Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Avant match Chroniques 0

[Preview] NFL Semaine 6 : les Chiefs pour la passe de six, les Patriots et les Jets pour la suprématie à l’Est

Nouvelle semaine intense en NFL avec les Chiefs qui espèrent rester invaincus, des duels décisifs en AFC Est et en NFC Nord, ainsi que quelques équipes en quête de rachat.

[Preview] NFL Semaine 6 : les Chiefs pour la passe de six, les Patriots et les Jets pour la suprématie à l’Est

Alors qu’on démarre le deuxième tiers de la saison, les équipes commencent à révéler leur vrai visage. Pourtant, les surprises continuent d’affluer sur la NFL avec des matchs serrés pour la plupart. Cette semaine encore, il y aura beaucoup d’histoires à suivre. Pendant qu’on apprenait que les Cowboys, qui sont en repos, allaient devoir se passer de le coureur superstar pour six matchs, es autres franchises se prépare elles à jouer le sixième match de leur saison (cinquième pour certaines).

Il y a d’abord Kansas City qui n’a toujours pas perdu et qui affronte une équipe des Steelers menée par un Ben Roethlisberger sur lequel reposent beaucoup d’interrogations. Mais nous nous arrêterons aussi particulièrement sur plusieurs équipes qui tenteront de rattraper après une défaite subie la semaine dernière. Une équipe invaincue face à un quarterback en quête de rachat, trois franchises revanchardes et les traditionnels duels de division : voici le programme de la semaine 6.

Les matchs à ne pas manquer

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Jacksonville Jaguars (3-2) – Los Angeles Rams (3-2)

Il y a encore un an, une opposition entre Rams et Jaguars était loin d’être dans la catégorie des « à ne pas manquer ». Depuis, les deux équipes ont su progresser pour devenir des formations excitantes à voir jouer. En partie d’abord grâce à leur running back respectif. Todd Gurley (100 courses, 405 yards, 4,1 yards/courses et 4 TDs) et Leonard Fournette vont se livrer un superbe duel à distance. C’est simple, Jacksonville ne lance pas ou peu le ballon. La défense de Los Angeles est prévenue, elle va devoir gagner la bataille du sol face au rookie. Chose que n’avait pas su faire Pittsburgh la semaine dernière (28 courses, 181 yards et 2 TDs). En face, la stratégie offensive est plus variée, stimulée par un Jared Goff en progression. Mais contre la meilleure défense aérienne du pays, le joueur de deuxième année va devoir mesurer tous les risques qu’il prend. En semaine 5, Ben Roethlisberger s’est fait intercepter cinq fois dont deux qui se sont terminées dans sa propre end-zone. Typiquement l’exemple à ne pas suivre donc pour les visiteurs.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Kansas City Chiefs (5-0) – Pittsburgh Steelers (3-2)

Big Ben veut remettre les pendules à l’heure. On l’a dit, la semaine dernière la défense des Jaguars lui a fait vivre un calvaire (33/55, 312 yards et 5 interceptions). Si les interceptions ne sont pas toutes à mettre à son crédit à 100%, la performance n’est pas digne d’un futur Hall of Famer. Mais après la défense de Jacksonville, c’est celle des Chiefs qui s’annonce face au lanceur. Jalen Ramsey ne sera plus là, mais c’est Marcus Peters qui prend son rôle. Deux des jeunes cornerbacks les plus talentueux de leur génération. L’attaque va devoir être à son top pour faire plier cette défense qui arrive à rester solide sur toute la durée du match tout en créant des pertes de balle. Surtout que Ben Roethlisberger va être obligé de prendre des risques pour garder le rythme que va imposer Alex Smith, Kareem Hunt et les autres. L’escouade défensive des Jaunes et Noirs aussi passe un véritable test face à l’armada d’Andy Reid. Avec l’une des défenses aériennes les plus performantes de la ligue, les Steelers espèrent déjà couper quelques relations privilégiées notamment avec Travis Kelce. Ensuite, il faudra museler Kareem Hunt et Tyreek Hill (en défense et sur équipes spéciales) pour éviter notamment d’encaisser de gros jeux.

