Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés 0

NFL Semaine 4 – L’essentiel : Patriots, Falcons et Cowboys au tapis, les Rams et Texans planent

Des surprises, encore des surprises, toujours des surprises dans cette saison folle !

NFL Semaine 4 – L’essentiel : Patriots, Falcons et Cowboys au tapis, les Rams et Texans planent

Coup d’envoi dimanche à 15h30

Miami Dolphins (1-2) – New Orleans Saints (2-2) : 0-20

Coup d’envoi dimanche à 22h

Denver Broncos (3-1) – Oakland Raiders (2-2) : 16-10

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30

Seattle Seahawks (2-2) – Indianapolis Colts (1-3)

Coup d’envoi dimanche à 19h00

Minnesota Vikings (2-2) – Detroit Lions (3-1) : 7-14

New England Patriots (2-2) – Carolina Panthers (2-2) : 30-33

Les Panthers ont retrouvé Cam Newton (22/29, 316 yards, 3 TDs, 1 int – 8 courses, 44 yards, 1 TD) et leur attaque. Les Patriots cherchent toujours leur défense. À la dernière seconde, Graham Gano a donné la victoire à Carolina sur un field goal de 48 yards.

De quoi priver les Patriots d’une nouvelle remontée folle. Car cette fois, New England était mené de 14 points (30-16) dans le dernier quart après un touchdown rageur au sol de Cam Newton, dans un moment digne de sa saison de MVP.

Dion Lewis a répondu au sol (30-23), avant que la défense des Pats’ ne réussisse enfin un stop défensif, et ne permette à Tom Brady (32/45, 307 yards, 2 TDs) d’aller chercher l’égalisation avec Danny Amendola (6 rec, 42 yards, 1 TD) à un peu plus de trois minutes de la fin. Mais la défense n’a pas tenu la dernière série. Une pénalité de Stephon Gilmore a offert une conversion sur troisième tentative aux Panthers. Jonathan Stewart (14 courses, 68 yards) et Devin Funchess (7 rec, 70 yards, 2 TDs) ont ensuite assuré la progression pour mettre leur botteur en position.

Carolina a cumulé 444 yards sur la défense des Patriots ! Pas mal pour une attaque qui n’avait pas dépassé une seule fois la barre des 300 longueurs cette saison. En défense, les Panthers ont réussi à limiter la troupe de Bill Belichick à trois field goals et un touchdown en première mi-temps, pendant que Fozzy Whittaker et Devin Funchess trouvaient la end zone pour atteindre la pause avec l’avantage (17-16). Un avantage confirmé par un nouveau touchdown de Funchess dans le troisième quart (23-16, extra point manqué).

Le quatrième quart a donc été marqué par une nouvelle folle chevauchée des Pats. Mais il a manqué un dernier effort défensif.

Dallas Cowboys (2-2) – Los Angeles Rams (3-1) : 30-35

Todd Gurley ne s’arrête plus ! De plus en plus fort au fil des semaines, le coureur des Rams a été partout ce dimanche ! Au menu : 23 courses pour 121 yards, et 7 réceptions pour 94 longueurs de plus, et un touchdown pour mettre son équipe devant pour de bon dans le troisième quart.

C’est pourtant un autre coureur qui a pris le meilleur départ. Auteur de deux touchdowns dans le deuxième quart, Ezekiel Elliott (21 courses, 85 yards, 1 TD – 4 rec, 54 yards, 1 TD) met Dallas devant 17-6. Et même si Cooper Kupp (5 rec, 60 yards) répond (17-13), Brice Butler redonne de l’air aux ‘Boys (24-13). C’est en fait le kicker Greg Zeuerlein qui tient les Rams à bout d’orteil, avec trois coups de pied réussis à la pause, atteinte sur le score de 24-16.

Au retour des vestiaires, le pied de Zuerlein et les jambes de Gurley remettent LA devant pour de bon (24-26).

D’autant que le botteur reprend les choses en main. Il marque encore à 28, puis 43 yards au début du dernier quart (24-32). Dak Prescott (20/36, 252 yards, 3 TDs, 1 int) trouve James Hanna pour se rapprocher (30-32), mais la conversion à deux points est annulée par une pénalité, puis manquée. Il reste alors 7mn11 à jouer, et les Rams arrivent à en manger plus de 5 minutes, avant que Zuerlein ne réussisse son septième field goal (30-35) !

Avec deux minutes à jouer, les Cowboys ont une dernière chance. Mais la passe de Prescott pour Elliott sur 4e et 10 ne parcourt que 9 yards. Le début de saison surprenant de Jared Goff (21/36, 255 yards, 2 TDs) et des Rams continue !

