pour sa ville natale avant le départ de la franchise. Côté « à la relance », à noter la signature de Cordarrelle Patterson qui espère bien finir par prouver sa valeur.

A la draft, Reggie Jackson s’est concentré sur la défense lors des trois premiers tours. C’est même le backfield défensif qui a été le mieux dotée avec les choix de Gareon Conley et Obi Melifonwu.

L’heure a également été aux prolongations de contrat. D’abord, Jack Del Rio a signé une extension de contrat de quatre saisons. Au cours du mois de juin, ce sont Gabe Jackson et Derek Carr qui ont tout les deux été prolongés. Tout deux signant un nouveau contrat jusqu’à 2022. Derek Carr est par ailleurs devenu le quarterback le mieux payé de la ligue, un investissement coûteux mais sans doute judicieux. Donald Penn pourrait d’ailleurs être le prochain sur cette liste.

Arrivées notables :  Marshawn Lynch (RB), E.J. Manuel (QB), Cordarrelle Patterson (WR), Jared Cook (TE),  Marshall Newhouse (OT),
Re-signatures : Derek Carr (QB), Gabe Jackson (OL), Jon Condo (LS)
Draft : Gareon Conley (CB), Obi Melifonwu (S), Eddie Vanderdoes (DT), David Sharpe (OL), Marquel Lee (LB), Shalom luani (S), Jylan Ware (OT), Elijah Hood (RB), Treyvon Hester (DT)
Pertes notables : Latavius Murray (RB), Andre Holmes (WR), Mychal Rivera (TE), Menelik Watson (OT), Malcolm Smith (LB), Perry Riley (LB),  D.J. Hayden (CB)

Le(s) point(s) fort(s) : Le football se gagne souvent sur les lignes, et à ce jeu là, les Raiders sont très bien dotés concernant en attaque. De gauche à droite : Donald Penn, Kelechi Osemele, Rodney Hudson, Gabe Jackson et Austin Howard. Si ce dernier est le point faible, le reste de la ligne est composée de solides joueurs (Jackson et Udson) à excellents linemen (Penn et Osemele). Autant dire que cette saison encore, il sera difficile d’aller sacker Carr (18 sacks et 41 QB Hits subis l’an dernier).

En parlant du jeune quarterback, il sera lui aussi un des atouts de la franchise.  Avec  3937 yards lancés et 28 touchdowns, mais surtout seulement 6 interceptions, Carr a montré qu’il était le guide de cette équipe d’Oakland. Sa valeur a été pleinement mesurée lors de son absence face aux Texans en wild-card.  Après avoir franchi un cap l’an passé, le jeune quarterback doit et peut encore faire mieux. Pour le soutenir, Carr bénéficie d’un très bon duo de receveur avec Amari Cooper (83 rec, 1153 yards, 5 TDs) et Michael Crabtree (2 156 yards et 13 TD combinés). De manière globale, les arrivées de Jared Cook et de Cordarelle Patterson pourraient apporter une amélioration à cette escouade.

En défense, les Raiders peuvent compter sur deux playmakers : Khalil Mack (11 sacks) et Bruce Irvin (7 sacks). Le premier sort tout simplement d’une saison auréolée du titre de défenseur de l’année, le second a réussi sa première saison à Oakland et devrait augmenter son rendement. Pour les aider défensivement, ils peuvent s’appuyer sur un backfield défensif à potentiel. David Amerson et Sean Smith n’ont pas toujours été au mieux l’an dernier mais ils ont le niveau pour se relancer et former un duo intéressant. Ils pourraient en plus se renforcer avec le rookie Conley, apparemment sorti de ses ennuis judiciaires. Quand aux safeties, la paire formée par le vétéran Reggie Nelson et Karl Joseph est complémentaire et a prouvé qu’elle peut évoluer au meilleur niveau.

Le(s) point(s) faible(s) : En dehors de Mack et Irvin, le front seven n’est pas particulièrement séduisant du côté d’Oakland. Le groupe de linebackers avec Cory James, Jelani Jenkins ou encore Marquel Lee manque clairement d’expérience. Sur la ligne défensive, Mario Edwards, Justin Ellis et le rookie Eddie Vanderdoes devraient compléter le lineup titulaire. Mario Edwards n’a réellement qu’une saison dans les jambes (blessé l’an passé) et devra faire de son mieux pour épauler Mack. Justin Ellis a lui montré beaucoup de lacunes l’an dernier contre la course et pas sûr que le rookie Vanderdoes puisse l’aider à ce sujet. En résumé le front seven est majoritairement inexpérimenté et peu talentueux. Néanmoins, l’escouade est jeune et la progression envisageable.

Attention aussi aux équipe spéciales, l’an dernier les Raiders étaient les avant derniers de la ligue en terme de yards concédés sur retour de punt et kick. Ajoutons à cela, un Sebastian Janikowski a seulement 3/8 l’an dernier à plus de 50 yards et les phases d’équipes spéciales pourraient coûter quelques points aux Raiders.

Facteur(s) X : Forcément le jeu au sol est le facteur X que tout le monde attend. Dans quel état sera Marshawn Lynch ? Rappelons que le joueur n’a pas joué l’an dernier et que sa dernière saison à Seattle n’était pas dans ses standards. Si Lynch parvient à porter le jeu au sol alors l’attaque des Raiders se trouve une dimension supplémentaire et une soupape de sécurité lorsque Derek Carr sera dans un jour difficile. Les Raiders auront besoin de maîtriser le chronomètre pour connaître les joies du mois de janvier, voir de février.

Néanmoins, il ne faut pas sous-estimer le front seven et son niveau de jeu. Il est difficile d’imaginer les Raiders aller au bout sans un front seven dominant. Si Khalil Mack assure le minimum syndicale, il aura besoin d’être épaulé, notamment contre la course pour que les Raiders puissent gagner en PO.

Calendrier : @Titans, Jets, @Redskins, @Broncos, Ravens, Chargers, Chiefs, @Bills, @Dolphins, Patriots, Broncos, Giants, @Chiefs, Cowboys, @Eagles, @Chargers

En résumé : Avec un bilan de 12-4 l’an dernier et une équipe sensiblement identique, les Raiders peuvent à nouveau partir avec des prétentions élevées pour la saison à venir. Certes il y a des interrogations sur le jeu de course et le front seven, mais si tout le monde est en bonne santé, Oakland devrait de nouveau pouvoir accrocher les playoffs.

En phase finale, le niveau des facteurs X d’Oakland permettront ou non d’atteindre un but devenu envisageable du côté de la Baie, celui d’une finale AFC, voire mieux ? 

Le pronostic : 11-5

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
12-Déc à 3:30MIA4.25pariez1.1NE
15-Déc à 3:25IND1.85pariez1.65DEN
16-Déc à 23:30DET1.3pariez2.7CHI
17-Déc à 3:25KC1.7pariez1.8
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une