Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une 0

NFL Semaine 1 – tous les résumés : les Rams bouillants, Atlanta a eu chaud, les Ravens intraîtables

Les rookies se montrent déjà, Atlanta se remet en piste, mais de justesse.

NFL Semaine 1 – tous les résumés : les Rams bouillants, Atlanta a eu chaud, les Ravens intraîtables

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30

Dallas Cowboys (1-0) – New York Giants (0-1) : 19-3

Coup d’envoi à 22 heures

Green Bay Packers (1-0) – Seattle Seahawks (0-1) : 17-9

Los Angeles Rams (1-0) – Indianapolis Colts (0-1) : 46-9

Première réussie pour Sean McVay. Si tout n’a pas été bon côté Rams, et que l’adversaire a aidé, l’équipe a au moins montré un visage un peu plus séduisant en attaque, à l’image de Jared Goff (21/29, 306 yards, 1 TD). Côté Colts, il n’y a rien de bon à retenir, si ce n’est que Chuck Pagano a sans doute compris qu’il vaut mieux tester Jacoby Brissett que Scott Tolzien (9/18, 128 yards, 2 int)…

Les Rams prennent les commandes dès les premiers instants du match avec un field goal (3-0) sur leur premier drive puis un pick-6 (10-0) de Trumaine Johnson sur le premier drive des Colts. Si Indianapolis répond avec un coup de pied (10-3), les bleus et blancs sont vite largués offensivement et défensivement.

Après un fumble ridicule de TY Hilton et plusieurs punts, l’équipe de l’Indiana voit Jared Goff découper leur défense sur des passes de 24 et 39 yards, puis Todd Gurley (19 courses, 40 yards, 1TD) s’offrir une course victorieuse (17-3). Un avantage que les Rams creusent avec le premier touchdown (24-3) sur réception du rookie Cooper Kupp (4rec, 76 yards, 1 TD) et un field goal de Greg Zuerlein pour mener 27-3 à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, les Colts continuent leur gabegie avec un field goal raté d’Adam Vinatieri. Pire, Lamarcus Joyner réussit son interception sur Tolzien et la retourne pour le touchdown du 37 à 3 ! S’en suit alors une fin de match décousue où le seul intérêt est l’entrée de Brissett au début  du 4e quart. Son premier drive se finit d’ailleurs par un touchdown (37-9 car extra point raté) au sol de Marlon Mack. Les Rams corsent l’addition en provoquant un safety (39-9) et en ajoutant un touchdown (46-9) via Malcom Brown pour clôturer le match .

San Francisco 49ers (0-1) – Carolina Panthers (1-0) : 3-23

L’effet Kyle Shanahan devra se faire encore un peu attendre du côté de San Francisco. Le nouveau coach n’a pas trouvé les clés pour faire avancer son attaque et les 49ers se sont donc logiquement inclinés contre les Panthers. Carolina a dominé mais pas brillé dans ce premier match de saison régulière.

Le premier acte est à l’avantage des Panthers, surtout grâce à leur défense. En mettant une pression constante sur Brian Hoyer (24/35, 193 yards, 1 int) et en forçant de nombreux punts, la défense de Carolina a pu compenser le faible niveau de jeu de son attaque. Car en dehors d’un coup d’éclat sur une passe de 40 yards pour Russell Shepard en premier quart (0-7), Cam Newton (14/25, 171 yards, 2TD, 1INT) s’est montré peu précis (1 interception et des passes ouvertes manquées) et son jeu au sol absent. C’est par l’intermédiaire de deux coups de pied de Graham Gano que les Panthers grossissent l’écart pour mener 13 à 0 à la pause.

La seconde mi-temps est également à sens unique. Une interception de Luke Kuechly retournée dans les 30 yards adverses donne l’occasion à Newton d’envoyer Jonathan Stewart (18 courses, 65 yards) dans l’endzone pour mener 20 à 0. Après un échange de field goals (23-3), les 49ers pensent pouvoir se rapprocher un peu plus en jouant une 4e et 1 sur les 1 yard des Panthers. Seulement la défense de Carolina continue son bon match et stop Carlos Hyde (9 courses, 45 yards). Le score ne bouge plus et se finit sur un genou au sol de Newton.

