Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une 0

[Preview] NFL Semaine 3 : Jaguars et Ravens à Londres, Lions et Falcons pour rester invaincus

Pour cette troisième semaine, on part à Londres pour le premier match hors des Etats-Unis de l’année, sans oublier les duels de division et une opposition entr deux équipes invaincues.

[Preview] NFL Semaine 3 : Jaguars et Ravens à Londres, Lions et Falcons pour rester invaincus

Déjà la troisième semaine de compétition en NFL. Après le surprenant duel de division en Californie entre les Rams et les 49ers, place désormais aux 30 autres équipes. Elles sont huit à afficher un bilan de deux victoires pour aucune défaite. Ajoutez y Miami et Tampa Bay qui ont gagné le premier match et vous avez dix franchises invaincues. À l’inverse, huit formation n’ont pas encore gagné. L’an dernier, seuls les Dolphins avaient réussi à se hisser en playoffs après un 0-2 initial, aucune après un 0-3. Alors saison terminée pour les équipes qui perdront cette semaine ?

Une seule rencontre sera synonyme d’affrontement entre deux équipes qui n’ont pas encore perdu (Lions-Falcons), trois autres matchs détermineront eux quelles équipes passeront au-dessus des 50% de victoires. Un match à Londres, une rencontre d’invaincues, trois affrontements entre équipe à 1-1 et les traditionnels duels de division : voici le programme de la semaine 3.

Le match à ne pas manquer

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Detroit Lions (2-0) – Atlanta Falcons (2-0)

On l’a dit, malgré huit équipes invaincues, ce match entre Atlanta et Detroit est le seul qui oppose deux franchises affichant un bilan de 2-0. Au vue du début de saison, on peu s’attendre à un match d’attaque. D’un côté, les Lions inscrivent 29,5 points par match, de l’autre, les Falcons font à peine moins bien (28,5). Duel d’attaque donc mais surtout affrontement de quarterbacks. On aura dimanche deux des lanceurs les plus chauds de ce début de saison. Le MVP de l’an dernier affiche une évaluation de 112,2 alors que Matthew Stafford lui en est à 114,6. Seuls Alex Smith et Derek Carr font mieux depuis deux semaines. On peut s’attendre donc à un feux d’artifice de la part des deux hommes. Avec Stafford, Detroit est l’équipe la plus efficace dans la red zone. Il faudra donc les tenir écartés des derniers 20 yards pour les Falcons. L’équipe de Dan Quinn peut compter pour cela sur son pass-rush. Atlanta est l’équipe qui touche le plus le quarterback depuis le début de la saison (17 QB Hits). Le problème c’est que le meilleur joueur sur la ligne défensive, Vic Beasley, sera absent dimanche et ce sont 43% des sacks de la franchise cette anné qui ne seront pas sur la pelouse. De l’autre côté du ballon, l’équipe de Géorgie ne compte pas uniquement sur Matt Ryan. La semaine dernière encore, les Falcons ont profité de ce qui est probablement le meilleur tandem de running backs de la ligue avec Devonta Freman et Tevin Coleman (100 yards depuis le ligne de scrimmage et 2 TDs pour le premier, 1 TD attrapé pour le second).

De la défense à Londres

Coup d’envoi dimanche à 15h30
Jacksonville Jaguars (1-1) – Baltimore Ravens (2-0)

Les Jaguars en ont désormais l’habitude, ils jouent un match à domicile de leur saison à Londres. Tâchons maintenant de savoir quelle équipe de Jacksonville a traversé l’Atlantique. Celle du premier match et de la victoire encourageante contre Houston ou celle de la semaine dernière et de la déception contre les Titans. La première peut tenir tête aux Ravens, l’autre moins. On s’y attendait, Leonard Fournette est vraiment le joueur qui donne le tempo en attaque pour les Jaguars. Quand il arrive à avancer (100 yards en semaine 1) son équipe est dans de tres bonnes dispositions, s’il est stoppé (40 yards en semaine 2), c’est beaucoup plus difficile. Face aux Ravens justement, il vaut mieux courir, car dans les airs c’est l’enfer pour les quarterbacks. En deux matchs, la défense a enregistré 8 sacks et 8 interceptions. Surtout, elle n’encaisse que 5 points par match. En revanche, elle ne se classe que 12e concernant les yards encaissés au sol (85 yards/matchs). C’est donc sur cette petite faille que les Jaguars devront appuyer. Il faudra aussi miser sur leur défense pour rester dans le match et profiter de Fournette.

