Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une 0

NFL Semaine 2 : les résumés de tous les matchs

Tampa commence fort ! Miami aussi. Les Seahawks se reprennent un peu et Oakland déroule.

NFL Semaine 2 : les résumés de tous les matchs

Les affiches (cliquez sur le score)

Atlanta Falcons (2-0) – Green Bay Packers (1-1) : 34-23

Denver Broncos (2-0) – Dallas Cowboys (1-1) : 42-17

Pittsburgh Steelers (2-0) – Minnesota Vikings (1-1) : 26-9

New Orleans Saints (0-2) – New England Patriots (1-1) : 20-36

Coup d’envoi dimanche à 22h

Oakland Raiders (2-0) – New York Jets (0-2) : 45-20

Pas de miracle pour les Jets. A une minute de la mi-temps, ils n’étaient pourtant qu’à 4 points des Raiders, 14 à 10. Mais Marshawn Lynch (12 courses, 45 yards, 1 TD) a marqué un nouveau touchdown pour Oakland, portant l’avance à 21-10. Un écart que New York ne pourra jamais rattraper.

Enorme match offensif du receveur des Raiders Michael Crabtree avec un joli coup du chapeau : trois touchdowns, 6 réceptions, 180 yards. Ce sont d’ailleurs deux touchdowns du receveur qui ont lancé coup sur coup les Raiders avant que McCown (17/25, 166 yards, 2 TD) ne trouve Jermaine Kearse (4 réc, 64 yards, 2 TD) dans la end-zone. Kearse est sans conteste une excellente recrue pour les Jets avec les deux seuls touchdowns de son équipe dans ce match. Mais cela n’a pas suffi.

En deuxième mi-temps, les Raiders ont déroulé, envoyant même Cordarelle Patterson au touchdown à la course de 43 yards. L’ancien receveur des Vikings a visiblement été reconverti par Oakland, il a porté trois ballons dans ce match pour 57 yards. Derek Carr (23/28, 230 yards, 3 TD) a passé une soirée tranquille. De son côté, McCown a été mis quatre fois au sol par le front seven des Raiders. Score sans appel pour Oakland 45 à 20 et un nouveau message fort envoyé au reste de la NFL.

Los Angeles Chargers (0-2) – Miami Dolphins (1-0) : 17-19

Terrible ironie du sort qui semble s’acharner sur les Chargers et sur leur kicker rookie Yonghoe Koo. Pour la deuxième semaine consécutive, le jeune buteur manque un field goal dans les dernières secondes, faisant perdre son équipe. Cette fois-ci, il a raté un field goal de 44 yards qui est passé à droite. Pourtant, dans la confusion totale, les Dolphins avaient utilisé un temps mort pour permettre aux Chargers de se mettre en place. Mais rien n’y a fait. Los Angeles s’incline dans un nouveau match serré et indécis.

Après un échange de field goal en début de match entre les deux équipes, les locaux ont été les premiers à marquer grâce à un bon drive mené par Philip Rivers (31/39, 331 yards, 1 TD) et conclu au sol par Melvin Gordon (9 courses, 13 yards, 1 TD) pour mener 10-3. De son côté, Jay Cutler (24/33, 230 yards, 1 TD) reste précautionneux. Mais au retour des vestiaires, l’ancien quarterback des Bears s’énerve ! En un drive millimétré, il trouve Kenny Stills dans la end-zone pour égaliser 10 partout. Les Chargers reprennent la tête avec un touchdown historique de Rivers pour Antonio Gates. Avec cette réalisation, ce dernier devient le recordman de touchdown marqué par un tight-end avec 112 unités.

Mais les Chargers ne vont plus marquer ensuite et laisser Miami marquer trois field goals pour passer devant 19-17 à deux minutes de la fin. Koo aurait pu inverser les rôles mais la malédiction du rookie continue. Et celle des Chargers de perdre des matches serrés également. Pour Jay Cutler, c’est un début convaincant, surtout en deuxième période où sa ligne a bien résisté aux assauts de la défense californienne.

