Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Instant stats Los Angeles Rams 0

L’instant stats : le « Greatest Show on Turf » est de retour !

17 ans après, le « Greatest Show on Turf » renaît chez les Rams, qui possèdent aujourd’hui la meilleure attaque NFL !

L’instant stats : le « Greatest Show on Turf » est de retour !

Dans les sports américains et plus particulièrement en NFL, les statistiques tiennent une place prépondérante, à tel point qu’environ 99 % des joueurs possèdent aujourd’hui leur propre record dans une catégorie qui n’est probablement connue de personne. Du coup, Touchdown Actu vous propose une rubrique basée sur l’analyse statistique, tout en remettant les chiffres dans leur contexte.

Aujourd’hui, on fait un zoom sur la surprenante attaque des Los Angeles Rams, qui est tout simplement inarrêtable depuis le début de la saison.

Que disent les chiffres ?

En 2016, les Los Angeles Rams possédaient la pire attaque de la NFL d’un point de vue statistique. Cette année ? C’est tout le contraire. En effet, la franchise californienne est l’une des équipes les plus excitantes de ce début de saison. Les chiffres parlent d’eux-mêmes.

L’attaque des Rams en 2016 :

  • Points marqués par match : 14,0 (32è en NFL)
  • Yards parcourus à la passe par match : 184,4 (31è en NFL)
  • Yards parcourus à la course par match : 78,3 (31è en NFL)
  • Total de yards parcourus par match : 262,7 (32è en NFL)

L’attaque des Rams en 2017 :

  • Points marqués par match : 35,5 (1er en NFL)
  • Yards parcourus à la passe par match : 270,3 (5è en NFL)
  • Yards parcourus à la course par match : 113,5 (15è en NFL)
  • Total de yards parcourus par match : 383,8 (5è en NFL)

Dans le contexte

Lorsqu’on jette un œil aux statistiques offensives des Rams cette saison, on pourrait penser que les grands acteurs du « Greatest Show on Turf », à savoir Kurt Warner, Marshall Faulk, Isaac Bruce et Torry Holt, se sont réincarnés pour jouer dans l’équipe actuelle. Ce serait sans doute l’explication la plus simple, mais il y a d’autres raisons qui permettent de comprendre une telle révolution.

La première, c’est évidemment le coach Sean McVay. Arrivé durant l’intersaison chez les Rams, l’ancien coordinateur offensif des Redskins a complètement débridé l’attaque de Los Angeles, qui était d’une tristesse sans nom avec Jeff Fisher aux commandes. Il est jeune, il est inventif, et il sait mettre ses joueurs dans les bonnes conditions pour réussir. Autrement dit, il parvient à maximiser le potentiel de ses hommes, en les utilisant correctement.

La renaissance du running back Todd Gurley symbolise parfaitement ce changement. En grande difficulté l’année dernière, le coureur de 23 ans a été nommé joueur offensif de la NFC pour le mois de septembre, avec 362 yards à la course, 234 yards à la réception et sept touchdowns ! Bref, Gurley est devenu une véritable double menace sous les ordres de McVay. Alors oui, il ne faut pas oublier qu’il évolue derrière une ligne offensive plus solide que celle de la saison 2016. L’arrivée du vétéran Andrew Whitworth au poste de tackle gauche fait un bien fou aux Rams, tout comme celle du centre John Sullivan.

L’amélioration de cette ligne offensive est également l’une des raisons de l’explosion du jeune quarterback Jared Goff. Durant sa campagne rookie, il a un peu été envoyé à l’abattoir, mais il est aujourd’hui beaucoup mieux protégé. Alors forcément, tout est plus facile, surtout avec un an d’expérience et un système offensif plus évolué et mieux adapté à ses qualités. Résultat, sur les quatre premiers matchs, il a envoyé 1 072 yards, sept touchdowns et à peine une interception ! Cette progression spectaculaire est aussi favorisée par de meilleures cibles. Au revoir Kenny Britt, Brian Quick et Lance Kendricks, bienvenue à Sammy Watkins, Robert Woods et Cooper Kupp. Ce dernier, qui est dans sa première année NFL, montre de très bonnes choses sur ce début de saison, tandis que Watkins et Woods sont des receveurs talentueux et fiables.

Le seul bémol concerne la zone rouge, où les Rams ont quelques difficultés quand il s’agit de conclure leurs drives par des touchdowns. Par exemple, lors de la dernière confrontation face aux Cowboys, Los Angeles a atteint à quatre reprises la zone rouge adverse, pour seulement un touchdown marqué. Heureusement pour les Rams, ils possèdent un excellent kicker avec Greg Zuerlein, auteur d’un parfait 14/14 cette année !

Verdict

Si les Rams n’ont pas forcément rencontré de grosses défenses sur ce début de saison (Colts, Redskins, 49ers, Cowboys), ils montrent clairement un nouveau visage en attaque. Evidemment, la base est petite puisqu’on ne parle que de quatre rencontres, mais le changement par rapport à l’année dernière est radical.

Dimanche, l’attaque de Los Angeles rencontrera la solide défense des Seahawks. L’occasion de prouver à tout le monde que le « Greatest Show on Turf » 2.0 n’est pas qu’un fantasme…

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Oct à 22:05SF2.8pariez1.27DAL
22-Oct à 22:251.8pariez1.7DEN
22-Oct à 22:25NYG2.3pariez1.4SEA
22-Oct à 22:25PIT1.37pariez2.4CIN
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une