Les revanchards

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New Orleans Saints (2-2) – Detroit Lions (3-2)

En tant normal, on vous dirait qu’il faut s’attendre à beaucoup de points pour cette rencontre. Sauf que depuis la semaine 3, aussi fou que cela puisse paraître, New Orleans possède la meilleure défense du pays. Sur les deux derniers matchs, les Saints n’ont encaissés que 6,5 points par match. Si les joueurs n’ont pas changé, c’est surtout inexécution des jeux qui est bien meilleure. Résultat : 8 sacks et 4 interceptions sur les deux derniers matchs. Ça tombe bien, ils affrontent ce week-end une équipe des Lions qui a les crocs après sa défaite contre Carolina la semaine dernière. L’escouade défensive de Sean Payton et Denis Allen, le coordinateur défensif, va donc avoir l’occasion de prouver que ce changement peut être durable. En face, la première des choses sera de voir si Detroit a réussi à régler ses problèmes de ligne offensive. Matt Stafford s’est fait sacker 12 fois sur les deux derniers matchs. Un nombre bien trop haut pour faire avancer une attaque de manière consistante. En tout cas, Dres Brees a perdu ses quatre dernières rencontres face à la franchise du Michigan et veux stopper cette série pour profiter de la défaite de Carolina dans la NFC Sud.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Houston Texans (2-3) – Cleveland Browns (0-5)

Quoi de mieux qu’une équipe sans victoire pour se redonner de la confiance et repartir sur une série positive après une défaite rageante. C’est ce qui arrive pour Houston qui accueille Cleveland une semaine après avoir plié face aux Chiefs invaincus. Malheureusement, en plus du match, les Texans ont perdu J.J. Watt et Whitney Mercilus pour l’année. Des absences de marque qui ne devraient pas trop pénaliser les hommes de Bill O’Brien sur ce match, mais qui pourraient être préjudiciables pour la suite. Contre Cleveland, la défense a suffisamment de talent pour prendre le dessus. Surtout que les Browns sont en galère de ce côté du ballon. À l’image de ce chiffre édifiant : 22% de leurs drives se terminent en perte de balle. De plus, le costume de quarterback titulaire vient de nouveau de changer de propriétaire puisque Hue Jackson a décidé de remplacer DeShon Kizer par Kevin Hogan. À l’opposé du ballon, les Browns peuvent se targuer d’avoir la deuxième meilleure défense contre la course avec seulement 2,9 yards encaissés par portée. Une bonne nouvelle pour bloquer un jeu au sol performant de Houston (140 yards par match, 4e de la ligue.4,5 yards par course, 6e de la ligue). Il va maintenant falloir trouver une solution pour stopper l’attaque aérienne menée par un DeShaun Watson toujours aussi bon. Une première piste pourrait porter le nom de Myles Garrett. Le premier choix de la draft a déjà réussi deux sacks lors de son premier match NFL. Sachant que le rookie quarterback est l’un des lanceurs qui garde la balle le plus longtemps dans ses mains avant de la lancer (3,2 secondes entre le snap et la passe), Garrett pourrait avoir son coup à jouer pour mettre la pression. Malgré tout ça, on voit mal les Browns ralentir cette attaque en pleine confiance et donc remporter leur premier match de la saison.

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Arizona Cardinals (2-3) – Tampa Bay Buccaneers (2-2)

Les Buccaneers ont eu 10 jours de repos depuis leur dernier match pour analyser cette défaite face aux champions en titre. Ils arrivent donc dans l’Arizona plus frais que leurs adversaires du jour, avec l’idée de repartir de l’avant et passer au-dessus des 50 %. Mais tout cela risque d’être relayé au second plan par l’actualité de la semaine pour les Cardinals : le premier match d’Adrian Peterson avec sa nouvelle équipe. Le MVP 2012 vient d’être transféré dans l’Arizona. Là-bas, il sera le running back titulaire pour aider la pire attaque au sol de la ligue depuis la blessure de David Johnson. Tampa Bay va donc être la première franchise à se confronter à cette nouvelle association. Mais les Buccaneers aussi auront du répondant au sol avec le deuxième match de Doug Martin. Le coureur, suspendu lors des trois premiers matchs de son équipe, est revenu la semaine dernière. Il a même livré une belle performance (13 courses, 74 yards et 1 TD). Encourageant pour l’attaque des Bucs qui va petit à petit l’intégrer et enlever un peu de pression à Jameis Winston.

