Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une 0

[Preview] NFL Semaine 5 : les Texans face aux Chiefs invaincus, les Lions et les Panthers pour être les rois de la NFC

Une équipe encore invaincue, quatre autres qui n’ont pas encore gagné, de gros matchs toute la soirée et deux duels de division, la semaine 5 s’annonce encore passionnante.

[Preview] NFL Semaine 5 : les Texans face aux Chiefs invaincus, les Lions et les Panthers pour être les rois de la NFC

Il est loin le temps où on se plaignait dès la première semaine d’une NFL ennuyante sans grandes envolées offensives. Depuis, il ne se passe pas un week-end sans des surprises et des retournements de situations. Si la semaine 5 a commencé dans le même style avec une rencontre qui s’est jouée dans les quatre dernières secondes, on peut s’attendre de nouveau à du grand spectacle dimanche. Ce week-end pour la première fois de la saison (si on enlève Tampa et Miami en semaine 1) certaines équipes seront au repos : Atlanta, Washington, New Orleans et Denver.

Cette semaine, focus spécial sur les équipes qui n’ont pas encore gagné un match et trois grosses affiches qui rythmeront notre dimanche. Trois matchs à ne pas manquer, quatre cancres à la recherche de leur premier succès et les traditionels duels de division : voici le programme de la semaine 5.

Les matchs à ne pas manquer

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Detroit Lions (3-1) – Carolina Panthers (3-1)

Duel de prédateurs à Detroit ce dimanche, symbolisé par les deux quarterbacks. La semaine dernière, Cam Newton a livré le meilleur match de sa saison. Avec 316 yards et 4 TDs au total, le lanceur revient à son meilleur niveau (et vient de devenir le quarterback avec le plus de victoires dans l’histoire de la franchise). Surtout, il semble de nouveau vouloir utiliser le jeu au sol comme arme récurrente. Les Lions vont donc devoir se protéger de cette menace et forcément se découvrir dans les airs. New England l’avait payé cher en semaine 4. Mais la défense de Detroit n’est pas celle des Patriots. Ces dernières semaines elle a su créer des turnovers et marquer des points sur des situations défensives, compensant un peu la baisse de régime de son attaque. En effet, Matthew Stafford est redescendu de son nuage du début de saison. La faute aussi à une ligne offensive poreuse qui a encaissé 6 sacks la semaine dernière contre Minnesota. Le problème est que le « front seven » des Panthers est l’un des meilleurs de la ligue. Stafford sera de nouveau sous pression donc et devra faire mieux que la semaine dernière s’il veut suivre le rythme de Newton.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Dallas Cowboys (2-2) – Green Bay Packers (3-1)

Les Packers continuent leur calendrier de la mort, après les Seahawks et les Falcons en tout début de saison et avant les Vikings, les voilà qu’ils se déplacent dans le Texas pour affronter Dallas. Ce match sera d’ailleurs des retrouvailles puisque Green Bay avait brisé le rêve des Cowboys en playoffs l’an dernier, s’imposant 34-31 sur un dernier field goal de 51 yards de Mason Crosby en demi-finale de conférence. Cette année, l’opposition est toujours alléchante. Les deux équipes ne sont pas encore à leur pic de forme mais le niveau est déjà très bon. La question principale sera de savoir si la défense de Dallas sera capable de contenir Aaron Rodgers. Le coordinateur défensif aime jouer en homme à homme avec deux safeties chargés de défendre le fond du terrain. Une tactique qui avait mis à mal Carson Palmer en semaine 3 par exemple, mais qui n’est pas des plus efficaces face à un quarterback extrêmement mobile comme l’est le double MVP. En attaque, Ezekiel Elliot, touché face aux Rams devrait tenir sa place.

