Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

New England Patriots Preview 2017 0

Preview NFL 2017 : New England Patriots

Il y a bien de légers doutes, mais dans l’ensemble, les Patriots ont un effectif d’une profondeur rare. En route pour un sixième titre ?

Preview NFL 2017 : New England Patriots

La présentation équipe par équipe de la saison 2017 continue ! Au programme aujourd’hui : les New England Patriots. Vous pouvez trouver toutes les fiches déjà publiées en cliquant sur ce lien.

Champions au bout du suspense en février, les Patriots n’ont pas levé le pied pendant l’intersaison. Le staff est bien décidé de profiter à fond de la fin de carrière de Tom Brady.

Loin de s’affaiblir, la meilleure de la saison dernière revient avec un appétit encore plus grand !

La saison dernière :  14 victoires – 2 défaites, vainqueurs du Super Bowl

Mouvements à l’intersaison : A-t-on déjà vu un champion se renforcer à ce point un mois après son sacre ? Brandin Cooks (WR) en attaque et Stephon Gilmore (CB) en défense ont été deux énormes prises pour Bill Belichick. Le premier, qui sort de deux saisons à plus de 1100 yards, va apporter une menace en profondeur pour étirer encore plus le jeu et offrir toujours plus de choix à Tom Brady. Le second va former un duo infernal avec Malcolm Butler.

Très actifs du côté des échanges, les Pats’ ont également fait venir Dwayne Allen (TE) pour compenser le départ de Martellus Bennett (TE), et Kony Ealy (DE) qui a fini par être coupé dès la présaison. Dans ce secteur défensif, plusieurs joueurs de la rotation sont d’ailleurs partis, dont le très précieux Rob Ninkovich (DE). Ils ont été notamment remplacés lors de la Draft avec Derek Rivers (DE) et Deatrich Wise (DE). Malheureusement, Rivers s’est déjà blessé pour le reste de la saison. Lawrence Guy (DE) et David Harris (LB) viennent quant à eux apporter de l’expérience.

Au sol, Mike Gillislee (RB) va reprendre le rôle laissé libre par LeGarrette Blount (RB), c’est à dire celui de finisseur. Rex Burkhead (RB) arrive aussi pour porter le ballon.

Signatures : Lawrence Guy (DE), Rex Burkhead (RB), Stephon Gilmore (CB), Mike Gillislee (RB), David Harris (LB)
Arrivées par transfert : Dwayne Allen (TE), Kony Ealy (DE), Brandin Cooks (WR)
Re-signatures : James Develin (FB), Alan Branch (DT), Duron Harmon (CB), Dont’a Hightower (LB)
Draft : : Derek Rivers (DE/LB), Antonio Garcia (OT), Deatrich Wise (DE), Conor McDermott (OT)
Pertes notables : LeGarrette Blount (RB), Michael Floyd (WR), Martellus Bennett (TE), Tre Jackson (OG), Sebastian Vollmer (OT), Tyler Gaffney (RB), Rob Ninkovich (DE), Jabaal Sheard (DE), Chris Long (DE), Barkevious Mingo (LB), Logan Ryan (CB).

Le(s) point(s) fort(s) :  Tom Brady a 40 ans, et il ne ralentit pas. Avec son hygiène de vie impeccable et son amour du jeu, le quarterback semble défier le temps qui passe. Avec 28 touchdowns et 2 interceptions seulement sur les 12 matchs qu’il a joué en saison régulière l’an dernier, il a montré qu’il est toujours un des meilleurs joueurs à son poste. La remontée infernale face aux Falcons a définitivement fait entrer son sang-froid dans l’histoire. Pour sa 18e saison, Brady a été soigné par ses dirigeants. Oui, Julian Edelman (98 rec, 1106 yards, 3 TDs) est blessé. Et alors ? Cette franchise vient de gagner un Super Bowl sans Rob Gronkowski. Brandin Cooks (photo, 78 rec, 1173 yards, 8 TDs), le Gronk, Danny Amendola (23 rec, 243 yards, TDs), Chris Hogan (38 rec, 680 yards, 4 TDs), Malcolm Mitchell (32 rec, 401 yards, 4 TDs), James White (60 rec, 551 yards, 5 TDs) et Dwayne Allen (35 rec, 406 yards, 6 TDs) forment tout de même un groupe de cibles assez incroyables. Ajoutez à ça deux tackles de très haut niveau pour le protéger, et Brady devrait encore mettre au supplice les couvertures aériennes de toute la NFL.