Duels de division

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Jets (3-2) – New England Patriots (3-2)

Si on avez dit au début de la saison que cette rencontre de la semaine 6 opposerait deux équipes avec le même bilan, très peu de personne l’aurait cru. Et pourtant, Patriots comme Jets affichent trois victoires pour deux défaites et veulent prendre un avantage sur leur adversaire direct dans l’AFC Est derrière les Bills. Les Jets n’ont plus perdu depuis le 17 septembre et sont actuellement sur une série de trois victoires d’affilées. Mais ce week-end le duel n’est pas à leur avantage. Déjà, parce qu’en défense New York est incapable d’arrêter le jeu au sol (143 yards encaissés par match, 30e de la ligue) et n’arrive pas à atteindre le quarterback. Leonard Williams et Muhammad Wilkerson par exemple, n’ont pour l’instant aucun sack à leur actif depuis le début de la saison. Deux statistiques dangereuses quand on affronte la meilleur attaque du pays. S’il n’est pas sous pression, Tom Brady peut distiller ses passes à volonté et, même si on ne sait toujours pas si Rob Gronkowski pourra jouer, le lanceur a assez d’armes pour faire tomber les Jets. New York va forcément inscrire quelques points dans ce match. Mais au vue des progrès affichés par la défense des Pats face aux Buccaneers, et surtout les dix jours dont ont bénéficié Bill Belichick et son staff pour préparer le match, les locaux devraient avoir du mal à garder le rythme.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Minnesota Vikings (3-2) – Green Bay Packers (4-1)

Alors qu’ils jouent un match extrêmement important au sein de leur propre division face aux Packers, les Vikings vont devoir composer sans Dalvin Cook (out pour la saison) et sans Sam Bradford. Le quarterback a essayé de revenir durant le Monday Night Football la semaine dernière, sans succès. Case Keenum sera donc le titulaire dimanche soir et on comprend que si Minnesota veut espérer quelque chose de ce match se devra être grâce à sa défense. Une escouade qui n’a rien à envier à personne et qui est largement capable de gagner des matchs à elle tout seule. Mais cette fois-ci ce sera face à Aaron Rodgers. Le lanceur a trouvé son rythme de croisière cette saison. Il ne force plus grand chose, prend ce que les défenses lui donnent et continue de nous régaler avec des actions dont lui seul à le secret. De plus, depuis quelques matchs, il semble pouvoir compter sur le jeu au sol, notamment avec le rookie Aaron Jones qui offre une menace supplémentaire. Difficile toutefois de courir face à ces Vikings qui n’autorisent que 3 yards par porté, la 3e meilleure moyenne de la ligue. Tout se passera donc dans les airs ce week-end. Lundi, le rookie Trubisky s’est cassé les dents sur cette défense. À voir si le double MVP Rodgers pourra faire mieux.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Oakland Raiders (2-3) – Los Angeles Chargers (1-4)

Alors qu’il devait être out durant plusieurs semaines, Derek Carr sera finalement de retour après avoir manqué seulement un match. Une bonne nouvelle pour les Raiders qui ont beaucoup de mal sans leur quarterback vedette. Il va toutefois falloir le protéger un maximum, car en face le duo Melvin Ingram-Joey Bosa va se faire un plaisir d’aller chatouiller le dos douloureux du lanceur. Les deux joueurs ont enregistré 2 sacks chacun la semaine dernière et en sont désormais à 12 en cumulé. Mais cela va être difficile pour eux de faire gonfler cette statistique cette semaine car on sait que Derek Carr est le quarterback qui lance le ballon le plus vite de la ligue. En moyenne, il ne se passe que 2,2 secondes entre le snaps et le moment où le ballon quitte ses mains. Difficile donc pour les pass-rushers d’atteindre leur cible en si peu de temps. Les Raiders auront aussi la possibilité de courir, Los Angeles est l’équipe qui encaisse le plus de yards au sol de la NFL. Dans cette rencontre, les troisièmes tentatives seront d’une importances cruciales. Les deux équipes sont très mauvaises en défense lors des « 3rd down ». Les Chargers concèdent 44 % de ces tentatives (26e) pendant qu’Oakland fait pire (48%, 28e). L’escouade défensive qui arrivera donc à faire diminuer ce chiffre pour sortir du terrain, aura fait un grand pas vers la victoire.