Basculer du bon côté

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Tennessee Titans (1-1) – Seattle Seahawks (1-1)

Alors qu’ils avaient un peu abandonné le sol au premier match, les Titans sont revenus à ce qui a fait leur succès l’an dernier : la course. La semaine dernière, ils ont rallié par trois fois la end zone via le sol et affichent une moyenne de 4,8 yards gagnés par course (5,85 yards pour le seul Derrick Henry). Contre Seattle, il est probable qu’ils en fassent de même. Car même si l’escouade défensive des Seahawks monte en puissance avec seulement 248 yards accordés aux 49ers, Carlos Hyde a quand même performé (124 yards en 15 courses) et le jeu au sol reste pour l’instant une faiblesse à améliorer dans la « Legion of Boom ». À Tennessee d’en profiter maintenant en obligeant les Seahawks à marquer quelques points. Ce qui est difficile pour l’instant côté Seattle avec seulement 10,5 pts (28e de la ligue) et 268,5 yards par match (26e). Logiquement, les Titans vont vouloir un match avec beaucoup de points pendant que Seattle va essayer de ralentir le rythme pour avoir une chance.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New England Patriots (1-1) – Houston Texans (1-1)

Bonne nouvelle pour les Patriots, Rob Gronkowski, Danny Amendola et Donta’a Hightower sont de retour dans le groupe et devraient être disponibles. La semaine dernière on a retrouvé le New England que l’on connait, celui que l’on imaginait marcher sur la NFL cette année. Mais si les blessures continuent d’affluer, les Pats ne pourront plus marcher sur grand monde, voire même plus marcher du tout. Même s’il semble que pour Tom Brady rien n’est un problème. Les receveurs sont blessés ? Pas de souci, utilisons tous les autres joueurs. Résultat, le lanceur a visé ses running backs, tight ends et fullbacks 66,7% du temps (la moyenne de la ligue est de 40%). Il a ainsi complété des passes à 9 joueurs différents. En face DeShaun Watson a devant lui une véritable mission. Non pas que la défense des Pats soit impressionante (32e en yards encaissés par match) mais plutôt qu’aucun rookie quarterback n’a encore battu Bill Bellichick et les Patriots (0-8). Tout comme Bill O’Brian, ancien coordinateur à New England qui n’a encore jamais fait tomber son ancien patron.

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Arizona Cardinals (1-1) – Dallas Cowboys (1-1)

Les Cowboys ont pris une leçon la semaine dernière contre les Broncos et espèrent se relancer lundi soir. L’opposition défensive ne devrait pas être la même. Déjà dans la qualité mais aussi dans le style puisque Bruce Arians aime son escouade agressive avec beaucoup de blitz venant d’un peu partout sur le terrain. Un style que Dak Prescott va devoir prendre en compte au moment de snapper le ballon. Mais comme depuis un an et demi, cest Ezekiel Elliott qui sera la clé de cette attaque. Surtout qu’il reste sur une mauvaise performance et veut se racheter. En face, les Cardinals sont à la limite du désespérant en attaque. S’il continu à ce rythme, Carson Palmer enregistrera la pire année statistique de sa carrière. Le gros problème pour Arizona réside dans sa capacité à conclure ses actions dans la red-zone. Sans David Johnson, les Cards sont à 2/7 dans les derniers 20 yards adverses. C’est trop peu pour gagner des matchs, c’est en tout cas probablement trop peu pour l’emporter face à Dallas, même à domicile.