Seattle Seahawks (1-1) – San Francisco 49ers (0-2) : 12-9

Sans conteste le match le moins agréable de cette tranche horaire de 22 heures. Il a fallu attendre les sept dernières minutes du match pour voir un touchdown de Russell Wilson (23/39, 198 yards, 1 TD) pour Paul Richardson et une victoire 12 à 9 des Seahawks. Avant cela, les field goals répondaient aux field goals et les punts répondaient aux punts. Pourtant, le ballon est resté bien plus longtemps dans les mains des Seahawks : 36 minutes contre 23 pour les 49ers. Mais Wilson a été sacké trois fois, touché 10 fois et n’a pas été aidé par ses receveurs. La blessure de Jimmy Graham, visiblement touché au pied ou à la jambe, n’a pas rendu service.

Seul éclair du match, une superbe course de 61 yards Carlos Hyde (15 courses, 124 yards) qui aurait pu finir dans la end-zone mais il a été rattrapé par la défense au dernier moment. Brian Hoyer n’a même pas lancé 100 yards (15/27, 99 yards, 1 int). Les 49ers ont tout de même pris l’avantage 9-6 dans le dernier quart-temps avant que Wilson ne lance son touchdown. Mais ils n’ont jamais semblé en mesure d’inscrire beaucoup plus. Côté Seattle, cette ligne offensive continue de faire craindre pour la santé de Russell Wilson. Le coureur rookie Chris Carson (20 courses, 93 yards) peut apporter une vraie solution au sol mais cela ne suffira peut-être pas face à une défense plus expérimentée.

Los Angeles Rams (1-1) – Washington Redskins (1-1) : 20-27

A deux minutes de la fin, les deux équipes sont à égalité 20 partout. Les Redskins ont la balle et Kirk Cousins (18/27, 179 yards, 1 TD) envoie Ryan Grant dans la end-zone. Derrière, Jared Goff (15/25, 224 yards, 1 TD, 1 int) a la balle d’égalisation dans les mains mais il l’envoie directement dans celles du défenseur Mason Foster. Washington n’a qu’à écouler le chronomètre pour l’emporter 27-20.

Pourtant les Rams ont mis les moyens pour remonter au score. Ils ont égalisé à sept minutes de la fin du match sur un drive prolongé grâce à un fake punt converti en passe réussi par Johnny Hekker. Après un début de partie canon, les Redskins ont rapidement mené 13-0 grâce à un touchdown de Chris Thompson (3 courses, 77 yards, 2 TD) à la course. Todd Gurley a répondu de son côté avec également deux touchdowns, un à la course et un à la passe. Sur ce dernier, il s’est même permis un superbe saut de haies sur le défenseur.

Les Rams s’inclinent pour la première fois cette saison mais ont à nouveau démontré de belles choses en attaque après leur carton offensif en semaine une. L’effet Sean McVay ?

Coup d’envoi dimanche à 19h00

Kansas City Chiefs (2-0) – Philadelphie Eagles (1-1) : 27-20

Les Eagles ont eu de la chance une fois, deux fois, mais pas trois. Nelson Agholor a marqué à 14 secondes de la fin pour rapprocher son équipe à un touchdown, avant que Philadelphie ne recouvre l’onside kick. Carson Wentz (25/46, 333 yards, 2 TDs, 1 int) a alors pu lancer une balle de 39 yards dans la end zone en espérant un miracle, mais le ballon a rebondi sur des mains sans jamais pouvoir être attrapé. Kansas City a eu chaud, mais pas trop.

Après une première période équilibrée (6-3), Philadelphie repasse devant grâce à un gros coup de chance, puis un touchdown d’Alshon Jeffery (7 rec, 92 yards, 1 TD) (6-10).

Mais le réveil de Kansas City est impressionnant. Kareem Hunt (13 courses, 81 yards, 2 TDs) réplique avec une course de 53 yards dans la end zone (13-10). Philadelphie égalise au pied (13-13), mais Alex Smith (21/28, 251 yards, 1 TD) lance Travis Kelce (8 rec, 103 yards, 1 TD), qui prend son envol pour un touchdown (20-13).

Après un stop défensif rapide, Hunt creuse l’écart avec un autre passage dans la end zone (27-13). Il reste alors 2mn14 à jouer. Le temps d’un touchdown pour Philadelphie, mais pas d’un miracle.