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Tennessee Titans (2-3) – Indianapolis Colts (2-3)

On terminera le week-end avec un affrontement de l’AFC Sud. On peut déjà affirmer qu’il y aura des points pour ce Monday Night Football. Non pas que les attaques soient terrifiantes mais plutôt que les défenses sont à la ramasse. Face à face nous allons avoir deux des escouades qui encaissent le plus de points de la ligue. Les Titans sont à 28,4 unités par match (30e) pendant que les Colts font pire (31,8 points/match, 32e). Le spectacle devrait donc être au rendez-vous. Le problème c’est qu’une opposition entre Tennessee et Indianapolis est normalement synonyme d’affrontement entre Marcus Mariota et Andrew Luck. Or, on ne sait toujours pas si le premier va jouer, toujours limité cette semaine par sa blessure à une cuisse, pendant que le second est d’ores et déjà « out ». On risque donc d’avoir Matt Cassell face à Jacoby Brissett en prime time pour clôturer notre week-end. Si le jeune lanceur des Titans est en effet absent, on observera comment l’équipe s’organise offensivement et surtout si elle décide de plus courir. Elle ne l’avait pas forcément fait la semaine dernière face à Miami et cela lui avait porté préjudice avec cette défaite. Les Colts auront en tout cas de quoi répondre car le défense au sol est leur seule satisfaction de ce côté du ballon avec seulement 3,9 yards autorisés par course (13e).

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Atlanta Falcons (3-1) – Miami Dolphins (2-2)

Ça va (un peu) mieux pour Miami. Si la manière et l’attaque n’étaient pas au rendez-vous en semaine 5, les Dolphins ont retrouvé le chemin de la victoire pour revenir à un bilan de 2-2. Toutefois, difficile d’imaginer une mini-série commencer quand on sait que les Floridiens doivent se déplacer à Atlanta ce week-end. Depuis le début de l’année, Miami n’a inscrit que 41 points au total, ne dépassant jamais la barre des 20 points. À titre de comparaison, les Falcons eux ont atteint ou dépasser la barre des 30 points à deux reprises. Les Dolphins vont donc devoir serrer la défense s’ils veulent avoir la moindre chance. À l’image de ce qu’avaient fait les Bills quand ils ont infligé leur seule défaite au finaliste de l’an dernier. Les joueurs d’Adam Gase pourraient en plus profiter du fait que l’attaque est touchée par quelques blessures comme celles de Julio Jones (qui devrait jouer) ou Mohamed Sanu (qui ne devrait pas jouer). La mauvaise nouvelle c’est que les Falcons sortent d’une semaine de repos. Ils ont eu le temps de se soigner, se reposer mais surtout de préparer la rencontre. Matt Ryan est d’ailleurs le quarterback en activité avec le meilleur bilan au sortir d’une semaine de repos : 7 victoires et 2 défaites.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Washington Redskins (2-2) – San Francisco 49ers (0-5)