Duels de division

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Philadelphie Eagles (1-1) – New York Giants (0-2)

S’ils veulent imiter les Dolphins de l’an dernier avec un départ à 0-2 pour finalement terminer en playoffs, les Giants doivent absolument gagner ce match dimanche. Sur la pelouse d’un adversaire de division et un rival historique, New York se doit de jouer mieux en attaque. Le retour de la star Odell Beckham Jr. n’a pour l’instant pas changé grand chose même si le receveur n’a joué que 34 snaps face aux Lions et devrait voir un peu plus le terrain cette semaine. Le jeu au sol est toujours aussi inexistant et sans ça, difficile de faire de la place aux receveurs. Dans la semaine, Ben McAdoo a allumé ses joueurs, notamment Eli Manning en lui demandant publiquement de jouer mieux. Mais l’entraîneur sait que sa première victoire de l’année passera par sa défense. Si les Giants encaissent plus de 14 points ce week-end, la tâche deviendra compliquée. Un duel nous intéressera d’ailleurs particulièrement de ce côté du ballon, celui entre Alshon Jeffery et Janoris Jenkins. Le receveur sort d’un gros match contre Kansas City (10 réceptions pour 130 yards) et se trouve de mieux en mieux avec Carson Wentz. Le cornerback lui n’a pas joué la semaine dernière, mais reste l’un des joueurs les plus efficaces face aux receveurs grands et physiques, surtout dans la end-zone. Un match-up décisif donc.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Jets (0-2) – Miami Dolphins (1-0)

Les Dolphins sont premiers de l’AFC Est. Ce n’est que la troisième semaine, le deuxième match pour eux, mais quand on a les Patriots dans sa division c’est important de le signaler. Justement ce week-end, ils se déplacent au nord pour rencontrer une autre équipe de l’AFC Est : les Jets. Déjà que New York n’est pas en grande forme cette année, ce match-up ne leur est clairement pas favorable. La raison ? Le jeu au sol. L’équipe de Todd Bowles a beaucoup de mal à contenir les coureurs adverses avec une moyenne de 5,4 yards encaissés par course (30e de la ligue) et 185 yards par match. Le problème c’est qu’en face, il y a une des équipes qui utilise le plus le sol avec un Jay Ajayi qui continue ce qu’il faisait l’an dernier. La semaine dernière, le Dolphin a couru 128 yards en 28 courses soit une moyenne de 4,2 yards par course. Des performances qui, en plus, ouvrent des espaces dans le jeu aérien et permettent à Cutler de tenter les longues passes qu’il adore tant. Surtout qu’en plus d’une mauvaise défense au sol, le pass-rush de New York est inexistant. Contre Oakland, non seulement ils n’ont pas sacké Derek Carr mais ils n’ont même pas réussi à le toucher une seule fois (0 QB Hits). Miami n’est pas la meilleure attaque de la ligue mais elle risque de s’amuser ce week-end.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Carolina Panthers (2-0) – New Orleans Saints (0-2)

Direction la NFC et le sud cette fois avec la réception des Saints par les Panthers. La semaine dernière Carolina l’a emporté sans marquer le moindre touchdown. L’attaque est en berne et en plus elle vient de perdre Greg Olsen. Le tight end va manquer à Cam Newton dans le jeu aérien mais aussi dans le jeu au sol puisqu’il est l’un des meilleurs blockeurs à son poste. Il faudra observer donc comment cette escouade va s’adapter à cette perte. L’avantage, c’est qu’elle affronte cette semaine ce qui est peut-être la pire défense de la ligue. Les Saints sont au bout du rouleau de ce côté du terrain. Même Drew Brees n’arrive pas à suivre le rythme effréné de sa défense. C’est donc un bon adversaire pour se redonner confiance pour les Panthers.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Los Angeles Chargers (0-2) – Kansas City Chiefs (2-0)

On termine avec un duel dans la division la plus relevée de la ligue : l’AFC Ouest. Trois des cinq meilleures équipes de la conférence sont dans cette division. Puis il y a les Chargers. Pour ceux qui voudraient gagner du temps, pas besoin de regarder le match, le scénario d’un match des Chargers est toujours le même. Los Angeles fait un bon match, explosif en attaque avant de perdre sur un field goal manqué ou un field goal marqué par l’adversaire en toute fin de match. C’est très caricatural, mais on a l’impression que ce schéma se répète tous les week-ends depuis des semaines. Face à eux dimanche, une équipe des Chiefs en pleine confiance. L’attaque est en feu avec 69 points inscrits en deux matchs et la défense est toujours aussi bonne. Mention speciale d’ailleurs à Chris Jones qui a enregistré 3 sacks, 2 fumbles et une interception la semaine dernière. Philip Rivers a de quoi se faire du souci.