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Houston Texans (2-2) – Kansas City Chiefs (4-0)

Il faudra attendre le Sunday Night Football pour voir la dernière équipe invaincue de cette saison. En effet, dimanche soir, les Chiefs se déplace à Houston pour afronter une équipe en pleine confiance. Depuis quelques années, les Texans étaient redoutés pour leur défense, s’ils continuent comme depuis deux semaines avec leur nouveau quarterback, ils risquent maintenant de faire peur à quelques défenses. Cette semaine, Andy Reid va devoir trouver une solution pour stopper DeShaun Watson qui est sur un nuage. Le rookie quarterback a lancé 6 touchdowns sur les deux derniers matchs mais peut aussi se muer en double menace à la course (2 TDs).  Comme face à n’importe quelle quarterback capable de courir, la ligne défensive de Kansas City va devoir faire un travail énorme de pression tout en maintenant le lanceur dans la poche. Attention toutefois aux interceptions pour l’ancien joueur de Clemson. Il en est déjà à quatre cette saison, trois sur les deux derniers matchs. Surtout face à cette équipe des Chiefs qui profite de n’importe quelle pertes de balle pour les transformer en points en un rien de temps. Kansas City est d’ailleurs la franchise avec le plus de jeux de plus de 50 yards cette saison en NFL (5, soit plus d’un par match). Houston devra donc éviter ces grosses actions pour ne pas prendre de points trop vite et permettre à son attque de suivre le rythme.

Les cancres

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cleveland Browns (0-4) – New York Jets (2-2)

Alors qu’on promettait l’enfer aux Jets cette saison, les voilà avec un bilan équilibré à 2-2. Invaincus à domicile, ils ont toutefois deux défaites à l’extérieur au moment de se déplacer dans l’Ohio. Mais là-bas, ils vont y affronter un quarterback qui n’a pour l’instant pas le niveau NFL. Avec une évaluation de 50,9, DeShone Kizer est le pire lanceur de la ligue. Ça tombe mal, New York n’encaisse que 194,8 yards par matchs dans les airs (7e de la ligue). Difficile pour les Browns de rivaliser donc. De l’autre côté du ballon, les duels ne sont pas n’ont plus à leur avantage. Cleveland est une équipe qui aime beaucoup blitzer (39% du temps) alors que Josh McCown est très bon face au blitz. En témoigne son évaluation (110) quand les Jaguars ont envoyé un défenseur en plus la semaine dernière pour lui mettre la pression. Le quarterback des Jets est probablement la clé de ce match car Cleveland a une très bonne défense contre la course (seulement 3,0 yards par course, 3e de la ligue). Depuis le début de l’année quand McCown a dépassé les 200 yards, les Jets ont gagné. À l’inverse, en dessous de cette marque, New York s’est incliné. Mais face aux Browns, le lanceur ne devrait pas avoir beaucoup de mal à dépasser les 200 yards dimanche. Attention toutefois à Myles Garrett, le premier choix de la draft, qui devrait (enfin) jouer son premier match en NFL

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Indianapolis Colts (1-3) – San Francisco 49ers (0-4)

On ne va pas se mentir, ce n’est clairement pas le plus beau match de la semaine. Si comptablement dans cette rencontre ce sont les 49ers qui prennent le rôle de cancre, les Colts n’en sont pas loin. Ce match sera peut-être l’occasion de voir Frank Gore devenir 7e coureur le plus prolifique de l’histoire, dépassant Eric Dickerson. Un petit moment d’histoire dans une saison pour l’instant à oublier pour les Colts. Andrew Luck n’est toujours pas là. Jacoby Brissett fait ce qu’il peut mais ce n’est pas suffisant. Toutefois, la réception des 49ers peut être une bonne occasion d’engranger une nouvelle victoire pour pourquoi pas rendre les clés du camion à Luck avec un bilan qui n’est pas éliminatoire. Côté San Francisco, on continue à experimenter. L’attaque n’est pas mauvaise sous la houlette de Kyle Shanahan. Carlos Hyde est prolifique, Pierre Garçon montre le bout de son nez mais là encore, les lacunes sont bien trop importantes pour espèrer quoi que ce soit. Difficile d’imaginer donc un clair favoris pour ce match même si l’avantage va aux Colts à domicile.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Giants (0-4) – Los Angeles Chargers (0-4)