Jeudi, Philadelphia a gagné contre les Panthers, mettant la pression sur Washington qui partage la même division. Alors pour ne pas être décroché, cette réception des 49ers ne doit pas être prise à la légère. San Francisco n’a toujours pas gagné et les Redskins sont biens meilleurs, mais il faudra faire un match sérieux pour disposer de Kyle Shanahan et ses hommes. Avec un Kirk Cousins qui monte en puissance cette saison (1 004 yards, 7 TDs et 1 INT), l’attaque des locaux doit profiter des largesses de la défense californienne. Si la pression sur le quarterback n’est pas mauvaise, c’est surtout la couverture aérienne qui laisse à désirer avec 249,8 yards encaissés dans les airs par match (26e). Difficile dans ces conditions d’espérer quoi que ce soit à l’extérieur. San Francisco veut tout de même croire à un coup de mou de Cousins en imaginant pourquoi pas quelques turnovers. Histoire de créer la surprise dans cette course à distance avec les Giants et les Browns… pour savoir qui gagnera son premier match de la saison.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Baltimore Ravens (3-2) – Chicago Bears (1-4)

Après ses grands débuts durant le Monday Night Football, Mitch Trubisky va désormais enchaîner les matchs. À commencer par celui de dimanche à Balitmore. Un déplacement qui n’est pas le plus facile de l’année, surtout quand on sait que les Raiders ont l’une des meilleures défenses aériennes de la ligue. Pour preuve, elle n’autorise qu’une évaluation de 66,1 aux lanceurs depuis le début de la saison (2e de la ligue). Comme face à Minnesota, les Bears vont devoir s’appuyer surtout sur le jeu au sol avec Jordan Howard et Tarik Cohen, car les Ravens sont un peu plus friables sur ce point-là (123,4 yards encaissés par match, 23e). Cette rencontre pourrait donc être une affaire de coureur. Baltimore compte en effet profiter d’un groupe de linebackers moyen et diminué par les blessures du côté de Chicago pour cacher un Joe Flacco en galère (4 TDs pour 6 INTs). En tout cas, il ne faut pas s’attendre à de grandes envolées offensives pour cette rencontre qui risque d’être accrochée.

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Denver Broncos (3-1) – New York Giants (0-5)

Un déplacement à Denver pour affronter des Broncos qui sortent à peine d’une semaine de repos. Tout ça en prime time sur la télé nationale. Un véritable cadeau empoisonné pour des Giants toujours sans victoire. En analysant l’opposition, on ne sait pas par quelle miracle New York pourrait gagnerla rencontre. D’un côté, il y a la 28e défense de la ligue face à CJ Anderson, Jamaal Charles et compagnie qui affichent en moyenne 143 yards au sol par match. De l’autre, il y a une attaque sans jeu au sol, qui a perdu son meilleur joueur, Odell Beckham Jr., pour une longue durée, qui accumule les blessures et les contre-performances et qui se retrouve face à une muraille. Il n’y a donc aucune élément cohérent qui prouve que les visiteurs ont une chance d’accrocher leur première victoire de l’année. Mais la NFL a parfois décidé cette année de prendre des largesses avec la cohérence…

Les affiches

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New Orleans Saints (2-2) – Detroit Lions (3-2)
Atlanta Falcons (3-1) – Miami Dolphins (2-2)
Washington Redskins (2-2) – San Francisco 49ers (0-5)
New York Jets (3-2) – New England Patriots (3-2)
Baltimore Ravens (3-2) – Chicago Bears (1-4)
Minnesota Vikings (3-2) – Green Bay Packers (4-1)
Houston Texans (2-3) – Cleveland Browns (0-5)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Arizona Cardinals (2-3) – Tampa Bay Buccaneers (2-2)
Jacksonville Jaguars (3-2) – Los Angeles Rams (3-2)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Kansas City Chiefs (5-0) – Pittsburgh Steelers (3-2)
Oakland Raiders (2-3) – Los Angeles Chargers (1-4)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Denver Broncos (3-1) – New York Giants (0-5)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Tennessee Titans (2-3) – Indianapolis Colts (2-3)

Équipes au repos :
Dallas Cowboys (2-3), Seattle Seahawks (3-2), Buffalo Bills (3-2), Cincinnati Bengals (1-3)

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Oct à 19:00CHI2.15pariez1.47CAR
22-Oct à 19:00CLE2.6pariez1.33TEN
22-Oct à 19:00GB2.4pariez1.37NO
22-Oct à 19:00IND2.2pariez1.45JAX
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une