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Buffalo Bills (1-1) – Denver Broncos (2-0)

Est-ce que Denver ne serait pas la meilleure équipe de la ligue en ce moment ? La question est légitime quand on voit comment les Broncos ont dominé Dallas la semaine dernière. Une chose est sûre la franchise possède actuellement la meilleure défense de la ligue. Ezekiel Elliott peut en témoigner avec seulement 9 yards en 8 courses. Une très grosse performance au sol pour la défense de Vance Joseph qu’il faudra reproduire cette semaine avec un autre monstre face à eux : LeSean McCoy. Shady cours lui avec un style bien différent de celui de EE, moins physique et plus explosif sur les extérieurs. Il faudra donc que les Broncos s’adaptent, mais s’ils le font, ils ferraient un grand pas vers la victoire. Surtout que l’attaque tourne actuellement à plein régime avec un Trevor Siemian très propre et efficace (6 TDs en 2 matchs) et un CJ Anderson de retour à son meileur niveau avec déjà 199 yards en 45 courses (4,4 yards/course).

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Chicago Bears (0-2) – Pittsburgh Steelers (2-0)

Si les Bears veulent avoir la moindre chance face aux Steelers, il va leur falloir remettre leur jeu au sol d’aplomb. La semaine dernière, Jordan Howard a couru 9 fois pour 7 yards pendant que Tarik Cohen affichait 7 courses pour 13 yards. C’est bien trop peu pour mettre une défense en difficulté. Un jeu au sol efficace permettrait de soulager la pression sur Mike Glennon surtout face à une équipe de Pittsburgh dont le pass-rush est l’un des meilleurs de la NFL en ce moment. Les Steelers en sont déjà à 9 sacks (2e de la ligue) avec 7 joueurs différents. Ce domaine pourrait donc jouer un rôle majeur dans le résultat final alors que la ligne offensive des Bears compte en ce moment des blessés. De l’autre côté du ballon, on sait que l’attaque des Steelers va inscrire des points, reste maintenant à savoir si Le’Veon Bell va enfin retrouver son niveau de l’an dernier. Le running back n’est qu’à 3,2 yards par course, loin de ses standards. Il lui faudra donc se dérouiller même si face au « front 7 » de Chicago ce n’est peut-être pas forcément le meilleur moment sachant que les Bears ne concèdent que… 3,2 yars par tentative.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Minnesota Vikings (1-1) – Tampa Bay Buccaneers (1-0)

La plus grande question de ce match sera de savoir qui sera titulaire au poste de quarterback pour les Vikings. Si Chase Keenum est toujours derrière le centre au moment de démarrer le match alors on ne donne pas cher des chances de victoire de Minnesota. En revanche, si Sam Bradford est de retour, le match peut être bien plus intéressant. Surtout que la défense des Buccaneers a impressioné la semaine dernière. Elle a forcé quatre pertes de balle face à Chicago et a permi à son attaque d’être sur de bons rails. Peu importe donc qui sera lanceur, la priorité sera d’abord d’être précautioneux avec le ballon. Comme on aime bien les duels entre receveurs et cornerbacks (surtout quand ils jouent en individuel), on jettera un oeil attentif de l’autre côté du ballon à l’opposition entre Mike Evans et Xavier Rhodes. Le Viking était déjà bien occupé la semaine dernière avec Antonio Brown et sera de nouveau face à un grand défi dimanche. Cette fois le receveur est plus physique mais Rhodes a du répondant.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Indianapolis Colts (0-2) – Cleveland Browns (0-2)

