Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

L'équipe type 0

L’équipe type de la semaine 2 : Tom Brady n’est pas fini !

L’équipe type de la semaine 2 : Tom Brady n’est pas fini !

Chaque semaine, TDActu présentera désormais ses meilleurs joueurs de la semaine. En attaque comme en défense et comme chaque semaine, certains ont su faire pencher la balance pour leur équipe, d’autres ont brillé malgré la médiocrité de leur franchise.

Attaque

Quarterback : Tom Brady, New England Patriots (30/39, 447 yards, 3 touchdowns)
Après la première semaine, certains avaient déjà enterré Tom Brady en disant que l’âge l’avait finalement rattrapé. Aux dernières nouvelles, il semblerait que non. Certes, il s’agissait de la défense des Saints, mais il a encore une fois fait étalage de son expérience et de sa précision.

Running back : Jay Ajayi, Miami Dolphins (28 courses, 122 yards, 4,4 yards par course)
Sans Ajayi, Jay Cutler n’aurait très certainement pas pu lancer aussi tranquillement qu’il a pu le faire face aux Chargers. Le running back a posé des problèmes à la défense de Los Angeles durant toute la partie et a gardé son attaque sur le terrain.

Receveur n°1 : Michael Crabtree, Oakland Raiders (6 réceptions, 80 yards, 3 touchdowns)
Six fois ciblés, six réceptions et trois touchdowns, c’est ce qu’on appelle être efficace. Le receveur a offert une évaluation parfaite à Derek Carr lorsqu’il a lancé dans sa direction. Aussi, c’est sa deuxième semaine consécutive à au moins six réceptions et 80 yards. Solide.

Receveur n°2 : Emmanuel Sanders, Denver Broncos (6 réceptions, 62 yards, 2 touchdowns)
Les Broncos avaient recruté Sanders il y a quelques années pour soulager Demaryius Thomas au poste de receveur. Aujourd’hui, on ne sait plus qui est le meilleur des deux. Cette semaine, c’est justement Sanders qui a été la meilleure cible de Trevor Siemian, même si Thomas a été bon.

Receveur n°3 : J.J. Nelson, Arizona Cardinals (5 réceptions, 120 yards, 1 touchdown)
Étonnant de le retrouver là ? Pas tant que ça. Certes, J.J. Nelson est principalement une cible à longue distance pour Carson Palmer, mais il l’a sorti de plusieurs situations compliquées contre les Colts ont étant ouvert derrière la défense.

Tight end : Travis Kelce, Kansas City Chiefs (8 réceptions, 103 yards, 1 touchdown)
Gronk est de retour, mais il a joué contre les Saints. Travis Kelce, lui, a été tout aussi bon, mais cette fois contre une très bonne défense des Eagles. Solide, régulier, bon bloqueur, jouer à Kansas City semble être fait pour lui.

Ligne offensive : Oakland Raiders
L’attaque d’Oakland a marqué 45 points, Derek Carr a du temps pour lancer, Marshawn Lynch a de la place pour passer. On attendait la ligne offensive des Raiders dans les meilleures de la ligue. Elle y est et bonifie les armes multiples de l’attaque d’Oakland.

Défense

Defensive tackle : Chris Jones, Kansas City Chiefs (4 plaquages dont 3 sacks, 2 fumbles forcés)
Pas forcément le plus connu, le choix du 2e tour de la Draft 2016 des Chiefs s’est démarqué en semaine 2 en aplatissant 3 fois Carson Wentz. Il a également pesé sur la ligne offensive tout le match et a obligé Wentz à beaucoup bouger dans sa poche. Évidemment, il a un peu profité de l’attention spéciale portée à Justin Houston, mais encore faut-il concrétiser.

Defensive tackle : Geno Atkins, Cincinnati Bengals (5 plaquages dont 2 sacks)
Les Bengals n’ont pas été bons contre les Texans, mais Geno Atkins, lui, continue à jouer à son niveau de All-Pro.

Defensive end : Chandler Jones, Arizona Cardinals (7 plaquages dont 2 sacks, 1 fumble forcé)
Ses Cards ont eu chaud contre Indianapolis, mais dans une équipe dont on ne sait plus quoi penser, Chandler Jones est une valeur sûre. Il continue à sacker les quarterbacks adverses et à provoquer beaucoup de pénalités.

Defensive end : Ezekiel Ansah, Detroit Lions (6 plaquages dont 3 sacks, 1 fumble forcé)
En semaine 2, on peut presque résumer la défense des Lions à Ezekiel Ansah, qui s’est occupé de traumatiser Eli Manning et sa ligne durant toute la partie. Résultat : 3 sacks et quelques bleus pour Eli.

Outside linebacker : Von Miller, Denver Broncos (2 plaquages dont 2 sacks, 1 passe déviée)
Bon, c’est vrai ! On risque de le voir souvent, mais d’une autre côté, quelle que soit l’opposition, Von Miller se fait remarquer. Cette semaine, il était opposé à, peut-être, la meilleure ligne offensive de la ligue. 2 sacks.

Outside linebacker : Anthony Barr, Minnesota Vikings (9 plaquages)
Les Vikings ont perdu contre les Steelers, mais certainement pas à cause de leur défense. Anthony Barr était au four et au moulin en semaine 2 et il a évité que beaucoup d’actions se prolongent pour Pittsburgh.

Inside linebacker : Benardrick McKinney, Houston Texans (6 plaquages dont 2 sacks)
En mode Pro Bowler contre les Bengals, McKinney n’a pas seulement aidé les Texans à contrecarrer les plans de Cincinnati, il a aussi rendu ses coéquipiers meilleurs, notamment le talentueux Zach Cunnigham qui était titularisé pour la première fois de sa carrière.

Cornerback : Chris Harris Jr., Denver Broncos (6 plaquages, 2 passes déviées, 1 interception)
La défense de Denver est excellente et Chris Harris Jr. a été très précieux contre les Cowboys, réussissant des plaquages en 1 contre 1 et une interception. En plus de ça, il n’a autorisé que 2 réceptions pour 20 petits yards sur tout le match.

Cornerback : Rashaan Melvin, Indianapolis Colts (7 plaquages, 2 passes déviées)
Eh oui, même en étant defensive back chez les Colts, on peut être performant. Melvin n’a pas autorisé de réceptions à Larry Fitzgerald et une seule à Jaron Brown sur les quatre passes allant dans sa direction, déviant deux fois les lancés de Carson Palmer.

Free safety : Jordan Poyer, Buffalo Bills (11 plaquages dont 1 sack, 3 passes déviées)
Excellent en couverture, Poyer a contribué aux six sacks réussis pas les Bills, n’offrant pas de solution à Cam Newton. De plus, il a réussi les 8 plaquages qu’il a tenté face aux Panthers.


Strong safety : Karl Joseph, Oakland Raiders (5 plaquages dont 1 sack, 1 fumble forcé)
Efficace à la fois contre la course et la passe, Karl Joseph est à l’image du bon début de saison des Raiders et de la progression de sa défense depuis l’an passé. Sur 6 blitz, Joseph a sacké une fois Josh McCown et a forcé un fumble que le safety des Raiders a recouvert.

Équipes spéciales

Kicker : Cody Parkey, Miami Dolphins (4/4 aux field goals, 1/1 aux extra points)

1 minute et 57 secondes à jouer, 2 points de retard, voici la situation dans laquelle Parkey était avant de réussir un field goal de 54 yards. Le kicker des Dolphins n’a pas tremblé et à pu offrir la victoire à ses coéquipiers pour l’ouverture de leur saison 2017.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une