Une chose est sûre, il y aura au moins une équipe sans victoires pour l’instant qui va remporter son premier succès de la saison ce dimanche. Ce sera soit les Giants soit les Chargers, deux équipes qui vivent des moments très difficiles en ce début de saison. Que ce soit Elie Manning ou Philip Rivers, les quarterbacks ne sont pas forcément aidés depuis quatre matchs. Le premier, malgré seulement 11 sacks encaissés, possède une ligne offensive très moyenne. Manning prends beaucoup de pression. Eric Flowers, le tackle gauche, a par exemple laissé Ziggy Ansah atteindre son lanceur trois fois face à Detroit. Cette semaine, contre Joey Bosa ou Melvin Ingram, le tackle gauche risque de souffrir. De plus, Elie Manning n’a pas encore réussi à se connecter avec un de ses receveurs pour plus de 100 yards. La blessure et le retour timide d’Odell Beckham Jr. y est probablement pour beaucoup. Le receveur devrait d’ailleurs avoir Casey Hayward sur le dos toute la soirée. À l’image d’un Alshon Jeffery qui n’a pas réussi à se défaire du cornerback la semaine dernière. Seulement 4 passes lancées dans sa direction, pour 2 réceptions et 21 yards, à l’occasion des 18 jeux sur lesquels Hayward défendait sur Jeffery. Un beau duel en perspective donc. Le second, Philip Rivers lui ne peut pas s’appuyer sur le jeu au sol de son équipe et prend donc toute la pression de l’attaque. Avec seulement 67,5 yards au sol par match, les Chargers sont 29e de la ligue. C’est en tout cas le moment où jamais car en face les Giants n’arrivent pas à défendre contr contre la course (142,8 yards/match, 28e de la ligue). À voir donc qui sera le moins mauvais sur ses points faibles lors de ce match.

Duels de division

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Los Angeles Rams (3-1) – Seattle Seahawks (2-2)

Au vu des performances des deux équipes, on serait presque tenté de mettre les Rams comme favoris de ce match. Après avoir fait chuter les Cowboys la semaine dernière, Los Angeles s’attaque de nouveau à un gros morceau de la NFC. On le sait, les Seahawks ont beaucoup de mal avec les matchs à l’extérieur en septembre, surtout face aux Rams. Plein de confiance, Los Angeles va donc vouloir en profiter s’appuyant notamment sur un Todd Gurley qui revient de mieux en mieux. Alors qu’on avait peur que le running back enchaîne une deuxième saison moyenne comme l’an passé, le Ram est en train de prouver que ses performances rookies n’étaient pas un hasard. Cette année, il en est à 86 courses pour 362 yards et 4 TDs. Il est le deuxième coureur le plus prolifique de la ligue derrière Karem Hunt. Le défi pour Pete Carroll et les siens sera donc de le stopper tout en maitrisant le jeu aérien que Jared Goff développe de plus en plus. Pour ce qui est du jeu au sol, Seattle est pour l’instant classé 4e de la ligue avec seulement 184,8 yards par match encaissés, ce qui ne fait pas cette équipe une formation défensive puisqu’elle n’est qu’à la 14e position du classement global des meilleures défenses. Mais les Seahawks ont les joueurs pour arrêter n’importe qui et ce déplacement en Californie est la bonne occasion pour le montrer.