Les Patriots ont également terminés 7e au sol l’an dernier. Si Blount ne sera plus là pour enchainer les touchdowns, Bill Belichick va encore miser sur la force du nombre. Gillislee (5,7 yards/course ces deux dernières années) pour la puissance, James White pour la polyvalence, Burkhead en complément, et même Dion Lewis sur le banc. Il n’y a que l’embarras du choix, et l’équipe de Boston devrait encore trouver moyen de poser son tempo sur les matchs avec la course quand elle le jugera nécessaire. La saison dernière, la capacité de cette équipe à gagner en donnant la priorité à la passe ou la course d’une semaine sur l’autre était d’ailleurs une force.

Le(s) point(s) faible(s) : Les Patriots ont réussi 34 sacks la saison dernière, ce qui les a placé précisément au milieu du classement de la ligue. Les départs de Chris Long, Jabaal Sheard et Rob Ninkovich représentent 9 de ces sacks. Avec la blessure du rookie Rivers, une option est tombée, et Kony Ealy n’a même pas tenu jusqu’à la fin du camp.

La défense championne est très bien coachée par le coordinateur Matt Patricia, mais ce déficit de talent pur sur le pass rush peut rapidement être problématique en NFL. Trey Flowers (7 sacks) était le meilleur dans le secteur l’an dernier, et cela devrait de nouveau être le cas. Au niveau des linebackers, si Dont’a Hightower est désormais une des références du genre, ceux qui sont autour de lui sont plus moyens. Encore une fois, il faudra s’appuyer sur le bon coaching maison.

Facteur(s) X : Sur le papier, la ligne arrière de la défense est impressionnante. Presque terrifiante. Bon courage à ceux qui vont tenter de lancer vers Stephon Gilmore (5 int) et Malcolm Butler (4 int), sans oublier Devin McCourty. Ces trois hommes sont parmi les meilleurs dans leur spécialité. Patrick Chung et Duron Harmon sont des compléments perfectibles mais convenables. Si cette escouade fait office de facteur X, c’est qu’elle va parfois être sous pression. Si le pass rush n’arrive pas à perturber le lanceur adverse, il va falloir être impeccable. Si c’est dans leurs cordes, c’est tout de même un petit peu de confort en moins, car les erreurs pourraient se payer cash.

Calendrier :  Chiefs, @Saints, Texans, Panthers, @Buccaneers, @Jets, Falcons, Chargers, Repos, @Broncos, @Raiders, Dolphins, @Bills, @Dolphins, @Steelers, Bills, Jets

En résumé :  Une saison parfaite ? Probablement pas. Trop de paramètres entrent en jeu, et Bill Belichick a bien appris par le passé que l’essentiel est ailleurs que dans la saison régulière. Jouer les Steelers après trois semaines de déplacements sera par exemple un piège. Sur un match, l’incertitude du pass rush pourrait aussi coûter une victoire.

Évidemment, dans l’ensemble, les Patriots sont bien les favoris de la saison. Leur attaque est blindée, leur défense a beaucoup de talent et un excellent staff. Même leur botteur est solide, et Brandin Cooks peut exploser sur les retours. L’équipe à abattre, c’est bien New England.

Le pronostic : 14 victoires – 2 défaites, prétendant au titre

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
15-Déc à 3:25IND2pariez1.55DEN
16-Déc à 23:30DET1.33pariez2.6CHI
17-Déc à 3:25KC1.8pariez1.7
17-Déc à 20:00BUF1.45pariez2.2MIA
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une