Houston Texans (2-2) – Tennessee Titans (2-2) : 57-14

Le Deshaun Watson (25/34, 283 yards, 4TD, 1INT) show continue à Houston. Après un bon match la semaine passée face aux Patriots, le quarterback rookie a mangé la défense des Titans. 30 points à la mi-temps, 57 points à la fin, évident de dire que les Titans n’ont jamais vu le jour…

Tout commence par la défense texane qui intercepte Marcus Mariotta (6/10, 96 yards, 2INT)sur son premier drive. Un turnover que Watson bonifie avec une shovel pass pour Lamar Miller (19 courses, 75 yards, 1TD, 4rec, 56 yards, 1TD) (7-0). Les Texans mettent deux touchdowns sur leur deux drives suivants (21-0) avec des réceptions de DeAndre Hopkins (10rec, 107 yards, 1TD) et Will Fuller.Les Titans sortent la tête de l’eau en 2e quart grâce à leur quarterback auteur de deux touchdowns à la course (14-24). Seulement les Texans ne baissent pas la garde et reprennent de l’avance lorsque leur quarterback rookie pénètre dans l’end-zone (14-30) avant la mi-temps.

En seconde mi-temps, les Titans boivent le calice jusqu’à la lie, à l’image d’un Marcus Mariotta qui sort sur blessure… DeShaun Watson continue son récital en enchaînant passes et courses déroutantes. Le quarterback rookie lance deux touchdowns de plus pour Fuller (14-37) et Lamar Miller (14-44). La défense est aussi à la fête en interceptant deux fois Matt Cassell dont une qui sera retournée en touchdown (14-54) et en provoquant un fumble que l’attaque transformera en field goal (14-57).

L’AFC Sud confirme avec ce match son grand n’importe quoi où chaque franchise alterne le pire et le meilleur semaine après semaine.

Cleveland Browns (0-4) – Cincinnati Bengals (1-3) : 7-31

Aucun suspens dans ce match entre les deux équipes de l’AFC Nord. Les Bengals ont dominé dans tous les secteurs de jeu et n’ont laissé aucune chance aux Browns.

Bien que les Browns aient eu l’occasion de marquer en premier grâce à un fumble provoqué par la défense, ce sont bien les Bengals qui ouvrent le score par la classique connexion entre Andy Dalton (25/30, 286 yards, 4TD) et AJ Green (0-7). Cincinnati enfonce le clou après avoir intercepté Deshone Kizer (16/34, 118 yards, 1INT) et vu Dalton trouver Tyler Kroft (6rec, 68 yards, 2TD) dans la end-zone (0-14) puis Giovani Bernard (3rec, 67 yards, 1TD) transformer une petite passe en touchdown (0-21) de 68 yards !

Le second acte est du même niveau, avec des Bengals qui font ce qu’ils veulent. Après un field goal (0-24) pour débuter la 2e mi-temps, Cincinnati voit Kroft marquer son deuxième touchdown (0-31) du soir.

Les Browns sauvent bien l’honneur par Duke Johnson à moins de deux minutes de la fin (7-31) mais pas de quoi changer la donne. Les Bengals enregistrent enfin leur première victoire face à des Browns finalement bien décevants cette saison, à l’image de leur quarterback rookie sorti par son coach.


Atlanta Falcons (3-1) – Buffalo Bills (3-1) : 17-23

Les Falcons ont craqué ! Pas aidé par la sortie de Julio Jones (hanche), Matt Ryan (24/42, 242 yards, 1 TD, 1 int) a été bien mis sous pression par la défense de Buffalo. S’il n’a subi qu’un seul sack, il a par contre lancé deux interceptions, et commis un fumble qui a été retourné pour un touchdown dans le troisième quart-temps. Une action qui a permis aux Bills de prendre l’avantage 14-10, puis 17-10 avec un field goal au début du dernier quart.

Ryan a alors trouvé Justin Hardy pour l’égalisation (17-17). Mais Tyrod Taylor (12/20, 182 yards, 1 TD) a immédiatement mené son équipe à un field goal (20-17). La seconde interception de Ryan, dans sa propre moitié de terrain, a scellé le match, en offrant un field goal de plus aux visiteurs (23-17). Atlanta a récupéré le ballon à 3 minutes de la fin avec l’occasion d’aller gagner. Mais la défense des Bills a définitivement fait la différence en stoppant les Falcons sur une 4e et 1 yard à 44 secondes du terme.

Les Falcons menaient 10 à 7 à la pause grâce à un touchdown de Devonta Freeman (18 courses, 58 yards) et un field goal, qui avaient répondu à un touchdown de Jordan Matthews. LeSean McCoy (20 courses, 76 yards) et Charles Clay (5 rec, 112 yards) ont été les principaux atouts de Buffalo en attaque.

Atlanta a gagné le plus de yards (391 à 281), mais le MVP et ses coéquipiers n’ont pas su finir leurs drives et concèdent leur première défaite de l’année.