Baltimore Ravens (2-0) – Cleveland Browns (0-2) : 24-10

Baltimore enchaîne une deuxième victoire avec une nouvelle démonstration défensive. Comme la semaine dernière face aux Bengals, c’est d’abord en défense que se sont illustrés les Ravens, et c’est elle qui a fourni les meilleures munitions à l’attaque. Un fumble forcé par Terrell Suggs et une interception d’Eric Weddle donnent l’occasion à Terrence West et Javorious Allen de trouver la end-zone (14-0). Les Browns réagissent grâce à leur rookie David Njoku sur une réception de 29 yards (14-7). Baltimore profite de son dernier drive pour voir Joe Flacco (25/34, 217 yards, 2TD) trouver Jeremy Maclin (4rec, 31 yards, 1TD) pour le touchdown du 21-7, le score à la pause.

Le second acte ressemble grossièrement au premier. Les Ravens dominent en défense et limitent les Browns. Si Cleveland se rapproche avec un field goal (21-10), Justin Tucker est là pour redonner 14 points d’avance (24-10) aux Ravens. Une avance insurmontable pour cette jeune équipe de Cleveland, privée de DeShone Kizer (15/31, 182 yards, 3 TDs) pendant la fin du second quart et le début du troisième. Le rookie est sorti pour cause de migraines.

Tampa Bay Buccaneers (1-0) – Chicago Bears (0-2) : 29-7

Avec deux semaines pour préparer ce match, les Buccaneers ne se sont pas ratés. Auteurs d’une très bonne première période, bien aidés par de mauvais Bears en attaque, Tampa Bay a dominé de A à Z ce match.

Première mi-temps cauchemardesque pour les Bears et Mike Glennon (31/45, 301 yards, 1TD, 2INT), qui rentrent aux vestiaires menés 26-0. Il faut dire que le quarterback des Bears aura bien aidé son ancienne franchise avec trois turnovers dont un pick-6… Après un premier field goal (3-0), les Buccaneers profitent d’un turnover des Bears pour faire la différence (10-0) sur une passe de Jameis Winston (18/30, 204 yards, 1TD) pour Mike Evans (7 rec, 93 yards, 1 TD). C’est encore une perte de balle de Glennon qui permet quelques jeux après à Jacquizz Rodgers de rejoindre la end-zone (17-0). Un pick-6 donne même 23 points d’avance aux locaux. Tampa corse l’addition avec un field goal (26-0) juste avant l’entracte.

La deuxième mi-temps est totalement contrôlée par les Buccaneers. Tampa Bay ajoute un field goal sur son premier drive (29-0), avant de complètement laisser le ballon aux Bears. Chicago de son côté n’en fera rien, en enchainant les longs drives sans parvenir à faire la différence. Les Bears sauvent tout de même la face avec un touchdown (29-7) de Deonte Thompson à moins de deux minutes de la fin.

Jacksonville Jaguars (1-1) – Tennessee Titans (1-1) : 37-16

Jacksonville n’a pas réussi à confirmer sa bonne prestation de la première semaine. Dépassés dans tous les secteurs de jeu, les Jaguars s’inclinent lourdement 37 à 17 face aux Titans. Côté Tennessee, l’équipe se relance bien avec une victoire face à un rival de division.

Première mi-temps ennuyeuse au possible du côté de Jacksonville. En dehors de field goals (3-6), les attaques ne proposent pas grand-chose. Les défenses dominent et forcent plusieurs pertes de balles de chaque côté (2 interceptions et 1 fumble). A la mi-temps, les Titans rentrent avec trois points d’avance. Le second acte est nettement plus animé. Les Titans commencent mieux leur seconde mi-temps en allant intercepter Blake Bortles (20/34, 223 yards, 1TD, 2INT), puis en enchainant sur le drive suivant avec un nouveau field goal (3-9). Ils prennent même le large sur leur drive suivant lorsque Derrick Henry (14 course, 92 yards, 1TD) entre dans la end-zone après une course de 17 yards (3-16). Le 3e quart est dévastateur pour les Jaguars, qui subissent en plus un un touchdown de Delanie Walker (3-23).