Coup d’envoi dimanche à 19h00

Tennessee Titans (0-1) – Oakland Raiders (1-0) : 16-26

Washington Redskins (0-1) – Philadelphie Eagles (1-0) : 17-30

Buffalo Bills (1-0) – New York Jets (0-1) : 21-12

Les Jets se sont accrochés pendant trois quart-temps, mais au final, c’est l’inefficacité de leur jeu au sol et Josh McCown (26/39, 187 yards, 2 int) qui ont fini par les mettre à terre pour de bon. Plutôt correct pendant le début du match, McCown a fait mal aux siens avec une passe ratée sur une 3e et 2 yards, puis une interception, un échec sur 3e et 20 et une dernière interception alors que son équipe était menée dans le dernier quart. La défense verte a pourtant fait son boulot pour le garder dans le match le plus longtemps possible. Le quarterback n’a pas été aidé par l’absence de jeu au sol, limité à 38 yards en 13 courses.

Après un premier quart vierge marqué par une interception de Tyrod Taylor (16/28, 224 yards, 2 TDs, 1 int) sur le premier drive, les Bills prennent l’avantage dans le second quart en martelant au sol avec LeSean McCoy (22 courses, 110 yards) et Mike Tolbert (12 courses, 42 yards, 1 TD), même si c’est Charles Clay qui conclus dans la end zone sur une passe courte (7-0). Les Jets comblent l’écart avec deux field goals (7-6) avant la pause, en profitant d’un échec du botteur adverse à 46 yards.

Andre Holmes, encore sur une passe courte, marque pour redonner de l’air à Buffalo dans le troisième quart (14-6), mais les Jets répliquent avec un touchdown au sol sur un quarterback sneak. Malheureusement pour eux, la conversion à 2 points est manquée (14-12). La réplique est immédiate, avec un touchdown au sol également pour Tolbert (21-12), et le verrouillage du reste du match par la défense.

Cleveland Browns (0-1) – Pittsburgh Steelers (1-0) : 18-21

Les Steelers n’ont pas écrasé les Browns. Ils n’ont pas vraiment été inquiétés non plus. Ils n’ont même jamais été menés. Mais Cleveland n’a pas été ridicule. Avec un touchdown et une conversion à deux points réussis à un peu moins de 4 minutes du terme, ils sont même revenus à 3 longueurs. Mais la défense n’a pas réussi à empêcher Pittsburgh d’épuiser le reste du chrono. Une prestation plutôt encourageante pour une équipe très jeune.

C’est sur un punt bloqué recouvert dans la end zone suite au premier drive du match que Pittsburgh prend l’avantage après moins de trois minutes de jeu (7-0). Tout sauf timide pour sa première sortie en saison, DeShone Kizer (20/30, 222 yards, 1 TD, 1 int) réussit à ramener son équipe à égalité en fin de premier quart avec une course (7-7).

Dans un match très défensif, où le jeu au sol est mis en échec, il faut attendre six punts cumulés pour voir Ben Roethlisberger (24/36, 263 yards, 2 TDs, 1 int) trouver Jesse James (6 rec, 41 yards, 2 TDs) dans la end zone pour le 14-7, juste avant la pause. Après un field goal Browns au retour des vestiaires, Big Ben et James doublent la mise (21-10). T.J. Watt signe ensuite une belle détente pour mettre fin à un drive avec sa première interception en carrière.

Malgré l’aide d’un Antonio Brown (11 rec, 182 yards) omniprésent, Roethlisberger ne réussit pas à enchainer avec un K.O, puisqu’il a été intercepté à son tour. Après un échange de punts, Kizer trouve Corey Coleman (5 rec, 53 yards, 1 int) pour le touchdown du rapproché (21-18), mais l’attaque des Steelers réussit à aller au bout.

