Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Green Bay Packers Minnesota Vikings Résumés 0

Vikings – Packers (23-10) : scénario catastrophe pour Green Bay !

Les Packers ont perdu bien plus qu’un match face aux Vikings…

Vikings – Packers (23-10) : scénario catastrophe pour Green Bay !

Minnesota Vikings (4-2) – Green Bay Packers (4-2) : 23-10

La saison de Green Bay vient de basculer. Victime d’une clavicule cassée, le quarterback Aaron Rodgers est sorti lors du premier quart-temps et n’est pas prêt de rejouer cette année. Son remplaçant Brett Hundley a fait de son mieux (18/33, 157 YDS, 1 TD, 3 INT), mais c’était logiquement trop court face à la belle défense de Minnesota. Et comme si ça ne suffisait pas, d’autres blessures ont également touché les Packers (Quinten Rollins, Lane Taylor, Bryan Bulaga, David Bakhtiari).

Les Vikings, privés de Sam Bradford et Stefon Diggs, n’ont pas eu à forcer leur talent. Case Keenum a été moyen (24/38, 239 YDS, 1 TD, 1 INT), Jerick McKinnon a fait le boulot (16 courses, 69 YDS, 1 TD, 5 REC, 30 YDS, 1 TD), et Adam Thielen (9 REC, 97 YDS) a été égal à lui-même. Avec cette victoire, les Vikings prennent la tête de la NFC North.

Aaron Rodgers sort sur civière

Avec quatre punts lors des quatre premiers drives de la rencontre, le début de match est à l’avantage des défenses. Mais surtout, Aaron Rodgers est obligé de sortir sur blessure suite à un plaquage tardif du linebacker de Minnesota Anthony Barr, non sanctionné par les arbitres. Du coup, les Packers doivent se débrouiller avec Brett Hundley, qui se fait intercepter sur sa…première passe. Les Vikings profitent immédiatement de ce turnover en marquant un touchdown, à travers une réception de 27 yards signée McKinnon (7-0).

Dans une situation difficile, les Packers parviennent à réagir grâce à leur défense. Le linebacker Jake Ryan provoque un fumble, Clay Matthews récupère le ballon et parcourt 63 yards, puis Hundley trouve Davante Adams (5 REC, 54 YDS, 1 TD) pour l’égalisation (7-7). Malheureusement pour eux, ils sont ensuite incapables de ralentir les Vikings, notamment dans les airs. Ces derniers réalisent un drive de huit jeux pour 84 yards, qui est conclu par un nouveau touchdown de Jerick McKinnon (14-7).

Derrière, Minnesota enchaîne en mettant Brett Hundley sous pression. Le souci, c’est que l’attaque casse le momentum, avec une interception de Case Keenum qui permet à Green Bay de réduire le score (14-10). Dans les derniers instants de la première mi-temps, les pénalités s’enchaînent et les esprits s’échauffent, mais le score en reste là.

Les Vikings contrôlent la deuxième période

Au cours du troisième quart-temps, les locaux prennent une petite option sur la rencontre. Ils exécutent deux drives de plus de cinq minutes, et ajoutent six points au compteur par l’intermédiaire de leur kicker Kai Forbath (20-10). Parmi les joueurs qui s’illustrent du côté de Minnesota, on peut citer Kyle Rudolph (5 REC, 47 YDS) et Adam Thielen, mais aussi le sophomore Laquon Treadwell (3 REC, 51 YDS), auteur d’une magnifique réception à une main.

Avec dix points de retard et seulement 15 minutes à jouer, les Packers version Brett Hundley sont dos au mur. Et cela ne s’arrange pas, puisque le safety des Vikings Harrison Smith réalise une superbe interception au début du quatrième quart-temps. Résultat, Minnesota accentue son avance grâce à un nouveau field goal (23-10). Green Bay jette alors ses dernières forces dans la bataille, mais la défense adverse est bien trop solide.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Signatures Free agency

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une