Dans le dernier quart, Blake Bortles reprend les bonnes vieilles habitudes en noircissant la feuille de stat en faisant avancer son équipe à deux touchdowns : un par Leonard Fournette (14 courses, 40 yards, 1 TD) et l’autre par Allen Hurns (6 rec, 82 yards, 1 TD). Mais le retard est trop grand à surmonter et les Jaguars s’inclinent 37-16.

Carolina Panthers (2-0) – Buffalo Bills (1-1) : 9-3

Les Bills ont eu le dernier drive pour aller chercher la victoire. Mais comme pendant toute l’après-midi, Tyrod Taylor (17/25, 125 yards) et ses coéquipiers n’ont rien réussi

Sur 4e et 11 yards, aux 34 yards de Carolina, avec 14 secondes à jouer, le quarterback de Buffalo lance vers un Zay Jones (2 rec, 18 yards) seul vers la end zone, mais son lancer manque légèrement de précision, et le rookie n’arrive pas à attraper le cuir. Une conclusion bafouillée pour un match qui l’aura largement été par les attaques.

Pas un seul touchdown à se mettre sous la dent ! Carolina ouvre le score sur le premier drive, avec un coup de pied de 34 yards. Les Bills, eux, attendant le second quart pour obtenir leur premier first down… mais pas plus. Car LeSean McCoy (12 courses, 9 yards) frappe un mur au sol et doit vivre sur des petites réceptions (6 rec, 34 yards). À la pause, les Panthers ont ajouté un autre field goal, et on s’ennuie ferme.

Il faut attendre le dernier quart pour les premiers points de Buffalo (6-3). Cam Newton (20/32, 228 yards) réussit quelques passes, avec l’aide de Kelvin Benjamin (6 rec, 77 yards) pour aller chercher un autre field goal (9-3). Il reste 2mn35 à jouer quand Taylor récupère le cuir. Mais rien n’y fait, et la dernière passe ratée vers Jones scelle le sort du match.

Indianapolis Colts (0-2) – Arizona Cardinals (1-1) : 13-16

Avec un field goal victorieux de 32 yards en prolongation, Phil Dawson a sorti les Cardinals d’une défaite qui aurait été peu reluisante… Ces Cardinals s’en sortent bien, eux qui ont longtemps été menés.

Arizona a mis beaucoup de temps à se réveiller ce dimanche. Imprécis en attaque et faible défensivement, ils ont vu Franck Gore (14 courses, 46 yards, 1TD) entrer dans l’end-zone (7-0) et Indianapolis ajouter un field goal pour mener 10-0 dès le premier quart-temps. Arizona sort timidement la tête de l’eau dans le deuxième quart avec un field goal (10-3) et la possession, mais la précision n’est pas là. Pire, Carson Palmer (19/36, 332 yards, 1TD, 1INT) se fait intercepter par Malik Hooker juste avant la mi-temps.

La seconde mi-temps est aussi pauvre en terme de niveau de jeu. Les Colts et Jacoby Brissett (20/37, 216 yards, 1 int) enchaînent les imprécisions et ne marquent qu’un field goal (13-3) au cours de la période. Heureusement pour Bruce Arians et ses hommes, Arizona finit par trouver la faille. C’est d’abord Palmer qui trouve J.J Nelson (5rec, 120 yards, 1TD) pour un touchdown de 47 yards et permet aux siens de revenir à 13-10. Les visiteurs recollent même au score (13-13) sur leur drive suivant, à 3 minutes du terme.

Incapable de se départager durant le temps réglementaire, il faudra donc attendre la prolongation pour que les Cardinals se sortent de se guêpier. C’est Tyrann Mathieu qui signe une interception décisive qui met Dawson à portée de tir. Pas vraiment rassurant pour Arizona… Côté Colts, la prestation a été moins honteuse que la semaine passée mais la victoire n’est toujours pas au bout.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Oct à 2:25OAK2pariez1.55KC
22-Oct à 19:00CHI2.15pariez1.47CAR
22-Oct à 19:00GB2.7pariez1.3NO
22-Oct à 19:00LA1.42pariez2.25ARI
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une