Le’Veon Bell (10 courses, 32 yards – 3 rec, 15 yards) n’a pas vraiment brillé.

Chicago Bears (0-1) – Atlanta Falcons (1-0) : 17-23

Les finalistes du dernier Super Bowl ont assuré l’essentiel, mais ils se sont faits peur. Il a fallu un sack à 3 secondes de la fin sur une 4e tentative à 5 yards de la end zone pour empêcher les Bears de réussir un comeback impensable.

Les Falcons ont en plus souvent mené au cours de ce match. D’abord sur field goal (0-3), puis avec un touchdown (3-10) de Devonta Freeman (12 courses, 37 yards, 1TD). Sauf que les ours n’étaient pas commodes, et ont réussi à rentrer aux vestiaires à égalité (10-10) grâce à un touchdown de Jordan Howard (13 courses, 52 yards, 1TD).

La seconde mi-temps est du même acabit : des Falcons devant au score mais moins brillants que l’an passé. Après un nouveau field goal de Matt Bryant (10-13), on pense retrouver les Falcons de 2016, surtout lorsque Matt Ryan (21/30, 321 yards, 1TD) trouve Austin Hooper (2rec, 128 yards, 1TD) pour un touchdown de 88 yards (10-20).

Mais comme en première mi-temps, les Bears s’accrochent et se rapprochent dangereusement quand Mike Glennon (26/40 , 213 yards, 1TD) se connecte avec Tarik Cohen pour ramener les siens à 17-20.

Finalement Atlanta ajoutera un field goal (17-23) et finira le match sur un sack pour s’épargner une défaite.

Cincinnati Bengals (0-1) – Baltimore Ravens (1-0) : 0-20

Soirée cauchemardesque pour Andy Dalton (16/31, 170 yards, 4 int) et les Bengals, qui sortent sans point de ce match de division. Il faut dire que Cincinnati est tombé sur une défense intraitable des Ravens.

Si Baltimore a ouvert le score en premier quart (0-3) sur un field goal de Justin Tucker, le reste de la première mi-temps est plutôt calme, avec une attaque des Ravens peu convaincante et une attaque des Bengals qui vit l’enfer. Après un énième punt forcé par sa défense, Joe Flacco (9/17, 121 yards, 1TD, 1INT) fructifie enfin ces efforts en trouvant le nouveau venu Jeremy Maclin (2rec, 56 yards, 1TD) pour un touchdown (0-10) de 48 yards. 30 secondes après, Dalton se fait intercepter par Lardarius Webb qui remonte jusqu’aux 2 yards des Bengals. Terrence West (19 courses, 80 yards, 1TD) n’a besoin que d’une course pour marquer et permettre aux siens de rentrer aux vestiaires sur le score de 17 à 0.

En seconde mi-temps, c’est du football minimaliste pour Baltimore. Les violets se contentent d’essentiellement donner la balle à leurs coureurs et continuent d’imposer leur défense de fer. Une défense qui finit par intercepter une nouvelle fois le quarterback adverse. Tucker permettra sur un nouveau field goal de faire gagner les siens sur le score tout rond de 20 à 0. Si Baltimore confirme les impressions de présaison sur sa défense, les Bengals confirment également les inquiétudes autour de leur ligne offensive (5 sacks subis) et de leur attaque.

Detroit Lions (1-0) – Arizona Cardinals (0-1) : 35-23

Il a fallu attendre le dernier quart temps pour voir du jeu. Auparavant, les défenses ont pris le pas et dominé les attaquants. Carson Palmer (27/48, 269 yards, 1 TD) a lancé 3 interceptions ce dimanche. De son côté, Matthew Stafford (29/41, 292 yards, 4 TDs, 1 int) a mis un quart temps à démarrer mais a brillé dans le dernier quart temps.