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Chicago Bears (1-3) – Minnesota Vikings (2-2)

Il y a une bonne et une mauvaise nouvelle pour les supporters des Vikings. Par laquelle on commence ? D’un côté, Sam Bradford devrait faire son retour sur la pelouse après quelques jours passés à l’infirmerie et deux matchs manqués. De l’autre, le lanceur ne jouera plus avec Dalvin Cook. Cette année du moins. Le diagnostic est tombé dans la semaine : saison terminée pour le running back. Un coup dur pour cette attaque qui s’appuyait sur Steffon Diggs et le rookie pour la porter. Il va désormais falloir trouver de nouvelles solutions pour avancer face à une équipe qui n’a plus joué depuis jeudi dernier et qui a profité de quelques jours de repos de plus. Pour ce qui est des nouveautés, il y a une grosse du côté de Chicago aussi. Exit Mike Glennon, John Fox a décidé de titulariser Mitchell Trubisky face à Minnesota. Pas forcément un cadeau pour le quarterback rookie. Le lanceur devrait beaucoup se reposer sur son duo de running backs, Jordan Howard et Tarik Cohen, pour s’enlever un peu de pression. Il apporte toutefois une dimension supérieure à cette attaque avec ses qualités athlétiques. Les Vikings ne devront pas se faire surprendre.

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Miami Dolphins (1-2) – Tennessee Titans (2-2)

S’il y avait bien une équipe que les Titans auraient aimé affronter après les 57 points encaissés face à Houston la semaine dernière, c’est bien Miami. Les Dolphins n’ont enregistré que 186 yards au total contre les Saints à Londres, n’inscrivant aucun points. Une léthargie offensive dont Dick LeBeau, le coordinateur défensif de Tennessee, aimerait profiter pour rassurer sa défense. Cette année, les Dolphins semblent avoir abandonné l’identité qui était la leur la saison dernière, à tel point qu’ils lancent désormais 10% plus souvent que l’an dernier et qu’on se demande où est passé Jay Ajayi. Une bonne nouvelle donc pour les Titans qui doivent absolument se rattraper de la déroute face aux Texans. Une mission rachat qui se fera peut-être sans le quarterback vedette qui s’est blessé la semaine dernière. Au quel cas, il y a des chances qu’on voit beaucoup de DeMarco Murray et Derrick Henry sur ce match.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cincinnati Bengals (1-3) – Buffalo Bills (3-1)

Les Bills sont de surprenants leaders de l’AFC Est. Qui l’eût cru après quatre semaines. Pourtant, ils sont bien devant les Patriots qui viennent de leur mettre la pression en battant les Buccaneers jeudi. Pour Buffalo, les ingrédients de la victoire sont simples : une grosse défense qui n’a encaissé qu’un seul touchdown à la passe cette année, une attaque qui ne concède pas de perte de balle et qui est efficace dans la red zone. Une recette qui pourrait fonctionner de nouveau face à une équipe de Cincinatti qui continue de décevoir. Attention tout de même, on commence à voir de plus en plus la connexion entre A.J. Green et Andy Dalton, et les deux hommes pourraient finir par sortir un gros match. Dans ces cas-là, Tyrod Taylor serait obligé de prendre les choses en main en prenant plus de risques. Pas sûr que ça donne plus de chance à Buffalo de gagner. L’objectif sera donc de contenir cette attaque des Bengals qui reste encore un mystère pour enchaîner une quatrième victoire cette saison grâce à leur défense.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Pittsburgh Steelers (3-1) – Jacksonville Jaguars (2-2)

Pour ce match, nous aurons face à face les deux meilleures défenses aériennes de la ligue. D’un côté, les Jaguars, premiers, avec seulement 147 yards encaissés par match, de l’autre Pittsburgh, le deuxième, avec à peine plus (154,9 yards/match). Logiquement donc, pour l’un comme pour l’autre, la clé offensive se trouvera au sol. Ça tombe bien, les Steelers semblent avoir retrouvé le vrai Le’Veon Bell. Après une presaison tronquée, le running back a enfin sorti un match digne de son standing avec 144 yards au sol face aux Ravens. Il pourrait de nouveau faire des siennes dimanche. Surtout qu’à l’inverse de celle contre la passe, la défense contre la course des Jaguars est horrible (163,5 yards/matchs et 5,7 yards/course, 32e de la ligue pour ces deux catégories). Utiliser le sol en attaque ne sera en revanche pas un problème pour Jacksonville puisque c’est déjà la franchise qui court le plus de la ligue. La semaine dernière, les joueurs de Floride ont cumulé 175 yards au sol. Doug Marrone n’est pas bête, il préfère jouer avec son rookie Leonard Fournett plutôt que mettre Blake Bortles dans des positions délicates. Le quarterback va toutefois devoir lancer un minimum dans ce match. À lui au moins d’éviter les interceptions, son pêché mignon depuis le début de la saison.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Philadelphia Eagles (3-1) Arizona Cardinals (1-3)