Baltimore Ravens (2-2) – Pittsburgh Steelers (3-1) : 9-26

Le réveil de Le’Veon Bell (35 courses, 144 yards, 2 TDs – 4 rec, 42 yards) et une attaque toujours trop faible ont eu raison des Ravens.

Baltimore a espéré un peu dans le troisième quart, lorsqu’une interception en terrain adverse leur a permis d’inscrire un field goal (19-3), puis qu’un touchdown de Mike Wallace (6 rec, 55 yards, 1 TD) les a ramené à 19-9. Mais la conversion à deux points trop courte a finalement sonné la fin de cet élan. Joe Flacco (31/49, 235 yards, 1 TD, 2 int) a été intercepté deux fois dans le dernier quart, et la suite du comeback n’a jamais eu lieu.

À 2mn30 du terme, Bell a définitivement mis fin à la fête en entrant pour la deuxième fois dans la end zone (26-9). Ben Roethlisberger (18/30, 216 yards, 1 TD, 1 int) et Antonio Brown (4 rec, 34 yards) n’ont pas eu à trop forcer.

En-dehors d’une grosse course de 50 yards, le jeu au sol des Ravens a été plutôt absent, une nouvelle fois. L’attaque n’a gagné que 288 yards, contre 381 à celle de Pittsburgh.

New-York Jets (2-2) – Jacksonville Jaguars (2-2) : 23-20

Prolongation interminable du côté de New-York, où Jets et Jaguars sont allés jusqu’au bout du bout pour essayer de se départager. Ce sont les Jets qui l’emportent sur une field goal de 41 yards de Chandler Catanzaro. Une prolongation que les Jaguars avaient pourtant décrochée dans les tous derniers instants du temps réglementaire sur field goal.

Première mi-temps équilibrée entre les deux équipes qui se sont rendues coup pour coup. Les premiers à frapper sont les Jaguars, par l’intermédiaire de leur rookie Leonard Fournette (24 courses, 86 yards, 4rec, 59 yards, 1TD) sur un touchdown (0-7) de 10 yards. Sur le drive suivant, c’est Bilal Powel (24 courses, 163 yards, 1TD) qui marque après une course pleine de malice de 75 yards (7-7). En effet, le joueur profite d’une défense des Jaguars qui pense l’avoir mis au sol pour semer ses adversaires. Cocace.

Les deux équipes ajoutent chacune un field goal (10-10) avant de rentrer aux vestiaires. Au retour de la pause, les Jets passent pour la première fois devant au score lorsque le rookie Eli McGuire passe la seconde et court pour 69 yards et le touchdown (17-10).

Une interception lancée par Blake Bortles (15/35, 140 yards, 1TD, 1INT) redonne la balle aux Jets qui en profitent pour ajouter 3 points (20-10).

Une perte de balle de Josh McCown (22/31, 224 yards, 1INT) sur les 15 yards des Jaguars est alors retournée en touchdown par Myles Jack pour ramener Jacksonville à 17-20. Sur le drive suivant, Josh McCown perd de nouveaux la balle en se faisant intercepter par AJ Bouye. Les Jaguars ne laissent alors pas leur chance passer et ajoutent un field goal pour revenir à égalité 20-20. Mais la prolongation finira donc par sourire aux verts.

Avec cette défaite, les Jaguars manquent l’occasion de prendre la tête de la division AFC Sud. Pour les Jets, cette deuxième victoires de suite montrent que l’équipe va dans le bon sens et surtout que le vestiaire semble plus impliqué que l’an passé.

Coup d’envoi dimanche à 22h

Philadelphie Eagles (3-1) – San Diego Chargers (0-4) : 26-24

Le début de match est compliqué pour les Chargers avec Phillip Rivers (22/38, 347 yards, 2TD) auteur d’un fumble dès le 1er drive. Ce turnover est vite bonifié par les Eagles qui marquent un touchdown (7-0) sur une réception d’Alshon Jeffery. Les Eagles avancent bien sous les commandes de Carson Wentz (17/31, 242 yards, 1TD) et alignent deux field goals (13-0) sans que les locaux ne soient capables de répondre.

Il faut attendre un coup de génie de Rivers sur une passe de 75 yards pour Ty Williams pour que les Chargers marquent leurs premiers points (13-7). Avant la mi-temps chaque équipe ajoute un field goal (16-10) à son compteur. En seconde mi-temps, les Eagles sentent le souffle des Chargers dans leur nuque. Si Jake Elliott sur un field goal (19-10) donne plus de marge aux Eagles, les locaux reviennent dans le match. Austin Ekeler ramène les siens à 19-17 après un touchdown. Il faut une énorme course de LeGarette Blount (16 courses, 136 yards) pour remettre Philadelphie sur la bonne voie et aider Smallwood à inscrire le touchdown du 26-17.