Le premier drive des Cardinals est marqué par une interception de Tavon Wilson sur Palmer. Mais Stafford lui rend la pareille en envoyant le ballon dans les bras de Justin Bethel, qui file marquer le premier touchdown de la partie (0-7). En difficulté en première quart temps, Stafford finit par trouver Marvin Jones dans l’en but (6-10). Un touchdown non transformé par Prater, peu aidé par son holder, incapable d’attraper la passe du snaper. Le score ne bouge pas jusqu’à la dernière seconde avant la mi temps, où Prater inscrit un field goal de 58 yards. 10-9 pour les Cardinals à la pause.

Dans le troisième quart, les Lions retrouvent du rythme avec Stafford, qui trouve de plus en plus ses receveurs, avec notamment Golden Tate (10 rec, 107 yards). Mais les premiers à frapper sont les Cardinals. Après un drive bien maitrisé, Arizona envoie Kewynn Williams (5 courses, 10 yards, 1 TD) pour le 17-9. C’est pourtant le dernier souffle des Cards. Après cela, on ne voit plus que Stafford découper la défense adverse. Il commence par trouver Theo Riddick (6 rec, 27 yards, 1 TD), son running back, qui marque un touchdown de 7 yards. La conversion à 2 points est manquée (15-17), mais l’élan est là.

L’année passée, Detroit a gagné 8 matchs en étant mené au début de la dernière période. Et cette statistique se confirme. Stafford donne l’avantage aux siens en trouvant Kenny Golladay (4 rec, 69 yards, 2 TDs) au fond de l’embut, et son équipe repasse devant (21-17). Ensuite, il retrouve le receveur rookie avec une passe de 45 yards pour donner un avantage de 11 points (28-17). Le sort du match est scellé avec la troisième et dernière interception de Palmer, que Miles Killebrew retourne pour un touchdown (35-17). Arizona clôture la marque avec un touchdown en réception de JJ Nelson sur une passe de Palmer.

En plus de perdre le match, Arizona a peut être perdu son running back, David Johnson (11 courses, 23 yards – 6 rec, 68 yards), sorti avec une blessure au poignet au début du 3e quart temps.

Houston Texans (0-1) – Jacksonville Jaguars (1-0) : 7-29

Que de surprises dans ce match. Entre des Jaguars que l’on n’attendait plus à pareille fête, des Texans dépassés dans tous les domaines et l’entrée de DeShaun Watson (12/23, 102 yards, 1TD, 1int), ce duel d’AFC Sud avait tout pour attirer le regard.

Les Jaguars mènent rapidement au score (0-6) après deux field goals de Myers. Il faut dire que les Texans n’avancent pas d’un poil en ce premier quart, notamment à cause d’une ligne offensive qui laisse Tom Savage se faire broyer et rappelle les plus belles années de David Carr.

Le deuxième quart est le plus symbolique de ce match. Agressé par des vagues en continu du pass-rush des Jaguars, Savage est poussé à l’erreur : deux fumbles perdus qui couteront cher à son équipe. Le premier est bonifié quelques jeux après (0-13) par Leonard Fournette (26 courses, 100 yards, 1TD). Le second est ramassé et transformé en touchdown (0-19) par Dante Flower.

Lassé du spectacle offensif affligeant, Bill O’Brien commence la seconde mi-temps avec le rookie Deshaun Watson au poste de quarterback. Et la magie semble opérer de suite. Pas tout le temps académique, Watson conduit les siens au touchdown (7-19) en trouvant DeAndre Hopkins dans la end zone. Cependant, quand l’attaque semble revivre, c’est la défense des Texans qui craque. Sur le drive suivant, les Jaguars remontent 75 yards en 10 jeux et Blake Bortles (11/21, 125 yards, 1TD) lance le touchdown du 29 à 7 pour Tommy Bohanon.

Avec 10 sacks réussis et un Fournette à 100 yards, les Jaguars ont peut être trouvé la solution pour gagner cette saison.

 

 

Résumés par : Raphaël Masmejean, Grégoire Lefèvre et Alain Mattei.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
24-Sep à 15:30JAX2.3pariez1.4BAL
24-Sep à 19:00BUF2.1pariez1.5DEN
24-Sep à 19:00CAR1.3pariez2.7NO
24-Sep à 19:00CHI3.1pariez1.22PIT
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une