Probablement le pire match de la semaine. Les deux équipes sont similaires. Elles possèdent deux des quarterbacks les plus lents quand il s’agit de la prise de décision. Kizer et Brisset prennent beaucoup de temps à lancer le ballon (respectivement 3,02 et 2,88 secondes) ce qui mets une grose pression sur leurs lignes offensives respectives. DeShaun Kizer a d’ailleurs déjà été sacké 10 fois en deux matchs. L’avantage c’est que face à eux, chaque quarterback aura une défense aérienne modeste (308 yards à la passe encaissés par match par les Colts, 29e de la ligue. 70% de passes complétées contre la défense des Browns) ce qui peut leur permettre d’être plus efficace. Le match reposera en tout cas sur eux car d’un côté comme de l’autre la défense contre le sol n’est pas mauvaise et c’est donc dans les airs que cela se jouera. Avantage tout de même aux Colts avec un Brissett qui aura une semaine de plus d’entraînement, même si Myles Garrett devrait jouer le premier match de sa carrière.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Green Bay Packers (1-1) – Cincinnati Bengals (0-2)

Enfin un peu de repos pour les Packers. Ce match à domicile face aux Bengals ne sera pas une partie de plaisir mais le niveau devrait être moindre que les deux premiers matchs de Green Bay (Seattle et Atlanta). Pour Mike McCarthy et les siens, l’urgence est de regler les problèmes de lignes offensives. En deux matchs, les Packers ont enregistré 7 sacks (25e de la ligue) et 15 QB Hits (26e). C’est beaucoup trop, même quand on a Aaron Rodgers. Cette semaine, ils devront faire attention particulièrement à Geno Atkins qui a déjà 3 sacks et 5 QB Hits en deux matchs à son actif. Pour les Bengals, la clé se nomme A.J. Green. C’est simple, l’an dernier quand le receveur dépassait les 100 yards, Cincinnati ne perdait pas (3-0-1), à l’inverse, s’il restait bloqué en dessous cette marque, ils perdaient (0-6). La semaine dernière, Green Bay n’a pas réussit à contenir Julio Jones (108 yards pour 7 réceptions), il le faudra cette semaine s’ils veulent gagner de nouveau.

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Washington Redskins (1-1) – Oakland Raiders (2-0)

Ce sera le dernier match du dimanche et une belle opposition entre ces deux équipes. Il faut s’attendre en tout cas à beaucoup de points. Pour les Raiders, Kansas City et Denver auront déjà joué (et potentiellement gagné) ce qui peut déjà leur mettre la pression dans ce qui se profile comme une course à trois dans cette division. Pour l’emporter, Oakland devrait miser une fois de plus sur la course. Alors qu’on parle beaucoup de Derek Carr, Michael Crabtree ou Amari Cooper, c’est pour l’instant le sol qui porte la franchise californienne (185 yards/match). Avec Marshawn Lynch, mais aussi des joueurs comme Cordarelle Patterson qui peuvent créer la surprise, cette équipe est imprevisible. En face, la défense des Redskins est en progression mais aura fort à faire contre cette adversaire. Ce sera probablement à Kirk Cousins de tenir le rythme pour pouvoir l’emporter à domicile.

Les affiches

Coup d’envoi dimanche à 15h30
Jacksonville Jaguars (1-1) – Baltimore Ravens (2-0)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Indianapolis Colts (0-2) – Cleveland Browns (0-2)
Philadelphie Eagles (1-1) – New York Giants (0-2)
New York Jets (0-2) – Miami Dolphins (1-0)
Buffalo Bills (1-1) – Denver Broncos (2-0)
Carolina Panthers (2-0) – New Orleans Saints (0-2)
Chicago Bears (0-2) – Pittsburgh Steelers (2-0)
Detroit Lions (2-0) – Atlanta Falcons (2-0)
Minnesota Vikings (1-1) – Tampa Bay Buccaneers (1-0)
New England Patriots (1-1) – Houston Texans (1-1)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Tennessee Titans (1-1) – Seattle Seahawks (1-1)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Green Bay Packers (1-1) – Cincinnati Bengals (0-2)
Los Angeles Chargers (0-2) – Kansas City Chiefs (2-0)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Washington Redskins (1-1) – Oakland Raiders (2-0)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Arizona Cardinals (1-1) – Dallas Cowboys (1-1)

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Oct à 2:25OAK2.1pariez1.5KC
22-Oct à 19:00CHI2.15pariez1.47CAR
22-Oct à 19:00CLE2.6pariez1.33TEN
22-Oct à 19:00GB2.6pariez1.33NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une