Mais Los Angeles s’accroche et Hunter Henry réussi une sublime réception à une main pour le touchdown (26-24). Avec deux minutes à jouer, les Chargers peuvent encore y croire. Finalement, le jeu au sol des Eagles tue le match en mangeant le chrono à la course. Avec cette victoire, les Eagles prennent la tête de la NFC Est. Côté Chargers, c’est la 4e défaite de la saison…

New-York Giants (0-4) – Tampa Bay Buccanneers (2-1) : 23-25

Avec deux field goal ratés au cour du match, Nick Folk a la pression lorsqu’il s’avance pour tenter le field goal de la gagner à la dernière victoire. Le kicker réussit son tir in extremis et offre ainsi la victoire (23-25) aux Buccaneers à la dernière seconde.

Après 3 punts échangés, ce sont les locaux qui ouvrent la marque en premier sur un drive éclair conclue par une réception de Mike Evans (5rec, 67 yards, 1TD) dans l’end zone (0-7). Les locaux accentuent leur avance sur le drive suivant avec Jameis Winston (22/38, 332 yards, 3TD) qui trouve OJ Howard pour un touchdown (0-13) de 58 yards. Les Giants sont alors sonnés et leur calvaire continue.

C’est un field goal raté des Bucs qui relance New-York. Les bleus enchaînent en attaque et marque un premier field goal (3-13). La défense bloque enfin l’attaque de Tampa et l’improbable se produit quand Eli Manning (30/49, 288 yards, 2TD) marque un touchdown (10-13) sur une course de 14 yards.

Avant la mi-temps, les locaux se mettent un peu plus à l’abri, d’abord en pensant marquer un nouveau touchdown (ensuite annulé) et finalement en ajoutant un field goal pour mener 16-10 au moment de rentrer aux vestiaires.

La seconde mi-temps est plutôt à l’avantage des Giants. Les new-yorkais passent devant au score lorsqu’Eli Manning lance une passe que Wayne Gallman (11 courses, 42 yards, 2rec, 8 yards, 1TD) transforme en touchdown (17-16). Après des 4e tentatives ratées et des échanges de punts, Tampa Bay reprend l’avantage sur une réception pour un touchdown (17-22, conversion à 2pt ratée) de Cameron Brate (4rec, 81 yards, 1TD). New-York croit enfin tenir sa 1ere victoire quand sur le drive suivant Manning envoie en terre promise le tight end Reth Ellison et permet ainsi aux siens de mener 23-22 (conversion à 2 pts ratée). Sauf que les Buccaneers, sur leur dernier drive, avancent suffisamment le ballon pour permettre à Folk de réussir le kick de 38 yards.

San Francisco 49ers (0-4) – Arizona Cardinals (2-2) : 15-18

Petit hold-up des Cardinals. Toujours menés au score, les locaux l’emportent finalement sur un touchdown (15-18) de l’éternel Larry Fitzgerald (4rec, 32 yards, 1TD) à moins de 50 secondes de la fin de la prolongation. Les 49ers peuvent avoir des regrets, eux qui n’étaient pas loin du drive parfait en prolongation…

Première mi-temps peu palpitante du côté de l’Arizona. Les deux équipes ont été plus que maladroite en attaque et le score s’en ressent avec ce 6-6 à la pause. Après un échange de punt, les équipes vont se rendre coup pour coup deux field goals chacune. La seconde mi-temps est une copie conforme de la première… Les attaques avancent lentement et se contentent de field goals (12-9). Après quelques punts échangés, les Cardinals reviennent à hauteur (12-12) au début du dernier quart. Les deux franchises sont incapables de se départager dans le dernier quart et rejoignent donc la prolongation.

San Francisco réalise alors le drive parfait en prolongation. Les 49ers multiplient les passes courtes et courses fructueuses. Au total, les visiteurs jouent 17 actions et utilisent 7 minutes au chrono. Ils sont alors idéalement placés pour ce qu’ils penses être le tir de la gagne de Robbie Gould (5/5) (15-12). Sauf qu’Arizona réussit à remonter 75 yards en moins de deux minutes et vient l’emporter de manière presque inespérée.

Les 49ers restent donc sans victoire cette saison, même s’ils ne passent pas loin ce soir. Les Cardinals eux l’emportent pour la 2e fois de la saison en prolongation. Mais attention, il n’y a pas de quoi être serein et les hommes de Bruce Arians ont encore beaucoup à faire pour être convaincant.

 

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Oct à 19:00BUF1.52pariez2.05TB
22-Oct à 19:00CHI2.15pariez1.47CAR
22-Oct à 19:00CLE2.6pariez1.33TEN
22-Oct à 19:00GB2.4pariez1.37NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une