Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une 0

Cowboys – Packers (31-35) : Aaron Rodgers est magique !

Exceptionnel en fin de match, Aaron Rodgers a permis à son équipe de s’imposer au terme d’une rencontre épique !

Cowboys – Packers (31-35) : Aaron Rodgers est magique !

Dallas Cowboys (2-3) – Green Bay Packers (4-1) : 31-35 

En janvier dernier, la rencontre entre Dallas et Green Bay avait donné un scénario incroyable. On a eu droit à un spectacle similaire ce dimanche.

Comme lors du match de playoffs entre les deux équipes, il a fallu attendre les dernières secondes pour voir une équipe prendre définitivement le dessus. Et comme il y a quelques mois, c’est encore le génie d’Aaron Rodgers (19/29, 221 YDS, 3 TD, 4 courses, 32 YDS) qui a fait la différence dans les ultimes moments de la rencontre.

Dak Prescott et les Cowboys inarrêtables

En possession du ballon pour débuter le match, les Cowboys commencent de la meilleure des manières. Sur le premier drive, Dak Prescott (24/35, 223 YDS, 3 TD, 1 INT, 4 courses, 37 YDS, 1 TD) trouve Brice Butler pour 49 yards, Ezekiel Elliott (29 courses, 116 YDS) enchaîne les courses, et le tight end Jason Witten (8 REC, 61 YDS) s’illustre. Finalement, c’est Cole Beasley (4 REC, 23 YDS, 2 TD) qui ouvre le score sur une réception de deux yards après une pénalité généreuse accordée aux locaux (7-0).

Derrière, Green Bay réagit immédiatement sous l’impulsion d’Aaron Rodgers mais aussi du running back rookie Aaron Jones, excellent tout au long de la rencontre (19 courses, 125 YDS, 1 TD). Rodgers complète cinq passes en autant de tentatives et trouve Davante Adams (7 REC, 66 YDS, 2 TD) dans la end zone (7-6, après une transformation ratée).

Au début du second quart-temps, Prescott sort le grand jeu et Dallas reprend l’avantage. Le jeune quarterback se connecte avec Rod Smith pour 18 yards après avoir évité un plaquage, puis sert encore une fois Beasley qui inscrit son second touchdown (14-6). Sur leur lancée, les Cowboys mettent Rodgers en difficulté à travers deux sacks, et enchaînent en attaque. En effet, dès le drive suivant, Prescott fait mal avec ses jambes et atteint Dez Bryant (5 REC, 52 YDS, 1 TD) dans l’en-but adverse (21-6).

Les Packers tentent alors de réagir pour recoller un peu avant la mi-temps. Et c’est ce qu’ils font. Portée par Rodgers, l’équipe de Green Bay réalise un drive de 13 jeux et 75 yards, qui est conclu par un touchdown à la course d’Aaron Jones (21-12, avec une nouvelle transformation ratée). C’est sur ce score que les deux équipes rejoignent les vestiaires.

Une deuxième mi-temps de folie !

Après la pause, les visiteurs surfent sur la vague avec une nouvelle grosse série, où Martellus Bennett (3 REC, 53 YDS) se distingue en captant une passe de 33 yards. Cependant, contrairement à la précédente, les Packers butent sur la défense de Dallas dans la zone rouge et doivent ainsi se contenter d’un field goal (21-15). Heureusement pour eux, ils parviennent enfin à stopper l’attaque texane et à récupérer rapidement le ballon. Green Bay confisque ensuite le cuir aux Cowboys et réalise un drive monstrueux de 14 jeux et presque huit minutes. Aaron Jones fait très mal, Rodgers fait du Rodgers, et Jordy Nelson (2 REC, 24 YDS, 1 TD) se réveille avec un touchdown sur une réception de 11 yards (21-22).

Dallas retrouve un peu son rythme offensif dans les premiers instants du quatrième quart-temps. Grâce notamment à deux belles courses d’Ezekiel Elliott, les locaux atteignent le camp adverse et reprennent l’avantage sur un field goal (24-22). Mais derrière, le match bascule. En effet, sur une passe à destination de Terrence Williams, Dak Prescott se fait intercepter par Damarious Randall, qui s’en va inscrire un touchdown très important (24-28, après une conversion à deux points manquée).

Suite à ce coup dur, Prescott et les Cowboys tentent de rebondir. C’est à ce moment-là que l’équipe de Dallas va réaliser son meilleur drive de la rencontre. Portés par Dak et Zeke, les Texans monopolisent la balle et font tourner l’horloge. Et après 16 jeux, Prescott conclut une série de presque neuf minutes par un touchdown de 11 yards à la course (31-28) !

Il reste alors à peine 73 secondes au chronomètre. Dos au mur, les Packers ont besoin d’un field goal pour égaliser. Mais Aaron Rodgers va faire bien mieux que ça. Le quarterback de Green Bay sort son costume de magicien et crucifie les Cowboys. Il envoie d’abord deux bonnes passes pour 28 yards, puis sort une course de 18 yards tout simplement cruciale. Et enfin, il trouve Davante Adams dans la end zone grâce à un magnifique lancer (31-35). Les Cowboys sont sonnés, les Packers sont aux anges !

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Oct à 2:25OAK2.1pariez1.5KC
22-Oct à 19:00CHI2.15pariez1.47CAR
22-Oct à 19:00CLE2.6pariez1.33TEN
22-Oct à 19:00GB2.6pariez1.33NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une