Après le duel de prédateurs, voici un affrontement de volatiles. Les Eagles ont perdu Darren Sproles mais semblent avoir retrouvé leur jeu au sol. Pour la première fois de leur saison, un de leur coureur a dépassé la barre des 100 yards la semaine dernière (LeGarrette Blount avec 136 yards). Une bonne chose pour enlever un peu de pression sur Carson Wentz. À voir maintenant si la tendance se confirme face à une défense des Cardinals qui est 10e face à la course (88 yards par match). À l’inverse, depuis la blessure de David Johnson, les Cardinals ne s’embarassent meme plus avec le sol. Tout se passe dans les airs, ils sont d’ailleurs la deuxème meilleure attaque à la passe, derrière les Patriots avec 292,2 yards par match. Deux styles offensifs opposés donc qui pourraient donner lieu à des points.

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Oakland Raiders (2-2) – Baltimore Ravens (2-2)

Coïncidence oblige, Derek Carr s’est de nouveau blessé la même jour que son homologue Marcus Mariota. Comme l’an dernier en fin de saison. Mais à l’inverse du lanceur du Tennessee, Carr est déjà assuré de ne pas jouer ce match contre Baltimore et laisse donc sa place à E.J. Manuel. Il faut donc s’attendre à ce que Jack Del Rio privilègie le sol. En même temps quand on a Marshawn Lynch, Jalen Richard ou encore Cordarrelle Patterson, pourquoi se priver. Surtout que si E.J. Manuel apporte beaucoup moins de garanties dans les airs que Carr, il peut devenir une menace crédible dans un jeu basé sur les « read-option » surtout avec une ligne offensive aussi forte. Ce qui peut permettre à Oakland de s’en sortir dimanche soir, même sans leur meilleur joueur offensif. En face, en revanche, la ligne offensive pose plus de questions qu’autre chose. Les blessés s’accumulent et Joe Flacco est constamment sous pression. Pour les Ravens aussi, le jeu au sol devrait être une option, surtout qu’il fonctionne bien en ce moment, mais il faudra régler ce problème Devant le quarterback si John Harbaugh espère repartir sur une série de victoires.

Les affiches

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cleveland Browns (0-4) – New York Jets (2-2)
Detroit Lions (3-1) – Carolina Panthers (3-1)
Indianapolis Colts (1-3) – San Francisco 49ers (0-4)
Miami Dolphins (1-2) – Tennessee Titans (2-2)
Cincinnati Bengals (1-3) – Buffalo Bills (3-1)
New York Giants (0-4) – Los Angeles Chargers (0-4)
Pittsburgh Steelers (3-1) – Jacksonville Jaguars (2-2)
Philadelphia Eagles (3-1) Arizona Cardinals (1-3)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Los Angeles Rams (3-1) – Seattle Seahawks (2-2)
Oakland Raiders (2-2) – Baltimore Ravens (2-2)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Dallas Cowboys (2-2) – Green Bay Packers (3-1)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Houston Texans (2-2) – Kansas City Chiefs (4-0)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Chicago Bears (1-3) – Minnesota Vikings (2-2)

Équipes au repos :
Atlanta Falcons (3-1), Denver Broncos (3-1), New Orleans Saints (2-2), Washington Redskins (2-2).

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
17-Oct à 2:30TEN1.27pariez2.8IND
20-Oct à 2:25OAK2pariez1.55KC
22-Oct à 19:00CHI2.15pariez1.47CAR
22-Oct à 19:00GB2.6pariez1.33NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une